background preloader

L'espace numérique

L'espace numérique

Trollire Decouvrez la tablette XXL La tablette géante est un prototype qui nous a été prêté par le SLPJ de Montreuil (Salon du livre et de la presse jeunesse). Il s'agit d'une tablette numérique grand format qui permet de réaliser des activités en groupe. La tablette s'est déplacée dans différentes bibliothèques du Réseau. Elle est restée 15 jours à la bibliothèque Alphonse Daudet puis 15 autres jours à la bibliothèque Elsa Triolet. Grâce à cette expérience, les enfants ont pu s'initier à la lecture numérique. Les contenus Différentes applications étaient préchargées dans la tablette. La tablette propose également d'autres applications plus ludiques. Il y a également des applications issues de la collection Mes premières découvertes de chez Gallimard. Pour quel public ? La tablette ne s'adresse pas à un public particulier. Présentation de la tablette XXL (à partir de la 3ème minute) Sélection de sites :

Mediamus BiblioBox Ce billet est la réalisation pratique d’une idée que j’avais évoquée dans un précédent billet OverDrive Media Station : interface de médiation des ressources numériques en bibliothèque. Dans ce billet, je parlais d’un dispositif de médiation de ressources numériques développé par OverDrive. Evidemment c’est un beau joujou mais qui a un coût non négligeable. Depuis quelques temps maintenant, OverDrive commercialise un dispositif de médiation de ressources numériques pour les bibliothèques. La BiblioBox est un fabuleux outil pour permettre la diffusion et l’appropriation du domaine public. Cela faisait quelques temps que j’y pensais, je vous partage un argumentaire non exhaustif sur la BiblioBox. Deux événements organisés pendant le mois de juillet me donnent l’occasion d’écrire ce billet : le #PirateBoxCamp et le #PublicDomainMonth.

In Quarto Culture | La liseuse balbutie Notez l'article La médiathèque de Sélestat a sauté le pas à l’automne dernier. Elle a acheté, via la communauté de communes, deux liseuses dédiées aux livres numériques. Elles sont empruntables avec un stock de sélections mémorisées. Élisabeth Pflieger, directrice de l’établissement, avait alors estimé : « C’est une autre façon de lire, un phénomène durable ; les bibliothèques ont leur rôle de médiateurs à jouer en déployant avis et conseils. […] Les liseuses transportent aussi de la culture. […] On est là pour proposer des nouveautés technologiques comme au moment de l’apparition d’internet : il fallait alors offrir aux enfants qui n’y avaient pas accès un apprentissage d’une technologie avec laquelle il fallait compter ». « Nous avons 210 bibliothèques dans le Bas-Rhin. Depuis un an, la médiathèque de Gueb-willer propose, elle aussi, deux liseuses en emprunt à domicile qui sont très demandées, explique Bruno Neveux, bibliothécaire. « Les éditions papier seront toujours nécessaires »

Confidentiel (1) : état des lieux ********************************************************************************************************* CONFIDENTIEL Cette information ne doit en aucun cas faire l'objet d'une diffusion à l'extérieur de votre établissement ********************************************************************************************************* À l’homo democraticus confit dans le ciel de la transparence, où tout est visible et dicible, le mot confidentiel est devenu suspect. À raison, à tort, à travers, il faut parler. Mieux vaut à la rigueur être concis dans le fiel que confidentiel. Chez les professionnels des bibliothèques, la discussion se concentre depuis quelque temps sur les contrats négociés et conclus avec les éditeurs de documentation électronique, et en particulier sur les modalités tarifaires de ces accords. Les débats sur le sujet sont fiévreux car ils ont souvent lieu à l’occasion d’une divulgation controversée. Dans les contrats, la confidentialité repose sur des clauses spécifiques.

Créativité numérique : 13 fiches ateliers pour expérimenter Le portail Labenbib (comme laboratoires en bibliothèques) animé par les membres de la commission FabLab de l’Association des Bibliothécaires de France propose des ressources pour expérimenter la créativité en espaces publics numériques (EPN) et en bibliothèques que ce soit dans une dynamique fablab, makerspace, living lab… Des outils pour créer Dans la rubrique Outils, il est indiqué comment se servir d’Arduino, Raspberry… mais aussi où se procurer ces « modules » pour inventer, raccorder, créer, produire, réaliser. Deux dossiers sont déjà en ligne : Makey Makey : Connectez les objets du quotidien sur votre PC,Lego Mindstorms : Initiez-vous à la robotique avec Lego. Des ateliers pour créer Pour les EPN, voici des idées d’ateliers pour se lancer dans de nouveaux projets où les participants seront des acteurs. Chaque fiche pratique comprend une description de l’animation, atelier de travail ; les logiciels et le matériel nécessaires ; le déroulement de l’activité.

Le Quotidien de Robert Bilan d’étape pour l’Albigeois Bilan d’étape en deux parties bien distinctes : les liseuses d’abord, puis les tablettes. Deux machines réellement différentes dans les approches et les usages. Date de lancement de l’expérimentation : 02 juin 2012. 1. Le prêt des liseuses : 1.1. 24 liseuses réparties sur 5 structures (16 pour Albi et ses 3 structures, 4 pour Lescure, 4 pour Saint-Juéry).2 modèles différents : Cybook Odyssey et Sony PRS-T1.Proposées en prêt au même titre que les autres documents des médiathèques. 1.2. (Données à jour au 15 décembre 2012 – Soit 28 semaines après le lancement du 02 juin 2012) Les liseuses ne sont pas toutes chargées avec les mêmes titres, il y a 5 sélections ou « packs » de titres. 1.3. L’accompagnement : En règle générale, les usagers sont autonomes dans l’utilisation de la liseuse. Les aspects techniques : 1.4. Forte demande des liseuses, longues listes de réservataires. 2. 2.1. 2.2. (Données à jour au 15 décembre 2012 – Soit 28 semaines après la mise à dispo du public) 2.3. 2.4. 3.

Related: