background preloader

Histoire de la médecine.

Histoire de la médecine.
L'origine de la médecine remonte à la Préhistoire. On sait, par exemple, que l'on pratiquait déjà sur le vivant, et dans un but thérapeutique, des trépanations crâniennes auxquelles survivaient parfois longtemps ceux qui les avaient subies. Cependant, ce n'est qu'à une période plus avancée que l'on emploie des remèdes pour la guérison des maladies; encore au début, la médecine se préoccupa surtout de l'art de guérir, sans chercher à préciser le diagnostic. A cet égard, on trouve dans la Bible la formule d'un grand nombre de préparations qui indiquent l'état des connaissances juives sur l'application des remèdes, et c'est aussi pour ces raisons que les préceptes hygiéniques entrent dans la pratique des religions ( La Médecine dans le Croissant fertile). La Médecine chinoise). , de l'Inde aux Egyptiens et par ceux-ci aux Grecs, les pratiques médicales furent chez les anciens peuples en grande partie mythologiques. , et les Grecs à Apollon , ainsi qu'à son fils Asclépios Dans la Grèce antique Related:  Léonard de Vinci - Médecine et anatomietpema43

La Médecine de la Renaissance I Le souffle de la Renaissance En médecine, comme dans le domaine des arts, des lettres et de la pensée, l’époque de la Renaissance s’étend sur deux siècles et demi - du milieu du XIVe à la fin du XVIe . Après le long enlisement du Moyen Age, voici que l’esprit humain rejette le carcan rigide de la scolastique aristotélicienne et se libère de ce que les contraintes spirituelles et traditionnelles avaient d’excessif et de paralysant. L’invention de l’imprimerie allait fournir aux nouvelles acquisitions de la connaissance humaine le moyen de se répandre. Simultanément, la multiplication des échanges diplomatiques et commerciaux, l’extension des voyages lointains, les explorations ouvraient un champs nouveau à l’étude des sciences naturelles. II L'anatomie, première pierre de l'édifice L’anatomie et la chirurgie au début de la Renaissance A l’aube de la Renaissance, l’homme connaissait encore bien mal la structure de son propre corps. La dissection Progrès et stagnation Paracelse le réformateur

Médecine non conventionnelle Mise en place d'aiguilles au niveau de points d'acupuncture du poignet. Les médecines non conventionnelles (encore appelées médecines alternatives, médecines parallèles, médecines holistiques, médecines naturelles, médecines douces) regroupent plusieurs centaines de pratiques thérapeutiques dont l'efficacité n'est pas démontrée, c'est-à-dire non testée, non supérieure au placebo, ou bien insuffisamment démontrée[1] d'où le qualificatif de pseudo-médecines qui peut leur être appliqué. Elles se distinguent donc de la médecine fondée sur les faits, parfois dite « conventionnelle », dont l'efficacité est prouvée scientifiquement. En France, le terme de thérapies complémentaires (ThC) est recommandé par l'Académie nationale de médecine[2]. Origines[modifier | modifier le code] Origine de l'appellation[modifier | modifier le code] Le terme « médecine non conventionnelle » est celui retenu par la Commission européenne[6] . Cependant, le choix des termes induit souvent des partis-pris. Donc :

La médecine à la Renaissance. La période qui précéda la Renaissance est surtout caractérisée par la stagnation des lettres et des sciences qui suivit le recul de la civilisation après l'effondrement de l'empire romain, puis par la difficulté qu'eut l'esprit à se ressaisir, par le manque d'indépendance et d'initiative et la tendance vers la spéculation au détriment de l'observation et de l'étude directe de la nature. Nous avons vu cependant la vigoureuse dialectique d'Albert le Grand et de Thomas d'Aquin, nullement dédaigneuse de la science et de l'observation scientifique, et les efforts faits par Arnauld de Villeneuve et Roger Bacon pour ramener la science dans sa véritable voie, préparer le réveil définitif des esprits ( la Médecine néo-latine). Des cliniciens peu nombreux, il est vrai, avaient dès le Moyen âge repris la tradition, qui ne s'était d'ailleurs jamais entièrement perdue; mais il s'y mêlait beaucoup de galénisme transmis et altéré par les Arabes. (1435-1450), par la découverte de l'Amérique , l'Italie .

Le microscope à effet tunnel : un instrument ‘quantique’ formidable - Institut des NanoSciences de Paris Découverte et principe C’est en 1981 que deux physiciens allemands, Gerd Binning et Heinrich Rohrer (récompensés par le prix Nobel de physique en 1986), ont découvert le microscope à effet tunnel. Cet instrument est principalement basé sur un effet quantique : L’effet tunnel. Le microscope à effet tunnel met à profit la nature ondulatoire de l’électron qui lui donne la possibilité de franchir une barrière tunnel, même lorsque son énergie est inférieure à la hauteur de la barrière (fig. 1). Figure 1 : Fonction d’onde électronique de part et d’autre d’une barrière de potentiel. Ainsi, lorsqu’une pointe métallique se trouve à quelques Angströms d’une surface conductrice, les fonctions d’onde électroniques de la pointe et de l’échantillon se recouvrent, (comme deux nuages qui s’interpénètrent dans le ciel), et ceux-ci acquièrent alors une certaine probabilité de « sauter » de la pointe vers l’échantillon (et réciproquement de l’échantillon vers la pointe). , i.e. lorsque

Marcantonio della Torre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] En 1510 et 1511, Marcantonio della Torre et Léonard de Vinci ont compilé, lors de leurs recherches anatomiques et médicales, le « Traité de la peinture », qui malgré son nom est un ensemble de travaux théoriques sur l'anatomie avec plus de deux cents dessins de Léonard. Postérité[modifier | modifier le code] Andrea Briosco exécuta huit bas-reliefs (1516 - 1521) pour le monument funéraire de Girolamo et Marc Antonio della Torre à San Fermo Maggiore de Vérone. Della Torre professant la médecineLa Renommée sur la terreLe ParadisDescente aux Enfers Notes et références[modifier | modifier le code]

Histoire de la médecine L'histoire de la médecine est la branche de l'histoire consacrée à l'étude des connaissances et des pratiques médicales et chirurgicales au cours du temps. De nos jours, la médecine utilise des appareils de haute technologie comme le scanner, la radio, etc. Histoire de l'histoire de la médecine[modifier | modifier le code] Le rappel des origines a toujours été un moyen de renforcement de l'autorité d'une communauté professionnelle ou d'une tradition culturelle ou technique[1]. Les premiers textes concernant l'origine de la médecine se trouvent dans le Corpus hippocratique, notamment dans le traité De l'ancienne médecine. En Islam médiéval, Ibn Abi Usaybi'a, au XIIIe siècle, rédige un recueil de plus de 380 biographies de grands médecins avec liste de leurs œuvres, du monde entier connu et de toutes les époques. Premiers historiens[modifier | modifier le code] Jusqu'au début du XIXe siècle, la médecine est une discipline qui pratique sa propre histoire. Antiquité[modifier | modifier le code]

Main de Léonard de Vinci - Springer 2011 - Livres Gratuits de Médecine L’anatomie chez Léonard de Vinci est peu connue du public, médical ou non. Les nombreux ouvrages consacrés à Léonard ne dissèquent pas cette partie de ses multiples préoccupations. Ce livre est une première pour deux raisons: Les auteurs empruntent un chemin inverse de celui de Léonard: repartir vers ses origines, le dessin, par la dissection. La seconde, parce que la dissection permet, avec une technique photographique, une appréhension de la main de Léonard telle qu’elle n’a jamais été abordée. Mot de passe: tresormed

Gerd Binnig, Heinrich Rohrer and the Scanning Tunneling Microscope The scanning tunneling microscope or STM is widely used in both industrial and fundamental research to obtain atomic scale images of metal surfaces. It provides a three-dimensional profile of the surface, which is very useful for characterizing surface roughness, observing surface defects, and determining the size and conformation of molecules and aggregates on the surface. Gerd Binnig and Heinrich Rohrer are the inventors of the scanning tunneling microscope (STM) invented in 1981, which provided the first images of individual atoms on the surfaces of materials. Gerd Binning From an IBM press release: Gerd Binnig, along with a colleague, Heinrich Rohrer, was awarded the Nobel Prize in physics in 1986 for his work in scanning tunneling microscopy. Born in Frankfurt, Germany, in 1947, Dr. He joined a physics research group at IBM's Zurich Research Laboratory that same year. They shared the award with German scientist Ernst Ruska, the designer of the first electron microscope. Russell Young

Médecine et anatomie for Léonard de Vinci Léonard de Vinci4 Formation à l’atelier de Verrochio Le Baptême du Christ Huile sur bois par Verrocchio, circa 1470 1480. ange de gauche. Le jeune Léonard est proche de la nature, qu ilobserve avec une vive curiosité et s intéresse à tout.Il dessine déjà des caricatures et pratique l'écriturespéculaire en dialecte toscan. qu il pria instamment delui dire si Léonard devait se consacrer à l art dudessin et s il pourrait parvenir à quelque chose encette matière. étonna fort des débutsextraordinaires de Léonard et exhorta ser Piero à luipermettre de choisir ce métier, sur quoi, ser Pierorésolut que Léonard entrerait à l atelier d Andrea.Léonard ne se fit pas prier ; non content d exercerce métier, il exerça ensuite tous ceux qui serattachent à l art du dessin. » C est ainsi queLéonard est placé comme élève apprenti à partir de 1469 dans un des plus prestigieuxateliers d art de la Renaissance de Florence sous le patronage d Andrea del Verrocchio àqui il doit sa formation multidisciplinaire d . . et fondeur de et .

Une histoire de la médecine D'Apollon à Galien : la médecine grecque Si de nombreuses découvertes indiquent que des pratiques médicales existaient en Mésopotamie et en Egypte notamment dès le troisième millénaire avant J-C, la médecine " moderne " a réellement été fondée par les Grecs. Les Grecs anciens comptaient de nombreux dieux et demi-dieux capables de guérir (ou de provoquer des maladies...) : Jupiter (ou Zeus), bien sûr, le Pantocrator, et aussi son fils Apollon (ou Phoïbos) ; s'y ajoutaient le dieu de la médecine Esculape (ou Asclépios, fils d'Apollon et de Coronis qui passait pour avoir le don de guérir tous les maux), ses deux filles, la déesse de la santé Hygie (ou Hygieïa) et Panacée (" celle qui guérit tout "), ou encore le centaure Chiron (précepteur d'Apollon puis d'Esculape, qui enseignait la médecine et pratiquait même la chirurgie). On attribue souvent à Hippocrate l'origine de la médecine en Occident (une médecine dissociée de la magie).

Écorché Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les premiers écorchés connus ont été réalisés par Léonard de Vinci qui dessinait de façon détaillée les éléments qu'il observait sur des cadavres disséqués. D'autres anatomistes ont réalisé des écorchés utilisés dans l'étude de l'anatomie. Le terme « écorché » a été véhiculé par l'enseignement de l'anatomie dans les arts de la Renaissance au XIXe siècle avec l'académisme. Sur les autres projets Wikimedia : Écorché, sur Wikimedia Commons Articles connexes[modifier | modifier le code]

Le pouvoir des médecins a-t-il des limites? | Santé inc. Depuis que les Grecs cinq siècles avant Jésus-Christ, entreprirent de comprendre le fonctionnement du corps humain et les mécanismes de la maladie, celui qui possède l’art de guérir ou d’éloigner la souffrance n’a plus trouvé de repos. Le pouvoir du médecin sur la maladie et sur la santé n’est pourtant que relatif. Mais sur le système de santé, il est aujourd’hui si central qu’on peut parler de médicocentrisme, pour traduire la mainmise que la médecine, la profession médicale et l’acte médical exercent sur lui. Toute autre pratique qui s’intéresse à la santé se trouve marginalisée. « L’ascension, dit-il, de la reconnaissance et de l’efficacité de la médecine, notamment avec la chirurgie, accompagne la montée du pouvoir médical, un mouvement qui touche tout l’Occident. » Après la Deuxième Guerre mondiale, un autre grand phénomène pave la voie au médicocentrisme : la médicalisation sociale. C’est encore le médecin qu’on réclame pour trancher les grandes questions. « Il y a de l’espoir.

Médecine et anatomie La formation initiale de Léonard à l'anatomie du corps humain a commencé lors de son apprentissage avec Andrea del Verrocchio, son maître insistant sur le fait que tous ses élèves apprennent l'anatomie. Comme artiste, il est rapidement devenu maître de l'anatomie topographique, en s'inspirant de nombreuses études des muscles, des tendons et d'autres caractéristiques anatomiques visibles. Il pose les bases de l'anatomie scientifique, disséquant notamment des cadavres de criminels dans la plus stricte discrétion, pour éviter l’Inquisition. Les conditions de travail sont particulièrement pénibles à cause des problèmes d'hygiène et de conservation des corps. Comme artiste connu, il a reçu l'autorisation de disséquer des cadavres humains à l'hôpital de Santa Maria Nuova à Florence et, plus tard, dans les hôpitaux de Milan et de Rome. De 1510 à 1511, il a collaboré dans ses recherches avec le médecin Marcantonio della Torre. Il a aussi étudié et dessiné l'anatomie de nombreux animaux.

Related: