background preloader

Jardin La Pâture es Chênes : permaculture, agroécologie, jardinage sol vivant, jardinage naturel près de Saint-Brieuc en Bretagne

http://www.lapatureeschenes.fr/

Related:  Nekepell / Circuits courts

DESIGN "Le porte-cuillères (parailher) caractéristique de la Bretagne, même s’il n’est pas présent dans toute la province, loin s’en faut, est généralement formé d’un disque ajouré, soigneusement sculpté. Suspendu par une cordelette passant par une poulie, équipée d’un contrepoids, il peut être descendu à volonté. Comme son nom l’indique il permet de ranger les cuillères en bois (de pommier, de poirier, ou de buis) qui sont personnelles et dont le manche est souvent sculpté, les formes les plus élaborées étant réservées aux cuillères de noces, généralement pliantes." – Quand les bretons passent à table – Editions Apogée, 1994. C’est dans cet esprit que le designer a réalisé une métaphore du parailher : la roue équipée de cuillères, une fois suspendue, peut faire penser à un lustre. Il a donc imaginé un abat-jour faisant référence aux cuillères de cérémonie. Description : Lampe - prototype en placage de bouleau - Nom du produit : Parailher (porte-cuillère) - Prototype

Les fermes Miracle, un étonnant et merveilleux verger commercial en permaculture dans le sud du Québec En français on ne dit pas "organique", c’est de la mauvaise traduction de l’anglais. Un exemple à suivre, oui et non. Le principe, commun en permaculture, de superposer les étages végétatifs est respecté, la présence de légumineuses ( ici arbustives ) également, etc... Mais ce modèle de verger n’est absolument pas calibré pour l’autonomie alimentaire. En Suisse, des stickers sur la boite aux lettres indiquent les objets que l’on veut bien prêter « Nous sommes partis du constat qu’il y a souvent en ville une certaine gêne à oser sonner chez ses voisins lorsqu’on requiert leur aide, » explique Sabine Hirsig. Elle est l’une des quatre jeunes créateurs à l’origine du projet Pumpipumpe (à prononcer « poumpipoumpé ») né à Berne en Suisse. Le principe est simple : cette initiative invite à coller sur sa boîte aux lettres des stickers indiquant les objets que l’on veut bien à prêter à ses voisins. Cela peut être des outils de bricolage (une perceuse, une scie…) ou de jardinage (une tondeuse à gazon..), des ustensiles de cuisine, des livres, un accès WiFi, etc. Un sticker existe pour chaque objet. Ces autocollants se commandent gratuitement depuis la Suisse et l’Allemagne via le site web www.pumpipumpe.ch.

La permaculture chez Patricia Gramme Patricia et Daniel ont démarré un potager l’année passée. Les légumes poussent en ligne dans un sol non biné. Les herbes indésirables restent en place ; elles permettent de couvrir le sol en permanence et de le protéger ainsi de la sécheresse et de l’excès d’humidité. Cette méthode de culture porte un nom : la permaculture. Présentation du Projet TERA La spirale est au coeur de la formalisation du projet. De part sa forme, elle permet un développement progressif s'organisant autour d'un noyau qui se constitue au fur et à mesure du temps. Préalablement conçu pour un nombre déterminé de personnes, son architecture doit pouvoir se dupliquer un peu à la manière des cités grecques d'antan. L'écohameau de base est formé par sept modules d'habitat sur une surface de 3Ha. Son design général lui assurera une certaine autonomie : Des zones de production en permaculture couplées à des techniques d'Agroforesterie doivent pouvoir nourrir ses habitants. Construites sur le modèle de la Ferme du Bec Hellouin (étudiée par L'institut National de la Recherche Agronomique), chaque unité de 1000 m² pourra nourrir 20 personnes avec en plus un enrichissement progressif des terres cultivées.

L'écovillage bâti à l’envers qui veut remettre le monde à l’endroit Au Hameau des Buis, au cœur de l’Ardèche, se joue depuis dix ans une aventure humaine peu ordinaire. Autour d’une école à la pédagogie innovante s’est construit un écovillage, rassemblant ceux qui veulent vivre différemment, en conjuguant acquis de la modernité et sobriété écologique. Sur ce lieu, des maisons bioclimatiques, bâties avec des matériaux écologiques et locaux, ont vu le jour. Et des liens intergénérationnels, basés sur l’écoute et la solidarité, se tissent. Petite visite de ce projet expérimental, où les habitants apprennent à vivre ensemble, autrement. C’est un village qui s’est construit à l’envers.

auteurs bigoudens Qui fait ou peut faire partie du collectif : Des auteurs qui habitent ou ont habité en pays bigouden ou (et) qui y font mention dans leurs écrits. Affiche A4 en 72dpi pour affichage internet. D'autres formats sont disponibles sur demande pour toutes les utilisations. La consommation collaborative et le OuiShare, la communauté de l’économie collaborative - Juillet 2014 Synopsis : Crise, baisse du pouvoir d'achat, mais aussi éthique citoyenne, conscience écologique et réseaux sociaux modifient peu à peu les comportements des consommateurs. Internet permettrait-il de faire revivre un véritable esprit de solidarité entre les humains ? Échanger, revendre ou louer entre particuliers : autant de pratiques qui reviennent sur le devant de la scène. C'est la consommation collaborative.

Related: