background preloader

Luc Schuiten

mario botta architetto Beirutopia: Could Lebanon's capital become a garden city? Beirut has a chronic lack of green space. In search of a solution, Lebanese architect Wassim Melki has proposed covering the city's rooftops with trees. This computer generated image shows what Beirut's skyline would look like. View of Beirut at dusk from the district of Gemmayzeh, taken in June 2009. This artist's impression of the "Wonder Forest" shows individual trees planted in pots, sitting on the rooftops in Beirut. A bird's eye view of the projected impact. Artist's impression of a sapling Savior tree in a basic tin pot. Aerial view of Beirut today. A computer generated aerial view of the city after Wonder Forest has been installed. Beirut 'Wonder Forest' The Beirut 'Wonder Forest' Architect's "Wonder Forest" concept would turn Beirut skyline greenThe plan involves installing 60,000 potted trees on the city's rooftopsBenfits include improved air quality, reduced CO2 emissions and increased shade "We want to cover the top of nearly every building in the city with trees," said Melki.

Vincent Callebaut Architecte LILYPAD PROGRAM : Floating Ecopolis for Climate Refugees / Mixing Uses LOCATION : Oceans SURFACE AREA : 500.000 m² PERSPECTIVES : Philippe Steels / www.pixelab.be Further to the anthropogenic activity, the climate warms up and the ocean level increases. According to the principle of Archimedes and contrary to preconceived notions, the melting of the arctic ice-floe will not change the rising of the water exactly as an ice cube melting in a glass of water does not make its level rise. However, there are two huge ice reservoirs that are not on the water and whose melting will transfer their volume towards the oceans, leading to their rising. According to the less alarming forecasts of the GIEC (Intergovernmental group on the evolution of the climate), the ocean level should rise from 20 to 90 cm during the 21st Century with a status quo by 50 cm (versus 10 cm in the 20th Century). Vincent Callebaut Architect Suite à l’activité anthropique, le climat se réchauffe et le niveau des océans augmente !

Accueil : Ludovic Tallon Agriculture urbaine : le futur des villes ? L’alimentation conditionne l’évolution de nos sociétés. De la sédentarisation à la mondialisation, l’agriculture – et les systèmes alimentaires au sens large – ont été au cœur des grands tournants pris par l’humanité. Aujourd’hui, ce secteur se trouve à la croisée de tous les enjeux auxquels nous sommes confrontés : changement climatique, raréfaction des ressources, crise économique, sociale & alimentaire, pollution des sols, explosion démographique, etc. Dans ce contexte, l’équation à résoudre est complexe : produire mieux avec moins, et nourrir mieux un plus grand nombre. Les solutions doivent donc être innovantes, systémiques, durables. L’agriculture urbaine, qui connaît actuellement un renouveau partout dans le monde, peut contribuer à la mise en place de ces solutions. Programme détaillé 9h : Accueil et Inscriptions 9h30 Introduction : Jerôme Veriter, GroupeOne Gaetan Dartevelle, Greenloop 9h45 : Quel avenir pour l’Agriculture urbaine à Bruxelles, en Belgique, et ailleurs ?

Fondation Le corbusier Plan du site Maison La Roche Appartement-Atelier Villa Le Lac Maison Jeanneret Activités culturelles Oeuvre Construit Divers Bourses/Prix Expositions Acquisitions Bulletin d'Informations Rencontres Architecture Réalisations Projets Arts Plastiques Peintures Dessins & Papiers collés Emaux Tapisseries Sculptures Estampes

Un ado compte extraire 7 millions de tonnes de plastique des océans Objet flottant non identifié, le navire de Boyan Slat est flanqué de longs bras montés sur des bouées, faisant face à l'immensité. Ce système ne comporte aucun filet, ce qui permettrait de nettoyer les océans non pas en 79 000 ans (comme le prédisaient certains scientifiques) mais en seulement 5 ans ! Une différence qui a de quoi réjouir les militants écologistes les plus désabusés. Les déchets ne seront pas "attrapés" dans des filets, mais déviés par de gigantesques structures. C'est par la force des courants marins que le plastique sera dirigé vers la plateforme de nettoyage, elle-même auto-alimentée grâce au soleil et aux vagues. Durable et rentable Le génie du projet tient aussi au fait que les débris ainsi récupérés permettraient de générer plus d'argent qu'il n'en faut pour construire la plateforme. Une étude de faisabilité est en cours : le projet de Boyan Slat et de son équipe d'ingénieurs a déjà traversé un quart du processus.

Skitour - 100% Ski de rando

Related:  LUC SCHUITEN