background preloader

Cpa26.pmd - cpa26.pdf

Cpa26.pmd - cpa26.pdf
Related:  traitement des eaux par les plantessandragrebi

Traitement et assainissement e l'eau Un sujet de prime abord peu attirant : aucun d’entre-nous n'a jamais pensé construire chez soi une station d’épuration ! Pourtant ce sujet va séduire tous ceux qui ont la chance d’avoir un jardin. Vous allez voir comment traiter son eau peut devenir rapidement une passion.Explication... Les eaux usées qui proviennent des ménages sont classées en deux catégories : les eaux vannes (toilettes) et les eaux grises (autres eaux). A l'arrivée dans les stations d'épuration, ces eaux sont mélangées pour être nettoyées. Les phytoépurations ou lagunages Il s'agit de la filtration et de l'épuration de l'eau par les plantes et nous sommes ici en présence d'un écosystème parfait. 1. les plantes Les phragmites (petits roseaux à plumeau) sont les plantes les plus utilisées. On peut utiliser toutes les plantes que l'on trouve au bord des étangs et des lacs et qui ont la capacité à la fois de transformer la matière organique et de fixer les métaux lourds et produits dérivés des détergents. Le pré traitement

Une solution alternative, la phytoépuration © Antoine Bosse-Platière Nos eaux usées polluent trop souvent la nature sans que l’on s’en rende compte. Un grave problème dans les zones rurales qui ne connaissent pas le tout-à-l’égout. L'épuration autonome classique avec tranchées d'épandage © D. Klecka La phytoépuration fait appel aux bactéries présentes dans les systèmes racinaires des plantes pour épurer l'eau. Comment ça marche ? Différents cas de figure sont possibles pour la phytoépuration. Le prétraitement se fait soit dans un lit vertical planté de roseaux, soit dans une fosse toutes eaux. Pour le traitement, il faut ensuite prévoir un bassin à écoulement horizontal planté d'espèces végétales capables d'absorber les charges polluantes (bambous, massettes, iris des marais, laîches...), suivi d'une mare ou d'un fossé planté d'espèces semi-aquatiques ou ornementales gourmandes. Filtres à roseaux - © D. Si vous optez pour le lit vertical planté de roseaux en prétraitement, prévoyez un dénivelé d'environ 90 cm avec le second bassin.

Traitement des eaux usées par les plantes Les plantes tropicales n'en finissent plus d'apporter leur soutien dans les procédés de traitement des eaux usées. Pour preuve, la station installée sur la ville du Lude (72), finalise le traitement de l'azote et du phosphore grâce aux racines qui plongent dans les bassins. Les plantes tropicales sont connues à tort du grand public pour leurs efficacité d'assainissement de l'air intérieur. Ces aptitudes à filtrer les polluants atmosphériques sont en effet scientifiquement remises en cause. En revanche, ces végétaux sont utilisés pour le traitement des eaux usées avec succès. Si leur utilisation dans les jardins filtrants est désormais bien connue, leur couplage avec des techniques épuratoires classiques est plus récent. Par exemple, sur la STEP couverte conçue et exploitée par MSE (Veolia Eau) sur la ville du Lude dans la Sarthe (72), les Ficus, Iris, Alocasia, Bambous, etc, sont autant d'espèces végétales qui complètent le procédé classique à boues activées.

Des colonies de microbes dans la plastisphère océanique Ce macrodéchet de plastique a été découvert dans la zone d'accumulation est de l'océan Pacifique, durant l'expédition 7e continent, le mois dernier. Les mollusques s'en servent au même titre que les rochers ou récifs. Ces déchets de plastique sont aujourd'hui de véritables nouveaux récifs, nids de microbes en tout genre, tels que le choléra. © Soizic Lardeux, OSL Des colonies de microbes dans la plastisphère océanique - 2 Photos Les débris marins les plus abondants sont les déchets plastiques. Ce nouvel habitat océanique soulève un grand nombre de questions. Une ciliée Suctoria couverte de bactéries symbiotiques et des diatomées, fixées sur un morceau de plastique fissuré et altéré. © Erik Zettler, Sea Education Association L’équipe a étudié des débris plastiques récoltés en différents points du gyre de l’Atlantique nord, à partir de filets au maillage microscopique. Sur le même sujet

Veolia Eau | Traiter l'eau au naturel Située en bordure de la ville du Lude, la nouvelle station Organica de traitement des eaux usées du Lude (Sarthe) est une serre de 235 m2 qui s'élève sur un terrain bordé de champs et à 200 m d'habitations. Le système Organica a été développé en Hongrie, où il compte de nombreuses références dans des municipalités hongroises, de même qu'en Autriche, Pologne et deux en Chine. Ce système innovant et performant de traitement des eaux usées associe les derniers développements en matière d'ingénierie écologique et les technologies de traitement conventionnelles. Organica FBRTM s'appuie ainsi sur des traitements par boues activées dans différents bassins placés en dessous de la serre. Première réalisation Organica en France, la station de traitement du Lude a une capacité de 6000 équivalent habitants ; elle a été mise en service en décembre 2009. Fonctionnement général d'Organica FBR™

Auto-construire son éolienne | OPEN SOURCE ENERGY Petit retour sur la semaine dernière passée dans l’Ariège près d’Artigat pour un stage d’auto-construction en éolienne organisé par l’association Tripalium. L’objectif de cette semaine à la Ferme de Tournemire était donc de construire une éolienne de type Piggott de près de 4m de diamètre pour une hauteur de 18m. Cette dernière doit produire jusqu’à 1,7Kw soit plus de la moitié des besoins de la ferme. réalisation vidéo : Arthur Hoffner Afin de réussir ce défi les membres de l’association: Jay, Francis et Philippe, ont organisé la semaine autour de 3 ateliers. • Taille des pâles en bois massif. • Réalisation de l’alternateur qui comprend: la fabrication des bobines de cuivre pour le stator (partie statique), la disposition en Nord/Sud des aimants pour la fabrication des rotors (parties rotatives), ces 3 parties étant réalisées en résine polyester et fibre de verre. Site de l’association Tripalium : www.tripalium.org • Enfin l’atelier métal pour la réalisation de la nacelle et le mât.

Qui sommes-nous ? Qui sommes-nous? Le mouvement pour les peuples indigènes. Survival est la seule organisation de cette envergure agissant dans le monde entier pour les droits des peuples indigènes. Nous travaillons avec des centaines de communautés et d’organisations indigènes. Etant presque exclusivement financés par nos membres et donateurs nous n’acceptons ni subventions gouvernementales, ni fonds émanant d’entreprises susceptibles de violer les droits des peuples indigènes. Depuis notre création, plus de 250 000 sympathisants dans une centaine de pays nous ont soutenus financièrement. En savoir plus sur Survival Survival a été fondée à Londres en 1969 par un groupe de citoyens préoccupés par le sort des Indiens d’Amazonie qui, à la fin des années 1960, étaient victimes d’un véritable génocide au Brésil. Le siège de Survival International se trouve à Londres et des bureaux fonctionnent à Amsterdam, Berlin, Madrid, Milan, Paris et San Francisco. Quel est notre rôle? Quelle est notre vision?

Enjeux pour la gestion de l'eau L’eau est une ressource essentielle au maintien de la vie, et participe à de nombreux usages. L’eau à l’état brut est abondante en Guyane, mais l’accès à l’eau potable pour un usage quotidien n’est pas garanti partout. Des épisodes climatiques exceptionnels, comme récemment le déficit hydrique de 2009, ont également montré que le manque d’eau dans les fleuves peut accroître la remontée du biseau salin et menacer les captages d’eau potable du littoral, rendre difficile la navigation et donc l’approvisionnement des communes isolés, ainsi que mettre en péril la principal source de production d’hydroélectricité. Aussi est-il nécessaire d’adopter une bonne gestion de l’eau afin d’en garantir les différents usages de manière raisonnée. 10 axes prioritaires Le Comité de Bassin a identifié dix axes prioritaires pour la gestion de l’eau, et les a inscrits dans le Schéma Directeur d’Aménagement et de gestion des Eaux de Guyane SDAGE. Axe 9 : Mettre en œuvre le principe usager-payeur

Traitement des eaux par phyto-épuration Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Le traitement des eaux par phyto-épuration est un assainissement non collectif des eaux par phyto-épuration (épuration par l'action de plantes)... État des lieux L'eau de notre planète est à 98 % sous forme salée, et se situe dans les mers et océans. Quelles solutions pour traiter écologiquement nos eaux usées domestiques ? Depuis le 31 décembre 2005, toutes les résidences non raccordées au tout à l'égout sont soumises à l'obligation d'un système d'assainissement individuel. La fosse septique constitue le traitement primaire ou « prétraitement » des eaux usées. Vient ensuite le « traitement » par divers dispositifs épuratoires. les lits filtrants, drainés ou non selon la nature et la pente du terrain, qui permettent une infiltration des eaux traitées sur la parcelle sans moyens réels de mesure de qualité épuratoire au-delà du filtre. Pourquoi un système d'assainissement par filtre planté ? Un traitement physique Un traitement chimique naturel

construire un panneau de chauffage solaire a partir de canettes d'aluminium Plusieurs facteurs font qu'entre les énergies renouvelables (et écologiques), et les énergies conventionnelles (non renouvelables et non écologiques), le choix qui s'impose est d'abord celui de l'énergie conventionnelle avec pour argument principal le prix. Par exemple, les gigantesques profits générés par les monopoles sur les réserves stratégiques de pétrole. Lisez ce document pour voir qu'une simple personne peut faire la différence en construisant un panneau solaire à l'aide de pièces recyclées. Il est en réalité incroyablement simple et économique de construire un chauffage solaire d'appoint pour sa maison. Le plus intéressant est que le système d'accumulation de la chaleur est construit a partir de canettes en aluminium vides! Pour commencer, il faut récupérer des canettes vides qui seront le coeur de notre système. Sur le fond de chaque canette, on fait 3 trous avec un pointeau (Photo 2 et 3). ATTENTION! N'enlevez pas les débris a main nues! ATTENTION!

Prendre soin de l'humain L'image de deux personnes ensemble représente le besoin d'entente et de coopération pour amener le changement. Le souci des personnes commence par soi-même, mais s'étend ensuite à notre famille, nos voisins, notre village, notre territoire. Le défi à relever est celui de l'autosuffisance et de la responsabilité personnelle. L'autosuffisance est moins difficile à atteindre quand on se concentre sur le bien-être immatériel, en prenant soin de soi et des autres sans produire ni sans consommer de ressources matérielles au-delà du nécessaire. En acceptant de porter une part de responsabilité personnelle dans notre situation plutôt que chercher à incriminer les autres, nous pouvons mieux nous prendre en main. L'approche de la permaculture est de se pencher d'abord sur le côté positif des opportunités qui s'offrent à nous plutôt que sur les difficultés et les obstacles, même dans les situations les plus décourageantes.

Cartographie Cartes en PDF Les cartes suivantes sont tirées du SDAGE 2010-2015. Survolez les cartes avec la souris pour voir les titres ; cliquez sur les vignettes pour télécharger les cartes en PDF. Cartographie dynamique La Direction de l’Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DEAL) de Guyane met à votre disposition un module de cartographie dynamique pour la consultation de ses données avec un simple navigateur internet. BD Carthage® Le bassin versant guyanais est désormais couvert par le référentiel hydrographique BD Carthage®. Accédez à la BD Carthage® Guyane.

Related: