background preloader

Revue française des sciences de l'information et de la communication

Revue française des sciences de l'information et de la communication

http://rfsic.revues.org/

Related:  Notions SICENSEIGNER AVEC LE NUMERIQUESICchristellelopezSIC

Les supports de l'information 4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 14:26 L'information peut-être perçue, entendue ou lue. Elle permet de se renseigner, d'apprendre. Elle est immatérielle, mais elle peut être inscrite ou enregistrée sur un support, qui devient alors un document. Certains supports ne sont plus utilisés Humanités numériques et analyse des controverses au regard des SIC 1 L’équipe pédagogique réunit trois chercheurs de l’UTC (deux chercheurs en SIC, Virginie Julliard et (...) 1Cet article se propose d’étudier l’apport des sciences de l’information et de la communication (SIC) à un projet pédagogique estampillé « Humanités numériques et controverses » à l’Université de technologie de Compiègne (UTC). Celui-ci fait dialoguer les perspectives sociologiques et communicationnelles pour présenter aux élèves ingénieurs des manières d’analyser les controverses et leur enseigner des méthodes qui se situent à l’articulation des SIC, de la sociologie et de l’informatique1. Le cours s’est déroulé pour la première fois en janvier 2015, et nous tirons ici les enseignements cette première session.

[FADBEN] pouvaient avoir acquis lors des cycles du primaire. Le questionnaire étant cependant pensé pour le secondaire, il ne faut donc pas s’étonner de constater la faiblesse des résultats obtenus. C’est ainsi qu’un élève de 6e sur deux seulement maîtrise au moins partiellement six des 24 notions du test. Il s’agit principalement de la reconnaissance d’un droit de l’information, de l’identification de différents types d’information, de la conscience de l’acte de publication lorsque l’on dépose une photographie sur Facebook et de la connaissance des principales fonctions du catalogue documentaire.

Les sciences de l'information et de la communication Instituée en 1974 par l’université française, la discipline des « sciences de l’information et de la communication » a été d’emblée placée sous le signe de l’alliance de l’information et de la communication, alors qu’on distingue ici les études de journalisme de la bibliothéconomie, là les communication studies des media studies ou des cultural studies. Cette discipline s’intéresse en particulier à des objets fortement investis socialement comme les médias, les institutions culturelles ou les réseaux de télécommunication, et à des valeurs centrales comme la démocratie, le droit à l’information, la communication ou le partage du savoir, selon les initiateurs et coordinateurs de ce numéro 38 de la revue Hermès. Pour présenter cette discipline, ceux-ci ont pris le parti de chercher à identifier quelques-unes des nouvelles questions qu’elle a posées au cours de sa courte histoire, plutôt que d’en produire une historiographie ou d’en faire une description de nature encyclopédique.

I2D - Information, données & documents Tout savoir sur le management de l'information et les pratiques numériques... L'ADBS explore, avec un regard souvent pionnier, les sujets qui font débat en information-documentation. Un numéro centré sur un dossier sur un sujet de fond, abordé selon de multiples approches et coordonné par un expert reconnu de la question, et des articles sur le droit de l'information, l'évolution des métiers et des méthodes. Associer la recherche et la pratique. Telle est l'originalité de la revue, à la fois vecteur de publication pour les chercheurs en sciences de l'information et tribune pour de multiples retours d'expérience. Une seconde vie.

Dictionnaire des sciences de l’information et de la communication Ce dictionnaire ou lexique permet de donner une définition concise des concepts relatifs aux sciences de l’information et de la communication ; et des médias. Il permet de comprendre certaines notions utilisées dans ce blog. Anchorman, Définition. L’anchorman, littéralement « homme ancre », est le présentateur de télévision, dans la terminologie américaine. Il est celui qui « pose », qui donne le sens de l’information, et de l’actualité. Introduction au dossier « Humanités numériques et SIC » 1Sans fanfaronner exagérément, il faut bien reconnaître en préambule que les sciences de l’information et de la communication (SIC) ont de longue date développé des théories et des paradigmes qui permettent de saisir et d’analyser les enjeux sociaux liés au « numérique » (numérisation, informatisation, TIC). Qu’il s’agisse des travaux ayant souligné les implications des systèmes d’information informatisés dans l’organisation du travail, ceux portant sur les mutations médiatiques de la communication, ceux analysant les relations entre technique et société à travers les usages des dispositifs d’information et de communication, ceux interrogeant les discours de la société de l’information, ceux abordant les industries culturelles et médiatiques ou bien encore, les recherches analysant les médiations liées à la numérisation documentaire.

Françoise Chapron, un temps d'avance... Le texte est découpé en trois chapitres abondamment documentés selon une perspective chronologique afin de nous amener à mieux comprendre la situation actuelle, quelque peu schizophrénique, vécue par les enseignants documentalistes. La période de 1937 à la création du CAPES en 1989 retrace la lente maturation de la pédagogie documentaire, saisie comme le produit d'un héritage pédagogique et plus largement éducatif (finalités, valeurs), porté par l’Éducation nouvelle, et du besoin concret de pourvoir les établissements scolaires d'un service documentaire à la fin des années 50. La documentation émerge ainsi en laissant percevoir sa dimension duelle, celle de matière à gérer (la documentation « service ») et celle de matériau à (savoir) traiter (la documentation « recherche »), engendrant cette partition complémentaire que nous connaissons bien et qui sera bientôt source de tension, entre gestion et formation. Dessin de Daz. 09-2015. @dazzdoc (BY NC SA) .

Blog des cours d'Olivier Ertzscheid (département Infocom) La plupart des services que nous utilisons aujourd’hui sur le web sont gratuits : YouTube, Google, Facebook, LinkedIn et tant d’autres. Or, s’il ne s’agit pas de services publics, il faut bien que ces différents sites gagnent de l’argent. Mais … Les origines du .fr Economie du document (Bloc-notes de Jean-Michel Salaün) Le cours ouvert en ligne sur l'économie du document s'est achevé fin avril. Le cours n'en est pas à sa première version. Il a précédemment été proposé en format ouvert trois fois sur le web depuis 2008. La dernière version a bénéficié des expériences précédentes, mais elle a compris aussi de nombreuses innovations.

« Big Data » : la quatrième révolution industrielle ? - Blog de Soft Computing « Big Data » : le champ du possible tiré par l’évolution des technologies. Allez donc sur google trends pour vérifier la fréquence de recherche sur « Big Data » : le terme apparaît réellement dans les radars mi 2010 pour résonner toujours plus fort. Et si, San Francisco et Bangalore restent surreprésentés, une part significative des recherches provient maintenant de villes en dehors de ces deux Silicon Valleys, signes que le concept sort du cercle fermé des geeks. De quoi s’agit-il ? Des quantités inimaginables de données que notre société génère mais aussi et surtout d’un phénomène que certains n’hésitent pas à comparer à une quatrième révolution industrielle : de plus en plus de gens influents, et plus seulement au sein de la Silicon Valley, s’accordent à penser que l’analyse intelligente des énormes gisements de données que nous engendrons va transformer en profondeur notre société et sera le moteur de la prochaine vague de croissance.

La médiatisation du professeur documentaliste dans l’environnement numérique de travail 1De nombreuses recherches ont questionné les usages que les jeunes générations font des outils informatiques et de l’Internet pendant leurs loisirs. Elles ont permis de repérer des mutations engendrées par l’utilisation des objets numériques. Selon Octobre (2008), le début du xxie siècle a été marqué par une triple évolution chez les jeunes de 6 à 14 ans : celle des rapports aux objets culturels, devenus plus accessibles du fait de l’augmentation de l’offre largement imputable à l’émergence du Web 2.0 ; celle du rapport au(x) temps chez les adolescents, qui mènent souvent plusieurs activités simultanément ; celle de la dimension relationnelle, reconfigurée par l’importance de la reconnaissance par les pairs qui s’effectue prioritairement par le degré de visibilité sur les réseaux sociaux. 2Ces dernières années, les établissements scolaires français se sont équipés progressivement, tandis que les espaces physiques dédiés au travail personnel ont peu évolué. Figure 1.

Related:  Ressources pro pour documentalistesmelanie.leirensSICRID recherche innovation développementArticles SICSICSIC