background preloader

STAFERLA

STAFERLA

Renégocier le 3e plan autisme avec tous les professionnels concernés Renégocier le 3e plan autisme avec tous les professionnels concernés Le 3e plan autisme est encore plus dangereux que les précédents. Il constitue une atteinte à la liberté de choix des parents puisque l'État impose désormais des contenus d'action purement éducatifs en matière de prise en charge des enfants autistes, au mépris de toute prise en charge intégrée (pédagogique, éducative, rééducative et psychothérapeutique). Il constitue par ailleurs une attaque envers le soin psychique en général, et il représente une menace à l'égard de la pédopsychiatrie elle-même qui risque de se voir réduite, progressivement, à l'application mécanique et monotone de protocoles rigides et dictés par l'État dont ce n'est pas la mission.

Jacques Siboni | Arts, Topology, Psychoanalysis La rencontre prévue le 26 janvier portera sur la Logique du Fantasme. L’atelier commencera à 21h précises au 8 passage Charles Albert 75018 Paris Jacques Chers amis, Voici avec retard un compte rendu de notre dernière rencontre. D’abord les dates retenues: – 24 novembre 2015 – 26 janvier 2016 – 23 février – 22 mars – 26 avril – 24 mai – 28 juin L’accès par Internet avec Skype: – Nous proposons un essai le 24 novembre pour évaluer la faisabilité et les conséquences sur la tenue de la soirée. – Ceux qui sont intéressés doivent me joindre. – L’heure d’hiver retenue est 20:00 UTC soit 21:00 heure de Paris – mon code Skype est jacsib – mon abonnement permet à plusieurs personnes d’être connectées en même temps. – La connexion démarre à 20:45 (Paris) pour ne pas perdre de temps à 21:00 L’heure et la durée des soirées: – Certains doivent repartir à 23h. – Il importe donc de démarrer précisément à 21h question du modérateur: – Pour l’instant nous essayons sans modérateur Voilà ce que je me rappelle.

Psychanalyse Lutecium L’urgence est-il le nouveau mal du siècle ? - Idées C’est une vieille idée, et pourtant elle se présente à nous comme une idée neuve. La vitesse nous grise et tout irait plus vite. Nous aurions perdu l’usage et la maîtrise de notre temps, au travail, comme au quotidien. Face à cette apparente accélération, certains auteurs aimeraient réinventer la vie, en retrouvant la lenteur. C’est un peu grossier, mais c’est une vue qui transparaît dans le discours de certains partisans de la décroissance. On la croise aussi sous la plume d’écrivains, tel Milan Kundera dans « La lenteur » (1995) ou bien chez Pierre Sansot dans son « Bon usage de la lenteur » (1998). Pour ces apologistes de la lenteur, le salut passe par la décélération. Sous les décombres de l’ancien productivisme, une nouvelle intensification du travail a en effet vu le jour. D’où vient cette sorte d’immobilité fulgurante ? L’a-t-il triplé aujourd’hui ? Sommes-nous définitivement entrés dans le temps de l’urgence ? Christophe Bouton va nous aider à y voir clair.

Paroles des Jours Lacan vivant Jacques Lacan Les vidéos prennent quelques secondes à apparaître. Les fichiers sonores (mp3) peuvent être intégralement téléchargés pour une écoute postérieure Lacan à Louvain (1972) : Introduction (4' 36) Première partie (5' 52) Deuxième partie (8' 21) Troisième partie (2' 45) Quatrième partie (11' 05) Cinquième partie (3' 07) Sixième partie (5' 24) Septième partie (3' 53) Huitième partie (7' 59) Neuvième partie (2' 46) Télévision (1975) : 1. 3. la guérison (1' 40) 4. 5. 7. 11. 13. 15. 17. 19. 21. * Petit discours à l'ORTF, 2 décembre 1966 (18' 25) * Sur Lewis Carroll, 31 décembre 1966 (12') * Vincennes, 3 décembre 1969 (1h 00) * Rome, 1er novembre 1974 (5' 32) * Sur l'exclusion du 28ème Congrès de Psychanalyse, 1970 (20' 12)

Propos contestatairessur le masochisme dit féminin "Tous les matins du monde". Tous les malheurs du monde. Le film d’Alain Corneau redonne vie au beau roman de Pascal Quignard (1) : Il met en scène comment Monsieur de Sainte Colombe consacre toute sa vie à la musique. Parmi les personnages de ce roman, l’une des deux filles du musicien, Toinette, choisit la vie. "Tous les matins du monde". Les hauts cris de Xantippe Selon Platon, au moment où Socrate fut condamné à boire la ciguë, Xantippe, sa femme, se mit à pousser de tels cris qu’on dut l’expulser pour continuer à parler tranquillement entre hommes et à dialoguer à perte de vue - c’était le moment où jamais - sur l’immortalité de l’âme (2). Serait-il possible que, par la psychanalyse, les femmes retrouvent enfin cette vraie place? C’est ce que Freud découvre dans "On bat un enfant"(4) avec les fantasmes masochiques des petites filles. "Les belles histoires" d’Anna où les obscures raisons de son dévouement à la cause analytique Propos contestataires sur le prétendu masochisme féminin

Jacques Lacan, lettres, réseaux, graphes, topologie moebienne, mathèmes, les noeuds borroméens Jacques Lacan, lettres, réseaux, graphes, topologie moebienne, mathèmes, les noeuds borroméens L’ensemble des lettres, réseaux, graphes, topologie moebienne, mathèmes, les noeuds borroméens. Version complète de staferla, Spécial : Lettres Lacaniennes, à placer dans le texte sur simple « copier-coller » : Lettres lacanienne et alphabet grec pour « copier-coller ». HOMME :∃x .non- Φx - (il existe un x non Φx) ∃x . FEMME :(pas-toute)∀x. (non-existe)∃x. Ⱥ ⱥ S(Ⱥ) Ⱥ ⱥ $ <> a $ <> a $ <> a Ⱥ ⱥ Ⱥ ⱥȺ<> φ (a, a’, a’’,…) où Ⱥ $<>aȺ<> φ (a, a’, a’’,…) où Ⱥ $<>aȺ<> φ (a, a’, a’’,…) où Ⱥ $<>aȺ<> φ (a, a’, a’’,…) où Ⱥ $<>aȺ<> φ (a, a’, a’’,…) où Ⱥ $<>a$◊a Φ φΦS1 (S1 (S1 (S1 (S1 → _S2) ) ) ) Φ $◊a Φ φ φι PH phi Γ γ γάμμα G gamma Alphabet grec ancien voir aussi le test en ligne Ⱥ ⱥ Ⱥ ⱥ Ⱥ<> φ (a, a’, a’’,…) où Ⱥ $<>a -1- Lettres Lacaniennes. -2- Les réseaux -3- Les Graphes. -4- Graphe du désir. -5-Topologie 1, 2, 3, 4, 5 schema de staferla 1 schemas de staferla 2 schemas de staferla 3 schema de staferla 4 schema staferla 5

La culpabilité (4/4) : Sommes-nous capables de pardonner ? - Idées Par Adèle Van Reeth Réalisation : Somany Na Lectures : Georges Claisse Après le péché originel, la différence entre le coupable et le criminel, et la question de la culpabilité pénale, dernier temps aujourd’hui de notre portrait d’un homme coupable. Le pardon accordé au coupable, c'est-à-dire parfois à soi-même, est-il une issue possible hors de la culpabilité ? Les actions et événements qui sont à proprement parler impardonnables suffisent-ils à annuler la possibilité et le sens même de l’acte de pardonner ? Jean-Luc Marion MC © Radio France Références: - Alexandre Tansman, Danse pour deux pianos - Bobby Womack, The bravest man in the universe Extraits:

Transcriptions des séminaires de Lacan by signifiants Jul 11

Related: