background preloader

Sites recensés par la cité de l'économie

Sites recensés par la cité de l'économie
Liens vérifiés le : 24/​08/​2012 Assurance Banque Epargne Info Service (Banque de France /​ ACP /​ AMF) Cette pla­te­forme commune mise en place par 3 ins­ti­tu­tions publiques - la Banque de France, l’Autorité de contrôle pru­dentiel (ACP) et l’Autorité des marchés finan­ciers (AMF)- s’adresse aux consom­ma­teurs de pro­duits et ser­vices finan­ciers. Le site informe et oriente sur toute question concernant les droits des consom­ma­teurs dans les domaines sui­vants : assu­rance, banque, crédit, bourse et pla­ce­ments financiers. Assu­rance Banque Epargne Info Service (abe​-info​service​.fr) Apprendre avec l’INSEE (INSEE /​​ SCÉRÉN-​​​​CNDP) En col­la­bo­ration avec l’Éducation Nationale, l’INSEE propose des res­sources inter­ac­tives et des dos­siers péda­go­giques sur des thèmes variés : la crois­sance, la consom­mation, les échanges exté­rieurs, l’emploi, les entre­prises, l’investissement, le chômage, la parité, les revenus, la mobilité sociale. Dossier pédagogique sur le Franc (BNF)

Culture Banque Entreprises - Hausse des créations d'entreprises en 2014, notamment des sociétés Imprimer la page Véronique Batto et Sylvie Rousseau, division Infrastructures et répertoire statistiques, Insee Résumé En 2014, 550 700 entreprises ont été créées en France, soit 2 % de plus qu’en 2013. Tous types d’entreprises confondus, les créations sont en hausse dans la plupart des régions métropolitaines. La grande majorité des nouvelles entreprises n’emploient pas de salarié à leur création : seules 5 % sont employeuses ; hors auto-entrepreneurs, elles sont 10 %. Sommaire Publication Le nombre de créations d’entreprises s’accroît en 2014 Dans l’ensemble des secteurs marchands non agricoles, 550 700 entreprises ont été créées en 2014 après 538 200 en 2013. Avec 165 700 inscriptions en 2014, le nombre de nouvelles sociétés s’accroît de 4 % et leur part dans l’ensemble des créations se maintient à 30 %. Retour au sommaire Le succès des sociétés par actions simplifiées se confirme Regain des créations d’entreprises dans la plupart des secteurs Hausse des créations dans de nombreuses régions

Formation traitement de l'objection prix : comment présenter son prix Traitement de l'objection prix : comment présenter son prix Règles · Enoncer votre prix d'une voix ferme dans une attitude générale franche et directe · Enchaînez en développant en parallèle les qualités de votre produit ou service · Ne redoutez pas d'entendre l'objection vous êtes trop cher · Utiliser différentes techniques (les méthodes de présentation du prix) attention : Vous risquez d'avoir des arguments inefficaces si vous ne connaissez pas les motivations de votre interlocuteur Les méthodes de Présentation du prix Technique du sandwich Technique de minimiser - En le ramenant à une dépense quotidienne (240 F/mois = 8F /jour) - En augmentant les délais de paiement - En montrant la différence en pourcentage Technique de la dépouille C'est réduire le montant de l'offre en la dépouillant du superflu (pour ce client), et ne lui vendre que ce dont il a besoin en tenant compte de l'équation : Technique de l'alternative Technique de sortir du cadre Technique arithmétique Exemple :

Artisans et corporations Les règlements des métiers déterminent avec précision les conditions et la durée de l'apprentissage. Ces prescriptions poursuivent un triple but : maintenir un niveau élevé de travail, restreindre la production par la limitation des apprentis, empêcher un maître de développer la production de son atelier aux dépens des ses concurrents. Le présent document explicite un accord intervenu entre un maître orfèvre et le père d'un apprenti. Le contrat, passé devant le voir juré (1) et en présence de témoins, donne d'intéressantes informations sur les pratiques en usage : paiement de l'apprentissage par le père, partage des frais d'entretien ... L'accord prévoit même le mode de dédommagement du maître en cas de décès de l'apprenti !

Banque commerciale (une entreprise bancaire privée) Les banques commerciales sont une forme d'organisation des banques : les autres étant les banques coopératives et les banques publiques. Banque commerciale : un actionnariat privé Les banques commerciales sont des sociétés constituées d'un capital détenu par des actionnaires extérieurs à leur clientèle, par opposition aux banques coopératives. La banque commerciale a pour but de réaliser des bénéfices commerciaux. Les banques commerciales peuvent être cotées en bourse ; la grande majorité d'entre elles l'est en effet. Les activités d'une banque commerciale Une banque commerciale est une entreprise privée qui collecte de l'argent par les dépôts et sur le marché monétaire, et le redistribue sous forme de liquidité ou de crédit. De plus, une banque commerciale propose différents produits financiers et non financiers : crédits : crédit personnel, prêt immobilier, placement et épargne, assurances : assurance vie, assurance automobile et habitation. Besoin d’un conseil bancaire ?

La dette de l’Etat en cinq questions Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Matthieu Jublin 4,4 % Le « dérapage » budgétaire annoncé par Michel Sapin, mercredi 10 septembre, a fait mauvais effet. Au lieu des 3,8 % annoncés, le déficit public français atteindra 4,4 % en 2014, la faute à un « ralentissement de l'inflation que personne n'avait anticipé », selon le ministre des finances. Lire aussi : Bruxelles s'agace des déficits français, Moscovici assure qu'il n'y aura « pas d'exception » 93,6 % Malgré cet écart dans les prévisions, les déficits parviennent à être stabilisés, voire réduits sur les dernières années. Etre endetté, pour un particulier comme pour l'Etat, cela signifie emprunter de l'argent. 1. La dette publique est composée de la dette de l'Etat, mais aussi des dettes des autres administrations centrales, des collectivités territoriales et des organismes de sécurité sociale. 2. Ce sont donc des institutions étrangères qui, en majorité, prêtent à l'Etat français pour qu'il finance son déficit. 3. 4. 5.

Top Floor – En route vers le sommet ! Source : BCE - Eurosystème Objectif : Votre mission est de ras­sembler 7 notes d’information que vous devez remettre au Conseil des gou­ver­neurs de la BCE (qui com­prend les 6 membres du direc­toire de la BCE et les gou­ver­neurs des banques cen­trales natio­nales des 18 pays ayant adopté l’euro) dont la réunion se tient au dernier étage du bâtiment. Alors que les ascen­seurs vous mènent en haut de la tour, vous devez répondre à une série de ques­tions sur le cadre ins­ti­tu­tionnel, l’organisation et les mis­sions de la BCE, de l’Eurosystème et du Système européen de banques cen­trales. Pour chaque réponse cor­recte, vous recevez l’un des docu­ments dont vous avez besoin pour mener à bien votre mission. Type : Quiz Public : 16+ [Exploi­table notamment par des élèves de pre­mière /​ ter­minale ES ou STMG] Langues : Français, Anglais, Espagnol, Allemand, Italien, etc.

Related: