background preloader

Le management participatif

Le management participatif
1. Une réaction face au taylorisme - Retour au menu 1.1. Le Taylorisme et ses limites - Retour au menu 1.1.1. La fin du 19 e siècle et le début du 20 e siècle sont marqués par l’influence de la conception taylorienne de l’entreprise. Selon Wikipedia, le taylorisme est « une méthode de travail qui tire son nom de celui de l'ingénieur américain Frederick Winslow Taylor (1856-1915). 1.1.2. La théorie de Taylor, l’OST (l’Organisation Scientifique du Travail) s’appuie sur quatre principe d’organisation : Division horizontale du travail Division verticale du travail Système du salaire au rendement Système de contrôle du travail Ces types d’organisation ont bien conduit à l’augmentation de la productivité mais aussi à la rétribution au mérite des salariés. 1.1.3. Néanmoins, ce modèle connaît ses limites et ses premières difficultés dans les années soixante par l’intermédiaire des syndicats aux Etats-Unis qui se plaignent notamment de « l’abrutissement des employés au travail ». 1.2. A. .

http://www.qualiteonline.com/rubriques/rub_3/dossier-49-le-management-participatif.html

Related:  Veille documentaire outilsModèles managériauxmanagement coopManagement

Recherche éveillée sur Internet - Liens Bibliographie 1 Toutes les recherches sur Internet sont-elles vraiment performantes ? Beaucoup d’internautes ont l'impression de ne pas obtenir exactement les informations qu'ils cherchent, d'être souvent noyés sous un flot de résultats bref, de perdre un temps précieux dans leurs investigations. C’est pour leur permettre d’être plus efficaces que nous avons conçu l'ouvrage "Recherche éveillée sur Internet : mode d'emploi. Organisation d'entreprise: Les théories du management des hommes [modifier ( modifier-219-section-7.cours)]E. Mayo (1880-1949) : Le père des Relations Humaines Son expérience qui a abouti à la découverte des facteurs sociaux, qui a duré 5 ans, s'est déroulée dans une entreprise de fabrication de téléphones "Western Electric", dans l'atelier d'Hawton. Au départ, son étude portait sur les causes de la fatigues, des accidents de travail, des hausses d'absentéisme... en bref, les conditions physiques de travail. Il a constitué deux groupes de travail de 6 femmes de façon libre (par affinité).

FBS - Colloque Management Coopératif France Business School New World. New School. "Etudes. Changeons de modèle !" Le coach des entrepreneurs Publié le 10/02/2014 à 21:04 Nous voyons bien sur nous-même ou sur les autres qu’il y a des styles de management. Nous connaissons le style directif du dirigeant qui sait ce qu’il veut, le dit, parfois l’impose ; le style participatif du dirigeant très à l’écoute de ses équipes et qui souhaite décider avec elles. Il existe d’autres styles.

Efficience Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : efficience, sur le Wiktionnaire L'efficience est l'optimisation des outils mis en œuvre pour parvenir à un résultat[1]. Et si la fermeture de Google Reader était une bonne chose pour les veilleurs Et ce pour redéfinir leurs pratiques, s’orienter vers de nouveaux formats ? Qui plus est pour l’e-réputation ? C’est par ce constat (et d’autres) que j’ai introduit ma conférence au CNAM organisée par l’ADBS et l’INTD. Au-delà des slides de cette conférence, ce billet est l’occasion de lancer un (potentiel) débat sur le sujet, ou tout du moins de s’interroger un peu. Les métiers de la veille, et spécifiquement pour l’e-réputation, sont en constante évolution : nouveaux territoires, nouveaux usages, nouveaux outils, formats, plates-formes, etc, etc.

Situational Leadership (Leadership situationnel) (Blanchard Hersey) Qu'est-ce que le Leadership situationnel ? Description La méthode du Leadership situationnel (Situational Leadership) de Kenneth Blanchard et Paul Hersey soutient que les dirigeants doivent utiliser différents styles de Leadership selon la situation. Le modèle permet d'analyser les besoins de la situation dans laquelle l'on se trouve, et puis ensuite, d'utiliser le style de leadership le plus approprié à la situation. Selon les compétences des employés dans leurs domaines de tâches et leur niveau d'engagement dans ces tâches, votre style de leadership devrait varier d'une personne à une autre. Vous pouvez même gérer un même personne parfois d'une certaine manière, et d'autres fois, d'une manière différente.

Management collaboratif ou coopératif ?Le blog-notes du manager et de ses équipes Thibaud Brière est consultant en management. Diplômé d’HEC et titulaire d’un DEA en philosophie, il a crée son cabinet de conseil, Philos, après des expériences opérationnelles chez Deloitte puis à la FNAC. Il a également co-écrit le livre « Le pouvoir au-delà du pouvoir » avec Michel Hervé, P-DG du Groupe Hervé. Les 5 principes fondamentaux du management participatif En impliquant ses collaborateurs davantage dans le fonctionnement de l’entreprise et notamment, au niveau de la prise de décision, le manager participatif renforce les liens interpersonnels au sein de son équipe et favorise leur contribution active au progrès de l’entreprise. Sur le plan pratique, le management participatif se base sur cinq principes fondamentaux qui permettent de concrétiser les valeurs qu’il véhicule. Les 5 principes du management participatif Mobiliser le personnel

Les collectivités adoptent la culture de la performance - page 2 S'appuyer fortement sur la communication interne pour accompagner des changements d'envergure est de bonne politique. Or, c'est souvent là que le bât blesse. « Ce qui doit être un préalable à toute communication externe est le cadet des soucis des élus locaux, déplore Didier Rigaud, consultant en communication publique et maître de conférences à l'université Bordeaux III. La communication interne n'intervient qu'en fin de cycle, et quasiment jamais pour impulser un changement RH ou être à l'écoute de ses agents. » Un constat sévère sur lequel ce spécialiste veut capitaliser en lançant, courant novembre, un cycle de formation au sein du cabinet Territoires RH, spécialisé dans l'accompagnement de cadres passant du privé au public, pour aider les communicants en entreprise à rejoindre les collectivités territoriales.

Pocket et IFTTT : une alternative efficace à Google reader NB: un article plus récent fait le point sur mon système de veille un an après ce billet. Dans un récent article, j’ai indiqué combien mes pratiques de veille étaient gênées par l’évolution des médias sociaux en écosystèmes relativement fermés les uns aux autres. Par veille j’entends ici ma pratique de sélection de sources, lecture et partage d’extraits commentés vers des communautés d’intérêts ou des audiences qualifiées. Comme Google Reader doit fermer dans quelques semaines je dois comme bon nombre de veilleurs repenser mon écosystème de veille. Je suis parti d’un triple constat : Management Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le management est le pilotage de l'action collective au sein d'une organisation. Il s'appuie notamment sur l'étude des organisations, objet des sciences de gestion. Le management désigne aussi l'ensemble du personnel responsable d'une entreprise ou d'une organisation, qu'on nomme en français « cadres », « dirigeants » ou « direction »[1]. Étymologies[modifier | modifier le code]

Management 2.0 : le secret des équipes à haute performance Quelle est la différence entre un simple groupe et une véritable équipe ? Qu’est-ce qui fait que certaines équipes arrivent à relever des défis alors que d’autres échouent lamentablement ? Depuis de nombreuses années, le cabinet de conseil en stratégie McKinsey étudie les sources de la performance de dizaines d’équipes dans le monde entier, afin d’en tirer des enseignements en termes de management coopératif. 1- La généralisation du modèle d’organisation par équipe Les équipes sont omniprésentes dans l’exercice du management.

Related: