background preloader

Le taux d'absentéisme dans les entreprise au plus bas depuis 5 ans

Le taux d'absentéisme dans les entreprise au plus bas depuis 5 ans
Publié le 10-SEP-12 par ANACT | Imprimer 3,84% (soit 14 jours d’absence par an et par salarié), c'est le taux d'absentéisme qu'ont connu les entreprises françaises l’année dernière selon le baromêtre de l'absentéisme d'Alma Consulting Group. Un chiffre en recule par rapport à 2010 où il était à 4%, soit 14,5 jours, et au plus bas depuis 2007. Globalement, l’absentéisme baisse dans le secteur privé. Mais des records sont tout de même enregistrés dans les secteurs de la santé (6,61% soit 24 jours) et des transports (5,13% soit 18,7 jours). Télécharger la synthèse de l'étude - Source : Alma Consulting Group

http://www.anact.fr/portal/page/portal/web/actualite/NOTINMENU_NEWS_DETAIL?p_thingIdToShow=28347597

Related:  Qu'est ce qu'une organisation performante?Documents sur la Problématique

Performance sociale, Bien-être et réseau social Dans la course aux arguments pour développer un nouveau type de réseau social c'est bien sur le fameux ROI que l'on tente de mettre l'accent. Pour cela on met en avant des indicateurs plus ou moins convaincants de retour sur investissement issus, d'idées, d'amélioration des process ou autres traduction pécuniaire de l'apport des réseaux sociaux au business. Je n'ai jamais été à l'aise avec ce miroir aux alouettes et c'est pourquoi j'ai parlé du ROSL, Return on social link ou en bon français en quoi les réseaux sociaux peuvent permettent de retrouver du lien social1.

L’évaluation des compétences reste empirique Crédits photo : shutterstock.com Les critiques pleuvent sur l'entretien annuel d'évaluation. Arbitraire, scolaire, injuste, les critiques pleuvent sur l’entretien annuel. « Alors qu’il devrait être un rendez-vous destiné à faire grandir le collaborateur, il reste un moment de découragement, un exercice du pouvoir », remarque Robert Leblanc, président d’Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens, auteur de la préface d’un remarquable cahier du mouvement sur le sujet. Basée sur des grilles d’évaluation à sens unique, cette entrevue dresse une fois par an l’inventaire des points forts et faibles du collaborateur ; malheureusement elle néglige nombre de compétences invisibles : l’intelligence relationnelle, l’écoute, la réactivité ou la capacité à gérer les impondérables.... L'évaluation croisée demande du temps et du volontarisme

L'absentéisme en entreprise au plus bas depuis 2007 Le taux d'absentéisme dans les entreprises a atteint l'an dernier son niveau le plus bas depuis 2007 avec 3,84 %, soit 14 jours d'absence par an et par salarié, selon le baromètre de l'absentéisme d'Alma Consulting Group publié mardi 4 septembre 2012. Ce chiffre est en baisse par rapport à 2010 où il s'établissait à 4 %, soit 14,5 jours par an et par salarié, et d'un point depuis trois ans, soit 3,8 jours de moins. L'absentéisme baisse globalement dans le secteur privé mais enregistre des records dans les secteurs de la santé et des transports avec respectivement 6,61 %, soit 24 jours, et 5,13 % soit 18,7 jours. Les grands groupes connaissent un absentéisme plus faible que les PME et les cadres obtiennent la palme de l'assiduité avec un taux d'absence de 1,53 %, soit 5,6 jours par an. Fait inédit en matière d'absence au travail, le Nord et la région Rhône-Alpes dépassent le Sud, qui était en tête depuis cinq ans.

Présentéisme : l'autre visage (inquiétant) de l'absentéisme Présent mais...totalement absent. Voilà le paradoxe que traduit le présentéisme. Envers de l'absentéisme, il illustre à bas bruit souvent une situation de « burn out » ou de démission intérieure. Le salarié est présent physiquement mais psychiquement absent. Certains s'efforcent même de donner l'impression qu'ils travaillent alors qu'en réalité ils en font le moins possible.

Bilan social Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette loi a été directement inspirée des travaux issus du Rapport Sudreau. Contenu[modifier | modifier le code] Défini par l'article L. 2323-70 du code du travail.[2] Il récapitule en un document unique les principales données chiffrées permettant d'apprécier la situation de l'entreprise dans le domaine social, d'enregistrer les réalisations effectuées et de mesurer les changements intervenus au cours de l'année écoulée et des deux années précédentes. La culture d’entreprise : facteur de compétitivité ? Ce rôle dépasse le simple objectif de création de richesses. Parallèlement, jusqu’à l’émergence des grands groupes industriels au milieu du XXe siècle, et dans la continuité d’une époque dominée par la bourgeoisie commerçante, l’entreprise était animée par un "esprit maison". Celui-ci se résumait en quelques principes simples : le "client roi", l’honnêteté, la ponctualité, le goût de l’effort. Les temps ont changé, l’esprit maison a aujourd’hui évolué en culture d’entreprise, les principes en valeurs. Devenue un sujet d’intérêt et d’analyse, la culture d’entreprise apparaît comme un atout stratégique qui peut être exploité pour accroître les performances économiques.

L'absentéisme au travail et ses causes passés au crible Chaque semaine, près de 680.000 personnes sont absentes de leur emploi au moins une journée pour raison de santé, soit 3,6% des salariés, révèle une étude de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) publiée mardi. Mais la principale information de ce rapport est ailleurs: d'après lui, ce sont en effet les conditions de travail qui sont la cause principale de l'absentéisme. Menée sur la période 2003-2011, l'étude de la Dares (qui dépend du ministère du Travail) met en lumière l'absentéisme en fonction de différents facteurs comme la nature du contrat de travail, l'âge et le sexe, la catégorie socioprofessionnelle ou le secteur d'activité. Le facteur le plus déterminant est toutefois l'exposition aux contraintes physiques et psychosociales. D'autres causes diverses de l'absentéisme

Sujet d'étude CGRH - La performance sociale - Bac STG Exemples de Sujets ◈ A Savoir ◈ A Etudier La performance sociale est un des centres d’intérêt de chaque entreprise. En effet, il est préférable d’être considéré comme un modèle de performance sociale. C’est une notion qui sert à mesurer le comportement “social” des cadres et managers dans une entreprise. Qu’est que le bilan social ? le RAU ? - Info CE Les élus du CE doivent porter une attention particulière au bilan social ou au Rapport Annuel Unique (RAU). En tant que représentant du personnel vous pouvez disposer d’une analyse précise et des données chiffrées sur la situation sociale de votre entreprise. Ce bilan ou le RAU constitue une information précieuse pour répondre à de nombreuses questions telles que : quel est l’effectif total ?combien il y a t’il eu d’embauches en CDI et CDD ?combien il y a t’il de sous-traitants ou de prestataires ?

Related: