background preloader

Scandaleux : l'impôt des groupes privés du CAC 40 n'est que de 3,3% !

Scandaleux : l'impôt des groupes privés du CAC 40 n'est que de 3,3% !
Related:  Fiscalité & entreprises

Fraude et évasion fiscales : ces 2 000 milliards qui plombent l'Europe Cet article a initialement été publié par MyEurop, le 16 octobre 2013. « Un scenario interminable, truffé de flash-backs » : si la fraude fiscale [1] était le thème central d’une mauvaise série TV, cela pourrait être la critique de nombre d’Européens ayant suivi le feuilleton. La dénonciation des infractions aux impôts ne date pas d’hier. En 2006 déjà, la Commission européenne déplorait l’ampleur de la fraude en Europe [2], qu’elle estimait alors entre 2 et 2,5 % du PIB de l’Union, soit entre 200 et 250 milliards. Elle était loin du compte. Depuis, les révélations de l’ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists) sur Offshore Leaks, l’affaire Cahuzac en France, le cas Uli Hoeness en Allemagne, les condamnations des stylistes Dolce et Gabbana en Italie ou encore les faibles impôts payés par les multinationales comme Apple et Google sont passés par là. En septembre, le chiffre grimpe à 2000 milliards. Des outils déjà existants sont renforcés. Avec quel succès ?

Dans l'Education Nationale, on aime bien les expériences? Par le LAP (Lycée Autogéré de Paris) « Le Lycée Autogéré de Paris a 31 ans d’existence, n’en déplaise à certains. Et depuis 31 ans, il se donne comme objectif d’aider des élèves à reprendre goût aux études, s’impliquer dans des projets de longue haleine, apprendre à vivre en collectivité par le biais d’une expérience autogestionnaire. Dans un article du Monde daté du 22 juin (« Liberté, égalité, morosité »), des études croisées montraient que l’école française, contrairement à d’autres, créait très tôt un climat d’anxiété et de pessimisme chez les jeunes en les confrontant dès leur plus jeune âge à une forte compétition, à un système de sélection sévère ainsi qu’à une hiérarchie rigide et verticale. Au Lycée Autogéré, le travail en groupe et la participation concrète à la gestion de l’établissement permettent à nos yeux de prendre des initiatives et d’éprouver une satisfaction qui aidera l’élève à oser s’emparer d’autres tâches de manière autonome. site du LAP :

Les géants de l’industrie champions de la fraude fiscale ? Géants de l’industrie et paradis fiscaux font apparemment bon ménage. Un rapport d’une ONG norvégienne révèle en effet que plus d’un tiers des filiales de dix des principaux groupes pétroliers et miniers au monde sont enregistrées dans des paradis fiscaux ou dans des juridictions permettant une certaine opacité financière. Passés au crible, la part des filiales placée en zone douteuse représente 34,5%, (plus de 2.000 établissements sur 6.000), indique l’étude à paraître mercredi 21 septembre. Dans les faits, ce sont autant de données sur les comptes et sur l’actionnariat qui ne sont pas publiquement disponibles, souligne la branche norvégienne du réseau Publiez ce que vous payez (PCQVP). Refus de Total Qu’en est-il du fleuron français Total ? D’autres majors ont été passés en revue : ExxonMobil, ConocoPhillips, Chevron, BP et Shell, et des géants miniers Glencore International, Rio Tinto, BHP Billiton, Anglo American et Baarick Gold Corporation. (Avec AFP)

Le G20 veut traquer l'évasion fiscale des multinationales - Eco Les ministres des Finances et les gouverneurs de Banques centrales du G20 se sont réunis à Moscou, hier, pour le sommet du G20 Finances. Ils veulent s'attaquer aux failles du système fiscal international qui permettent aux multinationales d'échapper à l'impôt. Champion de l'évasion fiscale, Google n'a qu'à bien se tenir. Son PDG, Éric Schmidt, avait assimilé l'évasion fiscale à une évidence liée au capitalisme. À l'issue du sommet du G20 Finances, hier, à Moscou, il a peut-être déchanté. Le G20 Finances de Moscou a en effet annoncé hier vouloir s'attaquer à l'évasion fiscale des multinationales en entérinant un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) qui a été publié cette semaine. Les ministres se sont dits «déterminés à mettre sur pied des mesures destinées à lutter contre l'érosion de la base d'imposition et le transfert des profits et à prendre les mesures nécessaires». 5 % d'impôts pour les gros

Editions REPAS - Une fabrique de libertés - Le lycée autogéré de Paris Retour à la liste Collection Pratiques utopiques Nouveau Collectif d'élèves et de professeurs,Une fabrique de libertés Le lycée autogéré de Paris Préface de Patrick Boumard 2012 ISBN 978-2-919272-05-1 430 pages Prix de vente : 23 € Quand un lycée réinvente l'éducation L'histoire Depuis 1982, existe à Paris un lycée public autogéré. Un mot, qui comme l'indique Patrick Boumard, le préfacier de ce livre, soulève souvent des réactions très vives : « Autogestion ! Quoi de plus naturel ? Dans la première partie de cet ouvrage, le Lycée est présenté à plusieurs voix dans sa forme et ses activités actuelles. Les auteurs Ouvrage collectif, ce livre a été écrit par plus d'une vingtaine de personnes. Le commentaire des éditeurs À lire l'histoire et le quotidien du Lycée autogéré de Paris tel qu'il est décrit dans ce livre deux questions aussitôt nous viennent à l'esprit : « Mais comment donc a-t-il été possible que se crée un tel lycée, tellement atypique, au sein de l'éducation nationale ?

Vous interviewez Manon Sieraczek-Laporte, auteure de «Exilés fiscaux – Tabous, fantasmes et vérités» [Le chat est terminé] Attention aux fantasmes et aux amalgames. Gérard Depardieu (exil fiscal) n’est pas Jérôme Cahuzac (mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale). Dans mon livre, j’ai donné la parole aux exilés et mené une vraie enquête sur cette question qui reste d’actualité. Je vous remercie pour vos questions. Pierre: Un certain Jérôme Cahuzac, qui semble bien connaître le sujet, a proposé des mesures intéressantes pour lutter contre l'exil fiscal. Je pense que sans modification des 126 conventions existantes, cela ne sera pas possible. Aujourd’hui, le principal problème c’est de pouvoir contrôler ce qui est gagné ailleurs. Aujourd’hui seuls les Etats-Unis et les Philippines prévoient une imposition sur l’ensemble des revenus perçus dans le monde. Lio: Qu'est-ce qui peut attirer des Français à opter pour la Belgique plutôt que la Suisse? La Belgique c’est pour la vente de société: c’est l’absence d’ISF et d’impôt sur les plus-values. Plusieurs mois. Oui j’en ai rencontré.

« L’optimisation fiscale pratiquée par les cigarettiers est inacceptable » Votre amendement au projet de loi de Finances 2014 imposant une taxe exceptionnelle de deux ans sur l'industrie du tabac a été rejeté la semaine dernière par l'Assemblée nationale. Néanmoins, vous entendez poursuivre ce combat ? Oui, j'ai envoyé au président de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale Gilles Carrez une lettre pour lui demander des moyens afin de mener les auditions de l'ensemble des acteurs du secteur. Ceci, afin de pouvoir à nouveau proposer cet amendement. Je n'abandonne donc pas l'idée d'un amendement qui, à mon sens, est nécessaire et solide sur le plan juridique. En quoi cet amendement est-il nécessaire? Il a deux buts principaux. Comment cela ? La politique qui est menée depuis des années consiste à augmenter les prix en espérant que cela dissuadera les fumeurs tout en préservant le chiffre d'affaires des entreprises du secteur. Cette proposition défendrait-elle aussi le secteur des buralistes ? C'est un premier pas symbolique.

Agir concrètement contre le nucléaire Plutôt que de manifester contre le nucléaire, René Bickel a décidé d'agir à son échelle pour limiter sa dépendance à l'énergie atomique. Avec sa femme, il a donc construit une maison quasiment autonome en énergie. René porte autant de casquettes qu’un cumulard du Cac40. Officiellement, cet homme de 65 ans est retraité de la SNCF. Mais il est aussi auteur-dessinateur de BD sur le thème de la santé et les abus des labos pharmaceutiques, arboriculteur, moniteur en arboriculture et conseiller hygiéniste-diététicien. Mais c’est une autre raison qui m’a poussé à venir le rencontrer dans son village d’Ostheim, non loin de Colmar. « Le point de départ, c’est la construction de la centrale de Fessenheim dans les années 70. Agir concrètement contre le nucléaire Il a d’abord choisi la voie du militantisme pour tenter de faire cesser la prolifération de l’atome. Énergie locale et renouvelable Du coup, quand l’hiver arrive, il ne craint pas de voir sa facture d’électricité grimper. Un radiateur naturel

Comment Goodyear a déshabillé l'usine d'Amiens nord Les pneus produits dans l'usine Goodyear d'Amiens nord n'appartiennent pas à GDTF, la filiale française du pneumaticien américain mais à une société sœur située au Luxembourg. La grande partie du bénéfice tiré de leur vente est taxée au Luxembourg. Avant de perdre ses pneus, l'usine d'Amiens nord avait déjà perdu ses bénéfices. Avant de faire baisser progressivement la production de pneus dans l'usine Goodyear d'Amiens nord depuis la fin des années 2000, le groupe américain Goodyear l'avait auparavant privée de ses bénéfices pour les transférer au Luxembourg. Le principe ? La France produit, le Luxembourg collecte l'impôt Le business restructuring, Goodyear en est un parfait exemple. La filiale française, Goodyear Dunlop Tires France (GDTF), possède un siège social à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), une piste d'essai à Mireval (Hérault) et trois usines de pneus en France. Jusqu'ici, rien d'extravagant. Adresse luxembourgeoise de GDTO sur Google maps L'intérêt de l'opération?

Related: