background preloader

Définition Théâtralisation point de vente

Définition Théâtralisation point de vente
La théâtralisation du point de vente est une démarche ponctuelle ou permanente qui consiste à mettre en scène l’offre commerciale d’une enseigne. Le but est de favoriser l’acte d’achat par la création d’une ambiance favorable, voire "euphorisante", et d’augmenter la fréquentation du point de vente. Contrairement à l’univers théâtral où ce sont les acteurs les plus concernés, la théatrâlisation du point de vente se fait surtout en jouant sur le décor et l’ambiance. Ce sont les éléments de décoration qui sont le plus souvent utilisés dans une démarche de théâtralisation du point de vente, mais d’autres sens que la vue peuvent être mobilisés à travers notamment la sonorisation et la mise en place d’une ambiance olfactive. La théâtralisation ponctuelle ou temporaire a trait à des événements calendaires comme Halloween, Noêl ou Pâques. Ci-dessous un profil de poste et une PLV liés à la théâtralisation du point de vente. Source image Popai Related:  théatralisation du point de vente

Vers la "théatralisation" de l'espace de vente ? Pourquoi certaines boutiques attirent-elles irrésistiblement des visiteurs quand, sur le même trottoir, leurs voisines restent désertes ? Qualité du concept, agencement intérieur, efficacité du merchandising,... Voici des méthodes d'enseignes qui font recette et, si elles appartiennent souvent à des réseaux, rien n'interdit d'y piocher des idées. Aujourd'hui, l'univers de vente se décline comme une scène de théâtre. Si un lieu réussit à créer une émotion et à proposer une expérience inédite, il touche l'acheteur qui sommeille en tout visiteur. Poussez par exemple la porte de l'étrange boutique Résonances à Paris-Bercy. Il s'agit là de recréer un univers humain et sensible qui sollicite la mémoire intime et les racines de chaque visiteur. Le réseau de magasin d'articles pour enfants Orchestra parvient lui aussi à séduire les visiteurs en jouant sur l'intimité : il propose aux mères une vision sublimée de l'univers de leurs bambins. La vitrine : les techniques pour allécher...

Comment théâtraliser l'offre Merchandising Comment théâtraliser l'offre Merchandising Mots clés : Kiosque Lors d'une journée technique organisée par l'Institut français du merchandising, industriels et distributeurs ont confronté leurs expériences. Sans se cacher leurs divergences. Comme l'expliquait Bernard Vasseur, président du Syndicat national de la PLV et PDG de la société Media 6, à l'occasion de la Journée technique de l'Institut français du merchandising (IFM) organisée le 30 mars, la théâtralisation peut être événementielle ou institutionnelle. Des propos un peu abstraits, mais que les exemples présentés par les intervenants de cette journée technique viennent éclairer. Le travail de l'agence consiste à « habiller » un rayon - ou une zone - pour en accroître la « séduction ». Leclerc surfe sur le « fantastique » Quant à la théâtralisation temporaire, elle s'organise autour d'opérations ponctuelles comme celle que la société Arboris a récemment mise sur pied pour les centres Leclerc rattachés à la centrale Scapalsace. x Des

Définition Marketing sonore Le marketing sonore regroupe l’ensemble des techniques d’utilisation du son à des fins marketing. Le marketing sonore peut concerner le produit, le point de vente et les supports de communication. Au niveau du produit, le son peut jouer un rôle dans l’appréciation du produit et dans l’émotion qu’il suscite (son d’une Harley Davidson, son produit par un bouchon de champagne, par des chips, etc..). Au niveau des points de ventes, le son d’ambiance peut favoriser l’achat et l’expérience de visite. Bien sur, le son joue un rôle clé dans la communication publicitaire. Les techniques de sonorisation peuvent également être utilisées pour enrichir l’expérience de visite d’un site web. Le marketing sonore est une des composantes du marketing sensoriel. Un exemple d’offre de prestations dans le domaine du marketing sonore :

Définition Merchandising Le merchandising regroupe l’ensemble des techniques d’optimisation ayant trait à l’allocation des surfaces d’exposition des produits dans les points de vente et à leur présentation. L’optimisation du merchandising repose sur des analyses quantitatives des ventes et résultats (C.A., marges, etc.), sur la prise en compte des comportements des visiteurs du point de vente (parcours, habitudes de consommation, vitesse de circulation, comportements et capacités visuelles, etc.). Dans la grande distribution, les résultats du merchandising s’apprécient généralement en observant le chiffre d’affaires réalisé par m² ou par mètre linéaire. Le merchandising englobe généralement l’optimisation de l’assortiment, l’optimisation de l’allocation d’espace par produit et marques, l’aménagement du point de vente et la communication sur le lieu de vente. Voir également sur le sujet le glossaire du merchandising. Un exemple de conseils de merchandising donnés par Loreal pour les salons de coiffure :

Le marketing sensoriel comme axe de positionnement Ce principe de théâtralisation de l’offre est notamment utilisé par les magasins Niketown aux Etats-unis ou en France par les « parcs de la forme »de Décathlon : le point de vente est complété par un complexe de loisirs et de pratiques sportives. Ces exemples d’enseignes montrent que le commerce de détail tend à manipuler l’aménagement du magasin en développant les variables d’atmosphère et sensorielle pour que la visite du consommateur constitue en elle-même une expérience positive, notamment par le biais des émotions qu’il éprouve. L’idée ne date pourtant pas d’hier. C’est Aristide Boucicaut, le premier, qui l’a conceptualisée et mise en pratique au Bon Marché, à la fin du XIXe siècle. Le cas Nature et Découverte [2] Le marketing sensoriel est un des piliers de l’offre de NATURE & DÉCOUVERTES. Cette tendance à la création de magasins d’atmosphère singuliers peut s’expliquer Bibliographie Darpy D. et Volle P (2003), Comportements du consommateur, Dunod

Définition Marketing olfactif Le marketing olfactif consiste à utiliser les odeurs à des fins marketing et commerciales. Le marketing olfactif peut s’appliquer au produit, au point de vente et à la communication. La composante olfactive est évidemment très importante pour des produits d’hygiène et de beauté et les produits alimentaires, mais peut également concerner d’autres produits très variés (gommes, tong, ...). Au niveau du point de vente, des diffuseurs d’odeurs peuvent être utilisés pour favoriser la qualité de l’expérience client, renforcer l’image d’une enseigne par la diffusion d’une odeur en relation avec son univers ou pour un produit en particulier. Un exemple d’impact sur la prestation d’un service hôtelier : Un exemple d’impact sur les achats d’impulsion dans un rayon de produits de décoration : Source images : Etude Air Berger / BVA Un exemple d’utilisation du marketing olfactif en PLV : Source image : Weillrobert PLV Un exemple d’offre de prestation de services dans le domaine du marketing olfactif :

Eclairage d'un magasin : conseils pour le réussir © jean-louis zimmermann (Flickr) Conseils pour bien réussir l'éclairage de votre magasin Sachez qu'un éclairage ne se fait pas uniquement pendant le soir, mais aussi pendant la journée, en particulier dans les vitrines, où la lumière du soleil crée des zones d'ombre sur les produits exposés. Placez des zones de lumière au niveau du plafond, des vitrines, des rayons et puis tout au fond du magasin, sans oublier d'en rajouter au niveau des cabines d'essayages et au dessus des miroirs s'il s'agit d'un magasin de vêtements. N'hésitez pas aussi à accentuer l'éclairage au niveau des articles vedettes ou bien de la marchandise en promotion. Évitez les ampoules grillées, signes de mal entretien et d'insouciance. Utilisez des ampoules de bonne qualité pour éviter l'effet grisâtre des ampoules bon marché. Ne négligez pas l'éclairage à l'extérieur de votre magasin, c'est aussi important que l'intérieur. Rajoutez quelques lampes décoratives pour jouer avec le style et donner de l'ambiance à votre magasin.

La théatralisation Comment les marketeurs influencent notre perception Tout est une question de perception Vous avez tous certainement déjà été confrontés à des tests d’illusions d’optique, ces tests jouent sur notre perception, en voici deux exemples célèbres pour commencer : Qui voyez-vous sur cette image ? Maintenant reculez, qui voyez-vous à présent ? De prêt, nous voyons le brillant Albert Einstein, et de loin la charmante Marilyn Monroe. La suivante est l’illusion de Titchener: Les deux points oranges font la même taille. Ce concept est très utilisé en marketing, notamment sur les variations de prix : lorsque les différences sont minimes entre les plus grands et les plus petits éléments, on a tendance à minimiser ces différences, donc 10% de rabais sur une boite de lait sera moins significatif pour un consommateur que 10% de rabais sur une voiture. Notre perception est liée à de nombreux facteurs : nos sens (vue, ouïe, odorat, goût et toucher) mais également à notre vécu (éducation, expérience, culture, environnement…). Perception et marketing

Visual Merchandising Trends: Quelques bonnes pratiques: vers la "théatralisation" de l'espace de vente ? Pourquoi certaines boutiques attirent-elles irrésistiblement des visiteurs quand, sur le même trottoir, leurs voisines restent désertes ? Qualité du concept, agencement intérieur, efficacité du merchandising,... Voici des méthodes d’enseignes qui font recette et, si elles appartiennent souvent à des réseaux, rien n’interdit d’y piocher des idées. Aujourd’hui, l’univers de vente se décline comme une scène de théâtre. Si un lieu réussit à créer une émotion et à proposer une expérience inédite, il touche l’acheteur qui sommeille en tout visiteur. Poussez par exemple la porte de l’étrange boutique Résonances à Paris-Bercy. Antoine Lemarchand, président de Résonances, souligne l’efficacité de ce merchandising intimiste et affectif.Notre mise en scène donne un sens aux produits. Le réseau de magasin d’articles pour enfants Orchestra parvient lui aussi à séduire les visiteurs en jouant sur l’intimité : il propose aux mères une vision sublimée de l’univers de leurs bambins.

Le marketing sensoriel | Un article de BusinessPME Une odeur de pain frais à l'approche de la boulangerie, le chant des oiseaux dans votre jardinerie préférée, la sensation sur la peau que procure votre nouveau gel douche… Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais le marketing sensoriel fait partie intégrante de votre quotidien. D'où vient le marketing sensoriel? Face à l'évolution des marchés, à l'intensité concurrentielle, et aux nouvelles attentes des consommateurs, le marketing « traditionnel », de part ses procédés analytiques et rationnels, ne suffisait plus pour appréhender ces tendances récentes. Les professionnels du marketing ont ainsi entrepris de détecter des nouvelles techniques, permettant de répondre à ces tendances. Enclin à l'urbanisation croissante, au développement de l'Internet et du monde virtuel, le consommateur recherche désormais un sentiment réconfortant de réalité, de sensation unique, d'expérience réelle et s'intéresse à tous ce qui éveille ses sens naturels. Qu'est-ce que le marketing sensoriel?

Définition Mercatique La mercatique, traduction française du terme anglais marketing, peut être définie comme l’ensemble des actions ayant pour objectifs d’étudier et d’influencer les besoins et comportements des consommateurs et de réaliser en continu les adaptations de la production et de l’appareil commercial en fonction des besoins et comportements précédemment identifiés. (définition adaptée de celle du journal officiel définissant la mercatique). Sur la base de cette définition, la mercatique comprend donc : Les champs disciplinaires consacrés à l’étude des besoins. études de marché études qualitatives études quantitatives comportement consommateur .... Les outils destinés à influencer les besoins, essentiellement sous forme de communication marketing et commerciale. communication publicitaire marketing direct promotion des ventes relations publiques les actions et dispositifs de fidélisation (CRM) .... politique produit politique de prix politique de communication politique de distribution

Le marketing olfactif revient en force sur Internet L'e-marketing olfactif ? Il est unanimement reconnu en marketing qu'au plus les sens sont titillés, au plus le consommateur achète, passe de temps dans le magasin et accroît sa satisfaction vis à vis de la marque... Il est donc légitime de vouloir adapter les dispositifs ayant fait leurs preuves sur Internet. Seulement, il y a un obstacle de taille, le média par lui-même. En effet, on peut difficilement associer les cinq sens et l'ordinateur. Un coût pour l'instant rédhibitoire Yvan Régeard, le fondateur de la société Exhalia, explique que le coût du gadget est pour l'instant de 400 € pièce, mais qu'il pourrait baisser à 150 € pièce dans 2 ans. Un marché potentiel très important On imagine déjà les applications possibles pour les parfumeurs, les fleuristes, les voyagistes (la plage et les palmiers ont une odeur !) A quand le toucher et le goût sur Internet ? Stéphane DEGOR

Related: