background preloader

La presse prend cher

La presse prend cher
Quelques jours avant le site de l'Assemblée, nous publions le rapport parlementaire sur l'économie de la presse, préparé dans le cadre des débats sur la loi de finances 2013. Rapport accablant pour la presse papier, incapable de s'adapter au numérique. Et qui révèle les montants exacts des aides reçues par les grands titres en 2011 et leur utilisation. Mercredi matin à l’Assemblée, le député Michel Françaix présentait les conclusions de ses travaux sur les médias et la situation de la presse française, dans le cadre des auditions et votes du projet de loi de finances 2013. L’occasion pour Owni de dévoiler le contenu de son rapport (dont une copie est présente en intégralité au bas de cet article). Critique à l’égard des aides, caustique sur les journaux papiers, il est aussi tourné vers l’avenir, qui pour le député se joue sur le numérique. Obsolète Sur les trois sections de la mission, le rapport sur la presse est donc à la fois le plus dense et le plus véhément. Engagement en f...

http://owni.fr/2012/10/25/la-presse-prend-cher/

Related:  e-journalismepost-mediaSociété

Diffuser la culture française ou aider Télé Z ? Le journal Owni a récemment écrit un article sur les aides publiques reçues par la presse. On y rappelle que les grands quotidiens sont très aidés (de 6 millions pour l’Humanité à 17 pour Le Monde). L’argument souvent avancé est qu’une démocratie a besoin d’une presse pluraliste : je veux bien l’entendre. Plus surprenant en revanche sont les sommes accordées à une presse dont l’utilité sociale ou culturelle est plus faible, en particulier les journaux qui donnent les programmes de télévision (souvent agrémentés, je crois, d’articles sur les starlettes du moment, les modes et autres ephemera) : Télé 7 Jours, Télé Star, Télé Loisirs, Télé Z et Télé Cable Sat Hebdo touchent chacun entre 3 et 7 millions d’euros (23,5 millions d’euros au total pour les 5 répertoriés). On ne parle donc pas là de sommes mineures. Nous sommes bien loin des quelques milliers d’euros d’aides accordées annuellement (par l’intermédiaire du CNL) aux revues qui publient des articles de fond.

Quand les ados découvrent Hitler avec La Rafle, ça fait mal Qu'ont pensé les jeunes twittos qui ont découvert dimanche soir La Rafle, le film de Rose Bosch sur le tragique épisode historique de la rafle du Vél' d'Hiv' en 1942 ? Font-ils partie de ceux qui ne sont pas été émus, ces "pisse froid" qui, selon les mots de la cinéaste, "rejoindraient Hitler en esprit?" Apparemment non. Le film a ému et choqué la jeunesse - du moins celle qui n'était pas trop au courant de tous ces crimes antisémites. Désormais, certains seraient même personnellement remontés contre la figure centrale du nazisme, Adolf Hitler.

Le financement de l'audiovisuel, Redevance et financement de l'audiovisuel public Aides et subventions à l'audiovisuel privé La réglementation de la publicité et du parrainage.  La politique de l'audiovisuel. Politiques publiques - repères - vie-publique. L’Etat intervient largement dans le financement de l’audiovisuel. En premier lieu, en tant qu’actionnaire du secteur publicSecteur publicSecteur regroupant toutes les activités économiques et sociales prises en charge par les administrations, les entreprises publiques et les organismes publics de Sécurité sociale. de l’audiovisuel, il attribue un budget à chaque organisme du secteur public. Chaque année, le budget de l’Etat prévoit des dotations pour les sociétés nationales de programmes.

Petite presse en ligne deviendra grande (ou pas) Alors que démarre ce matin la 3e journée de la presse en ligne, organisée par le Spiil, Aurélie Filippetti était auditionnée mercredi pour le projet de loi de finances 2013 - mission Médias, Livres et industries culturelles. Situation des aides à la presse et des distinctions budgétaires qui opposent encore la presse en ligne à la presse papier. La journée de la presse en ligne du Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (Spiil) commence tout juste ce matin et compte bien mettre sur la table l’inutilité des aides et subventions à la presse, notamment à travers un manifeste pour un nouvel écosystème de la presse numérique. Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, était quant à elle auditionnée mercredi sur le projet de loi de finances 2013 (PLF 2013) à la Commission des affaires culturelles.

Fonds Google pour la presse: essayons d'y voir plus clair Après les 5 millions d’euros promis à la presse belge francophone en décembre 2012 par un «accord de partenariat», ce sont, en février 2013, 60 millions d'euros qui alimenteront en France un fonds numérique. Selon le communiqué de presse de Google, il s’agit de la «décision» –et non d’un «accord»– de Google de favoriser la lecture de la presse sur support numérique. Cette décision s’accompagne d’une volonté, non pas d’indemniser, mais d’aider la presse française à optimiser ses recettes publicitaires numériques, grâce à un «partenariat» engagé depuis 2011. publicité

L'ère des robots-journalistes Des chercheurs américains créent, dans le secret de leurs laboratoires, des techniques journalistiques révolutionnaires. Articles ou journaux télévisés sont conçus par des ordinateurs. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Yves Eudes - Evanston (Illinois) Envoyé spécial A première vue, rien de surprenant. Le journaliste web et l’allégorie de la caverne Et si Internet avait remis au goût du jour l’allégorie de la caverne de Platon ? Et si les journalistes web étaient les nouveaux prisonniers d’une grotte numérique aux murs tapissés de contenus multimédia? « L’allégorie de la caverne met en scène des hommes enchaînés et immobilisés dans une demeure souterraine qui tournent le dos à l’entrée et ne voient que leurs ombres et celles projetées d’objets au loin derrière eux. Elle expose, en termes imagés, la capacité des hommes à accéder à la connaissance de la réalité, ainsi que la non moins difficile transmission de cette connaissance », nous explique l’article Wikipédia. Caricatural, le fait d’appliquer cette définition au journalisme web ? Peut-être, sans doute même tant la diversité des pratiques est grande sur la toile.

Les robots des dessins animés et séries des années 80 Chaque mercredi, Gizmodo.fr joue à retour vers le futur, en nous faisant redécouvrir des robots qui ont marqués l’histoire du petit écran et surtout l’esprit des enfants. Comment ne pas être nostalgeek, en voyant quelques images nous remémorant ces bon moments passés à regarder séries TV et dessins animés mettant en scène des tonnes de robots. Il y avait pour tous les gouts avec les androïdes et cyborg, mi homme, mi machine (C.O.P.S, Les Bioniques, Les aventures des Galaxy Rangers, les SilverHawks, Inspecteur Gadget, Arale dans Dr Slump, C16, C17, C18, C19, C20 dans Dragon Ball Z, Cobra, Astro, Vicky La petite merveille, les androbotes…).

L'actu media web - Un demi-milliard d'aides à la presse, et combien pour le numérique ? Il est toujours passionnant de se plonger dans le Budget du ministère de la culture lorsque l'on est journaliste. Non pas que le document de présentation, d'une soixantaine de pages (consultable sous ce billet) soit d'une drôlerie exagérée. Mais parce que lorsque l'on consulte le chapitre des aides à la presse, on passe de la peur à l'effarement. Et que l'on se fait une idée précise de la vision qu'ont les groupes de presse de leur développement. Les choix, les "arbitrages" comme l'ont dit dans les cabinets, faits pour ces aides à la presse sont bien entendu le fruit de (très) nombreuses réunions et négociations entre l'Etat et les différentes familles de presse.

Presstalis : je suis kiosquier, la grève me fait perdre 70% de mon chiffre d’affaires Le Monde et Le Parisien dans un kiosque à journaux, juillet 2010 (HALEY/SIPA) C’est la première fois que j’assiste à un mouvement de grève d’une telle ampleur. Pourtant, ça fait 12 ans que je tiens un kiosque. Tarifs des piges : en rire ou en pleurer Une étude récente publiée par le SNJ dresse un portrait peu flatteur des tarifs de pige et de la prise en considération des pigistes en termes d’augmentation et de prise en compte de leur ancienneté Pigiste Selon une étude récente du SNJ (94 réponses exploitables) les rémunérations au feuillet des journalistes pigistes varient de 1 à 10. En l’absence de barême minimal de pige dans la majorité des formes de presse et des entreprises, certains connaissent même des "tarifs de misère".

Related: