background preloader

Neurones éveil et sommeil

Neurones éveil et sommeil
L’électroencéphalogramme (ou EEG) permet de visualiser l’activité globale des neurones du cortex cérébral. Ses tracés qui reflètent les fluctuations de l’état de vigilance du sujet. Ces rythmes oscillatoires dépendent en partie de l’activité de neurones du thalamus et des boucles de rétroaction qu’ils entretiennent avec le cortex (voir encadré). Ces neurones du thalamus peuvent en effet être considéré comme des oscillateurs neuronaux à un seul neurone puisque ces neurones ont une activité rythmique spontanée. C’est grâce à un ensemble particulier de canaux ioniques dépendants du potentiel de membrane que ces cellules sont capables d’émettre des selon un certain rythme sans être obligé de subir une quelconque influence extérieure. Mais comment certains neurones du thalamus, lorsqu’ils s’activent de façon rythmique, peuvent représenter un pacemaker puissant pour l’ensemble du cortex ? Cette dépolarisation, qui survient durant l’éveil, .

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_11/i_11_cl/i_11_cl_cyc/i_11_cl_cyc.html

Related:  Mélatonine hypersomnie pinéalesommeilcycles de sommeil, fatigue, dormir la nuit et pas le jour

1-NOYAU SUPRACHIASMATIQUE ET GLANDE PINÉALE Les noyaux suprachiasmatiques ne sont plus considérés comme une entité uniforme, mais à l'instar d'autres noyaux plutôt comme un ensemble d’unités fonctionnelles distinctes et interconnectées. En s’appuyant sur les neuropeptides produits par les différents neurones des NSC ainsi que sur l’organisation fonctionnelle des afférences et des efférences de cette structure, on distingue maintenant le NSC ventral et le NSC dorsal. Il semble que les neurones du NSC ventral seraient moins des horloges mais plutôt l'endroit du NSC qui reçoit les afférences tandis que ceux du NSC dorsal constitueraient la véritable horloge endogène robuste du NSC. De plus, certains travaux ont démontré chez le rat que, dans une situation de décalage horaire, l’entraînement lumineux qui permet de resynchroniser l’horloge se ferait beaucoup plus rapidement dans le NSC ventral que dans le NSC dorsal. Or on a découvert que le neurotransmetteur GABA excite les cellules du NSC dorsal mais inhibe celles du NSC ventral.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Être éveillé n’est pas le fruit du travail d’un « centre de l’éveil » dans le cerveau. mais bien le résultat de l’activation d'un réseau complexe et redondant d'une dizaine de groupes de neurones répartis de l’hypothalamus au bulbe rachidien. Ces neurones communiquent entre eux grâce à différents neurotransmetteurs mais ont tous en commun de diminuer ou d’arrêter complètement leur activité pendant le sommeil. Un premier groupe de neurones activateurs de l’éveil utilise comme neurotransmetteur. Situés à la jonction de la protubérance et du mésencéphale, ces neurones projettent leurs axones sur les cellules thalamocorticales du thalamus qu’elles excitent grâce à l’acétylcholine. Moins vous dormez, plus votre cerveau vieillit Le sommeil joue un rôle important sur le déclin du cerveau. Une nouvelle preuve est aujourd'hui apportée par des scientfiiques de l'école de médecine Duke-NUS basée à Singapour. Ils ont étudié les cerveaux de 66 adultes âgés chinois via des IRM et ont mené des tests pour évaluer leurs capacités cérébrales, tous les deux ans. Leur durée de sommeil a également été enregistrée.

La Glande Pinéale Le jet-lag gache les voyages. Quand on ne dort pas on s’amuse pas. Le decalage horaire ou le jet-lag peut etre traiter par une hormone naturelle qui s’appelle la mélatonine. La mélatonine est une hormone sécrétée par la glande pinéale (ou épiphyse), située dans le cerveau. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! L’activité rythmique observée sur le tracé d’un électroencéphalogramme (ou EEG) est une mesure globale de la sommation des courants générés par l’activité des neurones corticaux (voir encadré). Chacun de nos différents états de vigilance (veille, sommeil lent, sommeil paradoxal) a . Cette rythmicité est le fruit des interactions entre le thalamus et le cortex, qui elles-mêmes dépendent des modulations du tronc cérébral et de l’hypothalamus. Des tisanes pour mieux dormir Les personnes souffrant de troubles du sommeil sont le plus souvent touchées par l'insomnie. Pour vaincre l'insomnie, il existe plusieurs remèdes naturels, tels que les tisanes aux plantes. L'insomnie peut avoir de multiples causes, c'est pourquoi il est nécessaire de s'assurer une bonne hygiène de sommeil en respectant quelques règles simples avant de chercher le traitement miracle. Si vous ne parvenez toujours pas à le sommeil, des produits naturels peuvent vous aider à vous endormir, comme les tisanes aux plantes ou les huiles essentielles... En quoi consistent les troubles du sommeil ?

Aliments qui alimentent la glande pinéale Notre glande pinéale autrement connu comme notre glande maîtresse ou de la glande qui régit sur notre troisième œil est le centre de la conscience psychique dans l’esprit humain. Il est de la taille d’un pois et se situe dans une grotte située derrière la glande pituitaire. Elle produit naturellement une hormone mélatonine qui régule appelé les rythmes du corps quotidien qui traitent directement avec le jour et les cycles de la nuit.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Le sommeil paradoxal, avec son EEG semblable à celui de l’éveil, est le produit de l’interaction complexe entre des noyaux du tronc cérébral, des structures du système limbique et des aires corticales. D’autres de ses caractéristiques étonnantes ont aussi des mécanismes qui ont pu être localisés. C’est le cas des mouvements oculaires rapides qui surviennent durant le sommeil paradoxal et dont on ignore la fonction. La fatigue, l’insomnie… et comment bien récupérer ! Conseils, exercices et vidéos Au travers des nombreux messages que vous m’envoyez, je me suis rendu compte que beaucoup d’entre vous avaient encore des problèmes de sommeil, notamment de l’insomnie ou des difficultés pour s’endormir le soir… …et jusque là je savais pas trop quoi faire pour vous aider ! J’avais déjà écrit un article sur le sommeil, donnant notamment quelques petits conseils pour mieux dormir, mais même si ça en a aidé certains, pour d’autres ça n’a pas complètement suffit. Avec ce nouvel article, on va aller un cran plus loin ;) En effet, très récemment, grâce à une série de vidéos visionnées sur Moodstep (merci Johanna et Blaise!) j’ai compris quelques éléments en plus… et ces éléments pourraient bien faire la différence !

Related: