background preloader

Amérique: Le lobby pro israelien (Documentaire)

Amérique: Le lobby pro israelien (Documentaire)
Related:  Comprendre le sionnismedocumentaires reportages divers

La Palestine racontée à ma fille Je t’assure, je ne vais pas te raconter une histoire banale. Ces quelques mots se veulent un message pour toi et tous ceux qui rêvent d’un monde meilleur. Parce que je crois en toi, parce que je crois à la bonté de ton cœur, je vais oser te parler de l’histoire secrète de la Palestine. Ce qu’on ne te dira jamais Dans les livres d’histoire, tu découvriras un personnage mythique appelé Mayer Amschel Rothschild. En 1917, le Royaume-Uni a connu une crise financière. Au début du XXe siècle, l’oligarchie financière contrôlait déjà les États-Unis grâce à la FED, une banque privée déguisée sous l’appellation Reserve Fédérale des États-Unis. La promotion du projet d’un foyer national juif, avait été lancée plusieurs années auparavant. Les Rothschild ont pensé à tout. Les faussaires de l’Histoire avaient commencé à faire croire aux gens que les juifs ont été contraints à l’exil après la destruction du Second Temple, en l’an 70 de l’ère chrétienne. Ce que tu ne dois jamais oublier

Reportage Bhoutan : au pays du Bonheur National Brut De Marie-Monique Robin – ARTE GEIE / M2R Productions – France 2014 Niché au cœur de l’Himalaya, le petit royaume du Bhoutan a décidé d’en finir avec « la dictature du Produit Intérieur Brut (PIB) » et de la croissance économique à tout prix, en proposant un nouvel indicateur de richesse : le Bonheur National Brut (BNB). Lancé par le 4ème Roi, le « nouveau paradigme » s’appuie sur quatre piliers : la protection de l’environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise, la bonne gouvernance et le développement économique responsable et durable. Œil pour Œil : les réfugiés de Calais De Lionel Charrier - Agence MYOP Une caméra regarde un appareil photo : l'idée est plutôt simple mais pourquoi faudrait-il se compliquer la tâche pour filmer au travail nos confrères photographes ? A Calais, de nombreux Syriens mènent une vie d'errance en attendant l'opportunité de passer en Angleterre.

La face cachée du pétrole Des premiers forages de Rockefeller en 1860 à la récente guerre en Irak, le pétrole aura été le véritable moteur de l’histoire tragique du XXe siècle. Matière première vitale, stratégique, il a été au coeur de tous les calculs politiques. Tant et si bien que l’univers du pétrole est dominé depuis toujours par l’opacité et la désinformation. « La face cachée du pétrole » lève le voile sur des secrets soigneusement cachés et donne des clés pour comprendre les enjeux autour du pétrole, alors qu’une véritable guerre des ressources est engagée. 1. Dès ses débuts, l’industrie pétrolière est marquée par la rivalité entre l’Américain Rockefeller et les frères Nobel, installés à Bakou, en mer Caspienne. 2. Le second épisode dissèque ce qui a été soigneusement dissimulé aux opinions publiques.

07- Charlotte Lacoste - L'enfant soldat dans la fiction contemporaine (vidéo) - EVE L’enfant soldat a fait ces dernières années une apparition remarquée sur la scène littéraire, artistique et médiatique, et d’autant plus remarquable qu’elle charrie dans son sillage un paradoxe : modèle d’une humanité lacérée, déniée, réduite à néant, l’enfant soldat, moignon d’homme, « petit minimum » d’humain (Iweala 2008 : 43), est devenu « un grand quelqu’un » (Kourouma 2000 : 34). Ahmadou Kourouma le faisait dire, ironiquement, au petit Birahima d’Allah n’est pas obligé : « L’enfant soldat est le personnage le plus célèbre de cette fin du vingtième siècle. » (Kourouma 2000 : 90) Personnage de films, héros de romans – y compris pour la jeunesse –, de pièces de théâtre, figure poétique également, le voilà devenu, en ce début de XXIe siècle, une « personnalité », faisant l’objet d’un traitement médiatique comparable, dans sa forme et dans son contenu, à celui réservé aux people.

ISRAËL: La création d'Israël par l'ONU PROPOS SUR LA CREATION d’ISRAËL par l’ONU en 1947 La Palestine est un cas unique. Nous ne traitons non point avec les souhaits de la communauté existante, mais recherchons consciemment à reconstituer en Palestine une nouvelle communauté et à y édifier définitivement une autre majorité numérique dans l’avenir » Lord Balfour, juin 1919 La mise en place de l’Etat d’Israël par l’ONU, s’est faite en 1947 contre l’avis des pays arabes directement concernés. Serment d’allégeance : Valls avait promis de soutenir Israël, « quoi qu’il arrive En 2012, Manuel Valls s’était engagé auprès d’une radio communautaire juive à soutenir Israël, « quoi qu’il arrive ». Contrairement à François Hollande et Laurent Fabius, Manuel Valls n’a exprimé aucune condamnation explicite à propos des opérations militaires israéliennes. Après avoir initialement soutenu le gouvernement de Tel Aviv, le chef de l’État et le ministre des Affaires étrangères ont rétro-pédalé en usant finalement des termes « massacre » et « carnage » pour décrire les ravages causés dans la population palestinienne. Qu’en est-il du Premier ministre ? Silence radio. Hormis une brève compassion humanitaire affichée, le 24 juillet, sur l’antenne de RTL, Manuel Valls s’est tenu en retrait. Lire la suite sur Panamza

OPÉRATION CORREA 1re partie : Les ânes ont soif - C-P Productions Accueil > OPÉRATION CORREA 1re partie : Les ânes ont soif Appel à dons Un film de Pierre Carles avec la collaboration de Nina Faure et Aurore Van Opstal L’Equateur dirigé depuis 2007 par le président de gauche Rafael Correa propose des solutions originales à la crise économique, sociale et environnementale. Pierre Carles et son équipe s’apprêtent à prendre leur poncho et leur sac à dos pour aller voir à quoi ressemble le « miracle équatorien » boudé et ignoré par la presse française. Bande annonce - par Audrey Bertrand Soutenez le projet Vous pouvez faire un don via votre compte Paypal, ou par carte bancaire, ou par chèque à l’ordre de C-P Productions à cette adresse : C-P Productions, 9, rue du Jeu de Ballon, 34000 Montpellier. Total des dons reçus : Un grand merci aux 1436 donateurs qui nous ont permis de réunir les 50 000 euros avec lesquels nous allons pouvoir réaliser le deuxième épisode d’« Opération Correa » ( titre provisoire : « Le miracle équatorien ? A bientôt !

17. Mythes, mystères et symboles Chapître 17 : Mythes, mystères et symboles (page 120 -128) : Examinons la question des rapports entre le symbole et le mythe. Lorsque nous disons que c’est une certaine dégénérescence du symbolisme qui a donné lieu à la mythologie, nous pensons au sens qu’on donne habituellement à celle-ci quand on pense à l’antiquité « classique ». Cependant le mot mythe, dans sa signification originelle, ne contient rien qui marque une telle dégénérescence tardive due à l’incompréhension des traditions. Si l’on peut parler de mythes en ce qui concerne la tradition, c’est à la condition de rétablir le vrai sens du mot et d’en écarter tout ce qui est péjoratif. La distinction entre mythes et symboles n’est pas fondée en réalité : Pour certains, le mythe serait un récit présentant un autre sens que celui que les mots qui le composent expriment directement et littéralement. Ce principe du symbolisme est évidemment susceptible d’une multitude de modalités diverses : l’une d’entre elles est le mythe.

Le Sionisme et le Troisième Reich Au début de 1935, un bateau rempli de passagers, à destination de Haïfa en Palestine, quitta le port allemand de Bremerhaven. Sa poupe portait son nom en lettres hébraïques : «Tel-Aviv», alors qu'un drapeau à croix gammée flottait en haut du mât. Et bien que le bateau était une propriété sioniste, son capitaine était un membre du Parti National-socialiste. De nombreuses années plus tard, un ancien passager du bateau appela cette association de symboles «une absurdité métaphysique». Absurde ou pas, il s'agit d'une facette d'un chapitre peu connu de l'histoire : la collaboration de grande ampleur entre le Sionisme et le Troisième Reich hitlérien. Objectifs communs Pendant des années, des gens de nombreux pays se sont interrogés sur la «question juive» : c'est-à-dire, quel était le rôle exact des Juifs dans les sociétés non-juives ? Collaboration active La SS fut particulièrement enthousiaste dans son appui au Sionisme. Les dirigeants sionistes dans d'autres pays firent écho à ces vues.

Des Israéliens souhaitent la mort aux rescapés de l'Holocauste opposés à l'opération « bordure protectrice » (972mag) -- Ami Kaufman (...) quelqu’un a dit il y a vingt ans : "vous pouvez croire tout ce qu’on raconte sur cet homme, sauf qu’il est mort". (...) Ce lieu sera pour toujours un témoignage de lutte, un appel à l’humanisme. Il sera aussi un hommage permanent à une génération qui voulait transformer le monde, et à l’esprit rebelle et inventif d’un artiste qui contribua à forger cette génération et en même temps en est un de ses symboles les plus authentiques. Les années 60 étaient bien plus qu’une période dans un siècle qui touche à sa fin. Avec une animosité obstinée, certains dénigrent encore cette époque - ceux qui savent que pour tuer l’histoire, il faut d’abord lui arracher le moment le plus lumineux et le plus prometteur. Ricardo Alarcon, président de l’Assemblée Nationale de Cuba Allocution lors de l’inauguration de la statue de John Lennon à la Havane, Décembre 2000

untitled La violence: représentations et ritualisations - Myriam Watthée-Delmotte Tout est simple à Gaza..., par Serge Halimi « Aucun pays n’accepterait que des missiles tirés de l’extérieur de ses frontières pleuvent sur ses citoyens. » En énonçant ce constat de bon sens, le président des Etats-Unis ne pensait pas aux Palestiniens de Gaza, proies impuissantes de bombes ou de missiles israéliens parfois largués par des F-16 ou des hélicoptères Apache de fabrication américaine. Depuis des années, avec une régularité lancinante, les mêmes travers scandent la relation des événements en Palestine. D’abord, celui qui consiste à rabâcher une histoire borgne dans laquelle le « terrorisme » des assiégés justifie forcément la « riposte » des assiégeants. Ensuite, celui qui accorde l’impunité à un belligérant doté d’une supériorité militaire écrasante se grimant en victime juste avant d’enclencher une nouvelle escalade armée. Le « printemps arabe » aurait-il changé si peu de choses au Proche-Orient qu’un même scénario puisse se reproduire à Gaza quatre ans après l’opération « Plomb durci » (1) ?

Related: