background preloader

Guerres, pestilence et sorcières

Guerres, pestilence et sorcières
Traduction : SOTT L'après-midi était chaud et clair dans la capitale. L'agitation du commerce et du tourisme métropolitain emplissait les rues. De petits voiliers parsemaient les eaux à l'abri du vent, visibles depuis les bâtiments gouvernementaux, poussés par une brise du sud. Le Soleil scintillait sur la houle et les sillages, prêtant un éclat lumineux aux coquelicots et aux tulipes qui se balançaient dans les parcs le long du bord de l'eau. Tout était en ordre. Puis, sans prévenir, un souffle gigantesque frappa la ville, plaquant les piétons au sol. En continuant à creuser ce sujet déclenché par la lecture de l'article de Clube : « Le danger des météorites et des comètes pour la civilisation », il semble certain que j'ai ouvert la boîte de Pandore. 1) Il y a un grand nombre de recherches secrètes en cours sur ce sujet ; 2) Victor Clube, lui-même, semble avoir disparu. Comment cet événement a-t-il affecté l'Histoire ? Cela ressemble à un régime fasciste, n'est-ce pas ?

http://fr.sott.net/article/2156-Guerres-pestilence-et-sorcieres

Related:  L'âge dit "moyen"mardouk

Où est donc passé le Moyen-âge ? (7) Septième chapitre Le Christianisme est-il né en Avignon ? par François de Sarre Âge d'Or, psychopathie et Sixième Extinction - 2e partie Traduction SOTT Suite de la 1ère partie ll existe plusieurs autres choses qui sont liées à cela. Les catastrophes cycliques Alter Info, 8 juillet 2010 par Leslie Mullen Notre soleil fait-il partie d’un système d’étoiles binaires? Une étoile compagnon invisible, surnommée « Némésis », pourrait envoyer des comètes vers la Terre. Si Némésis existe, le nouveau télescope WISE de la NASA devrait être capable de la repérer. Un objet sombre peut se cacher près de […]

Japon : Déni atomique L’accident nucléaire de Fukushima a-t-il vraiment eu lieu le 11 mars dernier ? Qui séjourne quelques semaines au Japon, huit mois après la catastrophe, peut franchement en douter. Partout, les mêmes gestes quotidiens, les mêmes sons tintinnabulants dans les transports en commun, la même surface d’indifférence à l’autre et au monde, les mêmes regards qui se dérobent. Comme avant. Les amis laissent juste transparaître de temps à autre une nervosité ne leur ressemblant guère et paraissent soulagés quand les prévisions météo n’annoncent pas de pluie pour le lendemain : pas d’intempéries, donc moins de radioactivité se déposant dans les sols de Tokyo.

1616-1648 Trente ans de sectes et de comètes Ce matin, je feuilletais un livre nouvellement arrivé : « Comet/Asteroid Impacts and Human Society » (Les impacts des comètes/astéroïdes et la société humaine), publié par la distinguée maison d'édition scientifique Springer, édité par Peter T. Bobrowski et Hans Rickman. Ce livre est une collection d'articles scientifiques présentés à un atelier sous l'égide du Concile International pour la science. Dans l'introduction, nous lisons : les anciens spationautes Au VIIe siècle, à Palenque, le corps du défunt roi Maya Pacal ( d'une taille supérieure à la moyenne ) fut placé dans un sarcophage autour duquel une pyramide fut érigée. La dalle recouvrant ce sarcophage est des plus troublante, car en la regardant horizontalement, certains veulent y voir un astronaute aux commandes de son engin, tandis que les archéologues essaient de nous expliquer qu'il faut regarder la dalle verticalement et que cela n'est qu'une synthèse des concepts fondamentaux de la religion des Mayas et que Pacal est assis sur "l'Arbre de Vie"... Neuf petits crânes en obsidienne d'origine Maya ont été retrouvés dans le temple du Serpent à Plumes à Teotihuacan ainsi que dans d'autres pyramides. Leur taille varie de 15 à 23 millimètres.

Le Palmarès des Cassiopéens n°6 : Dansons le twist planétaire sur l'air des Frères Héliopolis Traduction SOTT Bien, et maintenant davantage d'étrangeté. Comme nous l'avons couvert dans un reportage récent de SOTT, des témoignages et des enregistrements de bruits étranges entendus dans le monde entier sont devenus semi-viraux sur YouTube en janvier de cette année, et certains sont même traités par les médias traditionnels. Certains pontes de YouTube prétendent que ces bruits sont tous truqués, quelques scientifiques disent qu'ils sont « normaux » et qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter et beaucoup flippent tandis que le phénomène nourrit l'hystérie « 2012-c'est-l'apocalypse-oh-mon-Dieu-on-va-tous-mourir ». Alors que se passe-t-il vraiment ? Le battage semble avoir commencé avec ces vidéos de Kiev, en Ukraine, postées respectivement le 3 et le 11 août 2011.

Où en est la « commission Stiglitz » ? Cette question est partout posée depuis des mois, en tout cas par l’infime minorité de gens, de statisticiens et de journalistes qui savent qu’une commission nommée par la présidence française travaille depuis un an, sous la co-direction de Joseph Stiglitz et Amartya Sen, et avec pour coordinateur Jean-Paul Fitoussi, pour la mise au point de nouveaux indicateurs de progrès économique et social supposés supplanter le PIB et sa croissance. J’en ai parlé à deux reprises sur mon blog l’an dernier (15 janvier et 11 avril). Si les gens, y compris les spécialistes, se posent cette question en étant dans le brouillard, c’est tout simplement que, à l’opposé des engagements formels que cette commission avait pris au départ en matière de transparence et de contacts avec la société civile, pratiquement rien n’a été fait, en dépit de mes demandes répétées (je suis membre de cette commission, que j’ai intégrée sur la base des engagements précédents). Mais alors, qu’est-ce qui coince ? P.S.

: le roman de la bible - Le Roman de la Bible - angle de vision judéo-chrétien - Peu avant le départ de la mission Appolo 11, l'auteur Jean Sendy publie en 1969 aux éditions R. Laffont, dans la célébrisime collection "les énigmes de l'univers" un ouvrage intitulé : "Ces dieux qui firent le ciel et la terre ; le roman de la Bible". Nous livrons ci-dessous un condensé de ses intuitions. Dopées par la nouvelle ouverture de consience actuelle, elles permettent d'affiner aujourd'hui toujours plus la mécanique divine qui anime l'univers et la grande humilité que nous avons à observer cette magnificence à l'oeuvre : Nous.

2 L'ancien secret du svastika et l'histoire cachée de la race blanche Suite de la partie I, publiée hier. Le sanskrit, langue maternelle d'Europe Le modèle entier ''d'invasion aryenne'' vint au jour après que le philologue anglais Sir William Jones (1746-1794) reconnaisse des similarités entre l'ancienne langue indienne du sanskrit et les langages européens plus modernes, y compris le latin et le grec, le germanique, le celte et les langues slaves. Les spécialistes ont découvert que le sanskrit était en fait la ''langue-mère'' de laquelle toutes les langues européennes avaient découlé. Les langues européennes sont aujourd'hui appelées ''indo-européennes'' en l'honneur de leur ''indo'' ou ''indienne'' (sanskrit) origine.

Alpes de Chiemgau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Sonntagshorn est le point culminant du massif. Géographie[modifier | modifier le code] Presque toutes les études « scientifiques » de l’industrie du cancer sont impossibles à reproduire Autres articles Natural News, Jonathan Benson, 19 avril 2012 Une analyse publiée dans la revue Nature suggère que l’immense majorité des fameuses études scientifiques axées sur la recherche du cancer sont imprécises et potentiellement frauduleuses. Selon la revue, un choquant 88 pour cent des 53 études « historiques » sur le cancer, qui ont été publiés dans des revues renommées au fil des ans, ne peuvent pas être reproduites.

Quand l'archéologie retrace la vraie histoire Des sols de France, les archéologues rapportent en effet une nouvelle histoire, très différente, souvent opposée à celles des textes et à une historiographie souvent dupe ou complice des idéologies. Celle de notre territoire entier et des sociétés qui l’ont occupé et non limitée à ce dont les textes anciens témoignent. De la préhistoire au néolithique, de l’âge du bronze à l’époque contemporaine, les près de 200 sites de fouilles présentés dressent par de brefs textes et des images un portrait inédit. Jean-Paul Demoule, spécialiste du néolithique, professeur à l'Université Paris-1 et qui a présidé l’INRAP de sa création en 2002 à 2008, en souligne les principaux traits - dont «on ne trouve pratiquement rien dans les manuels et les programmes scolaires» dans On a retrouvé l’histoire de France (336p, 19€, Robert Laffont). Voici une interview que m'a accordée Jean-Paul Demoule, publiée samedi dernier dans Libération.

Related: