background preloader

Les métadonnées

Les métadonnées
Josiane Ducournau CRDP d’Aquitaine mise à jour février 2011 Les métadonnées servent à décrire des objets d’apprentissage, des ressources pédagogiques, des unités d'enseignement, quelque soit leur degré de granularité. Elles comprennent un certain nombre d’éléments . Pourquoi indexer des ressources ? Pour les retrouver (accessibilité) Pour mutualiser et réutiliser (intéropérabilité) Pou faciliter la normalisation des descriptions Faciliter la création de catalogues nationaux et internationaux. Pourquoi ce thème est-il d’actualité ? De plus en plus d’enseignants, de développeurs et de spécialistes de l’information à travers le monde se tournent vers des stratégies de partage et d’échange du matériel pédagogique numérisé. Le lien entre une notice de métadonnées et la ressource qu’elle décrit peut être fait de deux façons. · Les éléments peuvent être contenus dans une notice séparée du document, comme c’est le cas pour une notice dans un catalogue de bibliothèque . Bibliographie ENSSIB. Related:  Traitement docCatalogage, Analyse documentaire

La Grande Conversion numérique, par Milad Doueihi Pour ceux qui connaissent bien les différentes facettes de la révolution numérique, l’essai de Milad Doueihi n’en apprendra pas beaucoup plus. Pour ceux qui n’en connaissent que ce qu’en rapporte la presse généraliste ou, pire, les médias télévisés, il est absolument essentiel. Très bon ouvrage de vulgarisation donc, La Grande Conversion numérique fera date non pas tant par ce qu’il contient, que par la position de celui qui l’a écrit : « Je commencerai par une confession, peut-on lire dès la première page. Fractures numériques Historien des idées en Occident, Milad Doueihi est en effet ce qu’il est convenu d’appeler un lettré ; autrement dit un universitaire de sciences humaines, ce qui n’est pas sans conséquence sur le point de vue à partir duquel il examine les caractéristiques et les conséquences de la révolution, ou plutôt de la « grande conversion » numérique. Cité numérique L’archive et Pierre Ménard Il n’en va pas de même du chapitre par lequel se termine cet ouvrage.

Structures de normalisation Thématique Assurer l’interface entre les travaux français et internationaux de normalisation dans le domaine de l'information et de la documentation et constituer une force de proposition pour l’ISO TC 46 dont la France assure la Présidence depuis 2001, notamment dans le domaine du code RDA (Resource Description and Access) et du Records Management Secteur d’application Bibliothèques, centres de documentation et d'information, services d'indexation et d'analyse, archives, monde de l'édition, organismes culturels tels que les musées, et les entreprises dans leur gestion des documents d'activité Aspect couverts La commission de normalisation CN 46, miroir du comité international TC 46, est en charge des travaux généraux du domaine Information et documentation, et pilote les commissions de normalisation suivantes : CN 46-2 : ......Codes pays CN 46-4 : ......Interopérabilité technique CN 46-8 : ......Qualité - Statistiques et évaluation des résultats CN 46-9 : ......Identification et description

Chronologie des supports, des dispositifs spatiaux, des outils de repérage de l'information. Sylvie Fayet-Scribe Chronologie des supports, des dispositifs spatiaux, des outils de repérage de l'information Sylvie FAYET-SCRIBE Maître de conférences, Université Paris 1 Septembre 1997 [Introduction] - [Tableau] - [Commentaires] - [Bibliographie] Cet article présente un tableau chronologique compris entre la préhistoire et le XXe siècle, accompagné d'un commentaire sur l'histoire des "techniques intellectuelles" d'accès à l'information. Ce travail se situe d'emblée à deux niveaux : sur l'unité, le livre (par exemple l'index d'un livre) et sur des ensembles : indexation de plusieurs unités (par exemple, le fonds documentaire, la bibliothèque, le réseau électronique). L'accès à l'information écrite est dans cet article privilégié, l'image fixe puis animée n'est pas prise en compte. Ajoutons d'emblée que ce ne sont pas seulement des outils mais aussi des méthodes et des concepts qui ont été revendiqués lors de la naissance des formations. Définitions Méthode Justification du tableau chronologique.

Canopé Bordeaux : CRDP Aquitaine références bibliographiques pour une ressource électronique : d'aprés la norme Z 44-005 d'août 2010 Document électronique : terme générique recouvrant des documents existants sous une forme électronique accessibles par la technologie informatique : bases de données, cédéroms, sites WEB, forums de discussions etc... Document complet : Il faut identifier : responsabilité principale : (organisme ou auteur personnel dans le cas d'une page personnelle) titre de la ressource (titre de la page) type de support édition lieu de publication éditeur date de publication date de mise à jour date de citation (en jour, mois, année) collection disponibilité et accès (URL) CHABRIAC, Karen. Contribution dans un site électronique SALA, Géraldine. Article dans une publication en série en ligne Il faut distinguer : VINCENT, Jean-François.

Zoom sur le passage de l'ISBN à 13 chiffres A compter du 1er janvier 2007, les ISBN qui comptent actuellement 10 chiffres, passeront à 13 chiffres. Les centres de documentation, les bibliothèques, tous les acteurs de la chaîne du livre vont par conséquent être touchés par ce changement. Avant d'en venir à l'ISBN à 13 chiffres et aux conséquences de ce changement pour les CDI dans la gestion et la recherche informatisée de leur fonds documentaire, quelques informations sur le rôle de l'ISBN et sa structure. Rôle, domaine d'application et structure de l'ISBN L'ISBN a été conçu pour simplifier le traitement informatique des livres pour les maillons de la chaîne du livre. Les éditeurs peuvent l'utiliser pour gérer leur catalogue de titres, les droits d'auteurs, leurs stocks. Dans le cadre du système international de numérotation des livres géré par L'ISBN International Standard Book Number - ou Numéro international normalisé du livre, identifie de manière univoque une monographie dans une édition donnée. A. B. C. Source : AFNIL.

L’homme documenté: En attendant la sortie de mon prochain ouvrage « Du tag au like », je vous propose d’évoquer ici certaines thématiques de l’ouvrage. Il est déjà annoncé un peu partout dont chez Decitre. Un chapitre bonus sera gratuitement disponible en ligne pour l’occasion. Voici donc une des réflexions sur l’homme documenté. L’expression d’ « homme documenté » fait évidemment écho à celle d’ « homme augmenté ». Le double numérique prend ici justement un sens double et opposé au travers de la métaphore de l’homme documenté. L’homme documenté peut donc être soit l’homme devenu lui-même un document[2] ce qui peut s’avérer extrêmement négatif, soit l’homme cultivé au sens de « je me suis bien documenté ». Tel le visage de Janus, cette tension entre soi et l’autre, cette différence exprimée par nos diverses actions finit par produire un autre-soi différé[3], car consultable en tous temps par d’autres dispositifs. L’homme bien outillé : un homme augmenté bien documenté [2] C’est-à-dire « fait document ».

Liste de thésaurus francophones Agrovoc 4ème édition de 1999. 7 versions linguistiques dont le français. Edité par la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture). 16 607 descripteurs et 10 758 non descripteurs. Répertoire de bases de données gratuites via Internet, périodiquement mis à jour. Delphes Version 2004. EDUthès Version 2002. ETB (European Treasury Browser) Développé en 2002 en vue de décrire des matériels pédagogiques multimédias (13 langues). Eurovoc Version 4.2. de 2005. Version 1 .0 de 2004 (19 langues). GéoEthno Version de 2005. Héraclès Thésaurus sur le sport et l'éducation Physique, révisé et réactualisé trois fois par an. MeSH 3ème édition de 1993.

Citer ses sources et présenter une bibliographie La norme ne donne aucune consigne de mise en forme des références. Cependant, un schéma uniforme de style, de présentation et de ponctuation doit être utilisé pour toutes les références dans un document. Pour plus de lisibilité nous avons choisi de mettre en italique le titre du document hôte. Pour une présentation manuscrite il pourra être souligné.De plus nous n'avons pas choisi le sytème Harvard (année insérée aprés l'auteur) 1. 1.1 Ouvrages AUTEUR. CANNAT, Guillaume. 1.2 Publication en série (périodique) Publication en série complète imprimée Titre de la publication. Intercdi. Publication en série complète en ligne Titre de la publication [en ligne]. L'Expresso [en ligne]. 1.3 Documents audiovisuels Images, photographies, dessins, peintures AUTEUR. PERCEVAL, Alain. Films (cassettes vidéo ) AUTEUR, réal.Titre [cassette vidéo]. JAEGGI, Danielle, réal. Enregistrements sonores et visuels (disques optiques) AUTEUR. VILLON, François. 1.4 Documents électroniques Internet : sites Web AUTEUR. AUTEUR.

BnF-RAMEAU – Accueil « Infobésité » : plus une question de qualité que de volume L’infobésité (buzzword s’il en est) n’est pas un concept nouveau, mais devient ces derniers temps une sorte de marronnier : trop d’informations, trop de mails, trop de données… Seulement, si le terme en lui-même est contestable (bien que parlant, nous verrons pourquoi), il semble qu’il soit à l’heure actuelle mal employé. Plutôt que de se focaliser sur la « surcharge informationnelle », pourquoi ne pas se questionner sur la qualité de ces informations ? En rentrant de vacances j’ai, comme beaucoup de « travailleurs de l’information », retrouvé mes agrégateurs, boites mails et autres réceptacles informationnels, « légèrement » surchargés. Là où, de prime abord, j’aurais pu crier « trop d’infos tue l’info », j’ai commencé par en faire le tri puis la lecture. Voyons en quoi l’infobésité est bien présente, mais s’oriente plus vers une diététique informationnelle, que vers une question de volume. Trop d’infos : la faute au web ? ==> Une bibliothèque est structurée, le web l’est moins Au final…

normes et standards des documents numériques 1) Normes et Standards 2) Quelques caractéristiques pour les documents numériques 3) Différents niveaux de standardisation/normalisation du document numérique 4) Les principaux acteurs de standardisation/normalisation 5) Quelques caractéristiques des processus de normalisation/standardisation pour le document numérique 6) Exemple de l'évolution des pratiques professionnelles: Webdoc, CORC 1) Normes et Standards "La norme est un document établi par un consensus et approuvé par un organisme reconnu, qui, fournit, pour des usages communs et répétés, des règles, des lignes directrices ou des caractéristiques, pour des activités ou leurs résultats, garantissant un niveau d'ordre optimal dans un contexte donné" (Eric Sutter). Le Standard? La langue anglaise n'a qu'un seul terme, celui de standard. La norme fait référence surtout à l'ISO et à ses instances nationales telles que l'AFNOR en France avec des processus de validation assez lourds. Qu'est-ce qu'un document ? Formats des fichiers

Related: