background preloader

La schizophrénie (court-métrage) - Cours De Médecine.flv

La schizophrénie (court-métrage) - Cours De Médecine.flv

Une politique de la folie par François Tosquelles | ΑΣΥΜΜΕΤΡΙΑ Revue « CHIMÈRES » – Automne 1991, N°19 François Tosquelles est un psychiatre psychanalyste d’origine catalane. Réfugié en France à la fin de la guerre d’Espagne, il travailla dès 1940 à l’hôpital de Saint-Alban, en Lozère. Le texte que nous présentons ici est la transcription intégrale d’un film , réalisé en 1989, sous forme d’un entretien avec celui qui fut le fondateur de la Psychothérapie institutionnelle. Sa vie et son œuvre, traversées par la folie de l’Histoire, ont radicalement infléchi l’histoire de la folie. « Ce qui caractérise la psychanalyse, c’est qu’il faut l’inventer. J’associe avec mes propres déconnages, mes souvenirs personnels, mes élaborations quelconques. Dès 1940, Saint-Alban devint le point de référence du mouvement de transformation des asiles, puis le lieu d’élaboration théorique et pratique de la Psychothérapie institutionnelle. En 1936 éclate la guerre civile. J'aime :

dans la tête de Florent, schizophrène Florent Babillote, 35 ans, est atteint de schizophrénie depuis l’adolescence. Dans un entretien qu’il nous a accordé, il évoque son quotidien, les idées reçues sur sa maladie et accepte de nous raconter son « long chemin vers l’espoir et la lumière ». Dans le monde, la schizophrénie touche une personne sur cent et cette année, les Journées de la Schizophrénie, se sont ouvertes sur le thème « On a tous un proche schizophrène ». Florent Babillote, 35 ans, fait partie de ces « proches ». Il a ressenti les premiers symptômes à l’âge de 12 ans. Dans le cerveau de n’importe quel être humain, on trouve une synapse entre chaque neurone qui sert à transmettre les informations. Florent raconte : J’avais l’impression que quelqu’un s’emparait de mon esprit et de mon cerveau pour parler à ma place et que je devais lutter sans cesse contre lui. Une lutte perpétuelle contre soi-même Pour sortir de cette paranoïa constante, il lui a fallu accepter sa maladie. Des préjugés qui ont la vie dure Il précise :

Psoriasis : un traitement efficace en 4 semaines EFFICACE. Un traitement expérimental contre le psoriasis a permis de traiter les plaques en 12 semaines, et plus de 90 % des participants ont vu leur état s'améliorer. Ce sont les résultats publiés dans la revue The Lancet par une équipe de chercheurs de l'université de Manchester, où les tests ont eu lieu. L'équipe de chercheurs a étudié le cas de 2.500 patients atteints de psoriasis en plaques, d'intensité modérée à sévère (sur au moins 10 % du corps) diagnostiqué au moins six mois avant le début de l'étude. Cette étude a été financée par Eli Lilly, le laboratoire qui compte commercialiser ce traitement expérimental, appelé "ixekizumab". Des améliorations physiques et sur la qualité de vie La moitié des 2.500 patients a reçu de l'ixekizumab et dans ce sous-groupe, la moitié a reçu l'ixekizumab une fois toutes les deux semaines ; l'autre moitié du sous-groupe l'a reçu toutes les quatre semaines. RÉMISSION. TRAITEMENT. Un traitement rapidement mis sur le marché ? Lise Loumé avec AFP

Unafam - Communiqués de presse L’isolement et la contention constituent des zones d’ombres de la psychiatrie, à cet égard les observations communiquées par les représentants de l’Unafam dans les CDSP CDSP Commission Départementale des Soins Psychiatriques font état de situations indignes dans certains établissements. L’Unafam ne peut accepter cette situation et souhaite que le corps médical s’oriente vers la suppression de ces pratiques. L’Unafam s’appuie notamment sur des études comparatives entre les protocoles de soins en usage en France et ceux mis en place dans d’autres pays pour faire face à des situations de crise et/ou d’agressivité d’un patient. L’unafam constate que les rares études réalisées mettent l’accent sur les nombreux effets indésirables de la contention mais ne permettent pas de prouver son efficacité thérapeutique. L’humiliation ne constitue pas un acte de soin. la formation des équipes à la prise en charge de l’agitation et de l’agressivité, l’octroi de moyens adaptés,

Sans Remède | Critique et témoignages contre la psychiatrie et l'emprise médicale Déclaration choquante d’un initié du domaine médical Un aveu choquant de l’éditeur de The Lancet, la revue médicale la plus estimée au monde, a été pratiquement ignoré par la grande presse et les médias dominants. Le Dr Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet, a récemment fait une annonce disant qu’un nombre scandaleux de publications d’études sont au mieux, peu fiables, quand elles ne sont pas complètement mensongères, en plus de frauduleuses. Horton a déclaré: « Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Ce dont parle Horton, le financement par l’industrie d’études thérapeutiques afin de mettre au point des médicaments ou des vaccins commerciaux, soi-disant pour aider les gens, sert à former le personnel médical, les étudiants en médecine et autres. Horton a écrit ses commentaires choquants après avoir assisté à un symposium au Wellcome Trust de Londres, sur la reproductibilité et la fiabilité de la recherche biomédicale. Autres voix NEO, William F.

Comment des laboratoires pharmaceutiques rémunèrent des médecins pour des études scientifiquement contestées La plupart du temps, c’est par un courriel que les médecins sont contactés. Un laboratoire pharmaceutique leur propose de participer à une étude sur un médicament bien précis, en prescrivant, le plus souvent, ce dernier. Puis d’observer les éventuels effets du produit, en remplissant un questionnaire que récoltera et analysera, plus tard, le laboratoire. En contrepartie, le médecin reçoit de l’argent : d’une dizaine d’euros à plusieurs milliers pour chaque patient inclus dans l’étude. Des études scientifiques qui visent à récolter des données et améliorer les traitements ? Entre 400 et 1 200 euros par patient En février, le Formindep a reçu le témoignage d’un hépatologue (spécialiste des maladies du foie) qui affirme avoir été contacté par deux laboratoires lui proposant des études observationnelles sur le traitement contre l’hépatite C. De même pour Sanofi. Un caractère scientifique contesté Pour quel apport scientifique ? En France, peu de transparence Qu’en est-il en France ?

Un psychologue de Harvard révèle que le TDAH n'existe pas vraiment Un psychologue de Harvard révèle que le TDAH n’existe pas vraiment Jerome Kagan n’est pas seulement un professeur titulaire à l’une des universités les plus prestigieuses du monde, il est également considéré comme l’ un des meilleurs psychologues au monde. En fait, ses collègues universitaires ont classé Kagan comme le 22 ème psychologue le plus éminent du 20 e siècle. Donc, si quelqu’un a gagné le droit de critiquer l’un des troubles mentaux les plus diagnostiqués aujourd’hui, c’est Jérôme Kagan. Selon Kagan , le TDAH n’est pas une vraie pathologie. « … (le trouble de déficit de l’attention) est une invention. Donc, que se cache t-il derrière cette histoire? Le problème de l’argent Kagan est cinglant dans sa critique de l’industrie pharmaceutique. Tout d’ abord, les médecins peuvent bénéficier financièrement de la promotion et de la prescription de certains médicaments. Le problème du mauvais diagnostic et des sur-diagnostics La réponse Bien sûr il ne dit pas que cela sera facile.

BALLAST | Hôpital public à l'agonie Texte inédit pour le site de Ballast La ministre de la santé Marisol Touraine s’est empressée de commenter le bris de quelques vitres de l’hôpital Necker, tout en déclarant « apporter tout son soutien aux soignants ». Puis elle a appelé, au lendemain de la tuerie de Nice, ces mêmes soignants à se mobiliser alors qu’aucun d’eux n’avaient attendu son appel pour venir prêter main forte aux secours débordés. En revanche, lorsqu’un certain 13 novembre 2015, jour de grève nationale, les médecins ont suspendu leur mobilisation contre la loi dite « de modernisation du système de santé » afin d’apporter leur aide aux hôpitaux parisiens qui accueillaient les victimes des attentats, cette même ministre n’a eu aucun mot à ce propos : pis, elle a jugé bon de maintenir son projet de loi à l’Assemblée. Juillet 2016. La mise en place des groupements hospitaliers de territoire a commencé : un pas de plus dans la destruction de l’hôpital public. La procédure de codage des actes médicaux est complexe.

Related: