background preloader

Le symbolisme Maçonnique de l'Etoile Flamboyante

Le symbolisme Maçonnique de l'Etoile Flamboyante
Puisque pour accéder au grade de Compagnon, le Maçon encore Apprenti doit effecteur cinq voyages, que pour mieux se comprendre et pour mieux appréhender le monde qui l’entoure le Compagnon Franc-Maçon doit voyager et que tout voyage doit commencer au début du chemin, tournons nos yeux vers l’Etoile Flamboyante et suivons la voie qu’elle nous trace sur le chemin de la Connaissance et de la vraie Lumière. L’Etoile Flamboyante, pentagramme à cinq branches, nous rappelle tout d’abord que le grade de Compagnon est intimement lié au nombre cinq et que ce nombre cinq est lui-même intimement lié à l’Etoile. Dès la cérémonie d’augmentation de salaire, le futur Compagnon fait cinq voyages, il est sensibilisé à l’ouverture des cinq sens et prend connaissance des cinq ordres d’architecture. Enfin, selon le rituel du Rite Ecossais Ancien et Accepté, en Chambre de Compagnons, l’Etoile Flamboyante est éclairée à l’Orient à la place du Delta Lumineux. Cette Etoile est donc semblable à l’homme. Sources: Related:  SymbolismeSociétés Secrètes - A Classer

Langue des Oiseaux Les symboles alchimiques Symboles alchimiquespartie I - II - revu le 7 novembre 2003 abréviations : sy : symbole - d : droite - g : gauche. Tous les extraits de Pernety sont tirés du Dictionnaire Mytho-hermétique. Liste : Acide - acide muriatique - acide nitrique - acide sulfurique - acier - aimant et feu philosophique - aimant des sages - air - alambic - alun, alun de roche - alun de plume - airain brûlé, cuivre calciné - amalgame - Amalgame philosophique primaire - Amalgame philosophique supérieur - Ana, parties égales - Année - antimoine - Argent, Lune - Argile - Arsenic, Régule - Athanor - Atrament (vitriol blanchi) - Atrament (vitriol rougi) colcothar - Azur - Bain - Bain de fumier - Bain Marie - Bain de sable - Bain de vapeur - Baume - Bismuth - Blanc d'Espagne - Bol d'Arménie - Borax - Brique - Brique pulvérisée - Broyer, Trituration - Calciner, calcination - Acide Au centre, le Bélier qui permet de distinguer le dragon babylonien ou vitriol romain.

PLANCHE D'UNE SOEUR DE LA LOGE LIBRE "IMOTEPH" DE NICE SUR "LE PETIT PRINCE" DE SAINT EXUPERY Bonjour à tous et toutes.Encore une nouvelle Loge Libre qui se lance dans la "production" de ses planches maçonnique sur le Portail des Loges Libres : IMOTEPH est donc la troisième après PHARAON de Brives, et THOT de Valence.Et c'est encore une très belle Planche, qui reprend cette fois l'étude de l'oeuvre colossale du "Maçon sans tablier" Antoine de Saint-Exupéry : "Le Petit Prince" :***"J’avais lu le PETIT PRINCE vers l’âge de 12-13 ANS à la préadolescence, période de la vie où l’enfance glisse imperceptiblement vers l’âge adulte, l’âge des grandes personnes pour reprendre les mots de l’auteur. Les personnages principaux sont :- Le Pilote tombé du ciel dans le désert. En panne de moteur sa première mission concrète est celle de réparer son avion car pour lui c’est une question de survie. Il représente l’homme, semence céleste (et par extension nous-mêmes) perdu dans le désert de la non connaissance. Mais qui est ce Petit Prince?

Temple de Jérusalem L'idée de construire un Temple majestueux en l'honneur du dieu des Hébreux et dans lequel reposerait l'Arche d'Alliance fut formulée par le roi David, mais c'est sous le règne de Salomon qu'elle se concrétisa. Un monument somptueux s'éleva sur la plus haute colline de Jérusalem, sans doute au Xe siècle avant notre ère, et demeura en place jusqu'à sa destruction par les Babyloniens au VIe siècle av. J. Le projet A l'origine, le roi David avait souhaité bâtir un Temple en l'honneur de Yahweh et où reposerait l'Arche d'Alliance. Salomon devenu roi entreprit la construction du Temple monumental. Jérusalem et le mont du Temple aujourd'hui. Deux descriptions détaillées du Temple de Salomon sont faites dans le premier livre des Rois (6-7) et dans le second livre des Chroniques (3-4). L'ornementation du sanctuaire relevait de la plus grande magnificence. Un mobilier liturgique également fastueux, consacré surtout au rituel des sacrifices d'animaux, complétait le monument. Les éléments mobiliers

Hiram & Salomon Illustration tirée de la collection "L'Homme et son histoire", tome 1 : "Les premières civilisations", Édition du Club France Loisirs, Paris 1997. L'étude de cet épisode de l'histoire antique est possible grâce à deux sources principales : l'Ancien Testament et les ouvrages de l'historien Flavius Josèphe(1) qui vécut en Israël au Ier siècle de notre ère. Au début du X°siècle av.J.C., Hiram succéda à son père Abibaal roi de Tyr. Il travailla au développement et à la prospérité de sa cité en agrandissant les deux ports et en les reliant par un canal qui traversait la ville. Désireux d'offrir un temple pour son Dieu, le roi David contacta Hiram pour les préparatifs. Lorsque Hiram entendit les paroles de Salomon, il éprouva une grande joie et manda ceci : "J'ai reçu ton message. Le pacte entre Hiram et Salomon fut honoré et dura vingt ans. L'aménagement intérieur du temple fut décrit dans la Bible (livre des Rois, I, chap.6) en ces termes : Hiram, le maître Maçon :

La Langue des Oiseaux - LE SON DE L'AME Qu'est-ce que la Langue des Oiseaux ? La Langue des Oiseaux est une manière très particulière de donner du sens aux lettres, aux mots ou aux phrases. Elle repose sur le jeu des sonorités et sur le symbolisme propre à chaque lettre, figuré par leur graphisme autant que par les résonances sonores qu'elles suscitent. S'affranchissant des règles de grammaire et d'orthographe, la Langue des Oiseaux recouvre aussi un ensemble de procédés qui permettent d'entendre différemment les sons, les mots et les expressions afin d'en faire émerger le sens secret. C'est autant une tournure d'esprit qu'une disposition à capter la puissance symbolique du langage. Elle permet de donner du sens aux " maux " que nous exprimons en écoutant les " mots " que nous utilisons. Elle sert également à découvrir le potentiel contenu dans les prénoms et les noms de famille. La Langue des Oiseaux et la Tradition initiatique occidentale Quelques auteurs Les Procédés Son Intérêt

Le symbolisme de l'abeille - Dictionnaire des symboles Etymologie et vocabulaire Le mot abeille vient de l’ancien provençal abelha, du latin apicula, diminutif d’apis. C’est au XVIe siècle qu'il remplace l’expression « mouche à miel »[1]. Les abeilles produisent le miel et la cire. Leur élevage est l’apiculture et les éleveurs sont des apiculteurs. On nomme couvains leurs œufs. Les abeilles dans l’histoire En 1653, on découvrit, à Tournai, dans l’actuelle Belgique, le tombeau de Childéric 1er, roi des Francs saliens et père de Clovis. Héraldique Vulson de la Colombière qui, dans la Science Héroïque (1644) aborde l’héraldique d’un point de vue symbolique, présente l’abeille comme symbole de vertu et voit dans l’essaim et la ruche l’incarnation de l’ « obéissance que les peuples sont obligés de rendre à leurs rois »[5]. Mgr Freppel, évêque d’Angers de 1870 à 1891 porte pour armoiries d’azur à l’abeille d’or. Traditions et croyances antiques On lui porte depuis la nuit des temps un rôle initiatique et liturgique. L’abeille dans le christianisme

GEMINI & DANIEL COLOGNE Albert le Grand Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Homme de grande culture, il a laissé une œuvre scientifique d’une vaste ampleur, particulièrement brillante dans le domaine des sciences naturelles. Il a également répandu, comme Boèce et Jacques de Venise, des textes d'Aristote en Occident et a laissé une somme de théologie qui a servi de modèle à la Somme théologique de Thomas d'Aquin. Biographie[modifier | modifier le code] Albert le Grand est né Albert de Bollstaedt à Lauingen en Souabe entre 1193 et 1206, sans doute en 1193. Découvrant à Paris les ouvrages grecs, dont Aristote qui avait été traduit en latin par des moines comme Jacques de Venise à partir de manuscrits grecs de Constantinople rapportés à Venise, il les étudie avec passion. Albert fonde en 1248 pour les dominicains de Cologne l’École supérieure de théologie (Studium generale), qu'il dirige comme maître régent jusqu'en 1254. En 1250, il traite de l'arc-en-ciel dans son ouvrage De Iride. Science[modifier | modifier le code]

Related:  Franc-Maçons - A Classer