background preloader

Le Naturalisme (XIXe siècle)

Le Naturalisme (XIXe siècle)
Les courants littéraires ► vous êtes ici Courants littéraires XIXe siècle Zola et le groupe de Médan Zola parle déjà des « écrivains naturalistes » dans sa préface à Thérèse Raquin en 1867 ; c’est à la même époque qu’il conçoit le projet des Rougon-Macquart sur le modèle de la Comédie humaine, de Balzac : ce vaste cycle romanesque forme vingt volumes, publiés entre 1871 et 1893, et raconte, comme le dit son sous-titre, l’« histoire naturelle et sociale d’une famille sous le second Empire ». Après cinq romans qui évoquent l’irrésistible ascension de personnages de bourgeois, Zola connaît un grand succès en 1877 avec l’Assommoir, qui raconte la « déchéance d’une famille ouvrière dans le milieu de nos faubourgs » (préface). C’est à l’époque de la publication de l’Assommoir que Zola réunit tous les jeudis, dans la maison de campagne qu’il vient d’acheter à Médan, près de Paris, un groupe d’écrivains, parmi lesquels Maupassant, Huysmans, Céard, Hennique et Alexis. L’imaginaire naturaliste

naturalisme École littéraire amorcée par le réalisme, groupée autour de Zola, qui visait, par l'application à l'art des méthodes et des résultats de la science positive, à reproduire la réalité avec une objectivité parfaite et dans tous ses aspects, même les plus vulgaires. Dans une fin du xixe siècle fascinée par la science, le naturalisme, véritable système d'analyse et d'explication de la nature, est l'aventure d'un groupe fortement structuré par la personnalité d'Émile Zola. Afin de chercher la vérité et de la donner à voir, il privilégie le roman, qui sera plus que tout autre le genre des grandes œuvres naturalistes. Prenant la relève du réalisme, qui a surtout cherché à décrire minutieusement la réalité, le naturalisme prétend faire de la littérature un mode d'expérimentation du monde réel. Un groupe en rupture Littérairement, le naturalisme est d'abord l'aventure d'un groupe, dont Zola est l'énergique fédérateur. Pour une étude scientifique de la société L'empreinte de Zola La méthode Le style

Définition de NATURALISME NATURALISME, subst. masc. 1. Doctrine, système qui considère la nature comme principe fondamental. Le dieu effréné du naturalisme antique, l'aveugle Eleuthère, le furieux libérateur, le rédempteur sanguinaire de l'ancien monde, son Christ impur, avait mené son dernier choeur, consommé sa dernière orgie (Michelet,Hist. romaine,t.2, 1831, p.328).À vrai dire, ces cultes [les polythéismes mythologiques] méritent à peine le nom de religions; l'idée de révélation en est profondément absente; c'est le naturalisme pur, exprimé par un poétique symbolisme (Renan,Avenir sc.,1890, p.282).Ainsi comprises, ces doctrines du libre arbitre se rattachent directement au naturalisme chrétien dont les exigences se font sentir dans les philosophies médiévales. Lorsque la confiance dans l'indestructibilité de la nature et dans l'efficace de causes secondes issues d'une fécondité créatrice disparut, le monde était mûr pour la Réforme (Gilson,Espr. philos. médiév., 1932, p.118). Rem. 1. 2. 3. 3.

Le naturalisme, les plus grandes œuvres et auteurs | Short Édition La genèse Parler du naturalisme, c’est parler de d’Emile Zola, car si Maupassant, Huysmans et même les frères Goncourt (Edmond et Jules ) sont inscrits dans ce courant, le naturalisme est initié par Zola et il en est l’incarnation parfaite. Le naturalisme, c’est la production d’un roman expérimental. Ecrire un roman expérimental c’est faire une étude de l’homme, à partir d’une méthode scientifique : l’expérience. Zola fut très influencé par les théories de Claude Bernard, considéré comme le fondateur de la méthode hypothético-déductive que tous les lycéens ont en horreur : Observation - Hypothèse - Expérience - Résultat - Interprétation – Conclusion. Son étude à lui, c’est le Cycle des Rougon-Macquart dont le sous-titre est d’ailleurs « Histoire naturelle et sociale d'une famille sous le Second Empire ». Le roman expérimental Tableau de l'hérédité dans la famille Rougon-Macquart Le short naturaliste Léon Hennique rapporte dans la préface des Soirées de Médan :

Corpus de textes sur le naturalisme - Oh ! c'est vilain de boire ! dit-elle à demi-voix.Et elle raconta qu'autrefois, avec sa mère, elle buvait de l'anisette, à Plassans. Mais elle avait failli en mourir un jour, et ça l'avait dégoûtée ; elle ne pouvait plus voir les liqueurs.- Tenez, ajouta-t-elle en montrant son verre, j'ai mangé ma prune ; seulement, je laisserai la sauce, parce que ça me ferait du mal.Coupeau, lui aussi, ne comprenait pas qu'on pût avaler de pleins verres d'eau-de-vie.

Naturalisme (littérature) Le terme est d'abord utilisé par la critique positiviste des phénomènes littéraires de Charles-Augustin Sainte-Beuve et Hippolyte Taine. Cherchant à découvrir les lois qui régissent la littérature, Taine soutient que la race, le milieu naturel, social et politique et le moment au cours duquel est créée une œuvre littéraire définissent ses traits spécifiques et son évolution[1]. Dans une importante étude sur Balzac, publiée d'abord sous forme d'article en 1858[n 1], Taine qualifie ce romancier de « naturaliste » en se fondant sur le fait que dans son Avant-propos à La Comédie humaine, Balzac annonce vouloir écrire « l'histoire naturelle » de l'homme[2]. « Il dissèque aussi volontiers le poulpe que l'éléphant; il décomposera aussi volontiers le portier que le ministre. Par la suite, le naturalisme est revendiqué par Émile Zola, qui lui donne son véritable sens littéraire et en fait une école romanesque visant à rassembler les écrivains de son époque.

Mouvement litteraire du 19 siecle | Littérature et savoir La littérature française du XIXe siècle se trouve dans une période définie par deux dates: 1799, lorsque le coup d’Etat qui a établi le Consulat de Bonaparte et est une manière de mettre fin à la période révolutionnaire, et en 1899, lorsque la résolution des tensions de l’affaire Dreyfus et la menace du boulanger et, enfin, où les valeurs appropriées de la Troisième République. La modernité littéraire s’affirme dans ce siècle de l’histoire mouvementée avec des courants importants qui affectent les arts, tels que le romantisme, réalisme, naturalisme et symbolisme. Siècle, Rich fonctionne toujours proche de nous, la littérature du dix-neuvième siècle, le français demeure un âge d’or de la poésie et le roman, avec de nombreux chefs-d’œuvre qui laissent percevoir, au-delà des courants littéraires réussir, les concepteurs de fortes personnalités artistiques. La riche littérature du XIXe siècle La poésie du XIXe siècle Romantisme Gérard de Nerval (1808 – 1855), dense et mystérieuse: La Chimère

Guy de Maupassant Écrivain français (château de Miromesnil, Tourville-sur-Arques, 1850-Paris 1893). Écrivain fécond, disciple de Flaubert, Guy de Maupassant est l'auteur de contes, de nouvelles et de romans. Observateur privilégié de la paysannerie normande, de ses malices et de sa dureté, l’écrivain élargit son domaine à la société moderne tout entière, vue à travers la vie médiocre de la petite bourgeoisie des villes, mais aussi le vice qui triomphe dans les classes élevées. Le déclin de sa santé mentale, avant même l’âge de trente ans, le porte à s’intéresser aux thèmes de l'angoisse et de la folie. Passant du réalisme au fantastique, Maupassant refuse les doctrines littéraires. Naissance 5 août 1850 au château de Miromesnil, Tourville-sur-Arques, près de Dieppe. Famille Son père est un agent de change anobli d’origine lorraine ; sa mère, très cultivée et amie d'enfance de Flaubert – qui sera pour le jeune Guy comme un maître et deviendra son ami –, est issue de la bourgeoisie normande. 1. 1.1. 1.2. 1.3.

Émile Zola Écrivain français (Paris 1840-Paris 1902). Chef de file du naturalisme, Émile Zola s’efforça d’appliquer la rigueur scientifique à l’écriture du roman. Ancré dans la France du second Empire, régime qu'il détestait, son cycle romanesque des Rougon-Macquart brosse une fresque psychologique et sociale inégalée dans la littérature française. Il fut aussi un ardent combattant pour la justice et la vérité, lors de l'affaire Dreyfus, qui déchira la France de la IIIe République. Naissance Émile Édouard Charles Antoine Zola naît le 2 avril 1840 à Paris, au 10, rue Saint-Joseph. Famille Père ingénieur italien (François Zola), mère beauceronne (née Émilie Aubert). Jeunes années (1840-1862) À Aix, se lie avec Paul Cézanne. Journaliste et écrivain (1862-1867) Publie les Contes à Ninon (1864), puis son premier roman, La Confession de Claude (1865). Écrivain naturaliste (1867-1877) Chef d’école (1877-1893) Fervent dreyfusard Retour au journalisme politique et engagement décisif dans l'affaire Dreyfus. 1. 1.1.

Related: