background preloader

Savoir se presenter en 2 minutes

Savoir se presenter en 2 minutes

morphogestuelle - langage corporel Le Savoir-être | Savoir-être pro Définitions … Terme communément employé pour définir un savoir-faire relationnel, c’est-à-dire, des comportements et attitudes attendus dans une situation donnée. (Source : AFNOR) Le savoir-être correspond à la capacité de produire des actions et des réactions adaptées à l’environnement humain et écologique. Le savoir être est un savoir-faire relationnel, façon de savoir comment se comporter, trouver la conduite appropriée à l’emploi considéré, c’est-à-dire adopter les comportements et attitudes attendus dans une situation donnée. Trouver le juste comportement, en entreprise, face aux clients, face à ses collègues, ses subordonnés, sa hiérarchie… 1 – selon la compagnie des DRH Sources Le savoir-être , un référentiel professionnel d’excellence Alain Labruffe éditions Afnor Henri Bourdeault Professeur Université du Québec à Montréal fondateur du CRAIE et du blog didapro La compagnie des DRH

Entretiens déstabilisants : comment s’y préparer De plus en plus complexes, les processus de recrutement se révèlent aussi parfois très déroutants. Nos conseils pour faire face en toutes circonstances. Avec des délais de recrutement qui ne cessent de s’allonger, trouver un emploi s’apparente de plus en plus à une course d’obstacles. Si 60% des embauches prennent moins de cinq semaines, un recruteur sur sept (15%) prolonge le plaisir au-delà de dix semaines (selon le cabinet Robert Half). "Les entreprises multiplient les entretiens et les tests pour se rassurer car les erreurs de casting coûtent de plus en plus cher", analyse Christophe Baret, sociologue spé­cialiste du management au CNRS d’Aix-en-Provence. Attendez-vous donc à devoir franchir plusieurs des étapes décrites ci-dessous. Entretien-marathon : adaptez votre discours à vos interlocuteurs Avec le développement du management en mode projet, la capacité d’un candidat à s’intégrer dans des équipes sans cesse recomposées est devenue aussi importante que ses compétences techniques.

Communication: le « on » qui a mal à son « je »/ »nous » Ce « on » délicieusement vague, masque flou derrière lequel se cache l’indéterminé polymorphe : singulier ou pluriel, sans genre et sans risque, merveilleusement non discriminant, déresponsabilisant, indubitablement politiquement correct, à la neutralité presque luxembourgeoise, il a le défaut de ses qualités: il ne dit pas ce qu’il veut dire… Nous avons tendance à sous-estimer l’impact des mots que nous utilisons. Pourtant, nos choix sémantiques et syntaxiques sont le reflet de nos modes de fonctionnement, en particulier émotionnels et relationnels et de notre perception de la réalité. Ils sont donc des moyens d’améliorer la connaissance de soi au travers de la valeur du mot choisi. Et pendant lorsque le on s’exprime, ce sont le je et le nous qui souffrent, faute d’avoir le droit d’exister, muselés, rejetés dans les corbeilles à vider de notre ordinateur interne, mis au rebut des possibilités sémantiques. – Bon, on fait comme on a dit, hein les gars?

Pratique sur les savoir-être | Didactique professionnelle 16 août 2010 Henri Boudreault Le savoir-être, Objet d'apprentissage, Pratique pédagogique Voici une présentation que je viens de faire pour les professeurs du collégial sur la mise en pratique des savoir-être. La présentation illustre les différents éléments à considérer pour tenir compte des savoir-être professionnels comme objet d’apprentissage. Le défi le plus important pour considérer le développement des attitudes professionnelles c’est d’adapter ses pratiques d’enseignement/apprentissage aux savoir-être à développer. Présentement c’est une version muette. Vous pouvez accéder à la présentation originale à l’adresse suivante : WordPress: J'aime chargement…

Les 10 gestes qui énervent les recruteurs en entretien Il n'y a pas que vos paroles qui sont analysées lors d'un entretien d'embauche. Les recruteurs vous évaluent aussi sur votre attitude et votre façon de vous tenir. Et certains gestes ont le don de les énerver. Keljob vous livre le Top 10 des postures à éviter. 1 Une poignée de main molle Premier contact entre le candidat et l’employeur, la poignée de main donne le ton à l’entretien. Geste banal mais à la fois capital, la poignée de main a même fait l'objet d'une étude scientifique. 2 Les bras croisés « Un candidat assis les bras croisés est sur la défensive. "Ces gestes ne sont pas rédhibitoires [...], ce ne sont pas des critères de sélection, mais avant tout des indications sur votre personnalité." 3 La main devant la bouche Parler avec les doigts sur les lèvres ou la main en opposition avec la bouche interpellera toujours le recruteur. « Cette gestuelle traduit une certaine contradiction. 4 Le regard fuyant ou trop insistant 5 Les sourcils froncés 6 Les coudes sur le bureau Pas de panique !

Stratégies de Manipulation Elément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l'attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d'informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s'intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l'économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l'attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » (extrait de "Armes silencieuses pour guerres tranquilles") 3 La stratégie du dégradé Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l'appliquer progressivement, en "dégradé", sur une durée de 10 ans. (cf. Sylvain Timsit

Evaluation des compétences >>> De la qualification à la compétence A partir du milieu des années 1980, un certain nombre de d'entreprises ont introduit, dans leurs systèmes de « gestion des ressources humaines », une méthode consistant à gérer les « compétences ». Avant les années 1980, il n'était pas dans l'air du temps de parler de « compétences » mais plus exactement de « qualifications ». Les qualifications sont à entendre comme l'ensemble des aptitudes qui sont nécessaires pour faire un travail, du point de vue de la reconnaissance officielle de ces savoir-faire : elles sont reconnues/validées, notamment par un diplôme ou par la preuve d’une expérience. (confère le système de la VAE à cet égard). Aujourd’hui, les entreprises se rapprochent du système des compétences plutôt que de s’en référer exclusivement à celui des qualifications. Le concept de compétence a pris de l’importance au cours des années 80. >>> Qu'est-ce que la compétence ? Le concept de compétence est définie par P. Blogs sur : Le Savoir Etre :

Le blogue synergologique de Philippe Turchet Gestuelle des doigts et des mains Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La gestuelle des doigts et des mains constitue un véritable langage. Si la signification de certains gestes est universelle, beaucoup de gestes conscients et délibérés ne peuvent , en revanche être compris que si on sait dans quel pays on les trouve. Lorsque la gestuelle est associée à un objet, on parle d'un « geste manipulateur ». Main d'une sculpture de bouddha Gestes conscients[modifier | modifier le code] Applaudir[modifier | modifier le code] Des gens applaudissent. L'applaudissement (battre des mains) marque la joie et l'enthousiasme. Wagner avait interdit les applaudissements à la fin de Parsifal. Dans les civilisations orientales, la personne applaudie se joint aux applaudissements du public.Cet usage se répand en Occident, et peut être compris comme une marque de prudente modestie dans le cas de grands artistes, ou comme de la flagornerie (dans une émission de télévision, à une heure de grande écoute). Pour l'obtenir, il faut :

Se libérer de nos pensées négatives ou Devenez un Sakshin! - 2ème partie Image: graur codrin / FreeDigitalPhotos.net Dans la première partie de l'article, nous avons pu voir qu’une foule de pensées et d'émotions sont présentes en nous et que nous choisissons ou non de ne pas vivre. Et grâce à des processus personnels (selon nos valeurs, éducations, histoire, mémoires..), nous nous identifions à celles-ci, car ce sont NOS pensées, NOS sentiments! Nous tricotons des histoires, des ressenties, des pensées, des émotions avec jusque des pensées, des peurs. Chacun aspire au bonheur et à la douceur, alors continuons à explorer le sujet! N'oubliez pas de rester connecter à vous durant la lecture! Pourquoi être témoin? Par définition, un témoin est une personne neutre qui a vu ou entendu un fait ou un évènement. Comme souligné dans la première partie, une des bases du travail sur soi, du travail en conscience, est de se connaitre, et de savoir et reconnaitre nos habitudes et réactions selon les situations. Je vous propose donc d'être le témoin du flux des pensées!

Le pouvoir de la vulnérabilité 198 FlaresTwitter146Facebook47Google+2LinkedIn3198 Flares× C’est au cours d’une conférence TEDx que Brene Brown, une Professeur de l’université de Houston qui a passé les 10 dernières années de sa vie à étudier les relations humaines, nous livre avec beaucoup d’émotions le fruit de ses études sur le pouvoir de la vulnérabilité, il en ressort que se monter vulnérable n’est non seulement pas atroce, mais que cela est nécessaire à la réussite de nos relations avec les autres. La seul évocation de ce mot peu suffire à en mettre mal à l’aise plus d’un … Nous avons tous peur à un degrés ou un autre de nous montrer vulnérable, particulièrement quand nous ne nous sentons pas très fier de nous même, l’estime de soi en berne. Devoir se montrer vulnérable n’est pour certain tout simplement pas envisageable, ceux la préfèrent garder au fond d’eux même leurs émotions les plus chères, s’assoir dessus, de peur que ce trop plein puisse sortir dans un moment de mégarde.

Décoder les émotions, ça s'apprend! | Femmes d'Aujourd'hui Les émotions se reflètent sur le visage, dans les gestes ou dans la voix. Les décoder aide à avoir de meilleures relations sociales. Et si on s'exerçait lors des réveillons? Votre filleul de 10 ans, Julien, a beau vous remercier pour le livre que vous lui avez offert, vous devinez une pointe de déception sur son visage. Hommes et femmes à égalité Par contre, reconnaître les émotions chez les autres n'est pas une compétence innée. Bonne nouvelle: cette capacité peut s'améliorer à tout âge. Exercez-vous grâce à FaceTales FaceTales est un programme de formation destiné à améliorer les capacités de décodage d'expressions faciales. A titre d'exemple, voici un petit exercice à faire chez vous. Retrouvez la suite de cet article dans votre Femmes d'Aujourd'hui du 15 décembre 2011. Extrait vidéo: Lie to Me: Réponses: 1.colère 2.

Com' en politique : Quand les idées prennent corps avec Nourdine Cherkaoui, Amélie Dalmazzo, Axel Boucher, Hélène Meunier, René Zayan Mieux comprendre l’envers du décor, décoder les petites phrases, décrypter le langage du corps… Com’ en politique s’intéresse ce mois-ci à la communication non-verbale des hommes et femmes politiques. En effet, si le discours est bien souvent sous contrôle, difficile en revanche de maîtriser ses gestes, ses sourires ou son timbre de voix. Thomas Hervé, sur la scène du théâtre de l’espace Cardin, reçoit la sémiologue spécialiste de la mise en scène, Amélie Dalmazzo et Nourdine Cherkaoui, d’EuroRSCG pour en savoir plus sur la communication non-verbale. Pourtant, le corps a son langage et parle de lui-même. Cette communication contribue également à la compréhension des messages et participe de manière non négligeable à la séduction et à la persuasion… L’équipe de Com’ en politique est allée rencontrer Axel Boucher, spécialiste de l’interprétation de la gestuelle, qui coache les politiques. Com’ en politique a enfin rencontré la primatologue Hélène Meunier et le psychologue René Zayan.

Related: