background preloader

PlayStation

PlayStation
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La PlayStation (プレイステーション, Purei Sutēshon?) est une console de jeux vidéo de cinquième génération, produite par Sony Computer Entertainment à partir de 1994. La PlayStation originale fut la première machine de la gamme PlayStation, décliné ensuite en PSone (une version plus petite et plus légère que l'originale). Le 18 mai 2004, soit près de dix ans après son lancement, Sony annonce avoir distribué 100 millions de consoles dans le monde[5],[6] et plus de 962 millions de jeux PlayStation[7]. Histoire[modifier | modifier le code] Développement[modifier | modifier le code] Les premières conceptions de la PlayStation remontent à 1985. Sony planifia aussi le développement d'une console sous son propre nom mais compatible avec Nintendo, consistant en un système de loisir permettant de jouer à la Super Nintendo à la fois avec les cartouches et aussi avec un nouveau format CD que Sony voulait créer. PSone avec un écran LCD PSone Related:  Sony contre Microsoft au niveau des consoles de salon

Playstation c'est super ! Xbox Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Xbox de Microsoft est une console de jeux vidéo sortie aux États-Unis le . Microsoft fait avec elle ses premiers pas dans ce secteur, après avoir collaboré avec Sega pour porter Windows CE sur Dreamcast, et après avoir développé depuis plusieurs années des jeux Microsoft Game Studios et des accessoires de jeux vidéo SideWinder pour les PC sous Windows. La différence avec un PC est qu'une Xbox ne peut à l'origine exécuter que des programmes Xbox provenant d'un média au format propriétaire Microsoft sur DVD, format qui n'est lisible que par le lecteur DVD de la Xbox. La console, dont les principales concurrentes sont la PlayStation 2 et la Gamecube, fait partie de la sixième génération. Microsoft cherche à faire évoluer la Xbox, d'abord consacrée uniquement au jeu vidéo, vers une station multimédia interactive en ligne et lance fin 2002 le Xbox Live. Développement[modifier | modifier le code] Le matériel[modifier | modifier le code]

Dreamcast Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Elle est la première console livrée en standard avec un modem[3],[4] lui permettant un support de jeu en ligne, de se connecter à Internet et ainsi de consulter des pages web ou bien lire des courriels. Sega cesse la commercialisation de la Dreamcast en en Amérique du Nord et se retire complètement du milieu hardware des jeux vidéo de salon. Toutefois, le système est soutenu jusqu'à la fin de l'année 2002 en Europe, en Océanie, ainsi qu'au Japon. Malgré son arrêt prématuré, la console est toujours soutenue en 2014 par des producteurs indépendants. Historique[modifier | modifier le code] Genèse[modifier | modifier le code] Logo de la Dreamcast hors Europe Dès 1996, Sega déclare travailler sur un nouveau projet de console, connu alors sous le nom de Dural (emprunté à l'un des personnages de Virtua Fighter). La Dreamcast est commercialisée le au Japon au prix de 29 800 yens, le aux États-Unis et au Canada, et le en Europe.

Saturn (console de jeux vidéo) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Saturn. La Saturn (セガサターン, Sega Satān?) ou Sega Saturn est une console de jeux vidéo de Sega sortie en 1994 (1995 en Europe). Le nom Saturn provient du fait qu'elle est la sixième console du constructeur qui a été vendue officiellement sur toute la planète (ce qui n'était pas le cas des toutes premières consoles de la firme, commercialisées uniquement au Japon), comme la sixième planète du système solaire[réf. nécessaire]. Au départ Sega voulait appeler cette console la Giga Drive, suite logique de Mega Drive. Au Japon, le lancement de la Saturn, le , est un véritable succès : 500 000 consoles sont vendues à Noël. En 1997, Square sort Final Fantasy VII sur PlayStation, il dope inexorablement les ventes de la PlayStation 1, donnant le coup de grâce à la Saturn. La console Sega Saturn Noire (version européenne) de première génération, touches ovales Manette Analogique Sur les autres projets Wikimedia :

Nintendo Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Nintendo Co., Ltd.任天堂株式会社 Nintendo Company, Limited (任天堂株式会社, Nintendō Kabushiki Gaisha?) est une entreprise multinationale japonaise fondée en 1889 par Fusajiro Yamauchi près de Kyoto au Japon. À ses débuts, la société produisait des cartes à jouer japonaises : les hanafuda. À partir des années 1980, Nintendo s’est lancé dans le marché des consoles et des jeux vidéo. Historique[modifier | modifier le code] 1889-1970 : Débuts dans des secteurs variés[modifier | modifier le code] Écriteau de Nintendo sur ses anciens locaux à Kyoto. Créée le 23 septembre 1889, Nintendo se nomme d’abord Nintendo Koppaï qui peut se traduire en français par « Laissons la chance au ciel »[4]. Fusajiro prendra sa retraite en 1929 et cédera sa place à son gendre, Sekiryo Yamauchi (originellement Sekiryo Kaneda, il adopta le nom de Yamauchi à la suite de la demande de Fusajiro). 1970-1983 : Du jeu au jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Logo Playstation Microsoft Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Microsoft Corporation Logo de Microsoft Microsoft Corporation est une entreprise d'informatique et de micro-informatique multinationale américaine, fondée par Bill Gates et Paul Allen. Son activité principale consiste à développer et vendre des systèmes d’exploitation et des logiciels. Son revenu annuel a atteint 77,85 milliards de dollars sur l’exercice en 2013[5] et elle emploie 123 000 personnes dans 107 pays différents[6]. La stratégie commerciale de Microsoft, reposant sur la vente liée, lui a permis de diffuser son système d’exploitation Windows sur la grande majorité des ordinateurs de bureau. À l’origine, elle a été fondée pour développer et vendre des programmes informatiques BASIC pour l’Altair 8800, puis elle est devenue un des sous-traitants d'IBM. Présentation[modifier | modifier le code] Microsoft domine depuis plusieurs années le marché des systèmes d’exploitation grand-public. Histoire[modifier | modifier le code] Notes Références

Master System Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir SMS. Au Japon elle sort sous le nom Sega Mark III. Historique[modifier | modifier le code] La console qui a précédé la Master System au Japon est la SG-1000 Mark III, qui succède à la SG-1000 et la SG-1000 II. La console est redessinée avant d'être vendue aux États-Unis sous le nom Sega Master System en juin 1986, soit un an après la sortie de la NES. La console sort alors un peu partout dans le monde, y compris au Japon, en 1987 sous son nouveau nom. La SG-1000 Mark III, version japonaise de la Master System. Bien que la Master System soit sur certains points plus avancée que la NES, elle n'atteint pas le même niveau de popularité aux États-Unis. En 1990, Sega a du succès avec la Mega Drive et rachète les droits de la Master System à Tonka. En 1992, les ventes de Master System en Amérique du Nord sont quasiment inexistantes et la production cesse. Accessoires[modifier | modifier le code] Le Light Phaser

Nintendo 64 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Nintendo 64 a plusieurs particularités : c'est une console « 64 bits » contrairement à ses principales concurrentes dites « 32 bits » ; l'entreprise a préféré le support cartouche, plus rentable pour Nintendo mais plus contraignant pour le développement et plus cher que le support CD proposé par ses concurrents ; elle innove en instaurant un joystick sur sa manette qui se révélera indispensable pour la 3D en temps réel ; et instaurera le multijoueurs jusqu'à quatre simultanément. Historique[modifier | modifier le code] Les débuts du « Project Reality »[modifier | modifier le code] Au début des années 1990, avec le succès des consoles NES et Super Nintendo, la société Nintendo domine l'industrie vidéoludique, malgré la compétition effrénée que lui livre Sega[2]. Révélations et retards[modifier | modifier le code] Le logotype utilisé lorsque la console était connue sous le nom d'Ultra 64 Lancement[modifier | modifier le code]

Prise de décision Nintendo - Documents de recherche - Prs34 While the Nintendo name is most closely associated with a video game platform (the NES), the company's real focus has always been the games rather than the platform. Herein lies the true distinction between Nintendo and its two larger rivals. Nintendo seeks to make good games. Microsoft and Sony seek to control a distribution channel. Nintendo is the only company among the three console makers that began life as an entertainment company - and it shows. American gamers are well acquainted with the Nintendo brand; but, American investors generally know very little about the company. Nintendo is an interesting business to write about from an investor's perspective for several reasons. Nintendo has been a good steward of its intellectual properties. For instance, between 1994 and 2002 there were no new Metroid games, despite the popularity of that franchise.

Sony Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sony Sony Corporate comprend plus de cent sociétés à travers le monde, dont Sony France SA, Sony Corporation of America, Sony Music Entertainment, Sony Pictures Entertainment, Sony Computer Entertainment et est présent dans 183 pays (voir les entreprises de Sony Corporation). Histoire[modifier | modifier le code] Origine[modifier | modifier le code] La "Sony City" siège social de Sony à Tokyo La société a été créée le 7 mai 1946 sous le nom de Tokyo Tsushin Kogyo (TTK)[2] par Masaru Ibuka, ingénieur, et Akio Morita, physicien, embauchant une vingtaine de personnes dans une société qui réparait des équipements électroniques et qui tentait de créer ses propres produits. Le nom Sony apparait sur les produits dès 1955 mais la compagnie change de nom seulement en janvier 1958. Au niveau des contenus, en 1987, Sony rachète CBS qui devient en 1991 Sony Music Entertainment, et en 1989 Columbia Pictures via Sony Pictures Entertainment. Trinitron

GameCube Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La (ou le[2],[3]) GameCube (ニンテンドーゲームキューブ, Nintendō Gēmukyūbu?, Nintendo Gamecube) est une console de jeux vidéo de salon du fabricant japonais Nintendo, sortie en 2001 (2002 en Europe), développée en association avec IBM, NEC et ATI. Ce fut la dernière des consoles de sixième génération, en concurrence la PlayStation 2 de Sony, la Xbox de Microsoft, et la Dreamcast de Sega. Historique[modifier | modifier le code] Genèse : Project Dolphin[modifier | modifier le code] Lors de l'E3 de 1999, Howard Lincoln, président de Nintendo of America, annonça que Nintendo était en train de développer une console 128 bits, en collaboration avec ATI et IBM, avec un processeur cadencé a plus de 400 Mhz, donc plus puissante que la PlayStation 2. Les premiers jeux sont présentés en versions jouables pour la première fois lors de l'E3 2001. Sortie de la console[modifier | modifier le code] Fin de la console[modifier | modifier le code] La Q de Panasonic.

Super Nintendo Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Super Nintendo (en entier : Super Nintendo Entertainment System), ou Super Famicom (スーパーファミコン, Super Famicom?) au Japon, est une console de jeux vidéo 16 bits du constructeur japonais Nintendo commercialisée à partir de novembre 1990. En Amérique du Nord, la console est sortie avec un look résolument différent. Les consoles sont zonées (Asie, Europe, Amérique) mais les différences concrètes sont inexistantes ou aisément contournables. La Super Nintendo est une console de génération 16 bits, sortie pour contrer la Mega Drive de Sega (16 bits) et dans une moindre mesure la PC-Engine de NEC (disposant d’un processeur principal 8 bits et d’un processeur graphique 16 bits) et la Neo-Geo AES de SNK (16 bits). En 1997 et 1998, Nintendo décide de rafraîchir le design en sortant le modèle SNS-101, parfois appelé Super NES 2 aux USA, et la Super Famicom Jr. au Japon. Histoire de la console[modifier | modifier le code]

PlayStation 4 vs Xbox One edit Overview In unveiling the next generation - the 8th generation - in video game systems, Sony and Microsoft are introducing two distinct consoles that will appeal to game players in different ways. The brand new PS4 controller One noticeable difference between Xbox One and PS4 is the price. PS4 costs $100 less that Xbox One, though it offers many of the same features, including 500 GB of storage, 8 GB of memory, voice command, state-of-the-art AMD processors, and cloud storage. Both consoles look similar - each is a simple black box with vertical or horizontal standing capability. New York Times tech columnist Molly Wood reviews both consoles in terms of design and usability and declares a winner in the following video: edit Interface The Xbox One interface appears similar to the newer Windows 8 computer operating system. This video by Machinima's channel InSide Gaming sums up the new features in the two gaming consoles: edit Backwards Compatibility edit Graphics edit Used Games edit Camera

Related: