background preloader

Heterarchy

Heterarchy
A heterarchy is a system of organization where the elements of the organization are unranked (non-hierarchical) or where they possess the potential to be ranked a number of different ways.[1] Definitions of the term vary among the disciplines: in social and information sciences, heterarchies are networks of elements in which each element shares the same "horizontal" position of power and authority, each playing a theoretically equal role. But in biological taxonomy, the requisite features of heterarchy involve, for example, a species sharing, with a species in a different family, a common ancestor which it does not share with members of its own family. This is theoretically possible under principles of "horizontal gene transfer." A heterarchy may be parallel to a hierarchy, subsumed to a hierarchy, or it may contain hierarchies; the two kinds of structure are not mutually exclusive. General principles[edit] Information studies[edit] Numerous observers[who?] David C. See also[edit] Related:  People and concepts

Réseaux Sociaux : des intellectuels français inaudibles « hypertextual Je me posais cette question en lisant le remarquable Here Comes Everybody de Clay Shirky : où en sont nos intellectuels sur le sujet des réseaux sociaux ? Quelle réflexions, recherches et pensées sont produites par nos sociologues, économistes, philosophes, politologues, éditorialistes pour donner du sens aux remarquables mutations de la société que l’avènement du web collaboratif et des réseaux sociaux provoquent ? Et, au delà, quelle est la portée de cette réflexion dans le monde connecté ? Talk about the revolution Parce qu’elles transforment radicalement ce qui touche à notre travail, à la culture, aux médias, à la connaissance, aux métiers créatifs, ces technologies sont jugées révolutionnaires par des auteurs passionnants aux quatre coins du monde : où sont les nôtres ? Où sont nos Clay Shirky, Jamie Surowiecki, Chris Anderson, David Weineberger, Christopher Locke, Alexander Bard, Andrew McAfee, danah boyd ? Petit état des lieux. Catastrophisme Spéculation intellectuelle Minimisation

Ce qui a manqué aux anarchistes Je ne suis pas un spécialiste de l’anarchisme, même si je suis proche de cette famille politique plus que d’aucune autre. Cette proximité ne m’empêche pas de voir un bug dans l’anarchisme historique, ce qui justifie sa marginalité. Je vais m’expliquer, mais d’abord je voudrais mettre en évidence un autre bug, au cœur cette fois de ma famille philosophique, le matérialisme. Début de la parenthèse Selon les idéalistes, aussi appelés spiritualistes ou essentialistes, l’esprit (voire les essences) prime sur la matière, ce dont on peut moralement convenir, mais surtout il précède la matière. Comme je suis matérialiste, un marginal, je suis sans doute mieux compris par les matérialistes, ce qui réduit tout à coup mon public. Depuis toujours, les idéalistes l’on emporté, surtout en nombre. En fait, les matérialistes croyaient au matérialisme, comme les idéalistes croyaient à l’idéalisme. Fin de la parenthèse N’allons pas trop vite. Espoir. Une remarque. Résumé.

Simone Weil Simone Weil (French: [simɔn vɛj]; 3 February 1909 – 24 August 1943) was a French philosopher, Christian mystic, and political activist. Weil's life was marked by an exceptional compassion for the suffering of others; at the age of six, for instance, she refused to eat sugar after she heard that soldiers fighting in World War I had to go without. She died from tuberculosis during World War II, possibly exacerbated by malnutrition after refusing to eat more than the minimal rations that she believed were available to soldiers at the time. Taking a path that was unusual among twentieth-century left-leaning intellectuals, she became more religious and inclined towards mysticism as her life progressed. Weil wrote throughout her life, though most of her writings did not attract much attention until after her death. In the 1950s and 1960s, her work became famous on continental Europe and throughout the English-speaking world. Biography[edit] Simone Weil at age 13. Early life[edit] Leon Trotsky.

Refonder l'alliance entre Culture et Numérique La Culture et le Numérique ne se sont pas rencontrées. Je ne parle certes pas des leaders mondiaux des industries de la création, que nous avons la chance d'avoir en France. Nos industries de cinéma, d'animation, du jeu vidéo, de la création publicitaire défendent une authentique création culturelle avec une réelle envergure mondiale, c'est acquis. Je n'oublie pas non plus que nous nous sommes frottés les uns aux autres à travers à travers quelques passes d'armes, Hadopi par exemple. Ni que l'on trouve, dans nos deux mondes, des crapauds fous qui s'en vont frayer par des chemins improbables : artistes numériques, ingénieurs esthètes. Mais, dans leur réalité sociologique, Numérique et Culture demeurent deux mondes bien distincts, ayant leurs élites, leurs codes, leurs références, se fréquentant globalement assez peu, ne partageant pas vraiment les mêmes rêves ni les mêmes valeurs. La nouvelle ère qui s'ouvre peut, il est vrai, sembler déstabiliser une certaine partie du monde culturel.

Le Nowheristan, pays qui n'existe pas | slate Le synopsis de 8th wonderland des Français Nicolas Alberny et Jean Mach, est simple: des millions de citoyens disséminés sur les cinq continents s'unissent autour d'un pays virtuel reposant sur un nouveau système de pensée et de vie politique et dont l'ambition est de faire chuter un ordre mondial dans lequel ils ne se reconnaissent plus. Principal vecteur de cette révolution: un site web sur lequel les visiteurs peuvent trouver toute sorte d'informations et même faire une demande de naturalisation. 8th wonderland n'est qu'un film d'anticipation. Mais parfois, la réalité précède la fiction. Ce pays virtuel existe depuis déjà 5 ans. Nous sommes la majorité et nous souffrons du système et il est de notre devoir de l'abattre. Dans le speech d'introduction de son site web, l'empereur Michel 1er du Nowheristan n'y va pas par quatre chemins. publicité Révolution globale Lancé en février 2005 au palais de l'Unesco à Beyrouth, le projet passe un peu inaperçu à l'époque. L'empereur explique:

Happy Birthday, Brain Pickings: 7 Things I Learned in 7 Years of Reading, Writing, and Living by Maria Popova Reflections on how to keep the center solid as you continue to evolve. UPDATE: The fine folks of Holstee have turned these seven learnings into a gorgeous letterpress poster inspired by mid-century children’s book illustration. On October 23, 2006, I sent a short email to a few friends at work — one of the four jobs I held while paying my way through college — with the subject line “brain pickings,” announcing my intention to start a weekly digest featuring five stimulating things to learn about each week, from a breakthrough in neuroscience to a timeless piece of poetry. “It should take no more than 4 minutes (hopefully much less) to read,” I promised. This was the inception of Brain Pickings. Illustration by Maurice Sendak from 'I'll Be You and You Be Me' by Ruth Krauss, 1954. Illustration from 'Inside the Rainbow: Russian Children's Literature 1920-35.' Allow yourself the uncomfortable luxury of changing your mind. Donating = Loving Share on Tumblr

Que nous prépare le web 3.0 ? web sémantique ubiquitaire symbiot 01Business le 16/10/09 à 16h46 sommaire Le Web 2.0 fait une entrée timide dans les entreprises et voilà qu'on annonce le 3.0. Dans l'industrie du logiciel, un numéro de version correspond à la configuration d'un produit à un instant t. Le succès du 2.0 : blogs et réseaux sociaux… Cette version 2 du Web désigne de manière consensuelle les interfaces et les applications permettant aux utilisateurs d'interagir avec le contenu des pages mais aussi entre eux : c'est celui qu'on peut éditer, centré sur les communautés, fait de blogs, de médias sociaux, d'XML, de flux RSS, d'applications Web… Ses figures emblématiques sont Wikipedia et Google. Alors, de quoi sera fait le Web 3.0 ? Bien que tout le monde ne soit pas d'accord sur la définition du web 3.0, c'est pourtant ce terme que nous allons utiliser pour désigner de manière générique toutes ses évolutions. Topographie des discours sur le Web 3.0

Internet: 'the great anarchist event' no longer ours to 'control Eir­com’s fee­ble as­ser­tions of com­mu­ni­ca­tions con­trol over the world’s most pop­u­lar file-shar­ing web­site only high­lights the fact that now, more than ever, ser­vice providers are no longer in the dri­ving seat when it comes to the web. ‘Waste of time,’ de­clares one com­men­ta­tor on Irish stu­dent di­rec­tory Studentsmart.​ie. ‘Go to x.com and hit the but­ton ‘by­pass eir­com block’. Mooha­hahha you’re in. They’re only going to push it un­der­ground, there are so many damn ways to share files in re­al­ity that they would need to shut the in­ter­net to stop it.’ 'Why pay if I can get it for free?' Yet, the re­sound­ing sense of an­ar­chy in­her­ent in in­ter­net file shar­ing is not sim­ply about run­ning cir­cles around ob­du­rately cash-hun­gry cor­po­ra­tions. ‘An unacceptable danger to free society’ While Leo Tol­stoy was al­ready preach­ing against copy­right law over a cen­tury ago, today anti-copy­right lobby groups are spawn­ing at an un­precented rate. Pan­dora’s box

Introduction to Political Philosophy About the Course This course is intended as an introduction to political philosophy as seen through an examination of some of the major texts and thinkers of the Western political tradition. Three broad themes that are central to understanding political life are focused upon: the polis experience (Plato, Aristotle), the sovereign state (Machiavelli, Hobbes), constitutional government (Locke), and democracy (Rousseau, Tocqueville). The way in which different political philosophies have given expression to various forms of political institutions and our ways of life are examined throughout the course. View class sessions » Course Structure This Yale College course, taught on campus twice per week for 50 minutes, was videotaped for Open Yale Courses in Fall 2006. The Open Yale Courses Series For more information about Professor Smith’s book Political Philosophy, click here. Course Materials Download all course pages [zip - 10MB] Video and audio elements from this course are also available on: Texts

Comment l’internet transforme-t-il la façon dont on pense ? (1/5 Par Hubert Guillaud le 09/02/10 | 12 commentaires | 18,511 lectures | Impression “Comment l’internet transforme-t-il la façon dont vous pensez ?”, telle était la grande question annuelle posée par la revue The Edge à quelque 170 experts, scientifiques, artistes et penseurs. Difficile d’en faire une synthèse, tant les contributions sont multiples et variées et souvent passionnantes. Que les répondants soient fans ou critiques de la révolution des technologies de l’information, en tout cas, il est clair qu’internet ne laisse personne indifférent. “Une nouvelle invention a émergé, un code pour la conscience collective qui nécessite une nouvelle façon de penser”, explique John Brockman, l’éditeur de The Edge. L’internet change la façon dont nous décidons Pour le physicien Daniel Hillis, le réel impact de l’internet a été de changer la façon dont nous prenons des décisions. Pour Marissa Mayer de Google, “l’internet n’a pas changé ce que l’on sait, mais ce que l’on peut trouver”.

L’anarchie n’a jamais été moins utopique Thierry Crouzet revient à nouveau sur l’Anarchie en montrant que le « bug historique » de l’anarchie pourrait aujourd’hui être surpassé. De mon coté, libéral que je suis, je suis également persuadé que l’arrivée d’internet et le bouleversement des paradigmes du capitalisme et de la société de masse donnent de nouvelles chances à l’anarchie de triompher. Je vais tenter d’expliquer pourquoi. Quelques précisions s’imposent… L’anarchie est malheureusement dénigrée par l’utilisation à tort et à travers du terme qui lui donne une connotation péjorative et favorise les jugements hâtifs. L’anarchie n’est pas l’absence de règles : c’est l’absence de règles dictées par un un pouvoir suprèmeL’anarchie n’est pas selon moi l’absence de pouvoir : c’est l’absence d’autorité unique ou réduite tirant les ficelles du pouvoir. De ce fait, on est loin de l’anarchie populairement perçue comme une situation de désordre social. Voyons à présent en quoi internet pourrait favoriser les théories anarchiques.

Exploring

Related: