background preloader

L'espérance de vie dans le monde en 2008 [carte]

L'espérance de vie dans le monde en 2008 [carte]
Depuis le 1er janvier, les hôpitaux français ont l’obligation de publier dix indicateurs reflétant « la qualité et la sécurité des soins (1). » Confirmant la volonté gouvernementale de procéder à une évaluation quantitative de la qualité des services publics (2), ce décret rappelle que l’établissement de statistiques reflète les projets politiques — et ne manque pas de les influencer en retour. Ces données, censées résumer la « qualité de la prise en charge des patients », devront également être publiées par les hôpitaux de façon « comparative » — ce qui invite à faire le point : peut-on vraiment comparer les « performances » des structures de soins ? A l’échelle mondiale, et malgré toutes ses limites (3), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a au moins le mérite de contribuer à la collecte de données sur la situation sanitaire. Les méthodes de calcul posent aussi question. Related:  Ficher

L’histoire de deux fillettes [animation] Inspiré du Rapport sur la santé dans le monde, 2003, ce récit met en parallèle la vie de deux fillettes nées l’une au Japon, l’autre en Sierra Leone, avec un écart d’espérance de vie de 50 ans. Alors qu'une fillette née aujourd'hui au Japon peut s'attendre à vivre jusqu'à environ 85 ans, une autre née au même moment en Sierra Leone a une espérance de vie qui ne dépasse pas 36 ans. La Japonaise va être convenablement vaccinée, nourrie et scolarisée. Si elle tombe enceinte, elle bénéficiera de soins maternels de haute qualité. Plus tard, elle pourra être atteinte de maladies chroniques, mais d'excellents services de traitement et de réadaptation seront à sa disposition et elle peut alors s'attendre à recevoir des médicaments d'une valeur moyenne de US $550 par an, et bien plus si nécessaire. En revanche, la fillette de Sierra Leone a peu de chances d'être vaccinée et risque fort de souffrir d'un déficit pondéral pendant toute son enfance. Voir aussi

La population mondiale de demain, en quatre graphiques La semaine dernière, les Nations Unies ont publié une révision de leurs prévisions et statistiques démographiques (a). J’ai eu l’occasion de parcourir ces chiffres et de consulter le très intéressant document de synthèse des principales conclusions (a) (PDF, 1MB) qui les accompagne. Mais avant de nous y plonger, posons-nous la question de l’exactitude de ces prévisions : de quelles pistes disposent les démographes de l’ONU ? La réponse la plus complète que j’ai pu trouver est donnée par Nico Keilman, dans un document de 2001 (a) auquel Hans Rosling se réfère dans cette vidéo (a). Il indique qu’en 1958, les Nations Unies avaient tablé sur une population mondiale d’environ 6 milliards d’habitants en 2000 (se projetant ainsi 42 ans dans l’avenir), soit une marge d’erreur de moins de 5 %... La population mondiale actuelle est de 7,3 milliards d’êtres humains. Actuellement, près des deux tiers de la population mondiale vivent en Asie, majoritairement en Inde et en Chine.

untitled INFOGRAPHIE - Selon l'agence de notation Moody's, le vieillissement de la population mondiale pèsera sur la croissance économique mondiale. Dès 2015, 67 pays seront classés parmi les « vieillissants ». Le vieillissement démographique n'épargnera personne, pas même les pays émergents. Dès l'an prochain, 60 % des 112 pays notés par Moody's - soit 68 pays - seront classés comme «vieillissants». Le ralentissement démographique va durement peser sur la croissance mondiale dans les deux prochaines décennies. Plusieurs facteurs expliquent cette dégradation annoncée de la croissance mondiale. Le rapport esquisse des solutions.

Bilan démographique 2013 - Bilan démographique 2013 Mise à jour : 13 janvier 2015 Le bilan démographique 2014 donne la population de la France estimée au 1er janvier 2015 et l'évolution de la situation démographique depuis 1982 : population au 1er janvier, nombre de naissances, de décès et de mariages (les données France métropolitaine sont disponibles sur une période plus longue ; elles sont diffusées à partir de 1946). Il présente également les principaux indicateurs démographiques. Ce bilan annuel est établi à partir des résultats définitifs du recensement 2012. Champ géographique - Les données sont disponibles sur deux champs : France métropolitaine et France. Population totale par sexe et âge au 1er janvier 2015 Tableaux rétrospectifs Pyramides des âges (Population totale par sexe et âge - France et France métropolitaine) au 1er janvier 2015 (Format XLS - 39 ko) au 1er janvier 2014 (Format XLS - 46 ko) au 1er janvier 2013 (Format XLS - 31 ko) au 1er janvier 2012 (Format XLS - 31 ko)

La démographie russe, entre mythes et réalité Loin des calculs d'experts et des idées reçues, la situation démographique de la Russie ne semble pas connaître une dynamique aussi dramatique et aussi grave que nombre d'observateurs l'ont laissé entendre. La décennie infernale Brutalement propulsé dans l'économie de marché après la chute de l'URSS, le pays a traversé durant les années 90 une période de dérèglement politique, économique, social et moral généralisé. Sur le plan sanitaire, l'explosion de la toxicomanie a provoqué une explosion du VIH et l'on a vu réapparaître de nombreuses maladies qui n'existaient plus que dans certains pays du tiers monde comme par exemple la diphtérie, le typhus, le choléra ou la tuberculose. La conséquence de ce grand dérèglement sur la démographie du pays fut quasi-instantanée. Fort logiquement, de nombreux pronostics démographiques plus pessimistes les uns que les autres vont apparaître à cette époque. Le réveil démographique russe: la Génération Poutine La population russe ne baisse plus depuis 2009

L'eau au XXIème siècle : un défi majeur pour l'humanité La moitié des habitants de la planète manquera d'eau dans trente ans si rien n'est fait : tel est l'implacable constat fait lors de la conférence des Nations Unies sur le développement et l'environnement qui s'est tenue dans le cadre du sommet de la Terre de Johannesburg. Cette conférence a parfaitement éclairé l'ampleur des défis posés à l'humanité par la question de l'accès pour tous : 1,1 milliard de personnes dans le monde n'ont pas accès à l'eau potable et 2, 4 milliards ne disposent pas d'installations sanitaires décentes, selon le Programme des Nations Unies pour l'Environnement. Plus d'un milliard de personnes disposent de moins de 20 litres d'eau par jour, contre 150 litres pour un européen et 300 litres pour un américain. René TRÉGOUËT Sénateur du Rhône Noter cet article : Recommander cet article : Envoyer à un ami

Quand la pauvreté se révèle dans les grandes villes Voilà de quoi nourrir le débat à l’approche des élections municipales. Une étude, publiée ce mardi par le bureau d’analyse Compas (Centre d’observation et de mesure des politiques d’action sociale), révèle les taux de pauvreté, ville par ville. Où vivent les plus démunis ? Ont-ils quitté les centres des grandes villes avec la flambée des prix de l’immobilier ? Louis Maurin, consultant pour le bureau Compas et directeur de l’Observatoire des inégalités, a dépiauté avec sa collègue Violaine Mazery les données fiscales de 2011 fournies par l’Insee, ajoutant les prestations sociales et retirant les impôts, pour avoir une vision la plus juste possible des niveaux de vie. Le taux de pauvreté varie de 7% à 45% Dans une ville comme Roubaix (Nord) par exemple, 45% des ménages sont considérés comme pauvres, c’est-à-dire disposant de moins de 60 % du revenu médian national (1) (après impôts et prestations sociales). De la pauvreté partout, un peu moins à l'ouest Même travail sur Lyon et Marseille.

Johannesburg : équité et eau, une étude géographique Un enjeu stratégique et symbolique De l'eau "for all, for ever" .... un défi majeur et symbolique dans l'Afrique du Sud post-apartheid, à la croisée de la quête d'équité et de développement durable. La province du Gauteng nécessite les plus importantes ressources en eau (seulement 1,5% du territoire mais une population urbanisée à 97%, 8 millions d'habitants, 50% du PIB du pays, 80% de l'électricité consommée). À côté de la ville capitale, Pretoria, à majorité afrikaner, Johannesburg (parfois dénommée Jo'burg ou Joeys) est une métropole au rôle économique majeur, vaste aire urbaine souvent connue pour sa violence, sa diversité, ses inégalités. C'est également dans le Gauteng (le nom signifie "région aurifère" en nord-sotho) que s'est développée l'exploitation aurifère dont la production diminue progressivement du fait de l'épuisement des filons et de la croissance des coûts d'extraction. 1 - La jouissance de l'eau, miroir des contrastes sociaux Le système de transfert d'eau Références

Risques et sociétés 1. Comment connaître l'infection à VIH/sida ? 2. 3. Vingt-cinq ans après l'émergence de l'épidémie à VIH/sida, le monde est parcouru par de très nombreux systèmes infectieux à VIH. Comment connaître l'infection à VIH/sida ? La connaissance de l'infection à VIH/sida peut être abordée par les surveillances du sida, soit au stade de la maladie déclarée, soit au stade asymptomatique d'une durée d'au moins dix ans. La surveillance du sida Le sida est une maladie à déclaration obligatoire. la maladie sida d'aujourd'hui est une infection “d'avant-hier”, compte tenu de la longue durée du stade asymptomatique ; la proportion des cas notifiés varie considérablement : la sous-déclaration est notoire dans la majorité des pays les plus touchés. La surveillance de l'infection à VIH Pour évaluer les tendances de l'épidémie et la programmation des actions de lutte, la surveillance de l'infection est irremplaçable. En Afrique noire, les premiers systèmes de surveillance furent mis en place en 1987.

Une carte mondiale du stress hydrique En marron: stress hydrique supérieur à 80%. En rouge: entre 40 et 80% Une étude, publiée le 12 décembre par le World Resources Institute (WRI), révèle que 37 pays dans le monde connaissent un stress hydrique extrêmement élevé. Ce qui pourrait accentuer les tensions régionales, notamment dans le bassin méditerranéen, où la pression sur la ressource s’accentue. Méga sècheresse dans l’Ouest américain, inondations en Inde… L’approvisionnement en eau, inégal sur la planète, crée des tensions croissantes que les gouvernements anticipent plus ou moins bien. Les chercheurs du projet «Aqueduct» ont ainsi passé à la loupe 100 bassins fluviaux situés dans 181 pays, et ont étudié les usages et la disponibilité de la ressource. Ils ont aussi dégagé un indicateur de variabilité annuelle, de variabilité saisonnière, de fréquence des inondations (entre 1985 et 2011) et de gravité de la sécheresse (entre 1901 et 2008). L’Europe du Sud fortement exposée La réaction de Singapour

Le Cap, ville sud-africaine : ville blanche, vies noires , de Myriam Houssay-Holzschuch L'espace sud-africain est marqué à différentes échelles par les fractures imposées par la ségrégation raciale et par l'apartheid. Les inégalités sociales extrêmes et les spécificités paysagères qui en découlent ne sont peut-être nulle part plus visibles que dans les grandes villes où elles se côtoient en permanence. De plus, du temps de l'apartheid, la ville était vue par le gouvernement comme un espace réservé aux Blancs ; les Noirs en étaient exclus et ceux dont le travail était nécessaire au bien-être de la classe dominante y étaient à peine tolérés, forcés d'habiter en marge de la ville blanche dans des townships. Le cas de la ville du Cap est exemplaire : c'est la «Ville-Mère», le lieu où les Européens ont pris pied en Afrique australe et d'où ils ont entamé la colonisation du sous-continent. 4ème de couverture

7. Les espaces de la faible densité Avec environ 115 habitants au km² en 2006, la France donne l’image d’un pays assez faiblement peuplé en Europe [1]. La faible densité apparaît plutôt comme une singularité au sein de l’ensemble Nord-Ouest européen mais elle n’est pas si exceptionnelle dès que l’on se place à l’échelle européenne. D’autres pays, aussi différents que la Suède ou l’Espagne, connaissent bien le phénomène. En France, l’Insee qualifie aujourd’hui d’espaces de faible densité ceux qui comptent moins de 30 hab. En dépit de leurs limites, ces critères permettent toutefois de dégager un visage certes imparfait de la cartographie de la faible densité (figure 1) mais qui souligne sa prégnance dans l’espace national : 15 579 communes, près de 42 % du total, sont ainsi des communes de faible densité et 10 % for-ment la sous-catégorie des communes désertifiées. Figure 1. Les visages multiples de la faible densité : une réalité spatiale contrastée Il convient ensuite de se départir d’une méprise. Figure 2. Figure 3. 1.

«Habiter Paris est un signe clair de domination sociale» «Habiter Paris est un signe clair de domination sociale» lrs q Brtrnd Dlnë vnt, n ltm fs dns ls mds, sn bln l têt d l cptl, q s dphn, nn Hdlg, s’st lnc dns l btll ds mncpls, n jn ggrph, nn Clrvl, mt ls pds dns l plt. ù st pss l ppl Prs ? L mxt scl, sr tts ls bchs, n srt-ll ps q’n vn mt ? Prs, drnr rfg d bbs ?

Related: