background preloader

Oldcook - héritage d'Amérique : tomate, pomme de terre, cacao

Oldcook - héritage d'Amérique : tomate, pomme de terre, cacao
Tomate, pomme de terre, courge, haricot, maïs, arachide, piment, cacao, vanille, ananas ... dinde, tous ces produits sont inconnus en Europe, en Asie et en Afrique avant la découverte de l'Amérique en 1492, par Christophe Colomb. Notre mémoire alimentaire est très courte. Elle se limite souvent aux saveurs et aux produits découverts dans l'enfance. Si nous faisons un effort, nous remontons dans un "très lointain passé", c'est à dire seulement aux souvenirs d'enfance de nos grands-parents. C'est pourquoi la cuisine du 19e siècle ou du début du 20e siècle nous semble une cuisine qui a toujours existé, celle que nos ancêtres ont toujours mangé depuis "la nuit des temps". La plupart d'entre nous sont alors très surpris d'apprendre que nos fameux produits du terroir sont parfois une invention récente à l'échelle historique. Voici une petite liste de produits qui ne seront parfois pas consommés avant le 19e siècle, parce qu'ils proviennent tous d'Amérique centrale ou d'Amérique latine. Ananas

http://www.oldcook.com/histoire-produits_amerique

Related:  Produits du Nouveau MondeLes Grandes DécouvertesGrandes découvertes

Relations économiques entre l'Amérique espagnole et l'Europe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hernán Cortés, conquérant de l'empire aztèque. Toutefois, contrairement à la légende, les richesses en or de l'empire aztèque se révélèrent moins abondantes que prévu. Ce furent les mines d'argent du XVIIIe siècle et non l'or des Aztèques qui firent la richesse et la renommée du Mexique grandes découvertes Les grandes découvertes désignent un vaste mouvement de reconnaissance entrepris par les Européens aux xve et xvie s. Cependant, les hommes n'ont pas commencé à découvrir le monde depuis seulement cette époque. Dès la préhistoire, ils ont exploré et peuplé tous les continents, se sont séparés pour se découvrir à nouveau. 1. Avant les grandes découvertes 1.1.

Grandes découvertes maritimes « Grandes découvertes maritimes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior La nao Victoria de Magellan (1519), représentée sur la carte d'Ortelius, 1590. Les grandes découvertes maritimes dénomment le mouvement d'exploration de la surface terrestre entrepris par les Européens aux XIVe et XVe siècles. Le système de navigation de l'époque LA NAVIGATION AU PORTUGAL AU XVème SIECLE Au 15e siècle les Européens ont besoin d’or. Ils veulent aussi s’assurer le commerce des épices. De même, animés par la foi Chrétienne, ils veulent combattre le monde Musulman.Grâce aux progrès de la marine, ils se lancent à l’assaut des océans.

Les Grandes Découvertes : les progrès de la technique navale Au Moyen-Âge, les navigateurs avaient des instruments rudimentaires et très peu de connaissances maritimes ou astronomiques. La diffusion du savoir grâce à l'imprimerie, les échanges avec les arabes mais aussi l'esprit d'aventure et l'ambition de certains vont contribuer à d'importants progrès dans l'art de la navigation et la construction navale. En voici les principaux : Les instruments qui ont permis les Grandes découvertes. La révolution géographique Depuis le Vème siècle après J.-C., tous les savants savent que la terre est ronde. Bède le Vénérable (mort en 736) écrit dans son traité De la nature des choses « Que la terre est semblable à un globe » ; cet acquis n'a jamais subi la moindre contestation de la part de l'Eglise. Les Arabes transmettent aux Européens les travaux de l'antiquité hellénistique : Hérodote, Eratosthène, Hipparque de Nicée, Strabon et Ptolémée (IIème siècle ap. J.

Le site des CM1/CM2 de l'école Jules Guesde - Histoire Texte d’étude : Texte sur Henri le Navigateur d'après Eanes de Azura (1543). "Le fils du roi du Portugal, Henri le Navigateur, désirait savoir quelles terres il y avait au-delà des îles Canaries, car jusqu'à cette époque, personne ne le savait... La deuxième raison fut que si sur ces terres se trouvaient des ports où l'on pouvait aborder sans danger, on pourrait en rapporter beaucoup de marchandises bon marché (...). La troisième raison fut qu'il voulait savoir jusqu'où allait la puissance des infidèles. Les Grandes Découvertes - Histoire à la carte Les routes de l’Atlantique Nord avant Christophe Colomb Avant Christophe Colomb, les côtes de l’Amérique ont été atteintes par d’autres marins européens qui y ont parfois laissé des traces. Toutefois, l’exploit maritime réalisé par quelques centaines d’hommes n’a pas eu de prolongement. Le voyage de Marco Polo

Les cartes marines Le Pacifique restait, au début du XVIIIe siècle, le seul océan du monde où les Européens n’avaient, à part les Philippines, aucun établissement colonial. Mais il demeurait surtout le dépositaire du secret de la terre australe qui hantait tous les géographes. Les débats sur son existence avaient été relancés par le voyage de Bouvet de Lozier en 1738-1739. Cet officier de la Compagnie des Indes était parti de Lorient avec deux navires à la recherche du continent inconnu. Et il pensait l'avoir trouvé, en découvrant une petite pointe de terre dans l'Atlantique sud, qu'il avait baptisé cap de la Circoncision. Lumières et explorations scientifiques dans l'océan Pacifique Le XVIIe siècle esquisse les contours de l’océan Pacifique alors que le XVIIIe siècle accomplit. La première moitié du XVIIe siècle connaît une inflexion, un essoufflement dans les voyages au Grand Océan. Les quelques voyages qui s’y déroulent sont essentiellement à caractère commercial.

Le siècle des Lumières : un héritage pour demain Les voyages, réels et imaginaires, constituent une dimension essentielle du XVIIIe siècle. Parallèlement aux voyages au long cours qui se multiplient, à l’image de Louis-Antoine de Bougainville ou de James Cook qui en rapportent des récits, la question de l’autre devient, dans les créations littéraires, un chemin privilégié pour la quête de soi. Découverte Observez attentivement ces documents : mise en scène (premier plan, arrière-plan, perspective…), personnages (apparence physique, expression du visage, activités…), paysages, couleurs, présence éventuelle d’un représentant "européen", point de vue de l’artiste … Ces illustrations, qu’il s’agisse de dessin, d’eau-forte, de gravure, de tableau ou de sanguine, sont aussi des documents ethnographiques à décoder en s’interrogeant sur l’objectif recherché, les moyens utilisés et les effets produits et prévisibles auprès du public du XVIIIe siècle. Exploration Réflexion

Related: