background preloader

Dyslexia International - Quelques notions de base pour enseignants

Dyslexia International - Quelques notions de base pour enseignants
Related:  Handicap

école du CERENE - Lecture : quand s'inquiéter d'une éventuelle dyslexie ? Apprentissage de la lecture... quand s'inquiéter d'une éventuelle dyslexie ? Comment la détecter ? Quelles conséquences sur la scolarité ? Le 15 février dernier, l'école du CERENE a organisé une conférence animée par Hervé Glasel, Neuropsychologue, consacrée à l'apprentissage de la lecture et au trouble des apprentissages qui y est associé : la dyslexie. Rentrer au CP signifie pour l'enfant le début des apprentissages formels : lire, écrire, compter. « On ne peut parler de dyslexie de façon certaine que lorsque l'enfant a déjà été soumis à un programme intensif d'apprentissage de la lecture pendant 2 ans. La dyslexie concerne aujourd'hui en France 5% à 8% des enfants scolarisés entre le CP et la Terminale, soit 500 000 enfants et adolescents, dont 100 000 à Paris. Quels sont les signes qui permettent de déceler une dyslexie ? Beaucoup de parents se demandent à un moment ou un autre si leur enfant ne présente pas l'un des signes de la dyslexie.

Centre_Gattegno-Silent_way Le SILENT WAY est l'aboutissement pédagogique de l'ensemble des recherches et du travail du Dr Caleb Gattegno. C'est une attitude de l'enseignant vis-à-vis de l'enseigné issue des recherches fondamentales de Gattegno pour comprendre les processus d'apprentissage de toute personne (enfant ou adulte) qui apprend. Cette attitude peut être adoptée pour enseigner n'importe quelle matière puisqu'elle est indépendante du contenu de l'enseignement. Cette attitude est caractérisée par le «silence» du professeur qui n'est pas le moins étonnant de cette approche. C'est la raison pour laquelle un apprentissage quel qu'il soit, fait de cette manière, reste durablement dans la tête des élèves. Ces techniques du Silent Way et les matériels afférents font faire des économies de temps et d'énergie considérables aux élèves et rendent sa disponibilité au professeur pour suivre ses élèves.

Dyslexia Linked to Brain’s Inconsistency with Encoding Sound By Traci Pedersen Associate News Editor Reviewed by John M. Grohol, Psy.D. on March 16, 2013 Researchers from Northwestern University report that they have found a biological mechanism that appears to play a vital role in learning to read. This finding provides significant clues into the workings behind dyslexia — a collection of impairments unrelated to intelligence, hearing or vision that makes learning to read a struggle. “We discovered a systematic relationship between reading ability and the consistency with which the brain encodes sounds,” said Nina Kraus, Hugh Knowles Professor of Neurobiology, Physiology and Communication. The report, titled “Unstable Representation of Sound: A Biological Marker of Dyslexia,” is published in the Journal of Neuroscience. For the study, researchers recorded the automatic brain wave responses of 100 school-aged children to speech sounds. On a positive note, biology is not destiny. Source: Northwestern University APA Reference Pedersen, T. (2013).

Les dysponibles - Réseau des formateurs dys de l'Académie de Nice - Accueil Dyslexie : quels tests pour détecter ce trouble de l'apprentissage ? Des chercheurs du CNRS testent actuellement l'efficacité de l'apprentissage de la musique pour traiter la dyslexie. Un trouble qui peut se manifester dès le plus jeune âge, notamment par des difficultés à lire. D'après les estimations, environ 5% de la population française souffrirait de dyslexie, un trouble qui perturbe dès le plus jeune âge l'apprentissage de la lecture et de l'écriture. Ainsi, les jeunes enfants dyslexiques peuvent montrer un retard de langage, une confusion dans les sons et syllabes (inversion dans les mots par exemple "aminal" au lieu de "animal), des difficultés à s'orienter (confusion entre la gauche et la droite par exemple), à retenir certaines notions, à réaliser certaines tâches comme lacer ses chaussures ou encore à se concentrer. De ce fait, certains dyslexiques montreront un caractère discret quand d'autres seront plus extravertis voire hyperactifs. Une lecture lente et saccadée Du coté de l'écriture, les travaux produits sont souvent de "faible qualité".

Observatoire des inégalités Dyslexie: les causes et les approches d'accompagnement Une équipe française a notamment montré qu'une aire du cerveau, l'aire visuelle des mots située dans le lobe temporal gauche, ne s'active pas normalement lors de la lecture chez les dyslexiques, rapporte le neurologue Michel Habib (CHU la Timone, Marseille). Des études ont aussi montré que, quels que soient le pays et la langue, cette même zone est toujours impliquée, sauf pour les Chinois, car leur alphabet de quelque 1500 lettres est appris en faisant le geste de dessiner la lettre. Chez eux, c'est ainsi une aire motrice de la main (plutôt que l'aire visuelle des mots) qui est moins bien activée. "Alors qu'un non-dyslexique reste quelques dixièmes de secondes sur un mot pour le reconnaître, un dyslexique a besoin de beaucoup plus de temps pour le décoder, car il lui faut le découper lettre par lettre, puis tout assembler par sons jusqu'à arriver à un mot," Lorsqu'il s'agit un problème de traitement de l'information phonologique, l'aide de l'orthophoniste est indispensable. troubles dys

Vers une école inclusive La psychanalyse fait aussi des victimes chez les enfants dys (dyslexie, dyscalculie, dysphasie...) Les enfants « dys » (dyslexie, dyscalculie, dysphasie, dyspraxie, dysorthographies...) sont aussi victimes de la psychanalyse, a fait savoir la Fédération française des Dys dans un communiqué dans lequel elle salue les progrès sur le point de se réaliser en ce qui concerne la prise en charge de l'autisme, notamment grâce au documentaire Le mur et à l'exposition médiatique qui a suivi. Mais les enfants autistes ne sont pas les seules victimes de la psychanalyse, dit la fédération. Les enfants avec des troubles spécifiques du langage ou des apprentissages et leurs familles ont été victimes des mêmes théories et des mêmes pratiques psychanalytiques "totalement dépassées, réfutées scientifiquement, et inefficaces, que les enfants autistes", expose-t-elle. Ces théories ont été les seules considérées par beaucoup de psychanalystes qui ont pris en charge des enfants dys. Lire le communiqué de la Fédération française des Dys: Les enfants « dys » aussi sont des victimes de la psychanalyse

Related: