background preloader

Utiliser Twitter pour la veille et la communication

Utiliser Twitter pour la veille et la communication

Viadeo, Linkedin, l'importance du profil - Trouver un emploi avec les réseaux sociaux Viadeo et Linkedin sont des réseaux sociaux professionnels qui s'adressent avant tout aux personnes diplômées. Le français Viadeo compte 4 millions de membres et l'américain Linkedin environ 6 millions, en France. "Les réseaux sociaux sont utiles pour les diplômés bac + 2 minimum. N'attendez pas d'être diplômé pour vous créer un profil. Les spécificités des deux réseaux Viadeo et Linkedin ont des fonctionnalités semblables : gestion d’un réseau de contacts, groupes de discussion, offres d'emploi, possibilité de poser des questions au réseau... Viadeo comporte la possibilité de connecter son profil à son blog ou un site perso. Pour les métiers en lien avec ces secteurs (nouvelles technologies, marketing, commerce, finance, médias), être sur les réseaux sociaux est indispensable. Un profil comme une vitrine pro Les profils créés sur Viadeo ou Linkedin doivent être très complets.

Syndication de contenu : flux RSS et Atom Qu'est-ce qu'un flux RSS ? A quoi ça sert ? Comment le mettre en place sur un site Web ? Dossier introductif sur la syndication de contenu. Cet article fait le point sur la syndication de contenu, que vous connaissez peut-être sous les noms "RSS", "fil RSS" ou "flux RSS". Cet article est destiné aux débutants et ne contient pas de descriptif technique détaillé des différents formats, ou des aspects suivants : questions de validité XML ou RDF, problématiques de mise en cache des flux. Qu'est ce que la syndication de contenu ? La syndication de contenu (généralement sous forme de "flux de syndication", souvent appelés "fils" ou de flux RSS ) est une application pratique du langage XML permettant de créer un fichier résumant les dernières informations du contenu d'un site Web. Un flux de syndication est un ficher XML disponible sur un site, et qui contient des informations sur les derniers contenus publiés S'abonner aux flux de syndication

La bande dessinée en France : abondance de titres, pénurie de revenus Les années 1980 et 1990 ont lancé un mouvement de concentration éditoriale qui a bousculé le paysage de la bande dessinée. Avec la fragilisation de la transmission par la famille du pouvoir et du patrimoine des entreprises, les opérations d’acquisition se multiplient et des groupes d’envergure se constituent, dont les activités se déploient également dans la diffusion-distribution et la production d’autres types de contenus culturels (audiovisuel, presse, jeu vidéo, numérique). Aujourd’hui, le secteur se présente comme un oligopole à frange, typique des industries culturelles, avec une poignée de grosses structures qui captent l’essentiel des revenus et une multitude de petites entreprises aux parts de marché très faibles[+] NoteFrançoise Benhamou, L'Économie de la culture, La Découverte, 2003. [7]. - le groupe franco-belge Média-Participations, qui pèse à lui seul 27,3 % du marché, occupe la première position.

Comment utiliser Twitter ? Novembre 2017 Avec plus de 500 millions d'utilisateurs à travers le monde, le réseau social Twitter fait et défait les buzz sur la toile. Des révoltes en Iran au marketing en passant par l'actu du web, rien n'échappe à Twitter. Mais au fait, comment ça marche ? Notre vidéo Qu'est ce que c'est ? Concrètement, Twitter est une plate forme gratuite de micro-blogging permettant la diffusion de messages courts (140 caractères) à une liste de contacts personnels. Tout comme Facebook, Twitter permet en effet de se créer une liste d'amis, plus communément appelés « abonnés » (en anglais followers). A l'inverse, de votre côté vous pouvez vous créer votre propre liste de contacts personnels, appelés « abonnements » (en anglais following). Comment s'inscrire ? Pour pouvoir vous inscrire à Twitter, rendez vous sur la page d'inscription de Twitter. Comment ça marche ? Une fois votre compte correctement paramétré, vous êtes fin prêt à utiliser Twitter. Composer son message Rechercher des contacts

Système d'information Monitoring d'un système d'information de contrôle du trafic aérien Le système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources qui permet de collecter, stocker, traiter et distribuer de l'information[1], en général grâce à un réseau d'ordinateurs. Il s'agit d'un système socio-technique composé de deux sous-systèmes, l'un social et l'autre technique. Le sous-système social est composé de la structure organisationnelle et des personnes liées au SI. Ces capacités de traitement de volumes importants de données, d'inter-connexion de sites ou d'opérateurs géographiquement éloignés, expliquent qu'elles sont, aujourd'hui, largement utilisées (par exemple, dans les activités logistiques) pour traiter et répartir l'information en temps réel, en lieu et place des moyens classiques manuels, plus lents, tels que les formulaires sur papier et le téléphone. Enjeux du système d'information[modifier | modifier le code] Le système d'information est le véhicule des entités de l'organisation.

Qu'est-ce que le cloud? Internet est apparu dans les années 1960, mais il a fallu attendre les années 1990 pour qu'il ait un impact sur le monde de l'entreprise. Le World Wide Web est né en 1991 et, en 1993, le navigateur Mosaic a été lancé. Il permettait aux utilisateurs de consulter des pages web qui comprenaient des textes et des images. C'était le début des premiers sites web d'entreprise et, bien entendu, la plupart de ceux-ci appartenaient à des sociétés dans la technologie et les ordinateurs. Lorsque la vitesse et la fiabilité des connexions s'est améliorée, un nouveau type d'entreprise est apparue : les fournisseurs d'applications en ligne (Application Service Provider, ASP). Les ASP utilisaient des applications métiers et les exécutaient pour leurs clients. Mais il a fallu attendre les années 1990 pour que le cloud computing fasse son apparition. Depuis, le cloud n'a cessé de croître : en 2013, les dépenses mondiales en services cloud étaient estimées à 47 milliards de dollars.

Datavisualisation : 3 outils pour créer de belles infographies gratuitement La datavisualisation est une excellente solution lorsque l’on dispose de beaucoup d’informations à transmettre (chiffres, années, dates…). Pour éviter de longs paragraphes d’écriture descriptive, la création d’illustrations permet d’accrocher le lecteur et de lui proposer un contenu différent : graphiques, timelines, camemberts, diagrammes, chronologies, cartographies, infographies, créations graphiques. Tiki-Toki www.tiki-toki.com Tiki-Toki est spécialisé dans la réalisation de timelines. Même si Tiki-Toki peut sembler complexe, en prenant le temps d’explorer toutes les fonctionnalités, l’utilisateur arrive peu à peu à créer une timeline. Easel.ly www.easel.ly Au pays des infographies, Easel.ly a séduit de nombreux utilisateurs. Notons qu’il est également possible d’insérer toutes sortes d’images proposées directement par Easel.ly ou importées depuis votre ordinateur. Infogr.am infogr.am Infogr.am est un outil qui permet la réalisation d’infographies et de graphiques de bonne qualité.

Curation et publication automatique : comparaison de 70 services L’outil gratuit de comparaison collaborative SocialCompare permet de créer et de modifier en ligne des tableaux sur bien des sujets. Issu des travaux du journaliste Pierre Tran, le comparatif des plates-formes de curation – outils pour sélectionner manuellement des contenus en ligne (veille), de les éditorialiser et de les partager. Plus de 50 services de curation comparés Plus de 50 services de curation sont analysés avec une grille de 16 items et une note globale : sources, positionnement, sélection manuelle, sélection automatique, éditorialisation, format de sortie, export, collaboration, analytics, mobile app, réseau social, tarifs, origine, site Web, remarques. Plus de 20 outils de publication automatiques comparés Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : France Tags: comparaison, curation, outil en ligne, tableau, veille

Veille informationnelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. D’après la norme XP X 50-53 de l’AFNOR, la veille informationnelle est une « activité continue en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions ». Une autre définition est donnée par Serge Cacaly, dans le Dictionnaire de l’information. Stratégies et acteurs de la veille[modifier | modifier le code] Le principal but de la veille est de mieux cerner son environnement et anticiper ses évolutions et ainsi lutter contre l’infobésité et aider à la prise de décision[1]. Les outils de la veille et la collecte[modifier | modifier le code] Une veille de qualité combine généralement plusieurs outils de veille. La méthode pull : le veilleur va rechercher les informations, en dépouillant la presse par exemple. Analyse et diffusion de l'information[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

untitled L’IABD s’engage en faveur d’un assouplissement de la directive européenne 2001 sur le droit d’auteur dans la société de l’information » IABD... En apportant solennellement son soutien aux propositions formulées par l’eurodéputée Julia Reda en vue d’une adaptation à l’échelle européenne du droit d’auteur et des droits voisins, l’IABD… vise à permettre aux bibliothèques et services d’archives ou de documentation de poursuivre dans l’univers numérique leurs missions d’intérêt général d’accès à la connaissance et la culture ,et de diffusion la plus large. L’IABD… reconnaît la nécessité d’une protection au bénéfice des créateurs et la possibilité pour eux de percevoir une rémunération appropriée. Ces propositions sont les suivantes : Lors de la présentation des conclusions du rapport du Pr Sirinelli sur une éventuelle révision de la directive européenne 2001/29/CE sur le droit d’auteur et les droits voisins, la Ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin a rappelé que la France n’était pas favorable à tout projet européen de réforme de cette directive. Associations signataires

MOOC #ITyPA : "la VEILLE". Comment veillez-vous ? Veiller ? Veiller, c'est pour moi faire venir de l'info automatiquement, ne plus avoir besoin de la chercher à chaque fois. Ce qui suppose d'avoir une idée claire de ce que l'on cherche, de collecter de l'info, de la traiter (je garde ou non ? je la classe comment, etc.) et de l'utiliser. L'utilisation classique de résultats de veille, c'est de sécuriser des décisions sur les projets, ou de produire des contenus qui seront diffusés. Mais c'est dans cette pratique-là (la curation) que j'apprends, que je comprends, que j'assimile, que je m'approprie les concepts et les connaissances. La curation est pour moi une activité de veille “augmentée” : sur un thème donné, identifier des sources de contenus (sites, blogs…), trier les contenus les plus pertinents, les présenter et les commenter sur un média web. Ma veille est à la fois "technologique" et "sociétale" "Technologique" sur quelques thèmes assez précis (écriture web, elearning/epedagogie, etourisme, etc.) Les outils de veille

4 étapes pour établir une veille informationnelle efficace Que vous soyez une entreprise (PME, TPE,…), une association, une marque ou encore un indépendant, réaliser une veille concurrentielle et informationnelle sur le Web se révèle être une stratégie plus que vitale. Afin qu’elle soit la plus efficace possible, 4 étapes seront nécessaires et quelques outils vous seront indispensables. Qu’elle soit concurrentielle, informationnelle ou encore d’e-réputation, la veille est une pratique devenue incontournable. Elle vous permet de soigner l’image de marque de votre structure, de savoir ce que les internautes disent à propos d’elle et prendre connaissance de l’avis des consommateurs concernant vos produits/services. Établir votre stratégie / ciblage La première étape est déterminante puisque c’est elle qui conditionne l’efficacité des actions que vous allez ensuite mener. Votre stratégie doit s’appuyer sur un travail effectué au préalable : le persona. Que recherchent vos clients ? Protection de votre environnement Recherche d'informations

Le cloud: les avantages et les inconvénients Une grande confusion entoure le concept même de « cloud computing ». Plusieurs définitions et tentatives de définitions existent aujourd’hui. Pour certains, le cloud computing désigne la totalité des services d’hébergement, pour d’autres, il s’agit de fournir une infrastructure à distance. D’aucuns définissent même le cloud computing comme étant une « fédération de services applicatifs à la demande ». Fait intéressant ; bien que le cloud computing demeure encore une notion à définir avec précision, on parle déjà aujourd’hui de « cloud 2 », sensé être la nouvelle génération (sociale et mobile) du cloud. En tout cas, une chose est sûre ; le cloud computing ne représente pas une offre à proprement dit, mais plutôt une notion abstraite. Cloud Computing : définition Le cloud computing est un concept qui représente l’accès à des informations et services, situés sur un serveur distant. Un concept. Cloud Computing : Une décision pertinente ? Avantages du cloud computing (CC) 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Related: