background preloader

Un monde sans humains

Related:  Le monde qui vienttranshumanisme

Les données, puissance du futur LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Grumbach, Stéphane Frénot Nous vivons une période de rupture, celle de la numérisation de tout : l'homme, la société, les organisations, le savoir, les interactions, le corps biologique de chacun, etc. Tout devient donnée numérique, et par là même a vocation à une existence dans le monde virtuel en émergence. L'écart entre le monde des données et le monde réel, bien anticipé par Jorge Luis Borges dans sa nouvelle visionnaire De la rigueur de la science, évoluera pour devenir de plus en plus subtil. Il nous est aussi difficile d'imaginer les évolutions de la société de l'information qu'il l'était de prévoir au milieu du XIXe siècle les possibilités permises par l'électricité. Les données constituent les briques de base de la société de l'information. Désormais qualifiées de Big Data dans le monde anglo-saxon, elles représentent déjà des masses considérables pour lesquelles on recourt à de nouvelles mesures. Cela n'a pas été simple.

Technologie: Google embauche le pape du transhumanisme - High-Tech Technologie Le géant informatique a recruté Ray Kurzweil au poste de directeur de l’ingénierie. Gourou de la fusion homme machine, il prédit l'immortalité pour 2049. Ray Kurzweil est un informaticien respecté, un futurologue écouté, et un penseur influent du transhumanisme.Image: Archive/AFP Articles en relation Signaler une erreur Vous avez vu une erreur? Veuillez SVP entrez une adresse e-mail valide Partager & Commenter Votre email a été envoyé. Voilà qui ne manquera pas d’inquiéter les personnes qui se méfient de Google et de la place que le géant occupe dans nos vies. La firme de Mountain View vient d’engager le célèbre informaticien Raymond Kurzweil, 64 ans, pour travailler sur des projets relatifs à l’apprentissage automatisé et au traitement du langage. Prévisions avérées Cette vision du monde est régulièrement mise en doute pour son manque de fondements scientifiques. Le géant de Mountain View ne veut pas louper le train du transhumanisme. (Newsnet)

Deus Ex: Human Revolution Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Deus Ex: Human Revolution est un jeu de tir en vue subjective qui emprunte au jeu de rôle et au jeu d'infiltration. Développé par Eidos Montréal et édité par Square Enix, il sort en Amérique du Nord le 23 août 2011 sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3, puis progressivement dans le reste du monde. Le thème central du jeu est l'essor des sociétés dans la mondialisation, l'espionnage, la survie de l'homme, la pauvreté et l'éthique du transhumanisme avec le remplacement artificiel de parties du corps humain. Une version améliorée et agrémentée des contenus téléchargeables précédemment mis en ligne (The Missing Link), titrée Deus Ex: Human Revolution Director's Cut, devait sortir exclusivement sur Wii U le 7 mai 2013. Trame[modifier | modifier le code] Univers[modifier | modifier le code] Le joueur évolue dans un univers dit cyberpunk imprégné de hard science-fiction, pollué à l'extrême. Un soin tout particulier a été accordé au design de l'ensemble.

Marinaleda, un village en utopie | LES JOYEUX Du droit à terre au droit au logement. Marinaleda, un village andalou en autogestion unique en europe «Pas de chômeurs, pas de promoteurs. Collectivisation des terres et des moyens de production. Et la démocratie, la vraie, la directe. C’est tout ce dont nous parlons depuis fort longtemps. Marinaleda, village d’Andalousie, développe depuis les premières élections libres de 1979 un système social et politique à contre-courant du modèle prédominant. En mêlant les images de la vie quotidienne à celles réalisées par les villageois eux-mêmes – fresques murales, films de propagande, télévision locale – le film de Sophie Bolze explore la complexité de cette expérience collective. Réalisatrice : Sophie Bolze VF sous titré – 80 mn – 2009 Distributeur : Tarmak films Extrait : Marinaleda, une utopie vers la paix par Zolive13013 Reportage Marinaleda France 2 dans Carnets d'Utopie de Michel Mompontet 24/03/2013 Carnets d'utopies n°2 de M. L’article et la vidéo ont une histoire « marinaledesque ».

La société idéale peut-elle naître dans le cyberespace ? Qu'est-ce qui change dans un monde où l'espace disparait ? C’est la question posée par Nils Aziosmanoff, président du Cube, à l’occasion du lancement du second numéro de la revue du centre de création numérique d’Issy les Moulineaux. Organisé autour de la notion de territoires numériques, cet échange co-animé par le journaliste et écrivain Pierre de la Coste réunissait le physicien, philosophe et informaticien Jean-Gabriel Ganascia, l’anthropologue Jacques Lombard et l’artiste numérique Hugo Verlinde. Au cœur des débats, l’idée selon laquelle Internet a ouvert une nouvelle dimension du réel : le cyberespace, qui véhicule un idéal de cité où tout le monde peut communiquer avec tout le monde. En examinant quatre utopies et autant de contre-utopies, les intervenants nous livrent leurs visions de cet espace d'un nouveau genre. > L’utopie de l’« infosphère » Ainsi, pour Hugo Verlinde la promesse de la cité idéale serait de rendre visible l'invisible, et de nous connecter à ce qui nous entoure.

Le transhumanisme, une aubaine pour l'Afrique En 1982, le réalisateur anglais Ridley Scott enchantait les fans de science-fiction avec son film Blade Runner. Vingt ans plus tard, l’athlète Oscar «Blade Runner» Pistorius marque les Jeux olympiques de Londres. En prenant le départ des séries et des demi-finales du 400m, le Sud-Africain, amputé des deux pieds, entre définitivement dans l'histoire. Le coureur s’était déjà frotté à des valides sur la piste, mais l’épopée londonienne marque une étape majeure. Pour les transhumanistes, l'Homme doit utiliser la technologie pour améliorer ses capacités. Le symbole Pistorius Dès l’Antiquité, les intellectuels s’intéressent à l’évolution de l’homme. «La science montre que l'humain n’est pas fixe. «L'humain est de plus en plus capable d’intervenir sur lui-même. La technologie au service de l’humain. Les transhumanistes souhaitent que la technologie prenne une plus grande place dans nos sociétés. Oscar Pistorius n’est pas le premier athlète transhumain. Problème éthique, forcément Et d’ajouter:

Exosquelettes motorisés : les premières étapes avant Iron Man À notre retour du salon lyonnais Innorobo, nous vous présentions EMY (Enhancing Mobility). Ce programme d'exosquelette activé par la pensée, qui en est au stade expérimental, se propose de faire marcher des personnes atteintes de tétraplégie. EMY n'est pas le seul programme d'exosquelette en route dans le monde. HAL (Cyberdyne) au Japon Le projet HAL est peut-être le plus avancé de tous. Aujourd'hui, 330 de ces exosquelettes sont en service dans des hôpitaux au Japon, plusieurs modèles sont également utilisés sur le chantier de décontamination à Fukushima. Ekso, anciennement e-Legs, et HULC (Ekso Bionics) aux Etats-Unis Cette entreprise américaine créée en 2005 planche sur deux modèles d'exosquelettes. HULC n'a pas de capteur, il se commande de manière mécanique. Ekso est un exosquelette tourné vers le monde civil. Vanderbilt (Vanderbilt University) aux Etats-Unis C'est un "exosquelette de jambes" pour assister les personnes souffrant de lésions de la moëlle épinière.

Sirius le film de Steven Greer Mystère des ovnis La première mondiale de Sirius a été présentée le 22 avril 2013 Le film de la divulgation sur le sujet "ovni et extra-terrestres" par le Dr Steven Greer Regal Cinemas LA LIVE Stadium 14 au Théâtre Maison de Premiere. 1000 West Olympic Blvd. SIRIUS est un des films les plus significatifs de notre époque. et NOUS NE SOMMES PAS SEULS - ICI SUR TERRE. La Terre a été visitée par des civilisations inter-stellaires de pointe qui peuvent voyager à travers d'autres dimensions plus vite que la vitesse de la lumière. Sirius divulgation est un projet de recherche qui vise à divulguer les informations sur les ovnis, l'intelligence extraterrestre, et les systèmes classés sur l'énergie et les modèles de propulsion avancés. Source : siriusdisclosure ( INFORMATIONS A PARTAGER LARGEMENT sur vos blogs et sites Internet ! Source : siriusdisclosure (News Letter du 03.03.2013) Dr Seven Greer Le temps est venu ! Témoignage de l'astronaute Edgar Mitchell Source : Express.be par area51 (fév. 2013)

Internet, c’est un truc de hippies Conçu en pleine période Flower Power par des barbus libertaires, Internet n'a jamais perdu – malgré les tentatives de récupération politiques et commerciales – son esprit profondément lié au partage. Cette prise de conscience doit perdurer et produire un acte de résistance face à la tentative forcenée de nivellement du monde par les inconscients qui nous gouvernent. Je suis souvent présenté comme un dinosaure d’Internet, mais c’est faux : même si je suis trop vieux pour faire partie de la génération “digital-native”, j’étais trop jeune quand Internet est né, trop jeune pour pouvoir vivre une époque à laquelle toutes les utopies étaient encore imaginables. Ça n’a jamais empêché personne de me considérer comme un utopiste libertaire (par exemple, dans ce billet qui aligne un nombre d’idées fausses assez stupéfiant), vous êtes prévenus. Et je voudrais, pour replacer mon propos dans son contexte historique, revenir quelques instants sur ce monde dans lequel Internet est né. Les voleurs 2.0

Humanity+ | Technology & the Future Humanity+ @ Conferences Our Humanity+ conferences explore innovations of science and technology and their relationship to humanity. Recent conferences have been held at San Francisco State University, Polytechnic University in Hong Kong, Parsons The New School for Design in New York City, California Technology Institute, and Harvard University. H+ Magazine H+ Magazine covers technological, scientific, and cultural trends that are changing humans in fundamental ways. H+ Magazine aims to reflect the newest edge culture by featuring creative expressions of humanity on a razor’s edge where daily life and science fiction seem to be merging. H+Connect H+ Connect is a planned, dynamic social network for Humanity+ members and other transhumanists throughout the world. Chapters Join a Chapter or start one! The Humanity+ Student Network is an international coalition of student organizations dedicated to discussing transhumanist ideas.

Klaus-Gerd Giesen - Humanisme et transhumanisme: l’Homme en question - 2004 Eric de Rus* Né dans les années 80 aux États-Unis, le courant de pensée transhumaniste tend aujourd’hui à s’étendre. Selon le site officiel de la World Transhumanist Association, «le transhumanisme est une approche interdisciplinaire qui nous amène à comprendre et à évaluer les avenues qui nous permettrons [sic] de surmonter nos limites biologiques par les progrès technologiques» (1). En nous appuyant sur un article de Klaus-Gerd Giesen (Université d’Auvergne/Universität Leipzig) intitulé Transhumanisme et génétique humaine (2), nous nous proposons ici de prolonger la perspective générale de l’auteur, en abordant toutefois le transhumanisme sous un angle philosophique. Nous nous attacherons plus précisément à démontrer que le rejet de l’humanisme classique tel que professé par le transhumanisme nous apparaît au moins doublement problématique. I. Formulons d’abord ce qui définit l’humanisme classique: la personne humaine et la dignité de l’individu surpassent toutes les autres valeurs.

Related: