background preloader

Les muscles du corps

Les muscles du corps
Sauf s’il l’on se cantonne sur un type bien précis de dessin, il est nécessaire de connaître les muscles qui composent le corps humain pour bien maîtriser l’anatomie. Sur cette fiche, nous allons nous attarder sur les grands groupes essentiels du corps, mettant volontairement de côté les muscles des mains, des pieds, et du visages, ainsi que les muscles internes. Le but ici étant avant tout d’étudier les muscles qui donnent la silhouette au corps. Pour ceci j’ai volontairement été schématique et j’ai simplifié certains ensemble afin de ne pas être inutilement trop complexe pour une première approche. Sterno-cléido-mastoïdien Trapèze Pectoral Deltoïde Biceps Triceps Extenseurs des doigts Fléchisseurs des doigts Dorsal Dentelé Oblique Grand droit Tenseur du fascia lata Quadriceps Biceps femoral Jambier Fessier Mollet Sous épineux et muscles ronds Les dessins ci-dessous montrent comment à partir d’une posture retrouver l’anatomie. Related:  dessin

Le squelette Le squelette est ce qui permet à l’être humain de «tenir», et dans un dessin, la maîtrise du squelette permet aussi de donner une bonne tenue à ses personnages. Regardons cela de plus près. Comme on peut le voir sous l’exemple ci-dessous, une pose peut être reproduite par le squelette, cela démontre que le dessinateur a conscience de la structure des corps, souvent même, on peut dessiner le squelette en premier lieu, mais bien sûr ce type de squelette, intéressant à étudier, est toutefois trop complexe pour les besoins d’un dessinateur hors travaux d’anatomie. Pour le dessin, un squelette schématique tel que dessiné ici suffit. Il permet soit de commencer sa construction, soit de la vérifier si nécessaire. Si on reprend le premier dessin avec ce type de squelette, l’on voit que cela fonctionne tout aussi bien.

Dessiner un portrait: les bases de construction Si vous avez lu et assimilé mes premiers articles, c’est qu’il est temps que l’on passe aux choses un peu plus sérieuses, et notamment au dessin de portrait et de personnage (j’en vois déjà qui sautent de joie au dernier rang ). Mes futurs articles porteront en priorité sur la construction du corps humain (de la tête aux pieds), et je tâcherai de faire des fiches d’anatomie artistique une fois que les bases de la construction seront assimilées. Dans cet article, je vais vous apprendre à construire et à dessiner une tête. Vous avez peut-être dans votre entourage des personnes qui copient absolument parfaitement chaque dessin qu’ils observent. Un bon copieur n’est pas forcément un bon dessinateur. Savoir copier un dessin vous donne l’illusion de savoir dessiner. Ceci dit, il y a des moyens de recopier intelligemment un dessin : c’est de le reconstruire ! Trêve de bavardage et revenons à nos moutons. Comment construire une tête ? en bleu clair, la ligne de la tempe. nos tempes sont placées.

Premieres notions de perspective La perspective linéaire est une technique permettant de reproduire par le dessin la convergence des lignes que l’on perçoit naturellement avec notre vision humaine. C’est un moyen avec d’autres de récréer l’illusion de la profondeur. Si on représente un volume sans tenir compte de la perspective, l’illusion de volume ne fonctionne que partiellement, cela peut suffir parfois, mais en général reste insuffisant. L’on voit bien que la face opposée est restée identique à la face avant, il n’y a pas le rétrécissement que l’on observe naturellement. Pour construire un cube en perspective, l’on construira la face avant comme sur l’exemple ci dessus, la différence sera que l’on fera converger les lignes vers un point placé sur une ligne d’horizon.Cette fois, la face arrière se retrouve plus petite que la face avant. Maîtrisez d’abord des points de vue avec un point de fuite.

Dessiner ou peindre le corps humain – Les proportions - Partie n° 2 / 4 Publié le 07 février 2010 par Masmoulin Léonard de Vinci, au milieu du XVème siècle, a repris les théories des anciens selon lesquelles le corps est soumis aux lois de la mathématique. Il a illustre un ouvrage du 1er siècle de notre ère, réédité à la renaissance, avec son dessin célèbre dessin “Etude des proportions du corps humain selon Vitruve” vitruve-iii_1-a.1265004846.pdf Pour lui, le corps humain peut être perfection, puisqu’il s’inscrit dans des formes géométriques parfaites, le carré et le cercle. Le corps est proportionné. On utilise généralement un canon à 7 têtes. Mais pour des hommes de grande taille les proportions du corps vont jusqu’à 8 têtes et pour la femme, seulement de 6 à 6 ½ têtes. Elles varient en fonction de l’âge et du sexe.

Anatomie Un nouvel exercice de dessin sous forme d'étude de mouvements au sol (suite de trois étirements vus en raccourci d'un modèle féminin). Comme déjà mentionné dans l'article précédant Dessiner une séquence de mouvements, une des meilleures manières de comprendre la forme et l'anatomie humaine est de dessiner une suite de mouvements ou la même pose vue de divers angles. Certains livres de référence destinés aux artistes présentent des suites de photos spécialement conçues pour de tels exercices de dessin. Voir la nouvelle section en construction Livres de référence photographique. Vous pouvez aussi visionner un DVD vidéo dans lequel des mouvements du corps apparaissent et exporter une série d'images fixes de votre choix. La plupart des logiciels de lecture de DVD installés dans les ordinateurs sont munis d'une fonction à cet effet. Montage de l'image-modèle Étude de mouvement Croquis sommaire Exemples de lignes de construction simples Esquisse au crayon Rendu sommaire des ombrages à l'estompe

Comment dessiner différents types de visages Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, dessiner une tête n’est pas si difficile que ça avec la méthodologie que je vous ai montrée. Dans cet article, nous allons voir comment il est possible de construire tous les types de visages avec cette même technique. Il s’agit ici de varier les proportions de chaque partie osseuse du visage comme les pommettes, la mâchoire, le front, le dôme du crâne et l’arrière de la tête. Comme en caricature, ou dans le character design pour les jeux vidéos, on adapte les proportions de la tête avant de poser les détails du visage. Chaque forme de visage peut révéler la personnalité d’un personnage, et donne parfois des indices sur la psychologie et l’histoire de celui-ci. Cet article n’est pas dédié à l’anatomie, mais je tiens à vous montrer les structures que l’on trouve sous la peau et que les débutants ont tendance à oublier pour dessiner les visages. Ce sont ces parties osseuses que l’on va déformer pour donner du caractère à notre personnage.

La perspective et l’amplitude de fuite Lorsque l’on étudie la perspective, on s’attarde souvent à être correct d’un point de vue géométrique, et on oubli un autre élément important que je nomme «l’amplitude de fuite». C’est une donnée importante finalement peu abordée quand on parle de perspective, pourtant très intéressante à comprendre. Pour expliquer rapidement mon propos, prenons l’exemple d’une table avec un verre et une bouteille dessus. Dans les 3 cas, le rectangle de face et la perspective sont identiques, j’ai seulement changé la profondeur de la table dans le champ visuel, tout simplement en déplaçant le trait horizontale qui termine la table. En photographie, pour obtenir ce genre d’effet, cela reviendrait à modifier l’angle de l'objectif lors de la prise de vue. Ci dessous, nous allons voir en détails comment créer 2 amplitudes différentes, et nous en profiterons également pour voir comment diviser correctement un élément dans sa profondeur.

Mouvements Apprendre à dessiner le corps humain en dessinant d’après des photographies artistiques Nous suggérerons régulièrement sur ce site des livres de photographie artistique dont les images sont particulièrement adéquates pour apprendre à dessiner le corps, en les utilisant comme modèle ou source d'inspiration. Pour les personnes qui débutent et qui cherchent à sensibiliser leur dessin à la fluidité et aux nuances des formes de vie, nous recommandons de commencer par les photos d'Edward Weston. Edward Weston (1886-1958) est considéré comme l'un des plus grands photographes américains. Ce qui nous intéresse plus particulièrement, du point de vue du dessin du corps, c'est que son apport, comme celui de certains autres photographes de son époque, a été déterminant pour amener un regard plus ouvert et moins jugeant sur le corps humain, en particulier dans le contexte puritain de l'Amérique du Nord. Ses œuvres de nu regroupent surtout des détails, simples et dépouillés, du corps humain. Exemple de dessin d'après une photo d'Edward Weston Croquis sommaire avec lignes de construction

Related: