background preloader

Mycorhize

Mycorhize
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La relation mycorhizienne est de type symbiotique, mais un déséquilibre dans la relation peut être induit par une faiblesse de l'un des deux partenaires, l'association pouvant alors glisser le long du continuum mutualisme-parasitisme[1]. Le champignon peut alors aussi contribuer à recycler la nécromasse de son hôte, au profit de leurs deux descendances. Histoire des mycorhizes[modifier | modifier le code] L'endosymbiote originel batar(un Gloméromycète semble-t-il), serait apparu il y a environ 450 millions d'années au Paléozoïque, probablement au même moment que les premières plantes terrestres. Ces symbioses correspondent à un « saut macroévolutif » (bond de l'évolution) puisque les fonctions d’un des partenaires s’associent aux fonctions de l’autre, avec des effets fonctionnels multipliés. À l’heure actuelle, 85 % des Archégoniates, ainsi que des Hépatiques, sont endomycorhizés par des Glomales. La symbiose[modifier | modifier le code] Related:  Permaculture

Micro-agriculture biointensive Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Historique[modifier | modifier le code] Il s'agit d'une méthode développée au XXe siècle par l'horticulteur anglais Alan Chadwick; elle s'inspire en partie de l'agriculture biodynamique et de la méthode de maraîchage dite intensive française[réf. nécessaire]. De la méthode intensive française elle reprend le travail sur buttes préparées par double-bêchage et la minimisation de l'espacement des plantes. Les apports propres d'Alan Chadwick concernent d'une part l'usage de variétés-populations ou variétés anciennes (pas d'hybrides F1 ni de variétés issues de la "révolution verte") et les proportions de surfaces consacrées aux trois grands types de plantes qui y sont cultivées (voir plus bas). Les grands principes[modifier | modifier le code] 2. 3. 5. Ces proportions ont été pensées en fonction des besoins en biomasse pour la production d'humus, ainsi que des besoins alimentaires humains. 6. 7. Avantages[modifier | modifier le code]

Mycorhization des plantes - Ithec (fr) Le Triple Zéro : L'alternative au 18 - 46. La symbiose plantes / micro-organismes Locacell et Microcell : La fertilisation starter à effet durable ; l'alternative au 18-46. Comment les micro-organismes permettent au Maïs d'exploiter les éléments nutritif du sol. Le Triple 0 : cliquez sur la flèche pour voir le film d'animation. Pour en savoir plus La fertilisation à effet starter et durable pour les plantes en agriculture. Un engrais à effet starter pour le maïs et les céréales. Le triptyque de la biodisponibilité : Sol Micro-organismes Plantes Pourquoi inoculer des micro-organismes en agriculture ? Les mycorhizes (du grec mukes = champignon et rhiza = racine) sont des champignons qui vivent en symbiose avec les plantes. La symbiose avec mycorhize est à l’origine de l’apparition des premiers végétaux sur la planète il y a plus de 400 millions d’année. Aujourd’hui, on considère que les endomycorhizes développent des symbioses avec plus de 80% des végétaux.

Toitures végétalisées : en box ou en graine, l’entretien est nécessaire - Innovation produits © Ecovegetal La maison Vague à Sillery En terme de végétalisation de toiture, la France a rattrapé son retard. De nombreuses solutions sont aujourd’hui disponibles : du semis au tapis pré-cultivé en passant par la box tout-en-un. Quelles différences ? Un million de mètres carrés de toitures-terrasses végétalisées installés en France en 2012. © Toitvert Optigreen un atout environnemental Véritables niches pour les insectes et les oiseaux, la végétation sur les toits préserve et améliore la biodiversité urbaine. La végétalisation des toits a commencé avec la toiture-terrasse-jardin, dite aussi « toiture intensive » : un concept qui accueille une végétation de grande taille et très diversifiée, mais qui nécessite une épaisseur importante de substrat. Pour tous les toits La réalisation des toitures végétalisées, encadrée par les étancheurs-couvreurs et par les professionnels du paysage, n’est pas régie par un DTU. Optimiser la rétention d’eau © Dastot Coupe d’une toiture végétale 1.

Mulching Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mulching signifie paillage en anglais : Sur les autres projets Wikimedia : mulching, sur le Wiktionnaire Les Mycorhizes. La nouvelle révolution verte: Amazon.fr: J. André Fortin, Christian Plenchette, Yves Piché

Une soufflerie installe 1 200 m3 de substrat sur la dalle Beaugrenelle à Paris - Innovation chantiers Photo n° 1/5 © M.D. Nappe drainante et filtrante Une nappe drainante et filtrante est installée sur le support afin de protéger le système d’évacuation des infiltrations de terre végétale. Photo n° 1/5 - © M.D. Photos 5/5 Une soufflerie installe 1 200 m3 de substrat sur la dalle Beaugrenelle à Paris Un puissant compresseur électrique et 120 m de tuyaux ont acheminé et mis en place plus de 1 000 m3 de terre végétale sur l’emplacement des futurs jardins de la dalle du Front de Seine. Pour réaliser un jardin de 2 000 m2 sur la dalle Beaugrenelle dans le 15ème arrondissement de Paris, il a fallu employer les grands moyens ! Chargement au godet Michel Lachaux, le directeur du développement de Valeur Environnement, a installé sa « petite usine » dans une rue recouverte par la dalle. « Pour ne pas bloquer la circulation, les livraisons de terreau ont été organisées à raison d’une rotation par semi-remorque de 50 m3 le matin et une autre l’après-midi » précise-t-il. Prévenir les bourrages

Défense des cultures La défense des cultures, particulière qui concerne l'agriculture, mais également l'horticulture et la sylviculture, se traduit par diverses stratégies de lutte, des pratiques culturales et des législations locale et régionale. L'apport de nouvelles pratiques culturales est développé pour la pérennité des milieux agricoles. Par exemple, la permaculture limite des interventions défensives coûteuses en temps et en espèce. Lutte contre les agressions physiques[modifier | modifier le code] Protection contre les intempériesSoins aux blessures (accidentelles ou consécutives à la taille) Lutte contre les carences nutritionnelles[modifier | modifier le code] Contrôle et lutte contre les ennemis des cultures[modifier | modifier le code] L'objectif de la gestion des ennemis des cultures, ou bioagresseurs, est de limiter les pertes économiques causées par eux, ce qui peut inclure, mais pas systématiquement, la limitation des dégâts ou symptômes observés et la limitation des pertes de récolte.

l'Agriculture Bio-Dynamique Une toiture végétalisée fait l’électricité Une toiture végétalisée pourrait subvenir à 50% des besoins d’un ménage en électricité, selon Marjolein Helder. Cette chercheuse hollandaise est à l’origine d’une technologie de récupération des électrons libérés lors des échanges entre la racine d’une plante et son environnement. Elle y croit tellement qu’en novembre dernier, après avoir soutenu sa thèse, elle a créé une société pour exploiter le concept. Elle compte commencer sa commercialisation dès cette année. Un toiture végétalisée sur une crèche à Créteil. Photo CC Flickr CG94. Plant-e se donne comme objectif de mettre au point des piles à combustible microbiennes et végétales (P-MFC, pour « plant-microbial fuel cell »), compétitives par rapport à d’autres énergies renouvelables. Une plante crée de la matière organique par photosynthèse, sous l’influence du soleil. Le principe de la pile microbienne, utilisable sur une toiture végétalisée Remonter à la source :

Related: