background preloader

Concevoir des espaces de coworking imparfaits

Concevoir des espaces de coworking imparfaits
Si il y a bien quelque chose qui était clair lors de la dernière "Conférence sur le Coworking en Espagne" c'est que le coworking n'est pas seulement porté sur le travail; c'est aussi un mode de vie. De nos jours, quand il est de notoriétépublique que notre système économique n'est plus viable, des alternatives doivent être recherchées. Communauté, collaboration, partage ... ces mots-clés ont été répétés fréquemment au cours de ces deux jours de conférence. La plupart seront d'accord, le coworking ce n'est pas simplement un espace, mais des gens qui travaillent et interagissent dans un secteur. Il ne fait aucun doute que le coworking change selon la manière dont nous travaillons. La densité, source d'intégration Un premier point soulevé par Churtichaga a été la façon de créer une atmosphère adaptée, ce qui a été l'un des défis auxquels il a fait face lors de la conception du Hub Madrid. Cela nécessite un changement culturel. Cinq principes pour la conception d'un espace de coworking Related:  Tendances sur le coworkingtiers lieuxAbonnement Coworking

Pourquoi quitter son espace de coworking 13 juin 2012 Suite au dernier billet publié par Deskmag sur le profil des ex et de non-coworkers, l’Atelier des Médias en profite pour rebondir et vous faire partager les raisons qui ont poussé certains de nos adhérents à partir et d’autres à ne jamais rejoindre notre espace. (ne nous en voulez pas, les pourcentages ne sont pas fournis avec l’article Raison 1 > Le congé maternitéEh bien oui, nous avons déjà eu un départ ce début d’année pour cause de naissance et de cocooning. Raison 2 > Une activité en expansion3 de nos coworkers nous ont quittés ce début d’année pour prendre leur propre bureau et développer pleinement leur agence web. Raison 3 > L’argentCertains ne nous ont jamais rejoint faute de moyens financiers. Raison 4> Une structure mal adaptéeLe bruit, le passage, le manque d’intimité pour téléphoner, les problèmes de réseau… Malgré un aménagement de l’espace revu et corrigé à maintes reprises, certains coworkers n’arrivaient pas à travailler correctement.

6 bonnes raisons de créer votre coopérative de coworkers Les coopératives emploient 100 millions de personnes à travers le monde et représentent un modèle économique alternatif de plus en plus privilégié par l’économie collaborative. On peut même découvrir aujourd'hui des espaces de coworking gérés par des coopératives d’entrepreneurs. Imaginez alors que les coworkers puissent eux-mêmes gérer leur espace de travail, échanger leurs compétences tout en assurant la viabilité de leur activité. Raison n°1: Les coopératives d’entrepreneurs ne sont pas ce que vous imaginez Les premières coopératives sont apparues en France et au Royaume Uni au XIXème siècle. « On pense à tort que les coopératives sont des organismes à but non lucratif », raconte Stéphanie Gaudreault, porteuse du projet espace Koala, une future coopérative de coworking pour les travailleurs indépendants de Québec. « On suppose que les coopératives ne seraient ni rentables, ni efficaces ». Raison n°2: Une adhésion libre et ouverte

Tiers-lieu : 3 articles pour aider à définir ce type de lieu partagé Dans le champ pléthorique des définitions des lieux partagés, les mots se côtoient et les besoins de définitions s’affirment à mesure que les projets se structurent. Ainsi, on évoque souvent le terme polysémique de tiers-lieu (cf. l’article Third Place sur Wikipédia anglophone) autrement dit avec comme acceptation générale « un espace de travail réunissant des ressources matérielles et immatérielles propres à générer des synergies collectives, créatives, solidaires et économiques »mais sans connaître forcément avec précision ce que ce mot composé recouvre. Marie D. Martel, bibliothécaire (Ville de Montréal) et docteure en Philosophie a eu la bonne idée en avril 2012 de publier sur son blog Bibliomancienne une série de 3 articles qui aident à la compréhension de ce concept de tiers-lieu sur un point de vue historique, de lieu tiers (lié à la sphère du travail) et de ses déclinaisons possibles dans le secteur des bibliothèques. Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : International

Coworking, télécentres, bureaux partagés : trois facettes d’une même révolution Coworking Apparus il y a dix ans aux États-Unis, les espaces de coworking sont incontestablement le lieu de travail le plus tendance du moment. Un espace de coworking est un espace de travail partagé où l’on partage plus que l’espace : idées, projets, clients, passions, loisirs, etc. En France, ils sont déjà une quarantaine et les plus connus sont La Cantine (Paris, Rennes, Toulouse, Nantes), Soleilles Cowork, Dojocrea, etc. (1). Télécentre Mis sur le devant de la scène par la Datar en 2005, le télécentre est le pendant "étatique" de l’espace de coworking, mais l’idée est presque la même : offrir aux habitants d’une ville un espace pour travailler à distance de leur employeur et donc avec d’autres habitants qui n’appartiennent pas à la même entreprise. Partage Le bureau partagé, concept récemment lancé par le site eworky.com (4), c’est l’espace de travail inoccupé que les entreprises mettent à disposition à un tarif très avantageux à des TPE ou des indépendants. Déspatialisation Ouverture

Portrait de la médiation numérique – Aïssa Droui – La force de la relation au service de l’animation numérique | Aïssa Droui est animateur numérique à la Bibliothèque Jean Macé , bibliothèque de quartier de la Ville de Lyon, ouverte en septembre 2008 où passent plusieurs centaines de personnes par jour. Il travaille en binôme avec Jérôme Louiche, transfuge normand, au sein d’un Espace Numérique équipé de 7 postes informatiques et ouvert 8 heures par jour. Impliquée dans le développement du réseau des EPN du Lyonnais , il est engagé dans les projets expérimentaux menés en Région Rhône-Alpes autour de la VAE collective pour les acteurs de la médiation numérique et la certification des compétences numériques des acteurs de la formation tout au long de la vie (C2i2e). Mon travail travail d’animateur numérique dans un bibliothèque c’est avant tout : – d’offrir un accueil adapté dans un lieu, avec des ressources et outils numériques appropriés, – d’accompagner les personnes dans les problèmes et soucis qu’elles sont amenées à rencontrer dans leur prise en main du numérique, Ma position a évolué.

10 Very Cool Coworking Spaces From Around the World (pics) | Huddle.net's Collaboration Blog Coworking is an emerging trend for a new generation of workers looking to avoid the traditional 8-5 shift in a boring cubicle, or the dreaded commute. Coworking spaces have been developed by entrepreneurs, consultants, and freelance artists seeking an alternative to working in coffee shops and cafes, or the isolation of independent or home offices. Coworking spaces offer the appeal of a progressive workspace, blended with a casual cafe like feel, while still offering all of the important things you need to run your business. So here are ten seriously cool coworking spaces from around the world that offer space for less than $500/month. IndyHall: Philadelphia, PA - Committed to openness, and collaboration, IndyHall draws inspiration from start-up companies and collaborative conferences like Barcamp. The work space incorporates a cafe and state of the art meeting rooms. paragraph: New York, NY - Designed for writers, by writers, paragraph is a quiet and tranquil place to write.

Coworking mode d'emploi Lors du BarCamp Activity de Caen, on s’est lancé un défi : dresser la liste des tâches à réaliser pour lancer un espace de co-working en quelques semaines… Retour de discussion à enrichir et commenter. On commence par quoi ? Proposition d’une démarche bottom up en mode agile. Etape 1 : identifiez vos coworkers Construisez un noyau dur et allez chercher vos futurs voisins de bureaux. Comme vous êtes à l’origine du projet, c’est vous qui donnerez la coloration du lieu et donc des profils recherchés : créateur d’entreprise, auto-entrepreneur, salarié distant, etc. En fonction de la cible, vous préparerez un questionnaire à distribuer au carrefour (ou à Carrefour…), et vous communiquerez sur les réseaux comme Linkedin, Viadeo, Facebook ou Zevillage. Samantha Slade et Yves Otis d’Ecto à Montréal organisaient un apéro chaque premier vendredi du mois. Certains participeront à l’étape 2, d’autres attendront tranquillement l’étape 3. Etape 2 : construisez votre projet collectivement En complément

Le tiers-lieu, moteur de la créativité ! (Source : Jonathan Scanzi©) Le concept de tiers-lieu s’inscrit dans la problématique des lieux créatifs et de l’alchimie de la proximité et de l’échange. C’est un lieu hybride et fluide où convergent des dynamiques de développement économique, social et culturel. A ce titre, le tiers-lieu peut apparaître comme la particule élémentaire du lieu créatif. Il pourrait ainsi être l’incubateur du nouveau paradigme de l’organisation socioéconomique et le « processeur de l’intelligence collective ». Le 10 janvier, la page Facebook de Zones Mutantes évoquait la notion de tiers-lieu (voir la définition en fin de texte) et nous renvoyait à un article de fond écrit par Christine BALAÏ. Un lieu hybride et fluide Le tiers-lieu prend l’exact contre-pied des règles qui ont présidé à la structuration de la société, de l’économie, de l’espace, c »est-à-dire les règles de la spécialisation exclusive. L’émergence des tiers-lieux traduit une rupture radicale dans le paradigme organisationnel.

Mon bureau de demain II - Chaire Immobilier et Développement Durable Enfin, le quatrième concerne l’importance croissante du végétal pour la jeune génération. * La fin du bureau classique… Mais pas du bureau en général > Le bureau classique a fait son temps : il n’a la préférence que de 13 % des répondants. A l’inverse, les bureaux qui ne ressemblent pas à des bureaux, mais lorgnent du côté du café voire de la maison, ont conquis 23 % des répondants. > Mais l’open-space conserve une certaine attractivité : organisation spatiale souvent décriée, l’open-space ne fait pas l’objet d’un rejet massif de la part des étudiants, qui s’expriment en connaissance de cause puisque 74 % d’entre eux disent l’avoir expérimenté. > Une hiérarchie visible n’est pas toujours mal vécue : la tendance aux organisations horizontales de l’espace est souvent corrélée à l’aversion supposée des générations Y et Z pour la hiérarchie. * Les tiers-lieux : un plébiscite à nuancer fortement * Lieu du travail : la préférence parisienne

Télétravail et tiers-lieux Revue de presse : revue du 18/11/11 Après une petite in­ter­rup­tion d’an­tenne, la revue de pre­sse zébrée re­prend et vous livre l’ac­tualité des nouvel­les pratiques de télétravail et nomadis­me – alors, que re­tenir cette semaine ? DE L’ART DE TOURN­ER EN ROND… Cette semaine a été marquée par un grand nombre d’ar­ticles qui ont tous abordé le sujet du télétravail de la même – et sem­piter­nelle – manière: la Fran­ce est en re­tard sur ces pratiques par rap­port à ses voisins, pour­tant le télétravail présente des avan­tages… Mais at­ten­tion !! De nombreux ris­ques ex­is­tent égale­ment… Et de se retro­uv­er avec des tit­res sol­en­nels, comme « Télétravail: Para­dis du salarié ou enfer pavé de bon­nes in­ten­tions? » ou « le télétravail peut être un piège ». Pour arrêter de tourn­er en rond - cass­er les idées reçues Mais à lire la pre­sse cette semaine, on a eu l’impress­ion que ces vis­ions plus nuancées, plus fouillées, ont par­fois du mal à se faire une place – dom­mage. La tranchée: un con­cept pas très co­work­ing

Télétravail : «un boom dans deux ou trois ans» - Toulouse Travailler un jour ou deux par semaine à son domicile et non au bureau, c'est ce que permet le télétravail. Une pratique qui devrait connaître un fort développement. Le télétravail n'est pas ce qu'on croit. Ce n'est pas la délocalisation à l'étranger des pans entiers d'une entreprise. Selon LBMG, qui organisait hier une journée d'information à la Cantine, un lieu d'échanges sur le numérique, rue d'Aubuisson, à Toulouse, 4,3 millions de Français pratiquent le télétravail, «de façon informelle la plupart du temps». Hier, des représentants de deux grandes entreprises françaises, implantées à Toulouse, Steria et Thales Alenia Space, ont expliqué comment, petit à petit, le télétravail s'implantait. Autre avantage du télétravail : «un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle», indique Nathanaël Mathieu, si bien que les salariés seraient les premiers demandeurs. Les secteurs du numérique et de l'informatique sont les premiers intéressés.

Presse Citron : Coworking Villeurbanne : Espace de coworking - Lyon - Villeurbanne Talents & Coworking L'espace de travail partagé de la filière des contenus numérique et de la culture Il s'agit d'un lieu unique de 230 m2 conçu pour répondre aux besoins des professionnels des secteurs créatifs et des métiers supports : Image - audiovisuel - jeu vidéo - numérique - web – culture. Plus qu’un espace de travail partagé, l’équipe met à la disposition de ses résidents des services qui facilite la création et le développement de projet : accès à des équipements professionnels à un tarif préférentiel partenaires (studio de production audiovisuelle – studio de tournage – plateaux aménageables – plateau arts numériques – etc.), présence d’une équipe d’experts en création et développement de projet. · 16 postes en open space · 16 espaces individuel · 4 salles de réunions tout équipées (capacité 20 personnes) Location à la journée, au mois Frais d'entrée : 0€ Dépôt de garantie : 0 mois Open space partagé 180€ HT par mois 16 personnes max Contrat de prestations de services 1 mois minimum

How To Start A Rural Coworking Community Earlier this week, Shareable featured a post about coworking in rural areas and small cities. In the post, coworking space owners shared insights about rural entrepreneurs and how coworking can encourage innovation in traditionally low-tech areas. Studies by the Kauffman Foundation conclude that small businesses and entrepreneurs are the most effective economic engines of small communities, said Frank DePalma of CoLab USA. Bringing coworking spaces like CoLab to rural areas provides a professional, world-class working environment that you might find at a silicon valley startup with all of the tools to efficiently develop ideas, get training, and grow a fulfilling business in a small rural town, DePalma continued. So what does it take to start a rural coworking space? Without the thriving tech and freelance populations that are common in major cities, relying on foot traffic and an ad in the newspaper probably aren't the best community building strategies. Don't try to reinvent the wheel

Related: