background preloader

Histoire du tabac

Histoire du tabac
1. Depuis quand fume-t-on du tabac ? Dans l’antiquité, le tabac était inconnu en Europe. En 1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique et s’aperçoit que les Indiens fument une plante nommée « petum » sous forme d’un tube de feuilles roulées. En 1527, Bartolomé de Las Casas raconte qu’ « après avoir allumé le bout de ces chalumeaux qu'ils appellent tabacos ou petums, les indigènes aspirent à l'autre extrémité par la bouche, ce qui provoque de la stupeur, une sorte d'intoxication et, selon eux, enlève la fatigue ». En 1493, le missionnaire espagnol Fray Romano Pane accompagne Christophe Colomb dans son deuxième voyage au Nouveau Monde, pour y convertir les habitants au christianisme. Retour en haut de page 2. Les premières graines de tabac furent rapportées en Europe en 1520. 3. La nicotine a été découverte en 1809 par un Normand, Louis Nicolas Vauquelin, professeur de chimie à l’Ecole de médecine de Paris. 4. 5.

Voyages et découvertes, XVIe-XVIIIe siècles - MG La séance qui suit s'inscrit dans le nouveau programme du baccalauréat professionnel en trois ans. Elle ouvre le sujet d'étude Voyages et découvertes, XVIe-XVIIIe siècles destiné à une classe de seconde professionnelle. Elle représente deux heures de cours. Documents de lancement : Documents élèves : Documents d'illustration : Source : manuel Histoire-Géographie 5e, Ed. MG 09 avril 2009. Lire aussi : - Christophe Colomb et la découverte de l'Amérique ; - James Cook et l'exploration du Pacifique ; - Le vrai Vasco de Gama . Partager l'article ! in Share Par MG - Publié dans : Histoire-géographie - Communauté : Histoire Géographie 28

1519 - La découverte du chocolat Statue aztèque Les origines de cette substance tant convoitée depuis plusieurs siècles voir millénaires, entrainant même chez certains individus une dépendance, et que nous connaissons sous le nom de chocolat remonte a la préhistoire du nouveau monde, a l’univers des Aztèques et des Mayas qui l’appelaient "xocoatl". En 1492, lors de son retour d'Amérique, Christophe Colomb qui avait découvert la présence des fèves de cacao chez ces civilisations, voulut les ramener en Espagne, mais les jeta finalement par dessus bord, sans se rendre compte de leur valeur. Portrait de Christophe colomb à gauche et de Hernàn Cortès à droite. Ce n'est qu'en 1519, lorsque Hernàn Cortès, se rendit à son tour en Amérique, que l'on découvrit réellement la fève de cacao. Hernàn Cortès était décidé à faire fortune avec le cacao. Les Espagnols étaient à l'origine uniquement intéressés par la valeur économique du cacao et c'est à cette période qu' ils découvrirent le chocolat.

XVIe siècle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le XVIe siècle (ou 16e siècle) commence le 1er janvier 1501 (du calendrier julien) et finit le 31 décembre 1600 (du calendrier grégorien).→ Il s'étend entre les jours juliens 2 269 298,5 et 2 305 813,5[1],[2]. Historiquement, on considère souvent qu'il commence le 12 octobre 1492 avec la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Certains historiens comme Bernard Quilliet, reprenant Emmanuel Le Roy Ladurie, nomment la période s'étendant de 1490 à 1560 « le beau XVIe siècle »[3]. Europe[modifier | modifier le code] Allemagne[modifier | modifier le code] Émergence du protestantisme ou culte réformé : les 95 thèses de Martin Luther (1517).1525 : échec de la Guerre des paysans en Allemagne. Angleterre[modifier | modifier le code] Espagne[modifier | modifier le code] France[modifier | modifier le code] Pays-Bas[modifier | modifier le code] Portugal[modifier | modifier le code] Russie[modifier | modifier le code] Amériques[modifier | modifier le code]

Les conditions des grandes découvertes Des hommes audacieux découvrent le monde | Motivations géopolitiques | Révolution technique et scientifique | Recherche scientifique | Esprit missionnaire | Esprit d'aventure et courage | Nommer et représenter ce nouveau monde | - Des motivations économiques : On parlait d'îles fabuleuses au sud de la Chine où poussaient à profusion le clou de girofle et la noix de muscade. Mais seuls les Arabes y avaient accès. " La paix mongole "(Chantal Lemercier-Quelquejay) L'invasion mongole du XIIIème siècle a pour effet d'unifier les steppes de l'Eurasie et de rouvrir la route de la soie qui relie l'Europe à la Chine à travers l'Asie centrale. Des marchands occidentaux audacieux en profitent aussitôt. | La lecture des récits de Marco Polo | Le manque d'or : L'or qui est à la base de l'activité économique de la Renaissance, n'est plus produit en quantité suffisante en Europe. Le mythe des cités d'or qui remonte au XIIème siècle, exacerbe cette recherche de l'or. - Des motivations géopolitiques :

Les Portulans Comparez la forme du continent antarctique dessiné sur les 3 portulans avec la carte ci-dessus à droite, établie par sondage sismique lors de l'Année Géophysique Internationale en 1958. La carte de gauche a été établie par les russes avant 1818. Elle montre la même région, mais le centre de la carte est vide car le continent antarctique était inconnu à l'époque. Les mystérieux portulans Il existe un groupe d'objets étranges qui remet en cause nos connaissances cartographiques. Une observation rapide permet de se rendre compte que cette carte représente : la côte occidentale de l'Afrique, la côte orientale de l'Amérique du Sud et surtout, chose étrange, tout en bas, le début des côtes atlantiques de l'Antarctique. Piri Reis l'explique dans les commentaires qui accompagnent sa carte. De plus, il faut souligner le fait que ce ne sont pas seulement des cartes côtières, car on y trouve également les chaînes montagneuses à l'intérieur des continents avec leurs altitudes !

Néolithique du Proche-Orient Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(octobre 2008). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Vers la fin du IXe millénaire av. Historiographie[modifier | modifier le code] À la suite des théories de Childe, de nombreux archéologues et préhistoriens se sont intéressés à la période de la néolithisation au Proche-Orient. Chronologie du Néolithique au Proche-Orient[modifier | modifier le code] À la charnière entre le Natoufien et le PPNA, le Khiamien s'inscrit dans la continuité de la période précédente[1]. Changements climatiques[modifier | modifier le code] Le Néolithique proche-oriental se produit dans les premiers millénaires de l’Holocène. Aspects démographiques[modifier | modifier le code]

La véritable expédition vers les cités d’or Un fiasco. Au XVIe, l'expédition pour retrouver les cités d'or en Amérique du Nord s'est terminée par une triste bataille… dont le lieu semble avoir été découvert. Dans le siècle qui suit le premier voyage de Colomb en Amérique, de nombreuses expéditions espagnoles se lancent dans l'exploration du nouveau continent. Les richesses ramenées par Hernán Cortés dans le Mexique des Aztèques, et Francisco Pizarro chez les Incas, suscitent de nouvelles vocations. Les conquistadors, financés le plus souvent par des fonds privés, se livrent à une concurrence acharnée. Et justement, au XVIe, l'intérieur de l'Amérique du Nord reste pour l'essentiel inexploré. C'est en février 1540 qu'est lancée la première vraie expédition terrestre d'ampleur vers l'intérieur du continent. Mais les premiers contacts avec l'Amérique du Nord sont plutôt âpres. À leur arrivée, tout se passe d’ailleurs plutôt bien. Tamisage sur le site de Piedras Marcadas (Nouveau-Mexique) − M. Mais où était Moho ? Compléments

Grandes découvertes Grandes découvertes est l'expression qui désigne généralement les explorations maritimes entreprises par les puissances européennes aux xve et xvie siècles. Durant cette période, les monarchies et de riches compagnies commerciales financent de grandes expéditions dans le but d'explorer le monde, cartographier la planète et établir des contacts directs avec l'Afrique, l'Amérique, l'Asie et l'Océanie. L'expression d’Âge des découvertes est également utilisée par les cartographes. Les Portugais vont explorer les côtes de l'Afrique sous l'impulsion du prince Henri dit « le Navigateur ». Au même titre que la Renaissance, l'« Âge des découvertes » constitue un pont entre Moyen Âge et Époque moderne. Alors que ces événements étaient autrefois regroupés sous l'expression « ère des grandes découvertes », l'historiographie contemporaine met en avant l'aspect bilatéral de la rencontre de deux civilisations[1]. Contexte[modifier | modifier le code] Prélude (1241-1438)[modifier | modifier le code]

Related: