background preloader

Elèves ‘‘dys’’ : "La France est très en retard"

Elèves ‘‘dys’’ : "La France est très en retard"
En France, 6 à 8% des enfants scolarisés seraient "dys". Trois lettres qui regroupent des troubles aussi variés qu'empoisonnants : problèmes de lecture (dyslexie), d’orthographe (dysorthographie), de calcul (dyscalculie) ou, plus généralement, difficultés d’attention. Ces maux commencent à être reconnu par les pouvoirs publics – au point que la journée du 10 octobre (ou "10/10", jeu de mot) leur est consacré. Ce qui ne signifie pas que les enseignants français soient formés pour y faire face. Entretien avec Jean-Louis Garcia, président de la Fédération des Apajh (Associations pour adultes et jeunes handicapés). Comment qualifier les troubles dysphasiques (ou "dys") en classe ? J. La France a-t-elle bien pris la mesure de ces maux ? J. Par exemple ? J. Et du côté des parents ? J. Quel bilan tirez-vous de l’action des assistants de vie scolaire (AVS), ces personnes chargées d’accompagner les enfants dys au sein de la classe ? J. J. Etes-vous entendus par les responsables de l’actuel gouvernement ? J. Related:  Dystroubles instrumentauxabrahamlincolm

Handicap / Ecole : Expérimentation de tablettes numériques Ecole2demain conduit une nouvelle Expérimentation de tablettes numériques auprès d’élèves en situation de handicap Soutenue par la DUI (Délégation aux Usages d'Internet - Ministère chargé des PME, de l'Innovation et de l'Economie numérique, Ministère chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche) et l’entreprise ERDF via l’association Solidarités Numériques, Ecole2demain conduit une nouvelle expérimentation de tablettes numériques, pilotée par Philippe Liotard, sociologue, Maître de conférence – Université Lyon1. La population étudiée est constituée d’élèves disposant d’une tablette numérique, la plupart d’entre eux bénéficiant d’un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) pour des problèmes liés à des handicaps cognitifs ou sensoriels ou pour des troubles des apprentissages tels que des troubles de l’acquisition des coordinations (TAC, dyspraxie). Pour ces élèves, ces outils numériques constituent des aides incontournables pour développer les compétences demandées. Livre Blanc

Pallier les troubles d'apprentissage Dans le domaine scolaire, les vocables en "DYSquelquechose" (dyslexie, dysgraphie, dysorthographie, dyspraxie, dysphasie,…) désignent des "situations" de difficultés scolaires dites "spécifiques" c'est-à-dire concernant un enfant indemne de déficit intellectuel ou de pathologie visible somatique ou psychologique. Ces termes en DYS désignent tout à la fois des difficultés en classe et des diagnostics médicaux. Ergothérapeutes, orthophonistes, éducateurs, pédopsychiatres, psychologues, etc. mais aussi les parents et les enfants sont tous impliqués dans les thérapeuthiques et procédures à mettre en oeuvre pour permettre le bon déroulement de la scolarisation et socialisation de l'enfant. Dès la maternelle, les maîtres doivent s’attacher à détecter les perturbations du langage, de comportements, etc. et ils devraient être aidés à différencier ce qui relève de l’aide et du soutien pédagogique et ce qui nécessite un accompagnement spécialisé, et donc impliquer les experts en la matière.

Réussite scolaire et estime de soi Comment développer, cultiver et même restaurer la confiance en soi, facteur-clé de la réussite scolaire ? Il existe pour cela de nombreuses petites techniques pédagogiques ou relationnelles, peu coûteuses, dont l’efficacité est attestée par de nombreuses expériences en psychologie sociale. Peut-on voir dans les échecs scolaires le reflet d’une faible estime de soi ? Quand la confiance invite à la performance Sous des appellations variées, la plupart des conceptions actuelles de la motivation partagent l’idée selon laquelle la confiance en nos capacités à agir efficacement joue un rôle crucial dans notre engagement et nos performances. Comment restaurer la confiance ? Il n’empêche, la relation entre confiance et performance est bien établie chez des élèves de tous âges, même si elle reste d’amplitude modérée. L’enfer, c’est les autres Mais comment redonner confiance à des élèves en échec ou en difficultés d’apprentissage ? La force du message L’art d’accroître son estime de soi (1) H.W.

un dysgraphique dans la classe : ce qu'il faut savoir pour aider un élève dysgraphique Dysgraphie et scolarité Pour les enseignants, l’importance de l’écriture dans la scolarisation n'est pas à rappeler : les compétences en écriture sont nécessaires à l'apprentissage. L'écriture favorise le développement des compétences telles que la sélection d’éléments pertinents, l’organisation d’idées et favorise la réflexion ainsi que l’appropriation des concepts du cours. Lorsqu'un élève est en défaut vis à vis du geste d'écriture, qu'il s'agisse d'une dysgraphie avérée, ou d'un retard d'apprentissage, les conséquences sur sa scolarité peuvent être importantes. Certaines pratiques simples permettent aux enseignants d'éviter que se mette en place une spirale d'échec autour de l'écriture. Troubles d'apprentissage de l'écriture : quels impacts ? Pour aider un élève qui a des difficultés d'écriture en classe, il est important de comprendre d'abord les implications de ces difficultés sur la scolarité. Prenons l'exemple d'un élève difficilement lisible. Pour aller plus loin :

Sémiologie - Psychomotricité deuxième année Sections 5.1 Développement du geste chez l’enfant Mouvement = action où le corps passe d’un lieu à un autre. Geste = combinaison de mouvements → action consciente et intentionnelle. Rappels neuro-anatomiques :Mouvement volontaire = 3 processus Phase d’identification du but à atteindrePhase de programmation des contractions musculairesPhase d’exécution Le geste est un mouvement dirigé vers un but Intégrité des systèmes sensorimoteursCommande motrice intacte 2 gestes différents : Le geste « dynamique » : sauter, courir, attraper une balle ⇒ déplacement Le geste « organisationnel » : Autre finalité que le mouvement.Ils demandent une organisation selon un planDéveloppement des coordinations Anomalies de ce développement : Retard d’acquisition de la motricitéRetard de l’acquisition de la motricité fineRetard d’acquisition à certaines habiletés de la vie quotidienneRetard dans les activités « visuo-spatiales » Corps, mouvement, espace Ces trois notions sont liées. Le corps est référentiel de base

Des membres d'un gang de Nouvelle-Zélande sous l'objectif de Jono Rotman CULTURE - En Nouvelle-Zélande, existe un gang de motards né dans les années 1960, sur la cote Est, à Hawkes Bay : le Mighty Mongrel Mob. Tatouages, violences, trafic de drogues... Le groupe qui compte maintenant une trentaine de branches sur les deux îles rassemble toutes les caractéristiques de la bande qu'il ne vaudrait mieux pas croiser. Au terme de son travail d'immersion, l'artiste qui habite aujourd'hui à New-York assure avoir découvert des "êtres humains impressionnants", bien qu'il concède avoir toujours été intimidé par eux, dont les tatouages sur le visage traduisent une certaine détermination. Car en effet, de nombreux membres du Mob ont grandi en foyer, en marge de la société "blanche" de cette ancienne colonie britannique. Mais même dans une démarche purement artistique, la violence n'est jamais loin. Jono Rotman Shano Rogue, 2010. Jono Rotman Denimz’ Collage #3, 2014.

Dyslexie, dysphasie, dyscalculie, dyspraxie, dysorthographie, troubles de l’attention... Certains de ces troubles affectent les apprentissages précoces : langage, geste... D'autres affectent plus spécifiquement les apprentissages scolaires comme le langage écrit, le calcul. Ils sont le plus souvent appelés troubles spécifiques des apprentissages. Ces troubles sont innés, mais certains enfants victimes d'un traumatisme crânien ou opérés et soignés pour une tumeur cérébrale peuvent également présenter des troubles cognitifs spécifiques gênant la poursuite de leurs apprentissages. On regroupe ces troubles en 6 catégories : Les troubles spécifiques de l'acquisition du langage écrit, communément appelés dyslexie et dysorthographie. Lisez la rubrique : Troubles des apprentissages LES "DYS" : un site consacré aux troubles des apprentissages TÉMOIGNAGE d’une ENSEIGNANTE. Lausanne, le 17 février 2013. Dans ma pratique, j’ai eu la chance d’accompagner des enfants de différents âges, présentant des troubles praxiques. Impossible de décrire un “enfant type”; chaque situation est différente, chaque enfant réagissant, se construisant, apprenant, en fonction de sa personnalité, de son histoire, de son passé scolaire et de ses éventuels troubles associés. Je trouve que la problématique de la dyspraxie n’est pas facile à cerner. Dans le cas de la dyspraxie, pour moi, reviennent souvent les mêmes interrogations : Au moment de faire connaissance, la première chose qui me frappe est la difficulté d’organisation, et cela dès le vestiaire ; dans l’habillage pour les petits et dans l’organisation dans les affaires, cahiers, agendas, pour les plus grands. Puis vient l’aspect scolaire; je remarque souvent une grande lenteur dans l’organisation et l’exécution des tâches. Irritation. De son côté, l’enfant se sent probablement aussi perdu.

untitled Les effets des perturbateurs endocriniens chimiques dévoilés par Robert Evans GENEVE (Reuters) - Les perturbateurs endocriniens chimiques pourraient être en partie responsables de la recrudescence de malformations à la naissance, de cancers hormono-dépendants et de troubles neurologiques et psychiatriques, selon un rapport de l'Onu publié mardi. Selon ce rapport conjoint du Programme des Nations unies pour l'Environnement (PNUE) et de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) intitulé "L'Etat de la science sur les perturbateurs endocriniens chimiques", "de nombreuses substances chimiques synthétiques dont les effets perturbateurs sur le système endocrinien n'ont pas été testés pourraient avoir des conséquences non négligeables sur la santé". De plus, les enfants exposés avant ou après la naissance à ces perturbateurs sont jugés particulièrement vulnérables et susceptibles de développer plus tard des troubles du comportement ou de l'apprentissage, telle la dyslexie. Hélène Duvigneau pour le service français, édité par Gilles Trequesser

DYSPRAXIE ET ASPECTS PSYCHOSOCIAUX Pour mieux aider l'enfant dyspraxique Souvent, on observe chez le parent une phase d'adaptation allant de plusieurs semaines à plusieurs mois après avoir appris le diagnostic de DYSPRAXIE ou de TAC. Cette phase fait suite à des mois de questionnements pendant lesquels les parents ont consultés leur médecin et parfois d'autres professionnels. L'influence de la dyspraxie ou du TAC sur la vie affective de l'enfant et de sa famille est importante. On remarque que les besoins d'informations du parent vont changer avec le temps. Quelles sont les principales réactions psychologiques chez l'enfant dyspraxique? Le plus fréquemment, à un degré variable selon les enfants, on observe de l'anxiété. En jargon clinique, nous parlerons d'anxiété de performance quand celle-ci se produit durant la tâche. La DYSPRAXIE et L'ANXIÉTÉ La DYSPRAXIE impose à l'enfant un stress élevé et, de surcroît, de manière quasi continue. Quelques questions de parents d'enfants dyspraxiques:

Related: