background preloader

SR-1382A_UPRI_future_work_skills_sm.pdf

SR-1382A_UPRI_future_work_skills_sm.pdf

Daniel Peraya et les mutations de l'apprentissage Recommander cette page à un(e) ami(e) Première partie de l'entrevue avec Daniel Peraya : "Il faut passer d'une logique de contenus à une logique de compétences" Le responsable pédagogique dans la chaîne des métiers de la FAD Dans un dispositif de FAD, quel est le rôle du responsable pédagogique ? Le responsable pédagogique est aussi appelé ingénieur de la formation ou ingénieur pédagogique. Quelles sont les interactions des concepteurs et responsables pédagogiques avec les autres acteurs d'un dispositif de FAD ? Ce qui est fondamental je crois que c’est que chacun de ces rôles doit travailler en coordination avec les autres. Et le tuteur, où intervient-il ? Le tutorat doit être conçu avec le projet, car la conception et la scénarisation du tutorat font partie de la conception du cours et du dispositif de formation. Quelles sont les compétences requises pour être responsable pédagogique ? Il faut d’abord être psychopédagogue. La vogue de l'enseignement hybride Il y a plusieurs raisons à cela.

Toward Society 3.0: A New Paradigm for 21st century education What is 21st Century Education Revised August 2008. Your Assignment, Should You Choose to Accept It . . . Like Alice, many educators, policy makers and even the general public respond resoundingly with "That's impossible!" Web 2.0 and new Social Communities Dr. What is 21st century curriculum? What does all this mean for how we design and build schools? 1. References Kellner, Douglas; New Media and New Literacies: Reconstructing Education for the New Millennium Grant, Jodi, Director of the After School Alliance; Fourteen Million Kids, Unsupervised McLeod, Scott, Dangerously Irrelevant Time, Learning and Afterschool Task Force, A New Day for Learning Belasco, James A., Teaching the Elephant to Dance, 1991 Wesch, Michael, Ph.

Guide d'élaboration d'un plan de cours Avant de commencer à élaborer un plan de cours, il est préférable : de savoir ce qu'est un plan de cours et à quoi il sertd'analyser la situation d'enseignement Un plan de cours est : un document écrit,de quelques pages,dans lequel on devrait trouver toute l'information utile relative à un cours et à son organisation pédagogique. Un plan de cours est un plan d'activités pédagogiques qui : expose les intentions d'action du professeur (l'enseignement, l'apprentissage, l'évaluation); définit la façon dont les activités pédagogiques (activités d'enseignement, d'apprentissage et d'évaluation) du cours sont organisées dans l'espace et le temps. Le plan de cours fait l'objet de revendications de la part des étudiants, eux qui à juste titre veulent savoir à quoi s'attendre d'un cours mais aussi ce que le professeur s'attend d'eux. Un plan de cours sert à : 1- Planifier le cours 2- Présenter le cours 3- Baliser le cours 4- Rendre cohérent le cours dans le cadre d'un programme de formation CEFES (2000).

6 Channels Of 21st Century Learning 6 Channels Of 21st Century Learning This post has been updated from a 2013 post by Terry Heick At TeachThought, we constantly wrestle with two big questions: How do people learn, and how can they do it better in a constantly evolving context? In pursuit, the theme of “21st century learning” often surfaces, a popular label that, while perhaps cliche, still seems to be necessary as we iterate learning models, fold in digital media resources, and incorporate constantly changing technology to an already chaotic event (i.e., learning). This has produced our 9 Characteristics of 21st Century Learning, a kind of overview we created in 2009, and our Inside-Out School model that is meant to be a kind of bridge between current school design and what’s possible moving forward. Learning Channels Above is a kind of “2.0” of the “9 Characteristics of 21st century Learning” that is framed around the idea of “learning channels.” In this model, you’ll notice 6 distinct channels. 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Has Education arrived in the 21st Century yet? This interesting table, comparing 20th and 21st Century learning, was conceived by William Rankin, a well credentialed doctor of Education from ACU, Texas. This graphic, which I found on Educational Technology and Mobile Learning, was originally published on iThinkEd in 2007, where you can read Rankin’s full thoughts that led to his creation of this table. What’s fascinating for me is the fact this was written 7 years ago. Of course, revolutions aren’t meant to be easy. Money (a lot of it to even get close to the technology needed in many of the visions – we need to resource more than just the richest of Western World schools)Training (for every tech savvy educator, there is a hundred needing support)Change of Mindset (years of doing it a particular way does not go away overnight)Time ( evolution is easier to plan for than revolution)Effort ( can we sustain being the ‘super teachers’ the leaders of the Revolution expect?) What does it look like at your school?

L'engagement professionnel en éducation et formation Pour les professionnels de l’éducation et de la formation, l’engagement dans le monde du travail indique un attachement pour l’activité professionnelle. Il peut également supposer des conflits de valeurs : les contraintes de gestion ont pris de plus en plus de place, l’injonction au professionnalisme est plus forte en ce début de 21e siècle. Dès lors, s’engager professionnellement revient à composer avec des mondes professionnels complexes qui obligent les acteurs à des prises de risque. Ainsi, l’engagement professionnel suppose que les acteurs entrent dans des processus de transformation afin d’agir de façon efficiente. L’engagement professionnel : tentatives de clarification conceptuelle Jean-Marie De Ketele S’engager dans le travail éducatif Livia Cadei, Domenico Simeone & Chiara Sità Des enseignants engagés dans la réussite éducative Anne Jorro L’entretien professionnel : d’une action conjointe à un engagement renouvelé entre inspecteurs et enseignants Hélène Crocé-Spinelli France Merhan

Former des enseignants réflexifs Ces dernières décennies, les formations d’enseignants ont partout mis en avant la nécessité d’une formation par la réflexivité pour former un enseignant professionnel à une pratique réfléchie. Depuis « le praticien réflexif » défini par D. Schön (1983) à partir de Dewey, la pratique réflexive a fait l’objet de nombreux travaux de recherche qui tous en montrent l’intérêt au niveau de la construction des savoirs professionnels par l’action et la réflexion dans et sur l’action, de la prise de conscience de l’action et du développement professionnel. L’essence de cette pratique réflexive est cette posture de mise à distance et d’analyse de sa propre action. Marguerite Altet, Richard Etienne, Julie Desjardins, Léopold Paquay & Philippe Perrenoud Des étudiants résistants ? Mais qu’en est-il des dispositifs de formation ? Julie Desjardins Formes de résistance des pratiques de formation d’enseignants à la pratique réflexive et conditions de développement de la réflexivité Marguerite Altet Presse

Moteurs de recherche de personnes Grâce à ces moteurs de recherche, vous saurez tout ou presque de l’identité numérique de vos interlocuteurs, dès lors qu’ils auront laissé des informations personnelles quelque part sur la toile. Billet publié initialement le 11 février 2012 Dsfc Tags : Annuaire de personnes, Annuaires de personnes, Confidentialité, Confidentialité des données personnelles, Données personnelles, Identité numérique, Jacques Pradel, Moteur de personnes, Moteurs de recherche de personnes, Perdu de vu, Recherche d'entreprises, Recherche de particuliers, Recherche de personnes, Recherche de professionnels, Search for people

Qu’est-ce qu’une ontologie ? Retour au format normal 3 juillet 2006 Technolangue.net Entretien avec Bruno Bachimont, directeur scientifique à l’INA et enseignant-chercheur contractuel (HdR) à l’Université de Compiègne. La définition des ontologies est héritée d’une tradition philosophique qui s’intéresse à la science de l’Etre. Aujourd’hui, elle signifie la « science des étants » c’est-à-dire l’ensemble des objets reconnus comme existants dans un domaine. L’ontologie est utilisée, depuis plusieurs années, dans l’Ingénierie des Connaissances (IC) et l’Intelligence Artificielle (IA) pour structurer les concepts d’un domaine. Les ontologies sont utiles pour partager des connaissances, créer un consensus, construire des systèmes à base de connaissances. Comment définiriez-vous une ontologie ? On peut caractériser une ontologie comme une structuration des concepts d’un domaine. Pouvez-vous faire la distinction entre une ontologie, un thésaurus et un index ? On dit souvent que cela n’a pas de rapport. À qui ça s’adresse ?

Faut il mesurer les couts de non qualité ? Vendredi 9 septembre 5 09 / 09 / Sep 18:05 La qualité se mesure en euros car c'est le seul langage de l'entreprise ... Pour prouver la valeur ajoutée de la démarche qualité aux managers de l'entreprise, la mesure des couts de non qualité est un jalon incontournable... Dans les couts de non qualité sont comptabilisés à la fois les couts induits par les dysfonctionnements détectés en interne et ceux induits par les réclamations clients.... Aujourd'hui toutes les entreprises n'ont pas acquis encore ce réflexe de mesure ( et si ce réflexe se généralise dans l'industrie , elle est moins développée dans les sociétés de service) .Plusieurs raisons peuvent expliquer cet immobilisme : - le manque de connaissance de ces éléments : pour beaucoup la qualité reste associée au controle, aux procédures , aux indicateurs de satisfaction sans prendre en compte sa dimension économique - la difficulté à recueillir les données : on voudrait le faire mais on se sait pas comment s'y prendre....

Notre cerveau à l’heure des nouvelles lectures Maryanne Wolf, directrice du Centre de recherche sur la lecture et le langage de l’université Tufts est l’auteur de Proust et le Calmar (en référence à la façon dont ces animaux développent leurs réseaux de neurones, que nous avions déjà évoqué en 2009). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel au Centre Pompidou, la spécialiste dans le développement de l’enfant est venue évoquer « la modification de notre cerveau-lecteur au 21e siècle » (voir et écouter la vidéo de son intervention)… Image : Maryanne Wolf face au public sur la scène du Centre Pompidou, photographiée par Victor Feuillat. Comment lisons-nous ? « Le cerveau humain n’était pas programmé pour être capable de lire. La présentation de Marianne Wolf via l’IRI. Pour autant, le circuit de la lecture n’est pas homogène. Ce qui stimule le plus notre cerveau, selon l’imagerie médicale, c’est d’abord jouer une pièce au piano puis lire un poème très difficile, explique Maryanne Wolf. Notre avenir cognitif en sursis ?

Analyse des pratiques par_ Patrick Robo Il est de plus en plus question, dans les textes de l'Education nationale relatif à la formation des enseignants, de l'analyse des pratiques ce qui ne va pas sans poser la question de la formation de formateurs, en effet, l'écueil majeur rencontré aujourd'hui par l'institution pour déployer de tels dispositifs est la pénurie de formateurs ayant les compétences requises . Le GFAPP est le fruit d'un parcours inspiré de divers concepts et approches d'analyses de pratiques existants, croisés avec des apports de la Pédagogie Institutionnelle : les Groupes d'Entraînement à l'Analyse de Situations Educatives (GEASE), les Groupes Balint enseignants , les Groupes d'Approfondissement Personnel (GAP), les Groupes de Soutien au Soutien (GSAS). Les objectifs du GFAPP sont à plusieurs niveaux et en synergie. Le GFAPP n'est donc pas un groupe de résolution de problème, ni un groupe d'échange de pratiques, ni un groupe de conseils (donnés), encore moins un groupe de thérapie. Voir:

Related: