background preloader

The Human Lineage Through Time

The Human Lineage Through Time

Les chèvres domestiques, reflets de la révolution Néolithique Les chèvres domestiques ont contribué à l'apogée de la "révolution Néolithique", cette période de l'histoire de l'humanité où les hommes ont cessé de ne vivre que de chasse et de cueillette pour se sédentariser et mettre en place l'agriculture. Parmi les premiers animaux domestiqués, les chèvres se différencient des autres espèces d'élevage par une forte homogénéité génétique à l'échelle mondiale. Des archéologues et des généticiens du laboratoire d'Ecologie alpine (CNRS, Université Grenoble I, Muséum National d'Histoire Naturelle) viennent de montrer que les déplacements des chèvres domestiques ont commencé dès l'expansion de l'élevage, du Proche Orient vers l'Europe, il y a 10 500 ans environ. Les chèvres ont été les principaux animaux domestiqués, il y a environ 10 500 ans, au Proche-Orient. Contrairement à d'autres espèces de bétail, les chèvres actuelles présentent une très faible variabilité génétique intercontinentale.

Les évolutions de l'homme - Les ancêtres de l'homme Présenter l'arbre généalogique de notre espèce et des autres hominidés n'est pas d'une grande simplicité ! L'évolution de l'homme est assez souvent comparée visuellement à un buisson ou à un arbre. Une fois notre lignée séparée des grands singes il y a 7 millions d'années, plusieurs branches avec de nouvelles espèces d'hominidés s'écartent, se rapprochent, s'arrêtent brusquement... pour finir (?) avec une seule espèce depuis quelques milliers d'années : Homo sapiens. Des fossiles et de... l'ADN !

Early Primate Evolution:  The First Primates Primates are remarkably recent animals. Most animal species flourished and became extinct long before the first monkeys and their prosimian ancestors evolved. While the earth is about 4.54 billion years old and the first life dates to at least 3.5 billion years ago, the first primates did not appear until around 50-55 million years ago. That was10-15 million years after the dinosaurs had become extinct.

Building Bodies | Becoming Human Primate Bipedalism: Understanding Standing Up <p>This site requires Javascript, please update your browser...</p><p></p> Anthropologists and evolutionary biologists agree that upright posture and the subsequent ability to walk on two legs was a crucial major adaptation associated with the divergence of the human lineage from a common ancestor with the African apes. Efficient upright walking required numerous changes in the anatomy of the limbs and pelvis and we are the result of the variations and selection pressures that forged this new ability. Main Concepts Human evolution is marked by a mosaic pattern. Assessible Objectives Students will... identify key anatomical similarities and differences between the great apes and humans.infer likely anatomical features in ancient human ancestors.list principal anatomical changes in primates necessary for adaptation to fully bipedal locomotion.sequence particular anatomical features in hominids as part of a series of broader evolutionary trends.

Les bases génétiques de l'évolution humaine Texte de la 10ème conférence de l'Université de tous les savoirs réalisée le 10 janvier 2000 par André Langaney Les bases génétiques de l'évolution humaine Pour parler de l'évolution humaine, il faut d'abord évoquer lévolution des ancêtres des humains actuels, c'est d'abord 3 milliards 800 millions d'années d'histoire de la vie, une histoire pré-humaine à 99'9%. Ceux qui ont constitué lessentiel de notre généalogie n'étaient pas des hommes. Cela a été l'objet d'un grand débat, de lourdes polémiques. Il est possible d'établir une classification des espèces vivantes d'après la structure moléculaire dune enzyme présente dans toutes les cellules de toutes les espèces vivantes : le cytochrome C. Une séquence d'ADN a été trouvée chez la mouche du vinaigre, la célèbre drosophile des généticiens, qui code des gènes organisant le corps de cette mouche d'avant en arrière. Cette parenté se retrouve au niveau des chromosomes. Et ceci s'est produit aussi sur la lignée humaine.

Les dernières étapes de l’évolution humaine et le peuplement de l’Eurasie vues par la paléogénomique Transcription de la vidéo Note : les éléments entre crochets [] sont des ajouts par rapport au texte original. Bonjour. Je m’appelle Eva Maria Geigl. Je suis directrice de recherche au CNRS où j’anime une équipe de paléogénomique à l’Institut Jacques Monod. Nous travaillons sur l’évolution des espèces et des génomes, en particulier l’évolution humaine. Reconstruire le cours de l’évolution humaine à partir des fossiles, témoins directs de l’évolution, est assez difficile à cause de leur rareté. Nous avons vu que lors de ces migrations [d’Homo sapiens] des métissages se sont produits avec des populations plus archaïques, sur le continent eurasiatique. Carte des migrations humaines Les trois types de populations humaines figurés sur cette carte (êtres humains anatomiquement modernes, néandertaliens et dénisoviens) font parti d'une seule et même espèce. Auteur Pascal Combemorel et Eva-Maria Geigl Ceci se voit par exemple chez les Tibétains, qui sont adaptés à une vie à haute altitude.

Australopithecus sediba, nouvel australopithèque d'Afrique du Sud C'est dans le numéro d'avril 2010 de la revue Science qu'une équipe internationale menée par des chercheurs de l'université du Witwatersrand (Afrique du Sud) a présenté les premières analyses de deux homininés fossiles découverts dans une grotte d'un massif dolomitique du Nord-Ouest de Johannesburg, à 15 km au NNE d'un autre site bien connu, Sterkfontein. Un premier article [1] décrivait les fossiles, tandis qu'un second se concentrait sur le contexte géologique du site [4]. Ces deux nouveaux spécimens viennent compléter le riche registre d'Homininés extraits des formations sud-africaines, dans lequel figurait déjà plusieurs australopithèques sensu stricto, notamment Australopithecus africanus, et des australopithèques « robustes », ou Paranthropes (souvent considéré comme un groupe monophylétique issu des australopithèques), comme Paranthropus robustus (Figure 1). Le site et le cadre géologique et chronologique L'article de 2011 de R. Remarque. Selon Lee R. T.

Evolution des Primates Aller au contenu. | Aller à la navigation Outils personnels Se connecter Plateforme ACCES Recherche avancée… Navigation Génétique moléculaire et évolution Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Génétique moléculaire et évolution / Sites d'informations / Evolution des Primates Evolution des Primates Evolution des primates Génétique moléculaire et évolution Contacts École normale supérieure de Lyon Institut français de l'Éducation - ACCES 19 allée de Fontenay 69007 Lyon Nous contacter par mail Se tenir informé Navigation Retour en haut

Chromosome Connection | Becoming Human Comparison of Human and Ape Chromosomes <p>This site requires Javascript, please update your browser...</p><p></p> Students are taken on a chromosome comparison "adventure", in which the banding patterns are compared on the chromosomes of humans and apes. Degrees of similarities, and some causes of their differences are explored. Inferences about relationships based on those similarities are also examined in a compelling way. Main Concepts The degree of chromosome similarity between two species indicates the degree of their biological relationship. Assessable Objectives Students will... actively engage in the careful analysis of chromosome banding patterns.identify examples of inversion in homologous chromosomes.demonstrate their understanding that degrees of similarities in chromosomes correspond to degrees of evolutionary relationship.associate degrees of similarity with relative timing of evolutionary divergence. Teaching Strategy & Preparation Preparation Directions Assessment Bibliography

Prsentation PowerPoint PowerPoint presentation | free to view - id: 2a7c30-ZDc1Z Title: Prsentation PowerPoint 1LES ORIGINES DE LHOMMEGilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy 2Les Primates51 genres, 168 espècesPrincipales caractéristiques Pouce et gros orteil (sauf humains pour le gros orteil) opposables aux autres doigts (permet la préhension). Conférence sur "Les grandes étapes de l'évolution de l'Homme actualisées, et les sujets débattus au sein de la communauté scientifique" Enregistrement vidéo de la conférence de : Tony Chevalier - Docteur spécialité paléoanthropologie UMR 7194 : Histoire Naturelle de l’Homme Préhistorique Université de Perpignan Centre de recherche préhistorique de Tautavel Vincenzo Celiberti - Archéologue Chercheur au Centre Européen de Recherche Préhistorique de Tautavel U.P.V.D. Université de Perpignan Via Domitia

Related: