background preloader

Leonardo da Vinci Inventions

Leonardo da Vinci Inventions
Related:  peindreBazar temporaire 7histoire de l'art

Biographie léonard de vinci · UN PEU DE TOUT, du rire et du sérieux La perfection ! Mon petit mot. Parmi tous les peintres anciens, connus ou moins réputés, léonard de Vinci est pour moi « LE PEINTRE » cependant, la peinture était pour lui un art dont il savait se défaire, pour dessiner, faire de l’astrologie, inventer toutes sortes de machines volantes (comme le principe de l’hélicoptère) des machines de guerre (l’équivalent des chars d’assaut) étudier le corps humain je veux simplement dire que cet homme exceptionnel savait mettre entre parenthèses la peinture pour satisfaire d’autres plaisirs, d’autres passions, il n’était pas obnubilé par une seule et même passion, la preuve, ses toiles se comptes seulement en dizaines, une trentaine tout au plus. Dessinateur, observateur, scientifique, architecte, chercheur, j’imagine souvent Léonard à notre époque, avec ce don particulier que la nature lui avait donné, un cerveau exceptionnel! vous pouvez suivre cette biographie en musique d’un simple clic . Tombe de Léonard de vinci ( château d’amboise – France )

Léonard de Vinci Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « article de qualité ». Pour les articles homonymes, voir Vinci. Léonard de Vinci Autoportrait[Note 1] de Léonard de Vinci réalisé entre 1512 et 1515, 33 × 21,6 cm, bibliothèque royale de Turin. Œuvres réputées Signature Léonard de Vinci (Leonardo di ser Piero da Vinci Après son enfance à Vinci, Léonard est élève auprès du célèbre peintre et sculpteur florentin Andrea del Verrocchio. Comme ingénieur et inventeur, Léonard développe des idées très en avance sur son temps, comme l'avion, l'hélicoptère, le sous-marin et même jusqu'à l'automobile. Biographie Enfance Léonard, ou plutôt Lionardo selon son nom de baptême[6], est baptisé puis passe ses cinq premières années chez son père à Vinci[6], où il est traité comme un enfant légitime[10]. À cette époque, les conventions d’appellation modernes ne se sont pas encore développées en Europe. Formation à l’atelier de Verrochio

Léonard de Vinci : le savant. Le savant Les manuscrits de Léonard de Vinci nous montrent dans le grand artiste le magistral précurseur de la science moderne. Il portait toujours avec lui un petit carnet sur lequel il consignait des observations de tout genre jusqu'à ce qu'il fut rempli. Les manuscrits que nous possédons - écrits de droite à gauche et qu'il faut déchiffrer au miroir - sont ou ces carnets mêmes ou quelquefois les extraits des notes les plus importantes qu'ils contenaient. « Commencé à Florence dans a maison de Piero di Braccio Martelli le 22 mars 1508 voici un recueil sans ordre de beaucoup de papiers que j'ai copiés ici, espérant ensuite les mettre par ordre à leur place, selon les matières dort ils traitent. » (Brit. Ces manuscrits renferment les éléments de la plus vaste des encyclopédies que Léonard n'a pas composée et qu'il ne pouvait mener à bonne fin. de l'Antiquité avec autant de netteté que Bacon. « L'expérience ne trompe jamais, ce sont nos jugements seuls qui nous trompent. » . coupée. .

Tableaux de Léonard de Vinci  Éternels Éclairs Couronne de laurier, par Léonard de Vinci Ginevra de Benci, par Léonard de Vinci L'annonciation, par Léonard de Vinci La belle Ferronière, par Léonard de Vinci La belle Milanaise, par Léonard de Vinci La Cène, par Léonard de Vinci La dame à l'hermine, par Léonard de Vinci Image en haute résolution non disponible La Joconde, par Léonard de Vinci La madone au fuseau, par Léonard de Vinci La madone Benois, par Léonard de Vinci La madone Litta, par Léonard de Vinci La vierge à l'Enfant avec sainte Anne, par Léonard de Vinci La vierge aux rochers, par Léonard de Vinci Le baptême du Christ, par Léonard de Vinci et Verrocchio Le Musicien, par Léonard de Vinci Marie Madeleine, par Léonard de Vinci Saint Jean Baptiste, par Léonard de Vinci Vierge à l'enfant avec Sainte Anne et Saint Jean-Baptiste, par Léonard de Vinci Visage d'une jeune femme (I), par Léonard de Vinci Visage d'une jeune femme (II), par Léonard de Vinci Éloge à Léonard de Vinci * Paul Valéry Découvrez aussi sur ce site Les Peintres

La palette de couleurs des peintres de la Renaissance Au début du XIVe siècle, les théories sur la couleur issues de l'Antiquité et du Moyen-âge continuent à prédominer, alors que certains esprits scientifiques s'essayent à la construction des premiers espaces de couleurs. Parallélement à cette évolution, les peintres et les artistes ont déjà une bonne connaissance des mélanges de couleurs que nous appelons mélanges soustractifs de nos jours. On découvre alors que l'ensemble des couleurs peuvent être obtenues à partir d'une base de trois couleurs primaires : le bleu, le rouge et le jaune. Le cercle de couleurs basé sur des couleurs fondamentales, sur des couleurs complémentaires et sur des couleurs dérivée est une notion acquise dès le début de la période de la Renaissance.. Fig. 1.

La Joconde (Mona Lisa) TITRE DE L ŒUVRE : MONA LISA dit LA JOCONDE Assise dans une loggia (présence d’une colonne), sur un fauteuil, dos à un paysage, elle est de ¾ face au spectateur elle sourit. Le paysage est composé uniquement de rochers de terre et d’eau, pas d’arbre , paysage chaotique Seul un pont atteste de la présence humaine 1- une approche esthétique. - maîtrise technique et artistique (patience, légèreté, modelé, lumière, sfumato…) recherche de réalisme. - Femme parfaite, image idéalisée de la femme. - Paysage énigmatique, redressement du lac, absence d’homme (sauf le pont) - Opposition entre un mouvement (du paysage) et la stabilité du corps. 2- une approche historique - personnalité de Leonard de Vinci (artiste humaniste, inventeur, chercheur, ingénieur…) - renaissance italienne, invention de la perspective, recherches optiques, époque où on invente des systèmes de mesure (le temps (horloge mécanique), l’espace (découverte de l’amérique ; 1492) de vinci est cartographe - médiatisation de l’œuvre

Du vent dans l'équation fractale de Léonard de Vinci Autoportrait de Léonard de Vinci. © Domaine public Du vent dans l'équation fractale de Léonard de Vinci - 2 Photos On ne présente plus le génie de la Renaissance qu’était Léonard de Vinci. En bon platonicien, celui-ci cherchait des lois mathématiques dans les manifestations de la nature. Mais contrairement à Platon, l’expérience et la pratique de l’ingénieur étaient d’une importance considérable pour Léonard dans ses investigations du monde naturel. Il était donc très moderne en combinant ces deux approches à la base de la croissance de la connaissance scientifique. On trouve dans les carnets de Léonard de Vinci une fascinante observation que l’on peut traduire par une équation mathématique. Mathématiquement, cette loi dit que lorsqu’une branche se divise une première fois en plusieurs autres branches, le carré du diamètre de cette branche est égal à la somme des carrés des diamètres des branches secondaires. Mais quelle est l’origine physique de cette loi ? A voir aussi sur Internet

La Renaissance Le courant renaissance couvre une période longue de deux siècles durant lesquels la peinture s’exprime différemment selon la région, l’école picturale ou encore le contexte politico-social. Ce vaste mouvement est généralement divisé en trois périodes : la première renaissance (1400 - 1500), la renaissance classique (1500 - 1520) et le maniérisme (1520 - 1600). Le nouveau style s’impose d’abord en Italie dès le XVe siècle. La découverte de l’Amérique en 1492 dévoile un monde beaucoup plus vaste que ce que l’on croyait et excite la convoitise et l’ambition des monarques des grands Etats européens, devenus titulaires d’un pouvoir de plus en plus centralisé. LA PREMIERE RENAISSANCE Dès le premier quart du siècle, la fracture avec l’ancien système est annoncée, d’abord avec l’invention de la perspective qui propose un schéma de lecture inédit puis avec la redécouverte de l’art antique que l’on cherchera à imiter et à intégrer dans l’architecture, la sculpture et la peinture.

Accueil - Le meilleur de la peinture | Une histoire visuelle de la peinture Site optimisé avec Internet Explorer et Google Chrome en mode plein écran Quoi de neuf depuis votre dernière visite ? Le tableau du mois Chacun d'entre nous peut aujourd'hui disposer de la reproduction en couleurs de la plupart des œuvres magistrales et secondaires des peintres du monde entier. Bienvenue au MIV Musée Imaginaire Virtuel : 230 artistes et 1.000 de leurs œuvres venant du monde entier illustrent l'histoire de la peinture occidentale et de ses principaux mouvements Vue de Delft c.1659-1660 La Haye, Mauritshuis "Le génie de Vermeer éclate dans cette Vue de Delft. Voici ce que disait déjà Proust : "Depuis que j'ai vu au musée de La Haye la Vue de Delft, j'ai su que j'avais vu le plus beau tableau du monde." Vermeer n'a peint que deux scènes d'extérieur, La Vue de Delft (Mauritshuis) et La Ruelle (Rijksmuseum). L'Astronome et La Dentellière c. 1632-1675 Paris, Musée du Louvre Connaissez-vous les maîtres de la peinture ? VINCENT VAN GOGH. (1890), Amsterdam, Musée Van Gogh

Léonard de Vinci Léonard de Vinci par Cristofano Dall'Altissimo (XVIe siècle) Léonard de Vinci, de son nom complet Leonardo di ser Piero da Vinci (Vinci , 1452 – Amboise, 1519) est un peintre et homme de science italien, également sculpteur, architecte et savant dans de nombreux domaines. Il incarne ainsi l’esprit universaliste de la Renaissance. Biographie[modifier] Léonard de Vinci est né le 15 avril 1452 dans les environs de Vinci, un petit village de Toscane, en Italie, près de Florence. En 1466, Léonard a 14 ans et sa famille s’installe à Florence. En 1478, à 26 ans, il quitte son maître après l'avoir brillamment dépassé dans toutes les disciplines. En septembre 1515, le nouveau roi de France François Ier rencontre l'artiste et lui propose de s'installer en France. , s'installe au château du Clos-Lucé, près d’Amboise. Œuvres[modifier] Dessin et peinture[modifier] La Vierge, l'enfant Jésus et sainte Anne Le plus célèbre des tableaux de Léonard de Vinci est La Joconde, conservée au musée du Louvre.

Les carnets de Léonard de Vinci Description des carnets Ces douze carnets datent de 1487 à 1508 environ. Au format et au contenu variés, ils sont plus scientifiques et techniques qu'artistiques. Certains ont un très petit format et pouvaient tenir dans la poche de l'artiste. Ils contiennent des notes, des croquis et des ébauches de traités sur des sujets divers qui n'ont pas encore tous perdu leur mystère. Les carnets de Léonard de Vinci L'écriture de Léonard de Vinci – qui était gaucher - est inversée et se lit de droite à gauche. À la fin du XVIIIe siècle ces carnets furent distingués au moyen de lettres, de A à M, qui les caractérisent toujours. Le Manuscrit A vers 1490. Le Manuscrit B le plus ancien des douze, date de 1487-1489 et montre l'intérêt de Vinci pour l'architecture, tant civile que militaire et les machines volantes. Le Manuscrit E traite principalement des poids mais aussi des thèmes chers à Vinci : la géométrie, la peinture, le mouvement, la technologie, l'eau. [Fermer] [Imprimer]

Le fauvisme et ses influences sur l’art moderne André Derain, Les deux péniches, 1906 « L’orgie des tons purs » La « cage aux fauves » du Salon d’Automne, 1905 « Le fauvisme est venu du fait que nous nous placions tout à fait loin des couleurs d’imitation et qu’avec des couleurs pures nous obtenions des réactions plus fortes. » « La couleur surtout et peut être plus encore que le dessin est une libération. » Henri Matisse, Écrits et propos sur l’Art Régulièrement accrochés dans les premières salles du Musée national, les artistes fauves annoncent par la couleur la modernité et les bouleversements artistiques du début du XXe siècle. C’est en 1905 que nait le mouvement dont Henri Matisse est le précurseur et le plus important représentant. Les sources du fauvisme Paul Gauguin, Femmes de Tahiti, 1891 Huile sur toile, 69 x 91,5 cm Les Nabis, réunis autour de Paul Sérusier, ont semblé dans un premier temps porter la couleur à son paroxysme − comme dans le Talisman, 1888 (27 x 21 cm, collection musée d’Orsay)1, toile qui amorce le mouvement.

CONSEILS- IDEES… | Doro.T peintre Photo Doro.T En réponse à tous ceux qui se posent la question, voici mes suggestions. Elles sont personnelles, issues de diverses expériences et certainement pratiquées par de nombreux peintres qui hésitent à vous dévoiler leurs secrets et après, qu’importe ! D’autres réflexions sont également notées, elles sont issues du livre de Xavier de Langlais, avec qui je suis tout à fait en accord sur bon nombre de sujets ! Je vous invite aussi à lire d’autres conseils aussi importants sur l’huile, l’acrylique, etc.. sur les autres billets, ainsi que tous les commentaires ci-dessous. Plusieurs solutions, à vous de choisir celle qui vous convient le mieux : A) Sur un chassis/toile, déjà préparé, c’est à dire avec la toile apprêtée blanche : 1- FAIRE LE DESSIN : . soit au graphite ou fusain (ce que je ne conseille pas). 2- PREPARER UN JUS - Le jus, est un peu de peinture à l’huile diluée à l’essence – de façon à faire un jus aquarellé. Elle a une importance primordiale.

Related: