background preloader

JavaScript

JavaScript
Related:  JavaScript

API Google Maps JavaScript version 3 Tutoriels et exemples en Français Référence Google Maps API V3 Retrouvez les 3 versions de l'API Google Maps JavaScript V3 traduites en Français : Référence Google Maps API V3 expérimentale (Experimental Version)Référence Google Maps API V3 production (Release Version)Référence Google Maps API V3 archivée (Frozen Version) Carte Map Google Maps API V3 L'API Google Maps JavaScript version 3 vous permet de créer, modifier et personnaliser des cartes géographiques à l'aide de la classe google.maps.Map. Plusieurs types de cartes existent : Plan, Satellite, Mixte, Relief. Grâce aux caractéristiques de l'objet google.maps.MapOptions vous pouvez définir les propriétés d'une carte selon vos besoins : centrer la carte, définir le type de carte, activer ou désactiver le contrôle panoramique, etc. Ces cartes sont interactives. Enfin, différents types d'informations peuvent venir s'afficher sur la carte Google, comme par exemple un itinéraire, une image, un polygone, une polyline, une info bulle, un Street view, un fichier KML KMZ.

JavaScript Date Format Saturday, June 9th, 2007 • Related • Filed Under Update: The documentation below has been updated for the new Date Format 1.2. Get it now! Although JavaScript provides a bunch of methods for getting and setting parts of a date object, it lacks a simple way to format dates and times according to a user-specified mask. When choosing which special mask characters to use for my JavaScript date formatter, I looked at PHP's date function and ColdFusion's discrete dateFormat and timeFormat functions. With my date formatter, I've tried to take the best features from both, and add some sugar of my own. Before getting into further details, here are some examples of how this script can be used: var now = new Date(); now.format("m/dd/yy"); dateFormat(now, "dddd, mmmm dS, yyyy, h:MM:ss TT"); now.format("isoDateTime"); dateFormat.masks.hammerTime = 'HH:MM! Following are the special characters supported. And here are the named masks provided by default (you can easily change these or add your own):

Les outils vraiment utiles pour les développeurs JavaScript JSLint - Le vérificateur JavaScript JSLint récupère un code JavaScript et l'analyse. S'il rencontre un problème, il retourne un message et l'emplacement dans la source. JsUnit JsUnit est un framework de test unitaire pour le JavaScript coté client. SugarTest SugarTest facilite l'écriture de tests JavaScript élégants et compréhensibles. YUI Test YUI Test est une librairie de test pour le JavaScript coté client (navigateur). Obtrusive JavaScript Checker Disponible en extension Firefox, script GreaseMonkey ou commande Ubiquity, Obtrusive JavaScript Checker parse une page Web et surligne les balises événements (ce qui est contraire à l'aspect non intrusif de JavaScript). JSpec Un framework de tests JavaScript. Crosscheck Crosscheck est un framework open source de test de vos scripts dans les navigateurs. JSLitmus JSLitmus est un outil léger pour effectuer des tests de performance sur vos scripts. JavaScriptMVC's Test Plugin Librairie de tests pour JavaScriptMVC. FireUnit Javascript Debug Toolkit DamnIT

Tutoriel canvas - MDC <canvas> est un nouvel élément HTML qui peut être utilisé pour dessiner des éléments graphiques à l'aide de scripts (habituellement JavaScript). Il permet par exemple de dessiner des graphiques, de réaliser des compositions de photographies ou des animations simples (voire pas si simples). L'image sur la droite montre quelques exemples d'implémentations utilisant <canvas> que nous verrons plus tard dans ce tutoriel. La première apparition de <canvas> a eu lieu dans le Dashboard de Mac OS X par Apple, et celui-ci a ensuite été intégré dans Safari. Dans ce tutoriel, nous tenterons de décrire la façon d'utiliser l'élément <canvas> dans vos propres pages HTML. Avant de commencer L'utilisation de l'élément <canvas> n'a rien de très compliqué, mais nécessite tout de même une compréhension de base de HTML et JavaScript. Dans ce tutoriel Voir aussi Dernière mise à jour par :lumiru,

Site du zero - Javascipt Bienvenue à toutes et à tous, Qui n'a jamais entendu parler du JavaScript ? Créé dans les années 90 en tant que simple langage de script, JavaScript est désormais un des poids lourds du développement Web ! Qui plus est, il se démocratise au sein d'autres environnements comme les serveurs avec le célèbre Node.js, les applications pour smartphones et tablettes, avec PhoneGap d'Adobe, les applications pour Windows 8, mais aussi les logiciels multiplateformes. Bref, JavaScript est partout ! Mais avant de se targuer de créer des applications pour serveurs, tablettes et Windows, il faut d'abord apprendre la base et s'intéresser aux origines : le JavaScript au sein des pages Web. Voici quelques exemples de ce qui est réalisable grâce au JavaScript : Sur ce, bonne lecture !

Inclure jQuery de manière optimisée jQuery est un framework JavaScript très célèbre, permettant en quelques lignes de code de dynamiser un site web, de créer de petites animations, des interactions avec les formulaires, de programmer des appels Ajax. Voici, en détails, quelques possibilités d'intégration à votre site, afin de minimiser l'impact sur les performances et le temps de chargement. Appel classique à la librairie (fichier téléchargé) De la manière la plus basique, il est vous est proposé sur le site jQuery.com de télécharger le fichier - en affichant son code source - et de le placer sur votre site, par exemple dans jquery.js ou jquery-1.x.x.min.js. Fichier et compression Vous récupérerez ainsi une version "minifiée", c'est à dire compressée jusqu'à un certain niveau par un algorithme supprimant espace et commentaires, mais rendant peu lisible la déclaration des fonctions. Voyez les différences entre la version non minifiée et la version minifiée. Performances au chargement Vous obtiendrez ainsi : <! <! Démo

A re-introduction to JavaScript - MDC Why a re-introduction? Because JavaScript is notorious for being the world's most misunderstood programming language. It is often derided as being a toy, but beneath its layer of deceptive simplicity, powerful language features await. JavaScript is now used by an incredible number of high-profile applications, showing that deeper knowledge of this technology is an important skill for any web or mobile developer. It's useful to start with an overview of the language's history. JavaScript was created in 1995 by Brendan Eich while he was an engineer at Netscape. Several months later, Microsoft released JScript with Internet Explorer 3. Because it is more familiar, we will refer to ECMAScript as "JavaScript" from this point on. Unlike most programming languages, the JavaScript language has no concept of input or output. Overview JavaScript is a multi-paradigm, dynamic language with types and operators, standard built-in objects, and methods. And there are some built-in Error types as well.

Event reference - Référence des technologies web Events are sent to notify code of interesting things that have taken place. Each event is represented by an object which is based on the Event interface, and may have additional custom fields and/or functions used to get additional information about what happened. Events can represent everything from basic user interactions to automated notifications of things happening in the rendering model. This article offers a list of events that can be sent; some are standard events defined in official specifications, while others are events used internally by specific browsers; for example, Mozilla-specific events are listed so that add-ons can use them to interact with the browser. Standard events These events are defined in official Web specifications, and should be common across browsers. Non-standard events Mozilla-specific events Note: those events are never exposed to web content and can only be used in chrome content context. XUL events Add-on-specific events Developer tool-specific events

Dessiner avec canvas - MDC Introduction Depuis Firefox 1.5, Firefox comprend un nouvel élément HTML servant à dessiner programmatiquement. L'élément <canvas> est basé sur la spécification canvas du WHATWG, elle-même basée sur la balise <canvas> d'Apple implémentée dans Safari. Celui-ci peut être utilisé pour afficher des graphes, des élements d'interface, et d'autres éléments graphiques personnalisés sur le client. <canvas> crée une surface de dessin de taille fixe, ou canevas, exposant un ou plusieurs contextes de rendu. Le contexte de rendu 2D Un exemple simple Pour commencer, voici un exemple simple qui dessine deux rectangles ayant une intersection, l'un d'entre-eux possédant une transparence alpha : La fonction draw récupère l'élément canvas, et ensuite son contexte 2d. Les appels à fillRect, strokeRect et clearRect affichent un rectangle plein, surligné ou vide. Utilisation de chemins L'appel à fill() ou stroke() provoque l'utilisation du chemin. État graphique Un exemple plus compliqué Balise </canvas> requise

JavaScript Kit JavaScript Tutorial quirksmode.org Page last changed today Rich JavaScript Applications – the Seven Frameworks (Throne of JS, 2012) It’s no longer good enough to build web apps around full page loads and then “progressively enhance” them to behave more dynamically. Building apps which are fast, responsive and modern require you to completely rethink your approach. The premise was to take the seven top JavaScript frameworks/libraries for single-page and rich JavaScript applications — AngularJS, Backbone, Batman, CanJS, Ember, Meteor, Knockout, Spine — get the creators of all of them in one location, and compare the technologies head to head. Disclaimer: I was there to represent Knockout, so obviously I’m not neutral. * Yes, I know that’s eight frameworks, not seven. TL;DR Executive Summary For many web developers, it’s now taken for granted that such client-side frameworks are the way to build rich web apps. Technologies: Agreement and Disagreement As each SPA technology was presented, some fairly clear patterns of similarity and difference emerged. Agreement: Progressive enhancement isn’t for building real apps. Backbone

Introduction - Référence du DOM Gecko « Référence du DOM Cette section consiste en une brève introduction conceptuelle au DOM : elle explique de quoi il s'agit, comment celui-ci fournit une structure pour les documents HTML et XML, la manière d'y accéder, et comment cette API présente les informations de référence et exemples. Présentation du DOM Le Document Object Model (DOM) est une interface de programmation pour les documents HTML et XML. Il fournit une représentation structurée du document et une manière d'accéder à cette structure depuis des programmes, permettant à ceux-ci de modifier la structure du document, son style et son contenu. Une page Web est un document. Le standard DOM du W3C forme la base du DOM implémenté dans la plupart des navigateurs modernes. Par exemple, DOM du W3C spécifie que la méthode getElementsByTagName dans le code ci-dessous doit renvoyer une liste de tous les éléments <P> présents dans le document : DOM et JavaScript API(page Web ou XML) = DOM + JS(langage de script) Méthodes d'accès au DOM

Related:  tutos