background preloader

Judaïsme n’est pas sionisme

Judaïsme n’est pas sionisme

Le Grand rabbin de France par intérim au coeur d'un scandale financier Moeurs et argent. Deux ingrédients au coeur d'une affaire qui éclabousse le service des divorces du Consistoire de Paris, ce lieu où s'organise le culte juif. Le 18 mars dernier, une femme de 28 ans se présente à son audience devant le tribunal rabbinique (le "beth din"). Cela fait cinq ans qu'elle est en attente de son "guet", ce document qui stipule qu'elle est désormais divorcée aux yeux de la religion et qu'elle peut donc se remarier. Dans la stricte tradition juive, seul le mari peut le délivrer. Un procédé unilatéral qui donne parfois, en cas de conflits, des délais incroyablement longs. Trois rabbins du service des divorces sont présents à l'audience, ainsi que Michel Gugenheim, qui cumule les hautes fonctions de Grand rabbin de Paris et de Grand rabbin de France par intérim. Une audience filmée en cachette Le frère de l'épouse propose alors de faire un chèque. "Chacun pourra toucher sa part", argue Betsalel Lévy. La famille, qui possède cette somme, signe le chèque.

Délires communautaires : Ruquier traité d’antisémite ! Impressionnant ! Ci-dessous, on peut voir une longue réponse faite par Laurent Ruquier via son compte Twitter, dans laquelle il se justifie de ne pas être antisémite ! Souvenez-vous des faits : Après un tour de France de la pleurniche, le sioniste Arcady, réalisateur de 24 jours, film sur la mort d’Ilan Halimi, était invité partout pour tenter de faire chialer dans les chaumières. Dans l’émission On n’est pas couché, un échange entre lui et Aymeric Caron aurait été coupé au montage dans sa quasi-totalité, le réalisateur ayant jugé les propos du critique trop « antisémites ». Après cela, on a eu le droit à une avalanche de chialerie en tout genre, autant dire que ça a pleurniché sec ! Un des acteurs principaux du film, Pascal Elbé, s’est même permis l’appel au matraquage de Dieudonné, en toute impunité, sans que cela n’émeuve personne ! On atteint des sommets ! Un comble d’être accusé après ce que l’on a fait pour ce film et la mémoire d’Ilan Halimi qui ne mérite pas ce genre de polémique !

Des soldats israéliens racontent leurs crimes à Gaza La publication de témoignages de soldats israéliens faisant état d’exactions contre des civils palestiniens lors de la récente offensive à Gaza a provoqué un début de controverse en Israël, faisant écho aux nombreuses accusations internationales. Depuis la fin, il y a deux mois, de l’opération «Plomb durci» contre le Hamas, l’armée israélienne n’avait cessé d’affirmer, malgré les témoignages palestiniens et les critiques des organisations internationales, qu’elle avait tout fait pour éviter les victimes civiles palestiniennes. Le procureur général de l’armée israélienne a ordonné l’ouverture d’une enquête, suite à la publication partielle, jeudi, de récits de soldats dans le quotidien de gauche Haaretz (lire ci-contre). «Tirs injustifiés». Ces témoignages ont été publiés cette semaine dans la lettre d’information de l’académie prémilitaire Yitzhak Rabin de Tivon, dans le nord d’Israël, où avaient été formés des soldats. Amertume. JÉRUSALEM, de notre correspondante DELPHINE MATTHIEUSSENT

Une ONG publie une vidéo de l'exécution de Palestiniens Par: rédaction 20/05/14 - 19h02 Source: Belga © Capture d'écran. vidéo La section palestinienne de l'ONG "Defence for Children International" (DCI) a publié mardi une vidéo qui montre, d'après elle, l'exécution de deux Palestiniens. Les images proviennent de caméras de surveillance. On y voit deux personnes qui s'effondrent soudainement dans la rue puis restent immobiles. Les victimes sont deux jeunes Palestiniens tués jeudi dernier lors d'un affrontement avec des troupes israéliennes à Beitunia, une ville palestinienne située à 14 km au nord de Jérusalem.

Le pape fait un arrêt imprévu devant le mur érigé par Israël Par: rédaction 25/05/14 - 10h37 Source: Belga © ap. bethléem Le pape François a fait un arrêt imprévu dimanche dans la ville palestinienne de Bethléem devant la barrière de séparation édifiée par Israël en Cisjordanie, ont constaté des journalistes de l'AFP et des témoins. © reuters. Le pape est descendu de sa voiture découverte pour effectuer une halte de quelques minutes au pied de ce haut mur de béton, portant par endroits des graffiti, dont certains recouverts de peinture il y a quelques jours par une entreprise israélienne, à l'emplacement d'une tour de guet. François a accompli ce geste impromptu sur le chemin de la place de la Mangeoire, où il doit célébrer une messe, peu après une rencontre avec le président palestinien Mahmoud Abbas qui l'avait pris à témoin du "mur hideux que construit Israël par la force brutale sur notre terre". Lire aussi Le pape entame son voyage délicat au Proche-Orient

Israël lance des sanctions économiques contre les Palestiniens Par mesure de rétorsion après la récente demande d'adhésion des Palestiniens à une quinzaine de traités internationaux, Israël a annoncé, jeudi, des sanctions financières contre les autorités de Ramallah. Le reversement des taxes collectées par Israël pour le compte des Palestiniens est gelé jusqu'à nouvel ordre, selon un responsable de l'Etat hébreu qui s'est confié à l'AFP sous couvert d'anonymat. Cette décision a des conséquences importantes pour les Palestiniens. Parmi les autres sanctions d'ordre économique, Israël a dans le même temps suspendu sa participation au développement d'un champ gazier au large de la bande de Gaza adjacent à un champ israélien. L'Etat hébreu va également plafonner les dépôts bancaires palestiniens dans ses établissements financiers. D'après un responsable israélien, les nouvelles sanctions financières annoncées le 10 avril ont été décidées en réponse aux « violations flagrantes des accords conclus » précédemment sous la supervision des Etats-Unis.

Naftali Bennett, ministre de l'Économie israélien: "J'ai tué beaucoup d'Arabes dans ma vie. Et il n'y a aucun problème avec ça" INTERNATIONAL - Alors que les négociations de paix directes entre Israéliens et Palestiniens, gelées depuis trois ans, reprennent lundi soir à Washington , le ministre de l'Economie israélien s'est fendu de propos d'une rare violence. Après que le gouvernement israélien a approuvé dimanche la libération de 104 prisonniers palestiniens en signe de bonne volonté, ouvrant la porte à ces nouvelles négociations, Naftali Bennett -qui dirige aussi le parti politique ultra-nationaliste et sioniste religieux d'extrême droite Le Foyer juif- a déclaré préférer que l'on tue ces prisonniers palestiniens plutôt que de les traduire en justice. LIRE AUSSI : Les négociations de paix israélo-palestiniennes reprennent "Si vous attrapez des terroristes, vous devez simplement les tuer", affirme-t-il, selon un rapport publié dans l'édition imprimée en hébreu du Yedioth Ahronoth , repris par le site américain 972mag.com .

Le poète israélien Natan Zakh a déclaré : « J’ai fui d’un Etat nazi pour me retrouver dans un Etat fasciste » Le 10 novembre 2013, le journal hébreu Yediot Ahronot a rapporté que le grand poète israélien Natan Zakh a déclaré que le sionisme a échoué à réaliser son objectif. Selon lui, « l’Etat du lait et du miel » promis n’est maintenant que mal et corruption. Il a par ailleurs appelé à boycotter les colonies sionistes. « Si j’avais su que le sionisme se concrétiserait dans un pays qui vit par l’épée, je serais resté en Europe. J’ai fui d’un Etat nazi pour me retrouver dans un Etat fasciste », dit-il. Gaza est toujours sous un affreux blocus, ses roquettes reflètent une résistance légitime, a ajouté le critique littéraire, Lauréat du Prix Bialik (en 1982) et Lauréat du Prix d’Israël (en 1995). Israël vit « aujourd’hui comme l’empire romain dans ses derniers jours. Encore plus d'articles ?

» Fusillade de Bruxelles : des ex-agents secrets israéliens parmi les victimes Attentat antisémite ou assassinat ciblé? Suite aux révélations de la presse israélienne, Panamza apporte de nouveaux détails au sujet de deux victimes de la fusillade perpétrée au Musée juif de Bruxelles. Le 26.05.2014 à 19h09 Ce lundi, The Forward, quotidien juif américain, évoque sur son site une piste troublante à propos de la tuerie survenue samedi au Musée juif de Bruxelles: celle d'un "assassinat politique". Le double motif d'une telle spéculation: le tireur muni d'une petite caméra GoPro s'apparenterait à un "tueur professionnel" selon certains experts sollicités et plusieurs médias israéliens ont divulgué -au cours des dernières heures- des informations particulières quant au profil de deux victimes (sur les quatre). Rédigé à partir d'une dépêche de Reuters, le papier de The Forward passe néanmoins sous silence certains éléments singuliers rapportés par l'agence de presse. Selon Yediot Aharonot, ils ont vécu à Berlin jusqu'en 2011. Cet article vous a intéressé?

Malaise au Grand Journal à cause d'un t-shirt siglé Palestine ? (VIDEO Invité lundi du Grand Journal de Canal+ pour parler de son ascension de l'Everest, le journaliste Nadir Dendoune aurait provoqué un malaise sur le plateau. La raison ? Un t-shirt siglé Palestine, que la production aurait tout fait pour cacher, à en croire Nadir Dendoune. Nadir Dendoune, censuré à cause d'un t-shirt ? Oui, à en croire un billet de l'intéressé sur le site Le Plus du Nouvel Obs. Lundi 24 septembre, le journaliste et baroudeur était l'invité du Grand Journal de Canal + pour évoquer le décès de six Français sur les pentes du Manaslu, dans l'Himalaya. En effet, dans un long billet posté ce jour sur le site Le Plus du Nouvel Observateur, le journaliste évoque la gêne qu'aurait suscité le fameux vêtement. Regardez : A lire également : Mouloud se prend un vent par Tommy Lee Jones au Grand Journal !

Related: