background preloader

Il y a 100 ans, les premières photos d’Halloween

Il y a 100 ans, les premières photos d’Halloween
Une collection de clichés anonymes dont les plus anciens datent de 1875. Le livre Haunted Air d’Ossian Brown préfacé par David Lynch datant de 2010 nous plonge dans l’ambiance des déguisements de la fête d’Halloween entre 1875 et 1955. Certaines photographies font encore frémir. Joyeux Halloween à toutes & tous. Anonymous Halloween photographs from c.1875–1955. Truly haunting Americana, with a foreword by David Lynch The photographs in Haunted Air provide an extraordinary glimpse into the traditions of this macabre festival from ages past, and form an important document of photographic history. Pour commander ce livre : www.randomhouse.co.uk ou sur Amazon 23 euros. Related:  Curtis et photos anciennes

Edward Sherrif Curtis, Sur la piste rouge | Bloguez.com Mais en montrant qu’il n’était pas lâche, en étant naturel, en devenant l’ami des enfants et en apprenant à vivre avec les Indiens Curtis obtint enfin leur respect .Un jour il déclara : « un Indien est comme un enfant, il sait instinctivement si on l’aime ou si on est condescendant avec lui. Les Indiens savaient que je les aimais et que j’essayais de faire quelque chose pour eux ». Quelques années plus tard il dit à un journaliste du New York Times : « beaucoup d’Indiens non seulement sont prêts à aider mais ils en en ont envie, ils ont compris que mon travail serait un mémorial permanent pour leur race, le message passe entre les tribus et tous les chefs, même les plus réticents, veulent ma visite… »Ainsi, le chef Aigle Noir des Assiniboin qui était un vieillard de 90 ans n’avait jamais dit un mot au sujet de son peuple à un visage pâle.

This is the end Cela fait presque 3 ans que je tiens ce blog pour Libé. J'ai eu la chance que Libération ouvre ses colonnes virtuelles à un pekin moyen comme moi, je ne les remercierai jamais assez. C'était une super aventure. Ce matin, ma fidèle relectrice (que je remercie au passage) m'a refusé un article. Mais ne parlons pas argent. Néanmoins, l'humain marche à la reconnaissance. Alors, je n'ignore pas que la PQN a peu de moyens. On parle beaucoup dans le landernau médiatique de l'avenir de la presse papier. Je remercie tous les lecteurs, tous ceux qui ont pris la peine de commenter mes articles, souvent avec passion et talent. Nicolas QUINT I awakened to the crythat the people / have the powerto redeem / the work of foolsupon the meek / the graces showerit's decreed / the people rule The people have the powerThe people have the powerThe people have the powerThe people have the power

Des cauchemars d'enfants photographiés dans les années 60 Le photographe américain Arthur Tress a demandé dans les années 60 à des enfants de raconter leurs rêves et cauchemars avant de les mettre en scène pour montrer comment l’imagination des enfants agrège des symboles et des éléments réels pour créer des histoires étranges. Photographs of Native Americans by Edward Curtis Posted Nov 15, 2010 Share This Gallery inShare88 In 1906, American photographer Edward S. Curtis was offered $75,000 to document North American Indians. Born in 1868 in Wisconsin, Curtis moved with his father to the Washington territory in 1887 where he began working at a photography studio in the frontier city of Seattle. Below are selected images of the Native American way of life chosen from The Library of Congress’s Edward S. Title: Sioux chiefs. Title: Ready for the throw--Nunivak. Title: The mealing trough--Hopi. Title: The scout in winter--Apsaroke. Title: At the old well of Acoma Date Created/Published: c1904 November 12. Title: Mizheh and babe. Title: On the Little Big Horn. Title: When winter comes. Title: A burial platform--Apsaroke. Title: The Oath--Apsaroke. Title: Drilling ivory--King Island. Title: Drying meat. Title: The fisherman--Wishham (i.e., Wishram). Title: Boys in a kaiak (i.e., kayak)--Nunivak. Title: Jicarilla fiesta. Title: Tewa girls. Title: Village herald.

La première vidéo à dépasser le milliard de vues sur YouTube sera… | MinuteBuzz.com Selon la société d’analyse ChannelMeter, la premiere vidéo qui dépassera le milliard de vues ne sera pas un clip de Justin Bieber ou Lady Gaga, mais sûrement Psy et son fameux Gangnam Style. Pour ceux qui ne le savent pas encore, actuellement les deux vidéos les plus vues de tous les temps sur YouTube sont : Baby de Justin Bieber (793 millions) et On the floor de Jennifer Lopez (613 millions). Mais PSY a réussi l’exploit d’intégrer le top 10 YouTube en l’espace de seulement 4 mois, tandis que les vidéos de Justin Bieber et Jennifer Lopez ont chacune été respectivement publiées il y a deux ans et un an sur YouTube. Si on se penche sur ce graphique réalisé par ChannelMeter, PSY devrait passer en 2ème position dans une semaine et atteindre le milliard de vues pour la fin de l’année… un record ! Toujours dans les records, la vidéo a avoir atteint le plus rapidement les 100 millions de vues est le documentaire Koni 2012, en moins de 6 jours. C’est le moment de revoir toutes ces vidéos :

“TOKYO UNDRESSED“ – A talk with Rikki Kasso “Make as many mistakes and lose as much as possible while you are young, and take close note, and do not repeat. Know how much you can really lose, and how quick you can come back. This will help remove fears about what your are capable of.” Hello Rikki Kasso! Hey guys, Right on! What is the most fascinating thing for you about taking pictures? There are too many to describe. Your series „TOKYO UNDRESSED“ excits already since 2006 right? The only thing that changed through the years were calendar, the cameras, the lenses and the ladies…. And you are already living a long time in Tokyo now? Tokyo is incomparable to any other place I have been on this planet, however after 10 years, I will try to continue my lifelong world tour and create in as many places as I can. Your first paid job? Probably best not to talk about that on the internet ;) But I have always used my talents to survive and never keep count of numbers to equate success. The best life lesson… rikkikasso.com

Edward Curtis d'après la biographie établie par Hans Christian Adam, photographe et auteur d'un livre sur E.S. Curtis aux éditions Taschen Né en 1868 dans un ranch de l'Etat du Wisconsin, Edward Sheriff Curtis est le second des quatre enfants d'un prédicateur. Il acquiert très jeune sa première expérience de photographe puis apprend son métier dans un studio du Minnesota. Avec ses parents, Edward S. Curtis s'installe en 1887 à Sidney, dans l'Etat de Washington. C'est en 1895-1896 qu'Edward S. En 1899, Edward S. E.S. Extrait de l'article de Philippe Jacquin, LE FIGARO MAGAZINE du 23 septembre 2000 Exposition des photographies d'Edward S. Il aura suffi d'un dollar. Extrait de l'article de Yasmine Youssi, EPOK, Octobre 2000 Ebloui par leur "danse du soleil", le photographe se jette à corps perdu dans une entreprise dont il ne soupçonne pas encore qu'elle sera celle de sa vie. Une biographie en langue anglaise sur le site de la Bibliothèque Universitaire de Washington

5 creative ways journalists are covering Hurricane Sandy online As Hurricane Sandy barrels up the East Coast Monday, news organizations are creating special online coverage. Here are some of the creative ways journalists are trying to help the public get through the storm. Maps WNYC developed an interactive, embeddable map that updates with the latest forecast of the storm’s path, based on data from the National Hurricane Center. The Huffington Post is working with SeeClickFix to map reports of storm-related outages and infrastructure problems. Google’s Crisis Map overlays lots of visual data about the storm — radar, forecast track, emergency shelters, etc. Fernanda Viégas and Martin Wattenberg, data visualization experts at Google, have created a dynamic map infographic that animates the current wind patterns across the U.S. Click to see the live wind map in action. The Guardian also points to a data visualization map by a U.S. developer, John Nelson, that plots the path of every hurricane since 1851. Live video Webcams Photo by Jon Huang GIFs Live chats

Related: