background preloader

Top 44 des affiches de propagande française de la Première Guerre Mondiale

Top 44 des affiches de propagande française de la Première Guerre Mondiale
Topito utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Topito, vous en acceptez l'utilisation. OK En savoir plus ✖ Fermer Merci ! Tu savais que le bouton "j'aime" juste en dessous avait des pouvoirs magiques ? Essaie pour voir, c'est dingue... Je suis déjà fan, ne plus me montrer cette fenêtre L'actu en top Accueil›Histoire›Top 44 des affiches de propagande française de la Première Guerre Mondiale Même si cette guerre nous semble loin, déjà à l'époque on essayait d'utiliser tous les moyens de communications, certes plus limités, pour mobiliser les foules. Source : l'excellent FirstWorldWar.com Crédits photo : estampemoderne Et sinon, rien à voir, mais parce que toi aussi tu détestes courir (sauf des fois), découvre notre dernière vidéo (et abonne-toi à notre page Youtube) 837965 Points 630 Tops Un top signé Floyd (Rédacteur et fondateur de Topito) Je top donc je suis. Top 10 des cauchemars les plus fréquents, et leur signification Annuler Yellow Pages AutoGO.ca TOP précédent

http://www.topito.com/top-44-des-affiches-de-propagande-francaise-de-la-premiere-guerre-mondiale#

Related:  Première Guerre mondialecivils et militaires durant la Grande Guerre14-18littérature, films, presseGuerre - Arts

10 sites pour revivre virtuellement la Première Guerre mondiale Pour la commémoration des Cent ans de la Première Guerre mondiale (1914-1918), Toutelaculture a sélectionné 10 sites interactifs; Leur objectif ? Faire entrer les internautes d’aujourd’hui dans le monde et l’univers violent de la Grande Guerre, parfois même de façon ludique et toujours en images. Apocalypse 10 destins est une production franco-canadienne qui s’apparente à une BD animée, s’alliant avec archives documentaires, pour nous plonger au cœur de la Grande Guerre.

Les monuments aux morts, mémoire de la guerre - 1918, la Grande Guerre s'achève... - Dossiers Le monument aux morts d’Annot (Alpes-de-Haute-Provence). Photo : Xavier Lambours © La Documentation française. Agrandir l'image Comment faire des recherches dans les registres matricules militaires ? Les registres matricules militaires sont très utiles pour connaître le parcours militaire de son ancêtre. Ces registres font office de livret militaire, si ce dernier n’a pas été retrouvé dans les papiers de familles. Ces registres matricules se trouvent dans la série R des archives départementales. Ces documents bien précieux nous donnent des éléments que ni les registres paroissiaux, ni l’état civil ne nous donne.

Lire la guerre Au collège, un élève découvre les textes de Blaise Cendrars, l’œuvre picturale d’Otto Dix, les poèmes d’Apollinaire, peut être le War requiem de Britten, vraisemblablement des lettres de Poilus : les programmes scolaires accordent aujourd’hui une large place à la Grande Guerre. Mais comment prolonger ces découvertes faites en classe ? Comment parvenir à résister à ce que Pierre Nora nomme « l’accélération de l’histoire », ce « basculement de plus en plus rapide dans un passé définitivement mort, la perception globale de toute chose comme disparue » ?

Musique et guerre (2/4) : 16 juin 1916, premier Festival de musique Française L’Union sacrée à l’affiche C’était il y a cent ans, en juin 1916, à la salle Gaveau. Un documentaire de Victor Macé de Lépinay, réalisé par Véronique Samouiloff C’était il y a cent ans, en juin 1916, à la salle Gaveau. Le premier « Festival de musique française », organisé par la revue « La Musique pendant la guerre », allait permettre au public parisien d’entendre des œuvres de compositeurs mobilisés ou morts au front : Ladmiraud, Krieger, Flament, Riquet, Pénau, Labey, et quelques autres. Des noms oubliés et des musiques qui le sont tout autant puisqu’il n’en existe aucun enregistrement. Bien au-delà des considérations artistiques, ce Festival avait une ambition patriotique : celle de manifester une solidarité des musiciens de l’arrière à l’égard de leurs confrères combattants.

« Les fusillés de la Grande Guerre » - Pour mémoire - CNDP Nous proposons dans ce dossier de revenir sur un phénomène tragique qui a traversé la Grande Guerre de part en part, touché tous les États belligérants, tous les fronts, dès les premiers jours de la guerre et posé aux autorités tant militaires que politiques des questions portant sur leur fonctionnement, leur finalité, leur existence même, puisqu’il s’agit de réfléchir sur la question de l’exécution de soldats au sein de leur propre armée. Nous centrons le propos sur le cas français, non qu’il soit plus important que les autres, mais parce que les sources et l’historiographie dont nous disposons permettent de construire un discours véritablement problématisé et de livrer des conclusions tangibles. D’autre part, la figure du fusillé a opéré un retour en force dans l’actualité, dans les champs mémoriels, dans les débats politiques au point de prendre une place peut-être démesurée face au nombre réel de cas. Le plan du dossier articule six aspects principaux de la question.

Les conditions de vie des civils pendant la guerre 14-18 Contexte historique Pendant la Première Guerre mondiale, le tribut payé par les poilus est, certes, impressionnant – 1 390 000 morts, près de trois millions de blessés dont 60 000 amputés –, mais ce conflit des plus meurtriers n’a pas épargné les populations civiles. En Belgique, qu’ils ont envahie malgré sa neutralité, les Allemands ne s’attendaient à aucune résistance, mais les Belges ralentissent la progression de l’ennemi, qui exerce des représailles sur la population : 200 civils sont tués dans l’incendie de Louvain, 400 otages sont exécutés à Tamines, 200 à Andenne, 670 à Dinant, hommes, femmes et enfants confondus. En août et septembre 1914, lors de leur avancée en Belgique et dans le nord de la France, les Allemands incendient des villages, bombardent des villes sans défense, et font rien moins que 6 000 victimes civiles. Analyse des images

Education.francetv.fr La déliquescence de l'Empire russe (1914-1917) Dès le début de la guerre, la confrontation avec l’Allemagne, puissante et fortement industrialisée, révèle toutes les faiblesses de la Russie des Romanov. Le pays est immense mais ses structures sociales restent archaïques : 85 % de la population russe vit de l’agriculture, et le servage n’a été officiellement aboli qu’à la fin du XIXe siècle. L’industrie, malgré un essor spectaculaire à la fin du XIXe siècle, reste inégalement répartie sur le territoire. Coupée de ses fournisseurs occidentaux, l’économie russe ne peut répondre aux besoins énormes créés par la guerre.

Related:  Guerre 14/18GUERRE 14-18