background preloader

Le Surréalisme

Le Surréalisme

LE CUBISME Dossiers pédagogiques - Collections du Musée Un mouvement, une période >English text Une façon neuve d’aborder le monde Les artistes et leurs œuvres Georges Braque • Le Viaduc à L'Estaque, 1908 • Les Usines du Rio-Tinto à L'Estaque, 1910 • Compotier et cartes, 1913 Pablo Picasso • Le guitariste, 1910 Juan Gris • Le livre, 1911 • Le petit déjeuner, 1915 Fernand Léger • La couseuse, 1909-10 • La noce, 1911 • Contrastes de formes, 1913 Albert Gleizes • Paysage à Toul, 1915 Raymond Duchamp-Villon • Le Cheval majeur, 1914-1976 Henri Laurens • Bouteille et verre, 1918 Texte de référence Chronologie Bibliographie Contacts Une façon neuve d’aborder le monde Le Cubisme est sans doute le mouvement le plus décisif de l’histoire de l’art moderne. Le Cubisme comprend plusieurs étapes. Les deux premières phases sont menées par Georges Braque et Pablo Picasso qui, voisins à Montmartre dans les ateliers du Bateau-Lavoir, travaillent en étroite collaboration. Les artistes et leurs Œuvres Georges Braque Pablo Picasso

LE SURRÉALISME e mot « surréalisme » a été choisi en hommage à Apollinaire. Celui-ci venait en effet de mourir (1918) et avait signé peu auparavant avec Les Mamelles de Tirésias un « drame surréaliste ». Depuis Alcools (1913), sa poésie aspirait par tous ses pores à , comme ces deux poèmes le clament expressément : Cet esprit nouveau est ce que la jeune génération issue du cataclysme de la Première guerre a décidé d'incarner sous le nom de Surréalisme. C'est dans son premier Manifeste qu'André Breton en propose la définition : Surréalisme, n. m. Questions : Les textes : – Repérez dans le texte d'André Breton comment la part donnée au hasard se mêle à celle de l'expérimentation quasi scientifique sur le langage (Breton précise peu après que cette entreprise « peut passer pour être aussi bien du ressort des poètes que des savants »). – Le poème d'Aragon est bâti sur la métaphore filée de la chasse ou de la conquête : pourquoi ? 2. Questions : 3. 5.

DADA Dossier Dossier pédagogique - Parcours Exposition Introduction Provocation, anti-peinture, profanation Paris et New York. Marcel Duchamp, Francis Picabia, Man Ray Hasard et abstraction Zürich. Jean Arp, Sophie Taeuber-Arp Le photomontage Berlin. Le collage selon Max Ernst Cologne. Merz ou le principe d’assemblage d’objets et de matériauxHanovre. Bibliographie sélective Introduction Depuis 1966, aucune grande exposition n’avait été consacrée en France à Dada, l’un des mouvements les plus marquants de l’avant-garde historique. Né en Suisse durant la Première Guerre mondiale autour d’un groupe d’artistes, d’écrivains, de musiciens cosmopolites réfractaires à la guerre et au système culturel et social qui y aboutit, le mouvement Dada proclame un mépris rageur pour les valeurs en place, y compris celle de l’art. Provocation, anti-peinture, profanation Paris et New York. Marcel Duchamp (1887-1968) Les Ready-mades Marcel Duchamp. En 1915 Duchamp s’installe aux Etats-Unis. Marcel Duchamp. Francis Picabia.

Les 7 Merveilles du Monde Antique Surréalisme | mouvement artistique surréaliste La Révolution surréaliste Dossier Du 6 mars au 24 juin 2002 Parcours découverte et pistes pédagogiques pour les enseignants Vous trouverez dans ce dossier des propositions de parcours, à exploiter avec vos élèves. Cette traversée s’appuie sur des œuvres qui figurent dans l’exposition présentée au Centre Pompidou, et s’oriente selon les thèmes suivants : Quand peinture et poésie se rencontrent : Max Ernst L’intérêt pour la mythologie L’inquiétante étrangeté L’automatisme L’objet surréaliste La ville : le Paris des surréalistes Quand peinture et poésie se rencontrent : Max Ernst L’articulation littérature arts plastiques n’a jamais été aussi serrée que pendant la grande aventure surréaliste. L’œuvre d’Arthur Rimbaud et celle de Lautréamont ainsi que la psychanalyse freudienne, découverte alors récente, sont au cœur de la nouvelle esthétique. ► Max Ernst, La Puberté proche… ou Les Pléiades, 1921 Collage, fragments de photographies retouchées, gouache et huile sur papier, monté sur carton Collection particulière Huile sur toile (salle 1)

Qu’est-ce que la poésie ? - Amis des poètes de la Montérégie En poésie le mot est ressenti comme mot et non comme comme un simple substitut de l’objet ni comme explosion d’émotion R. Jakobson Notes pour amorcer une réflexion et un échange Le célèbre linguiste et poéticien Roman Jakobson après avoir éliminé comme accessoires toutes sortes de thèmes poétiques ( la lune, un lac, un rossignol, des rochers, une rose , un château, etc ) et même passablement de procédés poétiques rattachés à diverses écoles jusqu’au XXe siècle, prend prétexte de son excellente connaissance de la poésie russe et tchèque pour isoler une caractéristique majeure qui lie la production poétique comme l’huile dans un aliment. Et ceci qui vaut d’être cité : À quoi sert la poésie ? Roman Jakobson, Qu’est-ce-que la poésie ? À quoi sert la poésie ? Le point de vue d’Anne Hébert sur la poésie

» L'homme: animal inconsciemment philosophique et poétique. L'imaginaire instituant.Castoriadis. « Cet épisode de l'imagination que nous appelons réalité». Pessoa. Le livre de l'intranquillité, Bourgois, p. 238. « Toute société jusqu'ici a essayé de donner une réponse à quelques questions fondamentales: qui sommes-nous, comme collectivité ? que sommes-nous, les uns pour les autres? Bien entendu, lorsque nous parlons de « questions », de « définitions », nous parlons métaphoriquement. Lorsque le marxisme croit montrer que ces questions et les réponses correspondantes relèvent de cette partie de la « superstructure» idéologique qu'est la religion ou la philosophie, et qu'en réalité elles ne sont que reflet déformé et réfracté des conditions réelles et de l'activité sociale des hommes, il a en partie raison pour autant qu'il vise la théorisation explicite, pour autant aussi que celle-ci est effectivement (bien que non intégralement) sublimation et déformation idéologique, et que le sens authentique d'une société est à chercher en premier lieu dans sa vie et son activité effectives.

« Le Rapport de Brodeck T1 : L’Autre » par Manu Larcenet Annonce pour l'album En un peu plus de 150 planches au format à l’italienne, d’un noir et blanc intense, Larcenet se propulse sans nul doute au rang du « Silence » de Comès (Casterman, 1980) ou de « Pleine Lune » de Chabouté (Vents d’Ouest, 2000), œuvres croisant également les poids conjugués de la mémoire, de la solitude, du regard, de la différence, de l’histoire et du témoignage. Dans « Le Rapport de Brodeck », le romancier Philippe Claudel, également connu pour « Les Âmes grises » (2003) avait imaginé un conte philosophique, véritable parabole sur le processus xénophobe de déshumanisation : dans un village fictif de montagne, situé à priori en Europe centrale (près de la frontière allemande, sachant qu’une localité nommée Brodek existe réellement dans le centre-est de la Pologne), l’étranger, surnommé der Anderer (l’autre), est venu rompre les habitudes. Brodeck, sous la contrainte mais au rapport (Page 15 - Dargaud, 2015) 4ème de couverture (Dargaud, 2015)

Alfred de Musset - Lorenzaccio (1834) - Le motif des noces Proposition Intro 1 : Le héros éponyme de la pièce de Musset, Lorenzaccio (1834), est un jeune homme à la fois noble et dérisoire, pur et débauché, masculin et féminin, qui a décidé d'en finir avec le tyran de Florence, Alexandre de Médicis, son cousin et protecteur. La tradition théâtrale depuis la création de la pièce en 1896 par Sarah Bernhardt l'a souvent fait interpréter par des femmes, mais Georges Lavaudant en 1989 et Jean-Pierre Vincent en 2000 ont pris un parti encore plus décalé : Lorenzo, interprété par un homme, est habillé en mariée lors de la scène du meurtre. Pourquoi ce vêtement, qui ne correspond à aucune indication de l'auteur, ni à la situation de la scène ? Nous verrons dans une première partie que ce costume féminin représente la féminité de Lorenzo et sa relation ambiguë au duc, avant de constater qu'il fait écho à une thématique essentielle de la pièce : celle de la pureté. I/ La robe de mariée est la métaphore de la relation entre Lorenzo et Alexandre

Related: