background preloader

Les banques et la monnaie

Et super bonus, un grand moment de candidature de Ron Paul, sans beaucoup de moyens, a provoqué une explosion des réalisations vidéo de soutien (au point que les grands networks se sont interrogés gravement sur le phénomène Ron Paul). Aimee Allen, chanteuse californienne, a écrit et réalisé cette chanson de soutien à Ron Paul. Pour vous aider à mieux situer ce monument gentiment kitchounet des chants politiques modernes, je vous propose un commentaire seconde par seconde du clip qui a enflammé les libéraux américains l'année dernière. 0:00 Symbole anarchiste qui n'est pas le clip original. 0:19 Aimee appelle l’Amérique à se réveiller. 0:37 Aimee propose de détruire les institutions illégales. 0:43 Aimee salue religieusement le drapeau américain. 1:16 Bon, là elle crie le nom de Ron Paul, c'est sûr qu'un nom à deux syllabes c'est plus facile pour rythmer une chanson -même si ça fait un peu culte de la personnalité-. 1:19 Aimee a des jolies ailes tatouées sous les bras. 1:47.

Banks and Credit Unions Must Get Into the Mobile POS Game Now New tools and solutions could marginalize financial institutions if they don’t figure out mobile point-of-sale payments before it’s too late. By Rob Rubin, Partner/Head of Banking with Novarica Nearly 15% of online consumers have made a mobile POS purchase in the last 30 days. Consumer adoption of mobile point-of-sale (POS) payments will be largely driven by the availability at the point of sale. Today, more and more retailers are deploying POS systems allowing consumers to complete purchases using their mobile phones. A recent survey fielded on FindABetterBank revealed that 14.4% of online consumers have made mobile POS purchases in the last 30 days. Gen-Y Consumers Are Less Likely to Use Their Mobile Phone to Make Retail Purchases Consumers under 30 are less likely to have a checking account or credit card. The payments space has long been dominated by banks and credit unions. PayPal is clearly in the “pole position” with 57% of mobile POS users.

RBC - Salle de presse RBC et Bell annoncent le lancement d'une solution sécurisée de paiement mobile La plus grande banque et la plus grande entreprise de communications au pays offriront prochainement une solution mobile, efficace et sécurisée pour acheter des biens et des services par carte de crédit et de débit. MONTRÉAL et TORONTO, le 9 mai 2013 — RBC et Bell ont annoncé aujourd’hui le prochain lancement d’une solution mobile, rapide et sécurisée à l’intention des clients des Services bancaires mobiles RBC. « RBC est ravie de s’associer à Bell pour offrir à nos clients mutuels une solution mobile intégrée de paiement par carte de crédit et de débit, a déclaré David McKay, chef de groupe, Services aux particuliers et aux entreprises, RBC Banque Royale. La nouvelle solution de paiement mobile sera harmonieusement intégrée à l’application d’opérations bancaires mobiles actuelle de RBC. À propos de Bell Bell est la plus grande entreprise de communications du Canada.

Sondage : les jeunes plus à l’aise avec le paiement mobile Le succès du paiement sur mobile serait-il une affaire de génération ? D’après un sondage commandé par MasterCard auprès d’un échantillon d’utilisateurs de téléphones aux États-Unis, 63% des 18-34 ans se déclarent à l’aise avec l’idée de se servir de leur mobile pour payer des achats. Sécurité D'un autre côté, seulement 37% des 35 ans et plus déclarent la même chose. MasterCard y voit le signe que les jeunes générations seront le moteur du décollage du paiement mobile outre Atlantique. Les 18-34 ans sont en effet plus attachés à leur terminal. 65% d’entre eux disent se sentir plus « nus » sans leur téléphone que leur portefeuille. Mais malgré cette tendance positive, les sondés placent la sécurité du système au premier rang de leurs préoccupations. 62% voudraient la confirmation que leurs données personnelles sont en sûreté afin de pouvoir faire une transaction mobile. A lire, La Tribune de Thomas Husson, Forrester : Les paiements mobiles entrent dans une phase de turbulence

Le paiement par mobile reste faible aux US et en Europe | Good InfoGood Info L’usage du paiement par téléphone mobile reste faible aux États-Unis comme en Europe. « Seulement 15 % de l’ensemble des propriétaires de téléphones mobiles ont effectué un paiement par téléphone mobile au cours des 12 derniers mois, contre 12 % en décembre 2011 ». C’est le constat dressé par l’étude intitulée « consommateurs et services financiers mobile 2013″ réalisée par la Réserve Fédérale Américaine, sur les données de 2012, qui vient d’être publiée. La part des utilisateurs de smartphones qui ont réalisé un paiement par mobile au cours des 12 derniers mois est restée stable soit à 24 %. Dans la majorité des cas, les paiements mobiles consistent à régler une facture en ligne. Et encore, cet usage tend à diminuer, 42 % contre 47 % en 2011. Seulement 6 % de l’ensemble des utilisateurs de smartphones déclarent avoir réalisé un paiement dans un point de vente au cours des 12 derniers mois, contre 1 % en 2011. Les principaux usages des services financiers mobiles selon l’étude

A Visual Tour of Square s New P2P App|PaymentsSource Square's new P2P service, Square Cash, is meant to be so straightforward that you don't need an app to use it — but Square published an app anyway. The Square Cash app joins a growing suite of Square apps for merchants and consumers. Some Assembly Required The instruction screen explains what a consumer needs to have on hand to send funds. Step by Step The app also explains what it does and does not do: it will pre-fill an email, but the user must still complete the process in the phone's email client. By the Numbers After the user has read (or skipped) the instructions, Square Cash asks the user to type in the amount to be transferred. Almost Done The app then summons an email compose window, with Square copied as a recipient. One Last Step If the user is new to Square Cash, the system sends a follow-up e-mail requesting a debit card account number, expiration date and ZIP code. Missing Pieces?

How smartphones can reshape the way we pay Target; Nieman-Marcus; Michaels. Lately, it seems that a week doesn’t go by without some major retailer being forced to inform customers that their payment systems have been compromised, potentially affecting millions of cardholders and their finances. Of course, that’s on top of the myriad scams that happen every day on a smaller scale and end up costing both consumers and businesses billions of dollars every year. As plastic has increasingly replaced cash over the years, the financial industry has worked hard to tighten its grip over payment networks in an effort to curtail fraud—obviously, with mixed results. Would you like my wallet? Despite the fact that it often gets a bad rap, the amount of technology that surrounds the plastic we carry in our wallet is something to behold. Card networks have tried to combat this problem by implementing increasingly sophisticated solutions. Fish and chips (and PINs) Can you charge me now? A safe in your pocket

Related: