background preloader

L'ENA, facteur de déclin français ?

L'ENA, facteur de déclin français ?
Olivier Saby vient de faire l’ENA. Et il a tiré de sa scolarité un livre titré « Promotion Ubu Roi », sous titré « Mes 27 mois sur les bancs de l’ENA ». D’entrée de jeu, on redoute un de ces témoignages amers dus à des diplômés qui se sont trompés d’orientation. Pour la première fois, un diplômé de l’ENA entreprend de nous conter par le menu ce que furent sa vie et ses cours pendant 27 mois. L’obsession du classement Beaucoup de choses dans ce livre laissent une impression glaçante. Le rejet de l’initiative et de l’innovation Saby raconte la redoutable épreuve du « Thème d’observation » qui dure 8 heures, enfermé, sans pouvoir bouger, sans documents. Ce sujet nous est aussi inconnu qu’à une poule landaise. Chaque fois que Saby, seul ou avec quelques camarades, se risque à demander si on ne pourrait pas améliorer ceci où cela, il s’attire une réponse du type «pourquoi changer, on a toujours fait comme ça ». « Il faut ménager ses arrières » « Vous serez grillés » Plus amusant.

Un peu de Quantique pour Comprendre le Coworking Vouloir définir un nouveau mot dans le moindre détail a parfois un effet pervers ; celui d’arrêter sa course, de réduire le concept à une réalité immuable et parfois, de le tuer dans l’œuf avant qu’il n’ait pu aboutir totalement. Pendant la conférence de Berlin qui rassemblait une bonne partie des acteurs mondiaux du coworking, nous étions nombreux à nous dire que nous ne pouvions plus nous contenter d’observer nos différences sans chercher à mettre un peu d’ordre dans le mouvement bouillonnant rassemblé sous la bannière du coworking. Mais cette mission s’est avérée franchement délicate. Le mouvement du coworking est uni par des valeurs et des objectifs communs plus que par un type de service précis. Dans l’un de ces articles récents, Alex Hillman souligne la difficulté à définir précisément ce qu’est le coworking ; Une définition implique qu’il ne peut y en avoir qu’une, alors que la conférence européenne du coworking a montré qu’il existait de nombreux modèles de coworking.

Et pourquoi pas Coline ? - Blog mode et beauté Higgs : la révolution du Boson ? La marge d'erreur serait infinitésimale et cette découverte ouvre un champ d'investigation inédit aux physiciens, comparable "à celui induit par la découverte d'un continent" estimait ce mercredi un chercheur. Les physiciens du CERN ont applaudi debout une révélation qualifiée d'historique. Après deux expériences (Atlas et CMS) menées en parallèle. Voilà une nouvelle particule "compatible" avec ce que l'on considère comme le chaînon manquant de la physique des particules. Clef de voûte de la théorie du "Modèle standard" définissant la structure fondamentale de la matière. Même si selon le CERN, "une représentation plus complète des observations faites se dégagera plus tard dans l’année". >>> Le physicien Etienne Klein qui était ce vendredi matin l'invité des Matins de France Culture intitulés "Boson de Higgs : un big bang scientifique ?" A gauche, le physicien belge François Englert et à droite, le Britannique Peter Higgs Martial Trezzini©EPA/MAXPPP

CERN - Le boson manquant Dans les années 1970, les physiciens ont compris qu’il y avait des liens étroits entre deux des quatre forces fondamentales, la force faible et la force électromagnétique. Ces dernières peuvent être décrites dans le cadre d’une théorie unifiée, qui constitue la base du Modèle standard. On entend par « unification » le fait que l’électricité, le magnétisme, la lumière et certains types de radioactivité sont tous des manifestations d’une seule et même force appelée force électrofaible. Les équations fondamentales de la théorie unifiée décrivent de façon correcte la force électrofaible et ses particules porteuses de force associées, à savoir le photon et les bosons W et Z. Mais il y a un hic. Dans ce modèle, toutes ces particules paraissent dépourvues de masse. L’insaisissable particule Pendant de nombreuses années, le problème a été qu’aucune expérience n’avait observé le boson de Higgs, ce qui aurait permis de confirmer la théorie.

Virginie Despentes répond à Lionel Jospin et aux anti-mariage pour tous - Têtu France , Yagg TV Le député socialiste évoque les prochains chantiers législatifs concernant les familles homoparentales et les personnes LGBT. Le jour du mariage de Vincent et Bruno Boileau-Autin, l'auteur des propos incriminés avait brandi des fumigènes pour perturber la cérémonie. Réalisé en stop-motion, le nouveau clip précède la sortie de son premier EP annoncé pour mai 2014. Pour Laurent Hénart, l'ancien responsable de la «Manif pour tous» qu'il a nommé délégué aux écoles est un «homme responsable et un parent d'élève respectable». Pour le teaser de son nouveau single, «Birthday», la chanteuse joue les animatrices de fêtes d'anniversaire. Les deux hommes interprètent en duo une chanson d'amour initialement chantée par un couple mixte. Un élu républicain s'oppose à ce qu'une œuvre autobiographique de l'auteure lesbienne Alison Bechdel soit recommandée aux étudiant.e.s. Des chansons pour accompagner tous vos plaisirs sucrés… Oui oui, vous avez bien lu.

Le peu de retour que j'ai eu de l'X n'est pas forcément plus glorieux. Sauf si tu veux faire un doctorat sur place. by baptistecouly May 6

J'avais déjà vu passé cet article et je le relis avec autant d'effroi. C'est déprimant de constater qu'aucune des grandes filières généralistes en france n'est à la hauteur des attentes de ses étudiants (école d'ingé de classe A, école de commerce de classe A, ENA. Quid de Sce Po ? Quid de l'X (sur qui j'ai encore un apriori positif)).

La mise en perspective avec Mark Bloch fait froid dans le dos ... by ferdma May 6

Pas forcément très objectif mais je trouve ça intéressant de voir qu'on se pose les mêmes questions que dans les écoles d'ingé... Sauf qu'apparemment c'est tabou de remettre l'enseignement en question. by baptistecouly May 6

Related: