background preloader

La théâtralisation des points de vente, réponse au e-commerce ?

La théâtralisation des points de vente, réponse au e-commerce ?
Un petit focus sur un phénomène qui se développe et qui tend à changer le comportement des consommateurs. La théatralisation des points de vente, c’est peut-être la réponse de la distribution physique au succès du commerce en ligne. Definitions-Marketing.com associe ce terme à « une démarche ponctuelle ou permanente qui consiste à mettre en scène l’offre commerciale d’une enseigne ». Autrement dit : il s’agit de la façon dont l’enseigne va présenter ses produits dans ses points de vente et tenter de créer une expérience de consommation. Cet « emballage de l’offre » va jouer avec les cinq sens du consommateur, qui seront mis à contribution : l’ouïe pour la musique et les sons diffusés, l’odorat pour les senteurs émises (ex : monoï pour les magasins de surfwear), Nature et Découverte

http://marketus.wordpress.com/2011/05/19/la-theatralisation-des-points-de-vente/

Related:  RETAIL : CROSS CANAL, MAGASIN DU FUTUR, MERCHANDISINGmarketing de service

Le plan de Monoprix pour défendre sa culture - 1 Désormais sous contrôle total du Groupe Casino, l’enseigne branchée de centre-ville cherche à préserver ce qui fait son identité. Le 10 juillet dernier, les 21 000 collaborateurs de Monoprix ont poussé un grand ouf ! de soulagement. Digital Retail: les 5 tendances qui font la différence Publié le 19 juin 2014 Simple volonté de se mettre à la page ou réel atout de vente ? Après quelques balbutiements, les marques ont considérablement accéléré le déploiement de dispositifs digitaux en magasin au service de leurs clients. Dans son nouvel ebook « 50 tendances des Etats-Unis à intégrer à votre stratégie », le bureau de tendances Urban Sublime détecte les tendances retail qui font mouche outre Atlantique. Laetitia Faure, sa directrice, fait le point pour Influencia. A suivre de près.

Supeco, l’arme secrète de Carrefour pour écraser la concurrence Le distributeur teste en Espagne un concept ultra-low cost ouvert aux professionnels comme aux particuliers. Un modèle qui cartonne et qui pourrait bientôt débarquer en France. Difficile d’être séduit quand on pénètre pour la première fois dans un Supeco, la nouvelle arme anticrise que Carrefour teste en Espagne. Un sol en béton brut, un toit façon hangar, un éclairage ­blafard, des produits présentés sur des palettes ou dans leurs cartons, et pas plus d’ani­mation com­merciale que de promotion. Le tout sur 2 000 mè­tres carrés dans un décor de magasin polonais des années 1980.

Auchan va lancer des produits conçus par ses clients Le groupe de grande distribution Auchan va commercialiser début 2014 les premiers produits conçus par ses clients, et issus de son partenariat avec le site américain de "création collaborative" Quirky, a-t-il annoncé mercredi lors d'un point presse. Les quatre premiers produits, crées par des clients français d'Auchan, ont été sélectionnés par les internautes hexagonaux et américains mercredi soir. Il s'agit d'un pot de fleur sécable facilitant le rempotage, d'un support permettant de transporter les gâteaux en voiture sans les renverser, d'un système permettant de peser les aliments à partir d'un bol doseur, et d'une théière à durée d'infusion programmable. Il sont issus d'une sélection de sept produits, elle-même réalisée à partir de près de 800 idées proposées sur le site internet Quirky, dans ses versions américaines et françaises - cette dernière a été lancée fin septembre.

Expertise - Retail Management Services Retail Management Services est le premier cabinet de conseil en compétences retail pour les marques du secteur de la mode et du luxe. Véritable laboratoire de développement des bonnes pratiques retail, Retail Management Services a conçu des outils et des méthodes éprouvés par les résultats et changements apportés. Toutes les solutions que nous développons pour répondre aux enjeux de votre réseau sont travaillées en cohérence avec l’identité de votre marque. CONSEIL Répondre à tous les enjeux de performance et de développement de votre réseau par l’analyse et la création d’outils spécifiques à votre marque.

Indicateurs de performances: un langage commun... mais surtout un langage pour tous - Business Intelligence Un langage commun mais surtout communément partagé. Dans la foulée d'une refonte de ses systèmes de gestion et d'encaissement, le groupe Galeries Lafayette a donné à pas moins de 2 000 de ses salariés des outils pour piloter leur activité au jour le jour. Le projet d'analyse de l'information que nous avons mené est l'aboutissement d'une longue démarche de refonte des systèmes utilisés dans les magasins du groupe Galeries Lafayette.

Une bibliothèque qui a tout d'une librairie aux Pays-Bas Aux Pays-Bas, on ne fait pas les choses à moitié quand on sollicite un cabinet d'architectes pour la conception d'une nouvelle bibliothèque. L'établissement de la ville d'Almere, pour rassurer son public, a tout simplement demandé que les lieux soient les plus proches possibles d'une... librairie. Le résultat est que l'ensemble de l'espace ressemble vraiment à une boutique moderne et très haut de gamme, avec cependant la totalité des services que l'on peut attendre dans une bibliothèque moderne. Plus de 4876 mètres d'étagères sur lesquelles retrouver des livres classés selon des thématiques, exactement comme dans une disposition de librairie. blog.dailyshopwindow.com Interview with Sylvie Loiseau, Co-Founder · Chief Editor and Hervé Raby, Co-Founder · General Manager @dailyshopwindow. How did you come up with the idea for the project? Sylvie: As the Art Director for BCBG, one of my assignments was to design the Christmas windows.

Le consommateur moyen a définitivement disparu "2013, un consommateur caméléon" . A l'occasion de son dernier Media Morning, Kantar Worldpanel a fait le point, la consommation en France. Le contexte de l'année n'a pas été favorable à la consommation : des à-coups dans l'évolution du PIB en volume (-0,2% pour le 1er trimestre, +0,5% pour le 2ème, -0,1% au 3ème) ; une météo chaotique (hiver maussade, printemps le plus froid depuis 1987, bel été) ; hausse du chômage... Seul point positif : le redressement du pouvoir d'achat par unité de consommation à +0,8% au 1er trimestre, +0,3% au 2ème, après une baisse de 1,5% sur 2012. "L'envie de dépenser n'est toujours pas au rendez-vous et la perception de leur pouvoir d'achat par les ménages est globalement plus négative au second trimestre", constate Gaëlle Le Floch, strategic insight director, en poursuivant : les arbitrages se poursuivent dans de nombreux secteurs hors-alimentaires. Au cumul annuel 3 ème trimestre : les catégories qui s'en sortent le mieux sont :

L’essor du Click and Collect en 15 chiffres Brique essentielle du drive to store, le click and collect, très dynamique au Royaume uni, séduit 85% des français selon un sondage Ifop 2013. Retour sur un attribut incontournable de la chaîne de valeur online-offline en 15 chiffres clés : 1- Selon Econsultancy 45% des britanniques ont pratiqué le Click and Collect pendant la saison des fêtes contre 20% aux Etats-Unis. 2- Chez Tesco, les 2/3 des commandes en ligne (hors alimentation) sont collectées dans l’un de ses 1500 points de vente. Parcours d’achat des Français : le magasin... Les proches (parents ou amis) sont le meilleur vecteur d’influence pour déclencher un achat (31% des répondants), tandis qu’Internet est une source d’information pré-achat décisive (46% consultent les avis en ligne, par exemple), et que le magasin reste, de loin, le lieu préféré pour concrétiser l’achat, pour 62% des Français. Voilà quelques-uns des résultats saillants de l’étude sur le parcours d’achat des Français à l’heure de la pluralité des canaux (magasin, web, mobile…), réalisé par l’Ifop pour le compte de Wincor Nixdorf. Objectif : cerner les contours de ses habitudes, brouillées par l’immixtion de plus en plus fréquente d’Internet sous toute ses formes, e-commerce (concurrent des magasins pour l’achat) et smartphones ou tablettes (pour consulter avis clients, comparer prix et produits…), les smartphones étant par ailleurs de plus en plus souvent utilisés à l’intérieur du magasin (la moitié des sondés l’utilise en point de vente, en lien avec leur parcours d’achat).

Chanel Shopping Centre Chanel restera toujours un exemple de créativité et d’innovation. Lorsqu’on assiste a un défilé de Chanel pendant la Fashion Week de Paris, vous ne savez jamais ce que vous y trouverez au-delà de la piste qui vous donne l’invitation reçue quelques jours avant l’événement. À cette occasion, l’invitation s’intitulé « Chanel Shopping Centre », une information basique mais insuffisante pour s’imaginer que le Grand Palais allait hébérger des couloirs, des linéaires, des présentoirs et des caisses . Comme s’il s’agissait d’un hypermarché. Le digital maintenant présent dans toutes les étapes de l'expérience d’achat 90% des consommateurs français interrogés par Digitas se rendent désormais sur Internet avant d’effectuer leur choix en magasin, pour consulter des comparateurs de prix ou des avis des consommateurs. Même si le magasin physique demeure le deuxième canal pour l’information produit, il est de plus en plus utilisé comme simple showroom par les consommateurs. C'est ce que dévoile Digitas France, en collaboration avec VivaKi Advance, dans son second baromètre de l’Expérience Marchande Connectée, qui met en lumière les évolutions des comportements des consommateurs et de leurs attentes concernant leur expérience d’achat.

En visite au salon Euroshop par Olivier Guillouzouic Après nous avoir fait bénéficier de ses retours sur le salon NRF 2014, Olivier Guillouzouic, CEO de la société Meteors continue sur sa lancée et nous plonge au cœur d’un autre grand salon dédié au retail : Euroshop. Sans plus attendre, je laisse la parole à Olivier : Que retenir de ce salon Euroshop ? On finira néanmoins sur une touche enthousiaste car ce salon est très bien agencée et même un peu plus agréable à visiter que son collègue US.L’année prochaine celui-ci se déroulera en mai à Shangai. Olivier Guillouzouic *Fort de ses 14 années d’expérience dans la relation clients tant en Agence digitale que chez les éditeurs de logiciels, Olivier a fondé Meteors en 2012 avec pour ambition d’accompagner les entreprises face aux mutations et nouveaux usages induits par les technologies.

Related: