background preloader

Le revenu de base illustré

Le revenu de base illustré
Related:  Revenu de base / Salaire à vie

Compte Youtube Revenu de base - France Le revenu de base : un nouveau droit humain 12,291 views 9 months ago Par ici pour signer la pétition: sur facebook pour suivre la campagne: Le Revenu de Base est universel, individuel, inconditionnel et suffisant pour assurer à chacun une vie digne et sa participation dans la société. Ce nouveau droit fondamental pour l'humanité éradiquerait non seulement l'extrême pauvreté mais encouragerait également les activités non-marchandes: artistes, parents ou bénévoles. Il nous permettrait donc d'exercer pleinement notre citoyenneté. ------------------------------­---------Italian Version: Version: Version: Vous voulez traduire cette vidéo ? Basic Income will solve unemployment syzygysue writes over at Think Left that the UK needs eight million new jobs to provide full employment. I believe this is true, but I also believe that it cannot and will not happen. There will be less and less jobs per head of population as manufacturing and logistics become more and more automated. Even in China it is proving cheaper to put thousands of robots in factories than to employ people with all of their foibles and demands, such as being paid a fair wage. Working conditions in Amazon’s warehouses are abysmal, driving people past their breaking point and Tesco isn’t a whole lot better. But if people are put out of work by machines, how will they survive? The answer is that everyone put out of work by machines must receive an income from the general pool of wealth. A little-known experiment took place in Canada in the seventies and put the principles of basic income to the test. A Town Without Poverty (Note, video is black to start with.) So how would basic income be paid for?

Réinventer le système monétaire par le dividende universel Pour prolonger les débuts de réflexion que j’effleurais dans plusieurs de mes derniers articles Pourquoi le système financier est un château de cartes ; Pour un retour de la « finance utile », ainsi que dans 10 (mauvaises) raisons de ne pas croire au revenu de vie, je vous propose aujourd’hui de réfléchir à ce qui pourrait être un système monétaire optimal. Commençons par un petit retour en arrière sur un de mes articles précédents, que je concluais en écrivant : le système financier et monétaire n’est qu’un château de carte dont la dette est la clé de voute. En substance, il faut comprendre que la très grande majorité de la monnaie en circulation l’est sous forme de dette. Note de contexte : la faillite est imminente La « crise des dettes souveraines » place actuellement à la croisée des chemins de ces questions. En plus des états, les banques commerciales sortent difficilement la tête de l’eau suite à la crise des subprimes de 2008. ). Vers une création monétaire centrale contrôlée ? .

De la libération des artistes par le revenu de base Pour être reconnu comme un « vrai » artiste, faut-il ne faire que ça ? Recevoir des subventions ? Pour le metteur en scène Pierre-Jérôme Adjedj, la transformation amenée par le revenu de base rendra caduques ces questions, libérant l’expression de la créativité, que ce soit pour une oeuvre ou pour la vie. Article initialement paru le 22 août 2013 sur Le Tadorne. Il m’est souvent arrivé de regretter chez nombre de mes collègues du spectacle vivant le manque d’appétit, affiché ou profond, pour la chose politique. Certes il est toujours de bon ton de truffer les notes d’intention et les programmes de salles d’arguments vibrants expliquant la portée politique de tel projet, puisqu’il « parle de la société d’aujourd’hui » . J’aurais pu choisir de développer, à partir de ce constat de départ, tout un propos sur l’éducation populaire, mais je serais vite tombé dans la paraphrase de Frank Lepage et de ceux qui, avec lui, ont magnifiquement développé les réflexions récentes sur ce sujet.

[video] Partage du travail, création monétaire, revenu de vie : En ces temps de pessimisme général, voici deux visions filmées de pistes économiques pour une sortie de crise "vers le haut" émanant de deux personnages croisés récemment... Opposées, complémentaires, radicales, utopiques ? Elles ont ce point commun de sortir du prisme des analyses classiques. 1 / Pierre Larrouturou et la réduction du temps de travail. "La France est encore le seul pays où un a un petit bonhomme qui, en période de chômage, nous dit qu'il faut travailler plus." Il cite l'exemple du Kurzarbeit allemand : En 2009 de l'autre côté du Rhin, la récession de -5% a été deux fois plus importante qu'en France, et pourtant il n'y a "que" 220.000 chômeurs de plus alors que chez nous sur la même période de 18 mois nous en sommes à +800.000 chômeurs. "Si nous avions fait la même chose, nous aurions 600.000 chômeurs de moins. Bon... la réduction du temps de travail n'est pas l'analyse tendance du moment. Bref, on a besoin de moins de monde pour produire plus, ce qui est plutôt cool.

La semaine de 4 jours et le revenu de base: 50 % de temps libéré et 25 % d’emplois créés La productivité du travail ne cesse de croître, la richesse augmente et se concentre; avec une croissance du P.I.B. de plus en plus faible, on ne peut que détruire des emplois. L'allocation d'un revenu de base universel et inconditionnel, financé essentiellement par la redistribution d'une petite partie du patrimoine accumulé et par un prélèvement d'une part des revenus du travail et de la valeur ajoutée, revenu complémentaire à celui du travail, accompagnerait la tendance historique à la diminution de la part du travail humain dans la création de richesse et permettrait de rendre du temps à l'homme et de mieux répartir les emplois entre tous. Les travaux de Pierre Larrouturou l'ont montré, la semaine de 4 jours n'est pas une hérésie économique, au contraire elle est la seule solution pour partager le travail qui existe encore. Le revenu de base inconditionnel peut être le levier qui donnera de l'air à notre rapport au travail. Ce ne peut être l'ignorance.

Revenu garanti pour tous : quand la réalité devance l'utopie - Réduction des inégalités De Milton Friedman à James Tobin, l’idée d’un revenu minimum garanti suscite l’intérêt de nombreux économistes depuis quarante ans, mais n’a jamais vraiment été appliquée, à part sous la forme de programmes expérimentaux... mais néanmoins riches d’enseignement. Une des expériences les plus récentes et abouties à ce jour de mise en place d’un revenu garanti a été impulsée par la Namibian Basic Income Grant Coalition (Coalition namibienne pour le revenu de base), dans un village de Namibie. Durant deux années (2008-2009), les 930 villageois de moins de 60 ans d’Otjivero-Omitara, recevaient ainsi un revenu de base mensuel (BIG, pour Basic Income Grant) représentant l’équivalent de 9 euros par mois, sans aucune autre condition que celle d’habiter le village et alors qu’un tiers des Namibiens vivent avec moins d’un dollar par jour. L’économie locale dynamisée Comme le montre le graphique ci-contre, les chercheurs sur place ont observé une croissance des revenus des habitants d’Otjivero.

- Campagne de crowdfunding pour des créations sur le revenu de base : court-métrage d’animation – long-métrage documentaire – conférence gesticulée – clip de campagne européenne

Related: