background preloader

Démarrer son Fab Lab « Fab Labs au Québec

Démarrer son Fab Lab « Fab Labs au Québec
Quand on dit démarrer son Fab Lab, on parle bien sûr d’un atelier qui sera « mon Fab Lab » pour plusieurs! Ainsi, comme pour à peu près l’ensemble des initiatives entrepreneuriales sociales et collectives, le plus gros défi sera probablement de rassembler un noyau fort de personnes motivées et déterminées à fournir les efforts nécessaire à l’accomplissement du travail de mise en œuvre du projet. Bon. N’ayons quand même pas peur! Le tout devrait être quand même un projet agréable, stimulant et enrichissant du point de vue des instigateurs et aussi des usagers potentiels, ce qui peut faire profiter son investissement… Donc, sans proposer une procédure unique et linéaire, cette section du site vise quand même à fournir des pistes de réflexion et d’orientation pour l’ensemble des volets liés à la préparation de votre Fab Lab en contexte québécois. Related:  FabLabs, Makers, Hackerspaces

Fab lab en bibliothèque : Exemples et mode d’emploi Qu’est-ce qu’un fab lab ? Comment mettre en place ce nouveau type de lieu partagé ? Un espace public numérique peut-il aujourd’hui faire évoluer une partie de ces activités en fab lab ? À ces questions, Marie D. Martel, bibliothécaire à la Ville de Montréal par un article sous la forme d’un dossier qui se pose la question de la création de fab labs en bibliothèques : Fab Lab : La prochaine révolution en bibliothèque, faites-la vous-mêmes! Fab lab : passer de l’âge de l’accompagnement à l’âge du faire numérique L’experte revient sur les différentes périodes technologiques vécues par les bibliothèques (et les lieux d’accès et d’accompagnement à l’informatique et à l’Internet) : l’âge de l’accès et de la formation et désormais l’âge de la participation (ou l’âge du faire numérique). Fab lab : mode d’emploi Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : International Tags: bibliothèque, créativité, EPN, fablab, Innovation, lieux partages

Les Fab labs en bibliothèque : nouveaux tiers lieux de création Depuis leur origine, les bibliothèques se sont assez patiemment adaptées aux vagues des nouveaux médias se succédant afin de partager l’information dont les usagers avaient besoin. Notamment pour cette raison : des citoyens informés sont les piliers de la démocratie. Les bibliothèques ont évolué à travers l’âge de l’accès (et ce n’est pas terminé), l’âge de la formation et, maintenant, voici que survient l’âge de la participation. Dans ce contexte, les bibliothèques se redéfinissent en tant que projet de curation et de création. L’âge de la participation correspond aussi au moment où l’accès aux ressources numériques tend à faire décroître les superficies nécessaires pour le stockage des collections. Contre toutes attentes, il semble que la dématérialisation des documents tombe à point car des espaces sont précisément requis pour les nouvelles fonctions entourant la participation créative. Petit rappel d’un longue histoire : L’âge de l’accès et de la formation 8 fabuleux labs 1. 2. 3. 4.

DIY, recyclez votre ancien téléphone portable en appareil photo, tablette, dictaphone… Si comme moi vous faites une utilisation addictive de votre téléphone portable, la collection de mobiles usagées a tendance à s’élargir rapidement. On peut bien évidemment les confier au recyclage mais aussi les dédier à une autre utilisation. Si les fonctions réseaux ne sont plus accessibles, le téléphone portable conserve cependant toutes ses capacités logicielles natives. Il peut toujours se connecter au WIFI, prendre des photos, des vidéos ou capturer des sons par exemple (voire se transformer en webcam comme le montre Korben dans ce post). La plupart des téléphones mobiles ont des difficultés à fonctionner (voire ne fonctionnent pas du tout) sans carte SIM insérée. Like this: J'aime chargement…

Fabrication numérique : des ateliers pour passer de l'idée au prototype Rémi Gerriet teste la caméra qu'il vient de fabriquer ; elle sera utilisée sur des drones pour observer les champs et faire des relevés pour l'agriculture. Cet ingénieur indépendant travaille pour des start-up ; son rôle est de développer de nouveaux produits innovants. En quelques semaines, il a pu faire un premier prototype, réalisé notamment grâce à une imprimante 3D. C’est à l’Usine IO qu’il a pu trouver le matériel nécessaire. Rémi Gerriet fait partie des quelques personnes qui ont pu bénéficier en avant-première des prestations de cet espace qui ouvre ses portes aujourd’hui, mercredi 1er octobre. Cet atelier de fabrication numérique s’étend sur près de 1500 m2, au cœur du 13è arrondissement de Paris. L'objectif du lieu : permettre à des jeunes entrepreneurs, des start-up, mais aussi des amateurs éclairés de passer de l'idée au prototype. « Nous voulons favoriser le passage vers l’industrialisation », résume Benjamin Carlu, l’un des co-fondateurs avec Gary Cige et Agathe Fourquet.

Fab Lab, hackerspace : une nouvelle façon de travailler Michel Lallement est sociologue, il a passé un an dans ce que l’on appelle un hackerspace, un lieu où on bricole, on fabrique, on test et on essaye, un lieu plein de machines et d’outils, d’oscilloscopes, d’ordinateurs plus ou moins vieux, de scies, de machines à coudre…Un lieu collaboratif directement issu de cette culture méritocratique et libertaire, autant hippie qu’entrepreneuriale, qui irrigue la Californie depuis plusieurs décennies déjà. Il publie aux éditions du Seuil le résultat de son enquête sous le titre "l’âge du faire". Davantage qu’un exemple isolé et cantonné à une région du monde, c’est peut-être un nouveau paradigme du travail qui est en train de s’inventer, aux Etats-Unis mais aussi en Europe. Nous en parlons cette semaine dans Modes de vies, mode d'emploi Benjamin Carlu ; Michel Lallemant JC Francis © Radio France Avec : - Michel Lallemant, professeur au CNAM, auteur de "L'Age du faire" (Seuil) - Benjamin Carlu, co-fondateur du fab lab "Usine IO" à Paris

Fabulis, un fablab à l’assaut du handicap Sarreguemines, envoyée spéciale (texte et photos) Quelques machines flambant neuves, un coin cosy et du matériel électronique éparpillé. Fabulis ressemble à n’importe quel atelier de fabrication numérique un tant soit peu doté. A la nuance près que ce fablab pas comme les autres a pris ses aises dans une aile du lycée Henri Nominé à Sarreguemines en Lorraine pour accueillir des élèves en situation de handicap. Sa philosophie ? Un fléau presque invisible. « Les études estiment entre 8 et 10 % le nombre d’élèves souffrant de ces troubles, dont une majorité non décelée », explique l’un des enseignants du Fabulis. Fabrication numérique et neurosciences « Cette expérience permet de réfléchir à ce qu’il faut mettre en œuvre pour supprimer les déterminants scolaires et sociaux et imaginer un nouveau départ de l’ascenseur social », poursuit-il. Une journée portes ouvertes pour comprendre « Cette mutualisation des connaissances avec les élèves de l’ULIS est généreuse. Un fablab à l’école ?

Plus de 200 musées offrent leurs collections imprimables en 3D Oui, j’ai téléchargé le scan de la célèbre statue de Néfertiti et je l’ai imprimé. Je suis d’abord tombé sous le charme de la statue, je la trouve très belle. Wikipédia dit qu’elle serait considérée comme un des plus beaux canons de beauté !! Je l’ai regardée, je l’ai observée et elle m’a interrogé. Tout d’abord, la statue a été réalisée il y a 3300 ans par le sculpteur Thoutmôsis dans un bloc de calcaire, elle est aujourd’hui dans un musée de Berlin, le Neus Museum. La statue a été scannée en 1992 puis en 2006. Nefertiti Hack Reduced by Julio Iglesias on Sketchfab Début 2016, Nora Al-Badri et Jan Nikolai Nelles, deux artistes, prétendent avoir scanné le buste de Néfertiti clandestinement en bricolant la caméra 3D Kinectde la console de jeu Xbox 360. Une étude attentive des fichiers révélera qu’il s’agit des scans réalisés par le Nueues Museum lui-même. Les deux artistes revendiquent la « libération » de Néfertiti. Ces objets sont pour les scientifiques des machines à remonter le temps.

Lyon Mini Maker Faire - 28 & 29 Mai - Lyon Mini Maker FaireLyon Mini Maker Faire | Festival Maker Faire Lyon au Pole Pixel du 28 au 29 mai 2016 à Lyon FhAP Tiers Lieux et fabrique des villes contemporaines Les technologies numériques participent de manière croissante à la fabrique et au fonctionnement des villes (mobilité, sécurité, urbanisme, environnement, sociabilité, culture, loisirs). Un axe de recherche à explorer. L’intégration des innovations techniques dans la fabrique des villes est un phénomène ancien. Sans remonter à l’époque Antique et à l’origine des villes, évoquons les projets urbains des architectes-urbanistes du début du 20ème siècle. La période actuelle s’inscrit pleinement dans cette perspective. Helsinki’s City Wall, un écran interactif et collaboratif : Or la ville technicisée engendre une série de problématiques importantes. Face à un tel écueil, on assiste à l’émergence de Systèmes Urbains Cognitifs de seconde génération. Or, les Tiers Lieux ne nous semblent pas réductibles à ces différentes entités. Cette dernière spécificité permet aux Tiers Lieux de jouer un rôle fondamental dans la fabrique des villes contemporaines. Penser la ville technicisée La FabLab House :

Related: