background preloader

La finance participative est dans la place

La finance participative est dans la place
Etant par monts et par vaux ces temps-ci afin de parler CoRévolution, je peux vous assurer que ça bouge dans les territoires : en ces temps de crises, un vent de changement et d'enthousiasme souffle chez les acteurs de l'économie collaborative. Une preuve encore en ce jeudi 11 octobre avec le forum FinPart qui se tenait non loin de Limoges, à la Fondation La Borie, afin de promouvoir ces nouvelles formes de financement. Le B.A.BA de la finance participative Infographie du crowdfunding, réalisée par Julien Ledru et Pauline Le Gall - Avril 2012 Le crowdfunding (de "crowd", la foule) est un mécanisme de financement, via Internet, de projets d’innovation et de création permettant de collecter les apports financiers d’un grand nombre d’épargnants. Pour illustrer le propos, prenons quelques exemples : depuis 2007, le site MyMajorCompany vous donne la possibilité de soutenir des artistes et des projets culturels. Un mouvement de fond

Une plateforme de crowdfunding pour relancer les entreprises 12/10/2012 Finance Nous évoluons dans un contexte économique difficile, la crise freine les banques et baisse le pouvoir d’achat des consommateurs. BoosterProject veut, d’un côté, aider les entreprises à trouver un autre mode de financement et leur apporter une clientèle fidèle, et de l’autre proposer aux consommateurs une nouvelle façon de consommer tout en profitant d’offres exclusives. Tout comme Brickstarter, cette solution est basée sur le principe du crowdfunding, c’est-à-dire que ce sont les internautes qui financent le projet. BoosterProject est pour l’instant principalement axé sur la Bretagne mais il va être amené à s’étendre sur toute la France durant les mois qui viennent. Ce site veut booster et accompagner les entrepreneurs, les faire connaître et financer leur projet pour améliorer leur activité. Idée de business repérée par... Rédacteur en chef d'HelloBiz, le webzine N°1 sur les nouvelles tendances business les plus prometteuses à travers le monde.

Est-il devenu impossible d'être riche en France ? Le Monde | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent et Jonathan Parienté La fiscalité des plus riches est-elle "confiscatoire" ? A-t-on franchi un rubicon fiscal, atteint le pic de cette fameuse courbe de Laffer, régulièrement citée par les adversaires de la fiscalité française, et au-delà de laquelle "trop d'impôt tue l'impôt", selon l'adage ? Du fait de l'alternance politique, 2012 est une année particulière pour les riches français, qui verront leur contribution augmenter, et ce, sans aucun plafonnement. Ces derniers jours, l'affaire Depardieu a illustré les crispations françaises autour de ces questions de fiscalité des plus aisés, notamment. Selon une étude réalisée début 2012 par l'Institut des politiques publiques (IPP), il est complexe de mesurer la fiscalité des hauts revenus car elle est souvent variée : les revenus proviennent à la fois du travail, du capital, des dividendes... avec une part des revenus du travail qui décroît à mesure que la fortune augmente. Impôt sur le revenus.

Découvrir les sites du web : Nouveaux articles, promotions, emplois, évènements, Interviews - Costaud.net Love money L’investissement affectif de proximité, l’argent qui ne répond pas aux critères habituels des professionnels Certains l’appellent avec humour l’ACCC - “l’argent des cousins des copains et des cinglés” -, car il ne répond pas aux critères habituels des investisseurs professionnels. Moins rationnel, plus fluide, le “love money” a en tout cas l’avantage de permettre à ceux qui portent un projet de trouver les premiers fonds indispensables à la validation de leur idée et de leur ébauche de business plan. Pour autant, il serait erroné de considérer que ces investisseurs pas tout à fait comme les autres sont complètement désintéressés. Si les espérances de gain ne sont pas leur première motivation, ils tiennent la plupart du temps à suivre avec attention le cheminement de ceux qu’ils financent. La création de valeur attend parfois le nombre des années. A l’autre bout de la pyramide des âges, l’enseigne de crèches privées Babilou [...] Vous souhaitez lire la suite ? Essai gratuit S'inscrire

La finance personnelle démystifiée - Faculté des sciences de l'administration - Université Laval Un apprentissage basé sur des ateliers et capsules Web éducatives Des récentes crises boursières jusqu'aux cas hautement médiatisés de fraudes et d'investisseurs floués, en passant par les enjeux de société tels le vieillissement de la population et les déficits des régimes de retraite, les dernières années ont fait grandir un désir de compréhension des concepts financiers et ont accentué la nécessité d'une saine planification financière. Malheureusement, avec la multiplication des options d'épargne, de crédit et d'assurance disponibles, la finance personnelle est souvent perçue comme un domaine complexe et non accessible. Faites-vous partie de ceux qui s'intéressent à la finance personnelle mais qui ont de la difficulté à s'y retrouver? Créé à l'intention du grand public, ce site Web propose une approche dynamique et innovatrice pour ceux et celles qui veulent appronfondir leurs connaissances sur la finance personnelle. Qu'est-ce que la planification financière personnelle?

Fiches pratiques Une infographie est une représentation visuelle et graphique d’informations et de données. Reprenant l’adage « une image vaut mieux que mille mots », elle permet à l’internaute de visualiser en un coup d’œil toutes les données relatives à un sujet. Les outils de création d’infographie sont accessibles à tous sur le web. On en a sélectionné cinq, parmi les plus utilisés, pour réaliser sa propre infographie. Une infographie, pour quoi faire ? C’est une manière innovante de communiquer sur une thématique. Elle peut avoir diverses utilités, vous pouvez par exemple présenter : L’histoire de votre association,La structure de votre association,Un compte-rendu sur une action, ou une campagne que vous avez menée etc. Cinq outils pour créer une infographieNotre liste d’outils à connaître, pour réaliser une infographie en toute simplicité. Infogr.am permet de créer des infographies et des diagrammes interactifs. Avantages Inconvénients Piktochart Inconvénients Easel.ly Visual.ly Many Eyes

Crowdfunding : l’idée et l’argent ne suffisent pas ! Mais imaginez que vous contribuez au financement d’un projet qui vous plait à travers un site de Crowdfunding et que ce projet ne se réalise pas à temps ou pas du tout malgré l'atteinte de son objectif de levée de fonds. Il n'y a pas de quoi vous ravir et vous motiver à encourager et à soutenir d'autres projets aussi innovants qu’ils soient. Pourtant l'incapacité de réaliser les projets soutenus dans des délais raisonnables touchent la majorité des projets financés par le crowdfunding. Dans un article académique, Ethan Mollick, professeur spécialisé dans l’innovation et l’entrepreneuriat à Wharton School, se concentre sur l’étude du phénomène du crowdfunding. Par exemple, depuis la fondation de Kickstarter en 2009, c’est près de 274 millions qui ont été versés à environ 28 000 promoteurs de projets qui ont rencontré leur objectif de financement. - Les réseaux personnels des porteurs de projet et la qualité du projet influencent les chances de succès de la campagne de crowdfunding.

Capitalism vs. Democracy Thomas Piketty’s new book, “Capital in the Twenty-First Century,” described by one French newspaper as a “a political and theoretical bulldozer,” defies left and right orthodoxy by arguing that worsening inequality is an inevitable outcome of free market capitalism. Piketty, a professor at the Paris School of Economics, does not stop there. He contends that capitalism’s inherent dynamic propels powerful forces that threaten democratic societies. Capitalism, according to Piketty, confronts both modern and modernizing countries with a dilemma: entrepreneurs become increasingly dominant over those who own only their own labor. Piketty’s book — published four months ago in France and due out in English this March — suggests that traditional liberal government policies on spending, taxation and regulation will fail to diminish inequality. Photo “I am hesitant to call Thomas Piketty’s new book Capital in the 21st Century one of the best books in economics written in the past several decades.

La finance participative grossit L'information est symptomatique et dessine bien le nouveau visage de la finance, ce visage que le candidat Hollande avait du mal à visualiser : la plateforme spécialisée dans la cotation des jeunes entreprises en mal de financement, Alternativa et le site de finance participative Wiseed s'allient pour permettre tant aux PME déjà matures qu'aux très jeunes sociétés innovantes en phase d'amorçage de trouver des investisseurs. « En 2011, moins de 300 start-up ont levé autour de 110 millions d'euros alors que pendant le même temps, 85 millions d'euros sont quotidiennement mis dans les jeux de hasard. Il y a clairement quelque chose qui cloche et nous souhaitons redonner le goût pour l'investissement entrepreneurial », lance Thierry Merquiol, président et co-fondateur de Wiseed. « Le financement participatif ou crowdfunding, a le potentiel de devenir l'un des plus puissants moteurs économiques. Une véritable vague de fond(s) ! Des liens uniquement commerciaux Vers la création d'un écosystème

A Piketty Protégé’s Theory on Tax Havens Photo GABRIEL ZUCMAN is a 27-year-old French economist who decided to solve a puzzle: Why do international balance sheets each year show more liabilities than assets, as if the world is in debt to itself? Over the last couple of decades, the few international economists who have addressed this question have offered a simple explanation: tax evasion. Money that, say, leaves the United States for an offshore tax shelter is recorded as a liability here, but it is listed nowhere as an asset — its mission, after all, is disappearance. But until now the economists lacked hard numbers to confirm their suspicions. Mr. Mr. Mr. Only multinational corporations and people with at least $50 million in financial assets usually have the resources to engage in offshore tax evasion. “There’s a profound shift in attitudes that happened in the 1980s,” Mr. Because large-scale tax evasion skews key economics statistics, it hampers officials’ ability to manage the economy or make policy, Mr.

Crowdfunding Bible: Top Book on Crowd Funding, Kickstarter Les banquiers, tricheurs par culture LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Nathaniel Herzberg Les banquiers n’inspirent pas confiance, c’est là un euphémisme. Chaque nouvelle enquête le rappelle : aucun secteur professionnel ne suscite autant de rejet dans l’opinion, « si ce n’est les hommes politiques, les criminels emprisonnés… et les vendeurs de voitures », précise Michel Maréchal, professeur d’économie expérimentale à l’université de Zurich. Le chercheur ne va rien arranger à l’affaire. Avec son collègue de Zurich, Ernst Fehr, et Alain Cohn, de l’université de Chicago, il publie dans la revue scientifique Nature, jeudi 20 novembre, un article qui met en évidence la « culture de la triche » en vigueur dans le secteur bancaire. Une grande banque internationale a mis à la disposition des universitaires 128 de ses employés, issus de tous les secteurs – banque privée, gestion du risque, traders, ressources humaines – et de tous les niveaux. A pile ou face Les affaires sérieuses ont ensuite commencé. Tricher ?

MonArtiste Le Blog - le Guide du Crowdfunding !

Related: