background preloader

Neuromarketing

Neuromarketing
Auteur : Yvan Valsecchi A - Les origines du NeuroMarketing. Des études de marchés, aux stratégies en passant par le mix-marketing, tout a toujours tourné, pour les responsables du marketing, autour de deux obsessions : pénétrer dans votre esprit pour connaître vos pensées et activer le bouton qui vous fera acheter. Au fil du temps, les traditionnelles recherches de marché, questionnaires, sondages, groupes de discussion ont montré leur limite. Elizabeth Loftus (Professeur de psychologie, Irvine, CA) a pu démontrer que les souvenirs pouvaient être largement déformés par des événements plus tardifs et notamment par des questions ultérieures. Alors comment mesurer de façon sûre et objective l'impact d'une publicité, d'une marque, d'un message publicitaire ? Pespi mena une série de campagnes publicitaires entre 1970 et 1980, montrant des consommateurs effectuant un test à l'aveugle de leur boisson comparée à celle du leader du marché : Coca-Cola. B - Peut-on lire dans les pensées ? Rassurés ?

Neuromarketing Auteur : Yvan Valsecchi A - Les mesures utilisées par le Neuromarketing. La mesure de l'émotion. L'entreprise de neuromarketing NeuroFocus Berkley USA, mesure l'efficacité d'une publicité grâce à l'encéphalogramme. l'attention, l'émotion et la mémoire. Chaque paramètre a son propre score, et c'est leur combinaison qui donne le score général d'efficacité de la publicité en question. B - Rôle de l'émotion sur la décision. La mémoire d'une publicité ne signifie donc pas forcément l'achat du produit. Pourquoi s'intéresser particulièrement au processus de décision ? À Palo Alto, CA, Brian Knutson, chercheur en Psychologie, université de Standford s'intéresse au rôle de l'émotion sur la décision. Pour comprendre si l'émotion permet de prédire nos comportements, Brian demande à des cobayes de faire leur course sous IRM. C - Le contexte est important pour une publicité. Être ému par une publicité, s'en souvenir, voilà des critères désormais mesurables. A.K. F - L'avenir : une pub sans logo. A.K.

Le neuromarketing lit-il dans nos pensées ? Dernier-né des transferts entre sciences humaines et publicité, le neuromarketing se présente comme l’outil ultime de manipulation du consommateur. Doit-on craindre que ceux qui explorent notre cerveau puissent un jour commander nos achats ? Le marketing a toujours adoré les sciences humaines. Dès ses origines, comme le rappelle le psychologue Didier Courbet (1), il y a trouvé dans les différentes théories successivement en vogue des éléments pour peaufiner sa conception du consommateur et développer de nouvelles techniques de vente. Après la Seconde Guerre mondiale, le marketing ira chercher l’inspiration du côté des travaux sur la réception des médias. Les neurones du Coca-Cola Comme son nom l’indique, le neuromarketing applique les techniques et savoirs issus des neurosciences au comportement du consommateur. Ces derniers disposent-ils cependant, avec le neuromarketing, du sésame qui leur permet de manipuler le consommateur à leur guise ? Des applications vagues

In Wall Speakers, Invisible or Hidden Flat Panel Speaker Transducers cnrs-mars_avril2012 Neuromarkethique != Neuromarketing + Ethique, l’impossible équation ? » Brainfight le Blog de Fabrice Meuwissen en Français | Brainfight le Blog de Fabrice Meuwissen en Français Hasard ou coïncidence, mais 2 reportages sur le neuromarketing ont été diffusés ces 2 dernières semaines, l’un sur France5, d’Emmanuelle Ménage, “Neuromarketing, Consommateurs Pris au piège” Replay , et hier soir sur France 2, dans l’émission Cash Investigation, présenté par Elise Lucet, réalisé par Benoît Bringer. A revoir sur Que ce soit sur Twitter ou les forums libres des émissions, le sujet fait parler, souvent dans les extrèmes. Avec cette approche quasi-systématique de faire un reportage à charge contre les entreprises qui utilisent le Neuromarketing. Pourtant le sujet n’est pas si nouveau, en 2008 , il y avait eu un autre reportage ( et surtout bien d’autres que je n’ai pas détecté ), avec le titre : “Neuromarketing, citoyens sous influrences” , vous pouvez le trouver sur DailyMotion en 4 morceaux : “The solution to pollution is dilution“

Neuroscience cognitive - Orientation Psychologie Cognitive Le groupe de recherche "Neuroscience cognitive" est dirigé par la professeure Daphné Bavelier. La plasticité du cerveau, cette capacité de remodeler les communications entre circuits neuronaux , est à la base de tout apprentissage. Quels sont les facteurs qui favorisent la plasticité du cerveau humain et facilitent l'apprentissage ? Est-il possible que certaines parties de notre système nerveux soient plus de malléables que d'autres, et permettent ainsi une acquisition plus facile de certaines compétences? Les réponses à ces questions sont essentielles non seulement pour les théories de l'apprentissage mais aussi pour leurs application aux domaines de l'éducation, la rééducation clinique ou le vieillissement. Nos recherches combinent des approches comportementales avec l'imagerie cérébrale pour étudier comment les êtres humains apprennent.

Quand le marketing part à l'assaut de votre cerveau Attention, votre cerveau est épié. Vos comportements de consommateurs sont non seulement analysés, mais aussi, depuis quelques années, le neuromarketing donne aux publicitaires des moyens pour stimuler votre subconscient et entretenir votre besoin d'acheter. Basé sur les travaux de médecins qui ont étudié le processus humain de prise de décision, le neuromarketing veut aller au-delà du consommateur lambda pour toucher les magasiniers. Problème : derrière cette méthode de marketing que d'aucun jugeront peu scrupuleuse, pointe la peur d'être transformé en vulgaire marionnette. Au Canada, le fabricant d'échafaudages industriels Hydromobile a eu recours aux spécialistes de la firme Salesbrain. Le neuromarketing ne se limite pas à la vente. "On sait maintenant quelles sont les régions du cerveau qui s'animent dans certaines conditions, explique Christophe Morin, spécialiste du neuromarketing.

Prise de décision et conditions environnementales Summerfield C., et al. Neuron 2011 ; 71 (4) : 725-36 Les lobes frontaux servent à la prise de décision ainsi qu’au contrôle du comportement et de la pensée. L’imagerie par résonance magnétique (IRMf) combinée à la modélisation mathématique montre que, dans des environnements stables, les décisions prises en réponse à des stimuli visuels impliquent les régions prémotrices latérales et médianes. Activations cérébrales obtenues en IRMf lors des décisions prises dans des environnements stables ou changeants Section coronale des lobes frontaux humains au niveau du cortex prémoteur (haut, y=0) et du cortex préfrontal (bas, y=24).

Le fantasme du neuromarketing La tendance est allée plus vite que la musique, et tout le monde s'est emballé sur le neuromarketing. Quelle douce chimère, pour une marque, que de pouvoir pénétrer le subconscient des consommateurs ! On imagine aisément l'avantage qu'elle tirerait à comprendre les mécanismes cérébraux des clients pendant l'acte d'achat. À quel moment intervient le plaisir ? Se souviennent-ils d'une publicité ? Le message a-t-il touché leur raison ou leurs émotions ? Au début des années 2000, cette discipline alliant neurosciences et marketing s'est vite construit une renommée. LA PROMESSE DE LA TENDANCE« Un complément des sciences cognitives » «L'analyse IRM, seule, n'est pas efficace en marketing. Genèse d'un rêve Car pour cibler sa communication, il est indispensable de comprendre le consommateur. Ainsi, en visualisant directement la matière grise, l'imagerie cérébrale est passée pour la solution miracle en passant outre le langage. Une thèse alimentée par certains médias. Balbutiements

Dérégulation génétique dans la déficience intellectuelle Hashimoto S., et al. Science 2011 ; 333 (6046) : 1161-63 La déficience intellectuelle (DI) est un handicap qui concerne près de 3 % de la population générale, mais dont les causes sont encore peu connues. Les travaux de l’équipe de Laurence Colleaux (unité Inserm 781/Université Paris Descartes, Fondation Imagine) visent à caractériser les anomalies génétiques responsables de ces maladies, et à identifier ainsi les molécules clés des voies de régulations contrôlant le développement du cerveau et des fonctions cognitives. Dans ce travail, les chercheurs ont identifié une mutation du gène MED23 responsable d’une forme isolée de DI. MED23 code une des sous-unités du Médiateur, un large complexe multiprotéique jouant un rôle central dans la mise en place et le fonctionnement de la machinerie d’initiation transcriptionnelle. Dérégulation de l'expression des gènes précoces © S.

Innovations - AnyTouch et le monde devient tactile… Publié le 30 mai 2012 La "tactilisation" va-t-elle devenir l’un des grands phénomènes technologiques et sociétaux de ces prochaines années? A voir l’innovation élaborée par la start up Ayotle aidée de Digitas Labs, la réponse pourrait être oui… Aujourd’hui quand on parle tactile, on pense smartphone, tablette ou la «Surface» de Microsoft. Pourtant le tactile qui est une composante corporelle irréductible ne peut se limiter à un simple rapport entre la main et un objet technologique. Aujourd’hui tout peut être tactile et la jeune start up franco-mexicaine Ayotle démontre avec AnyTouch l’étendue des possibilités d’utilisation d’objets urbains ou autres dans la communication de demain. Ayotle spécialisée dans les applications interactives associées à partir de la capture des mouvements du corps et du visage vient de lancer, avec le support du Digitas Labs, Anytouch, un prototype permettant la «tactilisation» de n’importe quel objet! Une caméra 3D Gaël Clouzard TAGS : Ayotle / France / Innovation

Related: