background preloader

Site archéologique de Delphes

Site archéologique de Delphes
Archaeological Site of Delphi The pan-Hellenic sanctuary of Delphi, where the oracle of Apollo spoke, was the site of the omphalos, the 'navel of the world'. Blending harmoniously with the superb landscape and charged with sacred meaning, Delphi in the 6th century B.C. was indeed the religious centre and symbol of unity of the ancient Greek world. La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0 Site archéologique de Delphes Le sanctuaire panhellénique de Delphes où parlait l'oracle d'Apollon abritait l'Omphalos, « nombril du monde ». موقع دلف الأثري يضمّ موقع دلف الأثري حيث خاطبت نبوءة كاهنة عن الإله أبولون مع حجر أمفالوس وتعني كلمة أمفالوس باليونانية القديمة سُرّة العالم. source: UNESCO/ERI La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0 德尔斐考古遗址 希腊圣地德尔斐是阿波罗神曾转述神谕的地方,也就是所谓的“世界中心”( navel of the world),与壮丽的自然景色完美融合,有着神圣的宗教意义。 Археологические памятники Дельф Sitio arqueológico de Delfos デルフィの古代遺跡 アポロンの信託で有名な古代ギリシア最大の聖域。 source: NFUAJ Archeologische stad Delphi Source : unesco.nl

OLYMPOS, la Grèce antique Grèce : l'Acropole Le Parthénon Sûrement l'un des temples plus célèbres monuments du monde, le Parthénon abritait la statue d'Athéna, faite d'or et d'ivoire. Celle-ci mesurait 16 mètres, et était anamorphosée (la tête était proportionnellement plus grande que les pieds). Dans ce monument, consacré à Athéna Parthénos ("Vierge") étaient également gardés les trésors de la déesse. La première pierre fut posée en 447 avant J.C., et les travaux s'achevèrent en 438 avant J.C. De grands artistes de l'époque participèrent à sa construction, tel Ictinos ou le sculpteur Phidias. L'entrée du Parthénon Mais le Parthénon est de nos jours en très mauvais état ; en effet, le 26 septembre 1687, les Turcs, assiégés, se retirèrent sur l'acropole. Le théatre de Dionysos Sur le flanc sud de l'acropole s'élevaient un théatre et un sanctuaire, tous deux dédiés à Dionysos. Les autres monuments (visibles ou non)

Antiquité classique et tardive Tout sur les ventes aux enchères à Paris Le 1 er décembre à Drouot Richelieu, la société de ventes volontaires Gros & Delettrez dispersera le fonds Aupick – Ancelle. Cette collection autour du poète Charles Baudelaire laisse stupéfait le spécialiste comme le profane. La richesse de ces documents, bien que connus déjà (notamment grâce à une exposition datant de 1957 à la Bibliothèque Nationale et une exposition au Petit Palais en 1968) provient autant de leur caractère exceptionnel à chacun que de l’unité sous laquelle ils se présentent. En effet toutes ces pièces n’ont, et ce depuis la mort du poète, jamais été dispersées. Elles se sont transmises de génération en génération de Baudelaire lui-même à sa mère, madame Caroline Dufays, Veuve Aupick, à Maître Narcisse Ancelle, ami et homme de biens du poète, puis à ses descendants. - Une édition originale des Fleurs du Mal envoyée par Baudelaire à Narcisse Ancelle, estimé 120 000 / 150 000 € Seront donc dispersés environ 200 lots regroupés sous trois grandes catégories :

Alexandre le Grand Tête d'Alexandre le Grand, sculpture vers 330 av. J.-C. Alexandre le Grand est né le 21 juillet 356 av. J.-C. à Pella (royaume de Macédoine) et est mort le 13 juin 323 av. La formation d'Alexandre Alexandre est le fils du roi Philippe II de Macédoine. Très jeune, il montre un grand courage en arrivant à dompter le cheval sauvage Bucéphale, qui deviendra sa monture et son meilleur ami. Les conquêtes d'Alexandre Alexandre à la bataille d'Issus. En 335 av. En 334 av. En 333 av. Conquêtes et trajet asiatique d'Alexandre le Grand En 331 av. Désormais, Alexandre porte ses efforts contre les provinces orientales de l'Empire perse. Mais ses soldats, épuisés et démoralisés par des découvertes surprenantes (éléphants de combat, pluies torrentielles de la mousson), l'obligent à arrêter la conquête. Âgé de trente-deux ans, il meurt à Babylone des suites de fièvres, en juin 323 av. La naissance de la civilisation hellénistique Les multiples Alexandrie de l'empire gréco-macédonien A voir Sources

Guerre du Péloponnèse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre du Péloponnèse désigne le conflit qui oppose la Ligue de Délos, menée par Athènes, et la Ligue du Péloponnèse, sous l'hégémonie de Sparte. Ce conflit met fin à la Pentecontaetie et s'étend de 431 à 404 en trois périodes généralement admises : la période archidamique de 431 à 421, la guerre indirecte de 421 à 412, et la guerre de Décélie de 412 à 404. La guerre du Péloponnèse s'est terminée par la victoire de Sparte et l'effondrement de l'impérialisme athénien. Cette victoire lui coûte cependant la perte de sa puissance au IVe siècle av. Les causes du conflit[modifier | modifier le code] Les causes profondes du conflit selon Thucydide[modifier | modifier le code] L'historien athénien Thucydide dénombre plusieurs causes profondes ou athestate profundis[1] menant à la guerre du Péloponnèse. Les causes directes[modifier | modifier le code] Thucydide distingue trois affaires menant à l'éclatement du conflit :

Mythologie grecque Comme le montre l’abondance des monuments, des œuvres d’art et toute la tradition littéraire qui va d’Homère aux travaux des mythographes modernes, la mythologie grecque est l’une des plus riches qui soient. Art et Littérature W. BOUGUEREAU (© Arnot Art Museum Elmira, N.Y.) Votre navigateur ne gère pas JavaScript Un examen rapide de ses informations diverses peut laisser croire que ces légendes plus ou moins merveilleuses se présentent comme un tout cohérent, qui aurait été codifié et ordonné par le temps pour être facilement compréhensible pour un esprit moderne et figé une fois pour toute. La mythologie de l'antiquité classique comporte un très grand nombre de dieux, de déesses, de demi-dieux, ou de héros. Les romains adoptèrent les dieux grecs et leurs légendes. Ces fiches comportent en général une iconographie prise aussi bien parmi les œuvres antiques que chez les modernes. Généalogie dans la mythologie grecque au format PDF

Arts, expositions et musées à Paris Avec plus d’une centaine de musées et des centaines de galeries, il y a de nombreuses expositions à Paris dont certaines gratuites. Pour vous faire un avis ou vous tenir au courant, consultez les actualités et les critiques. Préparer une visite Pour visiter dans de meilleures conditions les expositions qui ont beaucoup de succès, quelques astuces vous permettrons d’avoir moins de queue et de monde devant les œuvres : - allez-y à l’ouverture ou une heure ou deux avant la fermeture. - renseignez-vous sur les sites des musées sur l’achat en ligne de billets d’entrée et « coupe-file » que proposent certains d’entre eux. - évitez les sacs trop gros, vous serez obligé de les déposer au vestiaire. Vous trouverez des conseils plus détaillés en fonction de votre lieu de visite sur J’aime attendre. Agenda des expositions Sélection de sites qui listent les expositions à Paris : Art Programme Liste très claire des expositions en cours à Paris pour voir les principaux événements en un coup d’œil. Musées

Les quatre paradoxes de Zénon d'Élée Les quatre paradoxes de Zénon d'Élée [1] par Lycée international de Saint-Germain-en-Laye [2] Introduction Contexte historique Les PARADOXES Paradoxes philosophiques Introduction Le paradoxe est, en philosophie, l'équivalent de l'absinthe, un alcool fort qui rend fou. Contexte historique Zénon d'Élée fut le premier grand mathématicien sceptique. Zénon naquit dans l'Île d'Élée vers les 490 avant J. Zénon était avant tout philosophe. Les PARADOXES Les quatre paradoxes les plus réputés sont 1. la dichotomie, 2. l'Achille, 3. la flèche et 4. le stade. 1. mouvement est impossible, car avant que l'objet en mouvement ne puisse atteindre sa destination, il doit d'abord atteindre la moitié de son parcours, mais avant d'en atteindre la moitié, il doit d'abord en atteindre le quart, mais il lui faut d'abord en atteindre le huitième, etc. 2. Achille en pleine course ne pourra jamais rattraper une tortue marchant devant lui, car il devra avant tout atteindre le point de départ de cette dernière. 3. E.

Mythologias Mythologie grecque

Related: