background preloader

Big Data

Big Data
Définition du Big Data Chaque jour, nous générons 2,5 trillions d’octets de données. A tel point que 90% des données dans le monde ont été créées au cours des deux dernières années seulement. Ces données proviennent de partout : de capteurs utilisés pour collecter les informations climatiques, de messages sur les sites de médias sociaux, d'images numériques et de vidéos publiées en ligne, d'enregistrements transactionnels d'achats en ligne et de signaux GPS de téléphones mobiles, pour ne citer que quelques sources. Ces données sont appelées Big Data ou volumes massifs de données. Ecoutez les experts Le Big Data couvre quatre dimensions : volume, vélocité, variété et véracité. Volume : les entreprises sont submergées de volumes de données croissants de tous types, qui se comptent en téraoctets, voire en pétaoctets. Vélocité : parfois, 2 minutes c'est trop. Véracité : 1 décideur sur 3 ne fait pas confiance aux données sur lesquelles il se base pour prendre ses décisions.

http://www.ibm.com/software/fr/data/bigdata/

Related:  RéseauxSciences humainesThéme 2 : numérique et intelligence collectiveBig data

Internet des objets Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Internet des objets (IdO ou IoT pour Internet of Things en anglais) représente l'extension d'Internet à des choses et à des lieux du monde physique. Alors qu'Internet ne se prolonge habituellement pas au-delà du monde électronique, l'internet des objets connectés représente les échanges d'informations et de données provenant de dispositifs présents dans le monde réel vers le réseau Internet. L'internet des objets est considéré comme la troisième évolution de l'Internet, baptisée Web 3.0 (parfois perçu comme la généralisation du Web des objets mais aussi comme celle du Web sémantique) qui fait suite à l'ère du Web social. L'internet des objets revêt un caractère universel pour désigner des objets connectés aux usages variés, dans le domaine de la e-santé, de la domotique ou du Quantified Self.

Digital Living Network Alliance Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo de certification DLNA. DLNA définit un standard d'interopérabilité permettant la lecture, le partage et le contrôle d'appareils multimédia indépendamment de leur marque ou de leur nature. Samsung a surnommé ce système All Share. Le premier brevet faisant référence à un téléviseur relié à un réseau date de 1994[3]. Il fut étendu l'année suivante à l'Europe puis aux États Unis[4]. Système d'Information Mars 2017 Notion de Système d'Information Une entreprise crée de la valeur en traitant de l'information, en particulier dans le cas des sociétés de service. Ainsi, l'information possède une valeur d'autant plus grande qu'elle contribue à l'atteinte des objectifs de l'organisation. Un système d'Information (noté SI) représente l'ensemble des éléments participant à la gestion, au traitement, au transport et à la diffusion de l'information au sein de l'organisation. Très concrètement le périmètre du terme Système d'Information peut être très différent d'une organisation à une autre et peut recouvrir selon les cas tout ou partie des éléments suivants :

L'écosystème des moteurs de recherche dans le monde Connaissez-vous le moteur de recherche anglais Mojeek ? Nous avions signalé sa naissance ici-même en 2006, puis l'outil s'était montré plutôt discret dans le landerneau des moteurs de recherche. Notre infographie du vendredi est proposée aujourd'hui par son blog et propose une vision intéressante des principaux moteurs de recherche de la planète - en langue anglaise - avec leurs principales interactions (qui fournit la technologie de recherche à qui ?).

Big data Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une visualisation des données créée par IBM montre que les Big data que Wikipedia modifie à l'aide du bot Pearle ont plus de signification lorsqu'elles sont mises en valeur par des couleurs et des localisations[1]. Dans ces nouveaux ordres de grandeur, la capture, le stockage, la recherche, le partage, l'analyse et la visualisation des données doivent être redéfinis. Certains supposent qu'il pourrait aider les entreprises à réduire les risques et faciliter la prise de décision, ou créer la différence grâce à l'analyse prédictive et une « expérience client » plus personnalisée et contextualisée. Divers experts, grandes institutions (comme le MIT[10] aux États-Unis), administrations[11] et spécialistes sur le terrain des technologies ou des usages[12] considèrent le phénomène big data comme l'un des grands défis informatiques de la décennie 2010-2020 et en ont fait une de leurs nouvelles priorités de recherche et développement.

Smart grid Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le smart grid est une des dénominations d'un réseau de distribution d'électricité « intelligent » qui utilise des technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution, la consommation et qui a pour objectif d’optimiser l’ensemble des mailles du réseau d'électricité qui va de tous les producteurs à tous les consommateurs[1] afin d’améliorer l'efficacité énergétique de l'ensemble. L'apport des technologies informatiques devrait permettre d'économiser l'énergie en lissant les pointes de consommation et en diminuant les capacités de production en pointe qui sont les plus coûteuses, de sécuriser le réseau et d'en réduire le coût. C'est aussi une réponse partielle à la nécessité de diminuer les émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique. En outre, le smart grid est l'une des composantes de la notion de ville intelligente (smart city). Terminologie[modifier | modifier le code]

Économie circulaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'économie circulaire est une expression générique désignant un concept économique qui s'inscrit dans le cadre du développement durable et s'inspirant notamment des notions d'économie verte, d’économie de l'usage ou de l'économie de la fonctionnalité, de l'économie de la performance et de l'écologie industrielle (laquelle veut que le déchet d'une industrie soit recyclé en matière première d'une autre industrie ou de la même). Son objectif est de produire des biens et services tout en limitant fortement la consommation et le gaspillage des matières premières, et des sources d'énergies non renouvelables ;

Qu'est-ce qu'un «wiki» ? Le mot wiki vient de l'expression hawaiienne «wiki wiki», communément traduite par «vite». Dans l'univers Internet, il désigne un site rédigé à plusieurs mains dont les pages peuvent être modifiées rapidement et librement. N'importe quel visiteur qui en apprécie les articles peut rejoindre la communauté qui l'édite. Le wiki le plus connu, l'encyclopédie Wikipédia (www.wikipedia.fr), est le plus visité au monde.

L’immortalité numérique, entre fantasme et business Intitulé « Bientôt de retour », l’épisode relate la manière dont une jeune femme, endeuillée par la perte de son compagnon, recourt à un programme encore en phase de développement pour garder le contact avec un mort : un logiciel créant un simulacre de la personne défunte à partir de ses publications sur Internet. Naturellement, plus le nombre de données appartenant au défunt (activités sur les réseaux sociaux, messages privés, etc.) auxquelles le logiciel a accès est important, plus il peut créer un personnage virtuel ressemblant à l’original. Et la jeune femme va peu à peu s’habituer à ces contacts virtuels avec une personnalité fictive élaborée à partir des traces numériques de son compagnon. En clair, cette fiction nous éclaire sur les bouleversements que l’intelligence artificielle et les moyens de communication contemporains, tels les réseaux sociaux, pourraient avoir sur la manière de faire face (ou de ne pas faire face ?)

Loi de puissance Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En science, une loi de puissance est une relation entre deux quantités x et y qui peut s'écrire de la façon suivante : où a est une constante dite constante de proportionnalité et k est une autre constante, dite exposant, puissance, indice ou encore degré de la loi.

Pourquoi le dogme de la gratuité des données publiques freine la diffusion de l’open data Toutes les entreprises qui exploitent de l’information publique à des fins commerciales, qui savent « faire parler » et valoriser les données publiques parviennent au même constat : pour développer un modèle économique viable à partir de l’open data, il faut que les données respectent un triptyque indissociable : fraîcheur, qualité documentaire et exhaustivité. Il suffirait d’ailleurs, pour s’en convaincre, de suivre le débat naissant sur la qualité des données issues de l’open data (1). Toutefois, seules les administrations dont la diffusion des données fait partie intégrante de la mission (IGN, INSEE, INPI, DILA, Météo-France,…) disposent actuellement des compétences et des budgets pour satisfaire ledit triptyque. La grande majorité des autres administrations qui détiennent ces données publiques enfouies ne sont ni organisées, ni préparées pour les diffuser. En voici un aperçu non exhaustif :

sans titre L'époque où les habits ne servaient qu'à protéger du froid ou de la chaleur est loin. Devenus un moyen d'exprimer sa personnalité, les vêtements commencent, en parallèle, à faire l'objet d'une réflexion environnementale. Pour preuve, les appels au boycott du "Black friday", en novembre dernier. Il faut dire que le phénomène des modes, conjugué à une chute des prix du textile, a mené à une surconsommation lourde de conséquences. En Europe, selon un rapport du Parlement européen publié début 2019, la mode est désormais le quatrième secteur le plus polluant après le logement, l'alimentation et les boissons, et le transport. Une puce RFID invulnérable Pass Navigo, cartes bancaires, passeports électroniques, badges d’accès, mais aussi traçabilité des stocks et lutte contre la contrefaçon. Tous ces objets du quotidien et ces usages ont un point commun. Tous reposent sur la RFID. Cette technologie sans contact est constituée d'une puce informatique couplée à une antenne lui permettant d’être activitée à distance par un lecteur et de communiquer avec ce dernier. La technologie n’est pas nouvelle (sa forme passive a fait sa première apparition dès le début des années 80) mais elle fait encore l’objet d’innovations. La dernière en date remonte à quelques jours.

Related: